Les chauves-souris s’orientent comme les humains, d’après les chercheurs de l'Université de Tel-Aviv

Selon une étude menée sous la direction du Prof. Yossi Yovel du Laboratoire de perception sensorielle et de cognition du Département de zoologie de l’Université de Tel-Aviv, les chauves-souris se construisent une carte mentale de l'espace en utilisant des points de repère, tout comme les humains, et s’orientent sur les longues distances grâce à leur excellente vision. L’étude révolutionnaire a été réalisée sur des chauves-souris frugivores suivies depuis leur naissance jusqu'à l'âge adulte au moyen des plus petits GPS du monde, par les étudiants du laboratoire, Amitai Katz, Lee Harten, Aya Goldstein et Michal Handel.

telavivian bat580Elle a été publiée la semaine dernière en couverture de la prestigieuse revue Science.

« La question de la capacité des animaux à s'orienter sur de longues distances est une énigme de longue date pour la recherche », explique le Prof. Yovel. « Les chauves-souris, on le sait, sont championnes du monde de l’orientation : elles volent sur des dizaines de kilomètres en quelques heures, puis reviennent à leur point de départ. Pour cette étude, nous avons utilisé de minuscules appareils GPS que nous avons développés, les plus petits au monde, pour mener une expérience qui n'avait jamais été réalisée auparavant : suivre des chauves-souriceaux depuis le moment où elles déploient leurs ailes jusqu'à l'âge adulte, pour comprendre comment leur capacité de navigation se développe à partir de zéro. Aucune étude similaire n'a été menée jusqu’à présent sur aucun autre animal. Et les résultats sont passionnants ».

Des tours Azrieli à la centrale électrique de Reading

Les chercheurs ont suivi 22 spécimens d'une colonie de chauves-souris frugivores élevées à l'université même, de la petite enfance à l'âge adulte, pendant qu’elles parcouraient la ville à la recherche de leur nourriture. Les résultats de l'étude montrent que les chauves-souris tel-aviviennes se déplacent dans un espace très similaire à celui dans lequel évoluent les habitants humains de la ville.

« Il faut comprendre que les chauves-souris naviguent en utilisant leur sonar sur de courtes distances, à proximité d'un arbre, par exemple », explique le Prof. Yovel. « Le sonar ne fonctionne pas sur de longues distances. Dans ce cas, les chauves-souris frugivores utilisent la vue. Nous avons cartographié au total environ 2 000 nuits de vol de chauves-souris à Tel-Aviv, et avons découvert que ces mammifères se construisent une carte mentale de la ville pour elles-mêmes dans leur cerveau. Ils apprennent à identifier des points de référence comme par exemple les tours Azrieli, la centrale électrique de Reading et d'autres complexes de bâtiments distinctifs, et à les utiliser comme repères visuels ».

yossi yovel 1« La preuve la plus évidente de cela est le fait que les chauves-souris emploient des raccourcis. En effet, tout comme l’être humain, la chauve-souris parvient parfois d'un point à un autre par une route qu’elle n’a pas encore empruntée. Dans la mesure où nous connaissions les itinéraires de chaque chauve-souris depuis son enfance, nous avons été capable de discerner le moment où elles empruntaient un ‘raccourci’ pour la première fois. Et nous avons en effet remarqué que lorsqu’elle utilise des routes nouvelles et inconnues, la chauve-souris plane haut au-dessus des bâtiments. Nous avons alors envoyé des drones aux mêmes emplacements et à la même hauteur, et avons constaté qu'elle obtient alors un angle de vue qui lui permet de voir clairement les tours de la ville. Voilà un autre exemple étonnant de l’utilisation des créations humaines par les animaux ».

« Le processus d'urbanisation accéléré est l'un des principaux facteurs de disparition de l’habitat naturel de nombreux animaux. Une meilleure compréhension de la façon dont ils s'adaptent à la ville et s'orientent dedans aidera à maintenir la diversité des espèces nécessaire à l'écosystème », conclut le Prof. Yovel.

 

Photos:

1. Vol nocturne d'une chauve-souris au-dessus de Tel-Aviv (Crédit Stephan Greif)

2. Le Prof. Yossi Yovel

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE


Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants

Touchés de plein fouet par la crise économique due au Covid19, des milliers d’étudiants ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.

Pour les aider, contactez-nous : 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 18 07 ou en Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80