actualite

Aidez-les à accomplir leur vocation

Actualité

L'Université de Tel-Aviv instaure un système d'entrepreneuriat et d'innovation sur tout le campus

L’Université de Tel-Aviv, située à la 7e place mondiale pour la production d’entrepreneurs, et au premier rang en dehors des Etats-Unis pour la création de licornes (startups privées dont la valeur dépasse un milliard de dollars) par ses diplômés, a décidé de mettre en place un système d'entrepreneuriat et d'innovation sur l’ensemble de son campus, dirigé par le Prof. Moshe Zviran, ancien Doyen de la Faculté de gestion. Elle continue ainsi d’affirmer sa position de leader mondial dans le domaine de l'entrepreneuriat

Centre dentreprenariatDepuis de nombreuses années, l'Université de Tel-Aviv se classe parmi les premières institutions académiques mondiales pour le nombre de ses diplômés ayant réussi à mobiliser des investissements auprès des fonds de capital-risque. Le prestigieux classement publié en novembre dernier par la société Pitchbook Data, la place au septième rang dans le monde dans ce domaine, et comme la seule institution en dehors des États-Unis à figurer dans le top 10 de ce classement. De même, une étude de l’Université Stanford la situe à la première place parmi les universités hors des États-Unis pour le nombre de licornes, fondées par ses diplômés (16 licornes).

Dans ce cadre, et mû par la conviction que l'entrepreneuriat est la locomotive qui fait tourner les roues de l'économie israélienne, le Prof. Ariel Porat, Président de l'Université de Tel-Aviv, a décidé de mettre en place un système d'entrepreneuriat et d'innovation, dirigé par le Prof. Moshe Zviran, entrepreneur lui-même, et jusqu'à récemment Doyen de la Faculté de gestion. Ce système d'entrepreneuriat et d'innovation a pour but de transformer le campus en un écosystème entrepreneurial actif d'étudiants, de chercheurs, d’enseignants et d’anciens élèves, et de positionner l'Université de Tel-Aviv comme l'université entrepreneuriale de l'État d'Israël et comme leader mondial pour la formation d’entrepreneurs.

L’établissement de ce système d'entrepreneuriat et d'innovation est le fruit d'un travail exhaustif d’une équipe d'experts comprenant des membres du corps professoral et d’anciens étudiants devenus entrepreneurs, qui ont formulé une stratégie à quatre niveaux ayant pour but le développement de l’activité entrepreneuriale sur le campus et la concrétisation de la vision d'un écosystème universitaire entrepreneurial.

Niveau 1 – Formation, et transmission des connaissances de base du monde de l'entrepreneuriat à tous les étudiants du campus

A la base de l'activité entrepreneuriale sur le campus se trouve un ensemble diversifié de cours offerts à tous les étudiant.es par le Centre d'entrepreneuriat, dirigé par Yair Sakov. Ces cours sont disponibles pour les étudiant.es en ingénierie, informatique et sciences exactes, mais également pour ceux des départements qui semblent a priori moins liés au monde de l'entrepreneuriat, comme la littérature hébraïque, la biologie, la dentisterie et autres. Ces cours permettent à tous les étudiants de se familiariser avec le langage et le cadre conceptuel du monde des affaires et d'acquérir des outils entrepreneuriaux de base. Ils fournissent des crédits à tous les niveaux d’étude et des centaines d'étudiant.es s’y inscrivent chaque année.

Moshe Zviran

Niveau 2 – L'apprentissage expérimental

Le niveau suivant du système d'entrepreneuriat et d'innovation est celui de l'apprentissage expérimental, dans le cadre duquel les étudiants expérimentent la mise en place d’un projet dans tout domaine qui les intéresse, à partir de la formulation de l'idée, son traitement, la réalisation d’une étude de marché, la construction du business plan initial, jusqu’à sa présentation aux investisseurs. L'apprentissage expérimental est conçu comme un pré-accélérateur qui combine un apprentissage actif et une expérience pratique. La Faculté d'Ingénierie, la Faculté de Droit et la Faculté de Gestion proposent déjà un tel apprentissage dans le cadre de leur cursus d’études, et le processus sera bientôt étendu à d'autres Facultés et unités de l’unversité, notamment à l'Ecole d'informatique, la Faculté de médecine et la Faculté des sciences de la vie. Les étudiants qui, à ce stade, n’ont pas accès à un programme d’apprentissage expérimental dans le cadre de leur Faculté peuvent suivre un atelier générique offert à tous les étudiants du campus.

