L'Université de Tel-Aviv, première université à nommer un professeur d'origine juive éthiopienne maitre de conférences

Le Dr. Anbessa Teferra, expert en langues sémitiques, a été nommé maitre de conférences au Département de linguistique sémitique de l'Université de Tel-Aviv en juin dernier. C'est le premier israélien d'origine éthiopienne à avoir accédé à ce rang dans une université israélienne.

teferraFaisant suite à une vague de manifestations houleuses de la communauté éthiopienne israélienne au printemps dernier en faveur de son intégration dans la société israélienne, cette nomination constitue pour le Dr. Teferra une « première étape » dans ce sens.

Né à Yirba (Ethiopie) en 1962, le Dr. Teferra a immigré en Israël en 1990 après avoir terminé sa maîtrise en linguistique à Addis-Abeba. Il a fait son doctorat au Département de linguistique de l'Université hébraïque de Jérusalem, où il a commencé à travailler comme professeur adjoint. Il a également enseigné la langue amharique dans divers lycées et collèges israéliens avant de passer à l'Université de Tel-Aviv. Il est marié et père de deux enfants.

Le Prof. Eyal Zisser, doyen de la Faculté des sciences humaines de l'Université de Tel-Aviv, a déclaré qu'il était «très fier d'être la première faculté de la première université à avoir un Ethiopien dans son personnel académique». Il a insisté, cependant, sur le fait que cette nomination « n'avait rien à voir avec le fait que le Dr. Teferra est éthiopien », mais a été entièrement fondée sur son mérite universitaire et son expertise dans le domaine des langues sémitiques.

Le Dr. Teferra est l'un des rares professeurs en Israël à enseigner les langues éthiopiennes à un niveau universitaire. Son cours sur l'histoire, la culture et la langue éthiopienne attire entre 20 et 30 étudiants chaque semestre, non-éthiopiens pour la plupart.

Lutter pour la préservation et la promotion des langues éthiopiennes

Le Dr. Teferra lutte pour la préservation et la promotion de la langue amharique au sein de la jeune génération qui est en train de la perdre en faveur de l'hébreu. En plus de son poste à l'UTA, il est également inspecteur de l'enseignement cette langue dans le système éducatif israélien, où elle est enseignée dans 40 écoles secondaires à l'échelle nationale. Le système scolaire israélien autorise un examen de fin d'études secondaire en langue amharique, pour venir en aide aux nombreux immigrants éthiopiens qui ne possèdent pas suffisamment la langue hébraïque.

Teferra est également rédacteur en chef de l'unique journal israélien destiné à la population éthiopienne, Yedioth NEGAT, une revue bi-mensuelle avec quelque 20 000 lecteurs, qui présente des articles en amharique et en hébreu sur des sujets intéressants  la communauté. Il est également l'auteur d'un dictionnaire amharique- hébreu illustré.

Tous les articles