8 chercheurs de l'Université de Tel-Aviv ont remporté les bourses de recherche les plus prestigieuses de l'Union européenne (ERC)

Le Conseil européen de la recherche (ERC) a récemment publié les lauréats de ses subventions pour 2022. L'Université de Tel-Aviv réalise un nouveau succès impressionnant et arrive en tête des universités israéliennes avec huit chercheurs lauréats dont cinq femmes. La bourse prestigieuse a pour but de permettre aux jeunes chercheurs d'atteindre leurs objectifs de recherche, de promouvoir des collaborations fructueuses, et de les aider à mettre en œuvre les premières étapes de la commercialisation des technologies qu’ils ont développées.

erc winners2022« Nous sommes très fiers de nos chercheurs et heureux de leur succès. Il est impressionnant de constater qu'Israël en général, et l'Université de Tel-Aviv en particulier, continuent d'être à la pointe de la science mondiale », a déclaré le Prof. Dan Peer, Vice-Président pour la recherche et le développement et Directeur du laboratoire de nanomédecine de l'Université de Tel Aviv. A notre grande joie, cette année un projet de recherche de l’Université dans le domaine des sciences humaines est parmi les lauréats des subventions. Je souhaite aux chercheurs beaucoup de succès dans leur important travail pionnier ».

Ci-dessous les jeunes chercheurs dont les recherches novatrices ont remporté une subvention cette année :

Le Prof. Liad Mudrik de L'École des sciences psychologiques et de l'École des neurosciences

Le Prof. Mudrik étudiera l'hypothèse selon laquelle les humains sont influencés par des informations inconscientes à des degrés différents. Notre comportement et nos pensées sont impactés à la fois par des processus conscients et inconscients, et cette étude tentera de montrer que le degré d'influence des processus inconscients sur le comportement peut être un trait stable de la personnalité, qui définit le profil décisionnel de l'individu. La recherche s'appuiera sur des techniques d'imagerie cérébrale et étudiera également le développement du traitement conscient et inconscient de l’information chez les enfants.

Le Dr. Adi Ashkenazi de l’École de physique et d'astronomie

Le Dr. Ashkenazi est une spécialiste de physique expérimentale des particules, qui étudie les propriétés des neutrinos, les particules élémentaires stables les plus difficiles à détecter. Le projet lauréat porte sur les effets nucléaires impliqués dans la détection des oscillations des particules de neutrinos. Son but est d'améliorer les modèles utilisés pour simuler l'interaction des neutrinos dans le détecteur en utilisant des informations provenant d'expériences de diffusion d'électrons sur des noyaux atomiques identiques.

Le Dr. Raya Sorkin de l’École de chimie

Le Dr. Sorkin étudie les processus qui se produisent dans les membranes cellulaires. Le projet lauréat porte sur l'effet de la courbure et de la tension de la surface de la membrane cellulaire sur l'activité des protéines nécessaires à la fécondation, à la communication entre les cellules et à l’origine de l'infection par les virus. Comprendre le rôle de ces protéines et la manière dont leur activité est contrôlée contribuera à terme au développement de nouveaux traitements pour la fertilité, de contraceptifs non hormonaux et de nouveaux médicaments antiviraux.

Le Dr. Itai Epstein de la Faculté d’ingénierie

Le Dr. Epstein étudie l'interaction entre la lumière et les matériaux bidimensionnels constitués de couches atomiques individuelles, pour briser les frontières de l'interaction entre la lumière et la matière et développer des dispositifs optoélectroniques innovants à l'échelle atomique. Dans le cadre du projet lauréat, le Dr. Epstein étudiera la possibilité de développer des sources et des détecteurs optoélectroniques innovants pour le rayonnement térahertz, basés sur deux couches atomiques de graphène, et possédant un potentiel de performance beaucoup plus élevé que les dispositifs existant.

Le Dr. Ella Daniel de l’École d'éducation

Le Dr. Daniel est une spécialiste en psychologie du développement qui étudie le développement des valeurs, du comportement prosocial et de la morale tout au long de la vie, de l'enfance à l'âge adulte. La recherche lauréate porte sur l’apprentissage des valeurs chez les enfants et les adolescents à partir de différents modèles d’imitation. Les parents inculquent des valeurs à leurs enfants, espérant qu'ils apprendront à distinguer le bien du mal. Mais ceux-ci passent des heures sur les réseaux sociaux, suivent des influenceurs sur YouTube, Tiktok ou Instagram, et apprennent là aussi des valeurs. L’étude utilisera des méthodes innovantes et informatisées pour examiner les valeurs apprises dans chaque contexte, la manière dont elles le sont, et ce que peuvent faire les parents pour s'assurer que leurs enfants apprennent des valeurs sur le net sans oublier celles qu'ils ont apprises à la maison.

Le Dr. Hadas Sofer de l’École de physique et d'astronomie

Le Dr. Sofer est une physicienne qui étudie les phénomènes quantiques du point de vue de l'optique rapide et de la science des matériaux. Dans son laboratoire, elle réalise des « films » du mouvement des électrons à l'intérieur des cristaux à l'aide d'un laser qui produit des éclairs courts, d'une durée d'un millionième de milliardième de seconde. Le nouveau projet se concentre sur le contrôle des courants électriques dans les matériaux quantiques avancés à l'aide du rayonnement laser, et ouvrira la voie vers le développement de nouveaux types d'appareils électroniques.

Le Dr. Haim Treves de l’École des sciences végétales et de sécurité alimentaire

Le Dr. Treves est un physio-écologiste qui étudie la photosynthèse et le métabolisme des algues. Ses intérêts de recherche portent sur le métabolisme photosynthétique, les flux métaboliques et leurs interrelations avec la croissance des algues et des plantes. L'objectif principal du projet FRIDOM est d'acquérir une compréhension approfondie des systèmes du métabolisme photosynthétique des algues, et du rôle qu'il joue pour l'efficacité de la photosynthèse et de la croissance. Pour répondre à ces objectifs, le laboratoire mettra en œuvre un ensemble d'outils, qui comprend l'analyse avancée des flux métaboliques et l'utilisation de la biologie synthétique pour les algues et les plantes modèles.

Le Dr. Tomer Koren de l’École d'informatique

Le Dr. Koren est un spécialiste de l'apprentissage informatisé, qui étudie la théorie et les algorithmes d'optimisation mathématique, leurs propriétés et leurs utilisations pour l'apprentissage informatisé et l'apprentissage par renforcement. Le projet lauréat se concentre sur l'exploration des propriétés de généralisation de ces algorithmes, c’est-à-dire leur remarquable capacité à faire des prédictions sur des informations auxquelles ils n'ont jamais été exposés auparavant. Son objectif est de renforcer les fondements théoriques qui sous-tendent les succès décisifs de l'apprentissage par ordinateur ces dernières années afin de mieux comprendre pourquoi les algorithmes que nous utilisons aujourd'hui réussissent au-delà des attentes, et comment ils peuvent être améliorés et optimisés en vue des prochaines percées scientifiques et technologiques.

                                                                                  

Photo :

Les lauréats des bourses ERC pour 2022. En haut, de droite à gauche : le Dr. Ella Daniel, le Dr. Haim Treves, le Dr. Adi Ashkenazi, le Dr. Itai Epstein. En bas, de droite à gauche : le Dr. Tomer Koren, le Dr. Raya Sorkin, le Prof. Liad Mudrik et le Dr. Hadas Sofer (Crédit : Université de Tel-Aviv)

 

FONDS DE SOUTIEN
Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 72 51

Tous les articles