En outre, l'un des principaux programmes d'accélération en Israël, JumpTAU, est opératif sur le campus. Il propose deux sessions par an et permet aux étudiant.es à tous les niveaux d’études de promouvoir une solution à un problème de marché par la création d'une start-up ou d'une entreprise sociale. Dans le cadre de ce programme, les équipes reçoivent une formation et un apprentissage approfondis de la construction de projets, avec l’accompagnement d'industriels chevronnés, qui leurs servent de mentors et les accompagnent tout au long du programme et après celui-ci. JumpTAU a récemment remporté une subvention de l’Autorité israélienne de l'Innovation pour la promotion de projets communs aux populations juives et arabes. Les trois premiers cycles du programme ont jusqu'à présent recruté plus de 150 millions de dollars.

Parallèlement aux cours théoriques et à l'apprentissage expérimental, qui font partie intégrale du cursus universitaire et procurent des crédits pour l’obtention des différents diplômes, l’Université organise également toute une gamme d'activités d'enrichissement dans le domaine de l’entrepreneuriat, notamment des hackathons, des ateliers professionnels et des démo days du Club d’entreprenariat étudiant, Ignite, opèrant dans le cadre du Centre d'entrepreneuriat de la Faculté de gestion qui déssert tous les étudiant.es et diplômé.es de l'Université. Les idées qui verront le jour dans les hackathons, les cours et les ateliers d'apprentissage expérimental, ainsi que les projets de jeunes diplômé.es, seront drainés vers le programme d'amélioration des projets TAU-Launchpad, établi dans le cadre du système d'entrepreneuriat et d'innovation de l'Université.Competition startups

Niveau 3 - Programme d'amélioration des projets de l’Université

Le troisième niveau, lancé récemment, est un programme « d'amélioration universitaire » : TAU-Launchpad, créé grâce au généreux soutien de Dan Holtzman et  dirigé par le Dr. Eyal Binyamin de la Faculté de gestion. « TAU-Launchpad a pour but de développer les initiatives prometteuses, qu'elles soient nées dans les hackathons, les ateliers d'apprentissage expérimental, les cours et les activités d'enrichissement, ou bien dans l'esprit de nos jeunes diplômés qui ont obtenu leur diplôme ces dernières années, en vue de la rencontre avec les investisseurs », explique le Prof. Zviran, qui ajoute : « Dans le cadre du programme, nous fournissons aux équipes participantes un large éventail d'accompagnements professionnels, financiers et juridiques, et un budget initial pour le développement de leur projet. Nous avons déjà intégré un certain nombre d'équipes de diplômés sélectionnés par les responsables du programme. Malgré la forte demande, nous prévoyons de développer ce programme de manière contrôlée, afin qu’il prenne en charge environ 30 projets par an à partir de sa quatrième année ».

Niveau 4 – Compétition de startups et le fonds TAU Ventures :

Le quatrième et dernier niveau du programme est basé sur l’organisation d’un concours de startups et un financement par le fonds TAU Ventures. Lancée il y a sept ans et gérée par la Faculté de gestion, la compétition de startups s'adresse à des équipes composées d'étudiant.es, de diplômé.es et de doctorants, et comprend trois filières: les projets en ligne et de transformation numérique, les projets dans le domaine des technologies disruptives (deep-tech), et la filière food-tech. Le premier prix dans chacune des catégories est un investissement de 100 000 $ décerné par la Fondation Kohler.

La compétition est ouverte à tous les étudiant.es, jeunes diplômé.es et enseignants, mais naturellement les projets qui passeront par le programme d'amélioration seront potentiellement plus mûrs pour gagner le concours. Parallèlement à la compétition et en pleine coopération avec TAU-Launchpad, TAU Ventures, le fonds de capital-risque de l'université, a été créé dans le but de mettre à profit la plus-value du potentiel de succès des diplômés de l'université. « TAU Ventures investit principalement dans les premières étapes des startups, pré-amorçage et amorçage, et sa collaboration avec les différentes activités de l'écosystème entrepreneurial de l'université vise à générer une synergie entre toutes les activités entrepreneuriales sur le campus et à assurer pour le fonds un flux d'entreprises prometteuses qui, de leur côté, bénéficieront d'investissements et d'un soutien continu », déclare Nimrod Cohen, Directeur associé de TAU Ventures.

« La proximité de TAU Ventures avec nos étudiants, diplômés et professeurs, qui sont clairement en position de leaders par rapport à ceux de toutes les institutions universitaires en Israël et de la plupart des institutions du monde pour la création de startups, lui donnera un avantage significatif sur les autres fonds et lui permettra un accès direct et immédiat aux projets  qui émergeront des ateliers d'apprentissage expérimental, de la compétition des startups et bien sûr du programme d'amélioration dont nous sommes partenaires », conclut le Prof. Zviran.

 

Photos:

1.  L'entrée du centre d'entreprenariat de l'Université de Tel-Aviv

2.  Le Prof. Moshe Zviran

3.  Hackathon et compétition de startups

(Crédit: Université de Tel-Aviv)

 

FONDS DE SOUTIEN
Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 72 51

Tous les articles

Chargeur rotatif