Le Professeur Elie Barnavi lauréat du prix Constantinople pour le rapprochement entre l’orient et l’occident

Le Prof. Elie Barnavi, professeur émérite du Département d'histoire générale de l’Université de Tel-Aviv et ancien ambassadeur d’Israël en France, a remporté le prestigieux prix Constantinople, créé par l’écrivain et homme d’affaires Metin Arditi pour encourager le dialogue et le rapprochement entre l’orient et l’occident, et décerné pour la première fois cette année. Le comité du prix est composé de personnalités publiques et d’intellectuels français de premier plan.

eli bar navi580 0Le Prof. Barnavi est un historien mondialement connu spécialisé dans l'histoire sociale et politique de la France et de l'Europe occidentale à la Renaissance. Il a également été ambassadeur d'Israël en France de 2000 à 2002 et directeur scientifique du Musée de l'Europe à Bruxelles. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages et a déjà reçu de nombreux prix, dont le Grand Prix de la francophonie de l'Académie française pour l’ensemble de son œuvre en 2007 et le prix Montaigne de Bordeaux. Il a également remporté récemment le Prix Jean-Jacques Rousseau de l’autobiographie pour son livre Confessions d’un bon à rien, et le Grand prix littéraire d'Ajaccio.

« C'est un grand honneur pour moi de recevoir le prestigieux prix Constantinople. J’attache une grande importance à la promotion d’un dialogue ouvert et du pluralisme. Je suis heureux de la reconnaissance qui est accordée à mon travail », a déclaré le Prof. Barnavi.

« Je suis ravie et enthousiasmée par cette reconnaissance accordée au Prof. Eli Barnavi, qui est vient couronner une œuvre politique et culturelle extraordinaire en faveur du rapprochement et de l'encouragement à la coexistence entre Juifs et Palestiniens », a déclaré le Prof. Nadine Kuperty Tsur, Directrice du programme de culture française de l’Université de Tel-Aviv.

Décerné par un jury présidé par l’écrivain suisse d’origine turque Metin Arditi et rassemblant les académiciens Dominique Bona, Jean-Luc Marion, François Sureau et Michel Zink, des personnalités telles que Haïm Korsia, ancien Grand Rabbin de France et l’actrice Rachel Kahn et des écrivains comme Anne Berest, Jean-Paul Enthoven, et Jean-René Van der Plaetsen, le prix Constantinople sera remis chaque année au mois de mai et doté de 10 000 euros par lauréat.

 

FONDS DE SOUTIEN
Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80

Tous les articles