Une technologie de pointe de l’Université de Tel-Aviv lancée dans l'espace

TAuSAT3, troisième minisatellite conçu et réalisé à l’Université de Tel-Aviv, a été lancé mardi dernier vers la Station spatiale internationale de la NASA, contenant une expérimentation technologique du nom de « Coffre-fort », dispositif innovant prévu pour protéger les systèmes électroniques des dommages causés par les radiations cosmiques dans l’espace. Selon les chercheurs, le doctorant Yoav Simchoni de l'École d'ingénierie électrique, le Prof. Erez Etzion, Directeur de l'École de physique et d'astronomie, et le Prof. Ofer Amrani, Directeur du Laboratoire de minisatellites de la Faculté d'ingénierie, le système, arrivé à bon port vendredi matin, possède un potentiel révolutionnaire dans le domaine des satellites et diminue considérablement le temps de développement et le coût des produits spatiaux.

Coffre fort 1TauSAT3 a été lancé depuis le Centre spatial Kennedy en Floride à l'aide du lanceur Falcon 9 de la société SpaceX, et transféré par le vaisseau spatial Cargo Dragon C209 vers la Station spatiale internationale, en même temps que des cadeaux de Noël pour les astronautes. Il a été installé et mis en fonctionnement à la station vendredi matin, diffuse des données normalement et communique avec le sol.

Enfermer les composants électroniques dans un "coffre-fort"

Le minisatellite de la taille d'une boîte à chaussures, a été soigneusement conçu et construit par une équipe d'experts de l'Université de Tel-Aviv. Il testera les performances d'un mécanisme de défense ayant pour but de protéger les systèmes électroniques des phénomènes et des dommages causés par le rayonnement cosmique. Le dispositif permettra d’utiliser des systèmes électroniques commerciaux de pointe dans l'espace, en les insérant dans un environnement protégé, une sorte de « coffre-fort », à l’intérieur duquel ils fonctionneront. Selon les chercheurs, le système possède un potentiel révolutionnaire dans le domaine des satellites, et présente également un impact économique important.

Coffre fort 2« Coffre-fort » sera inclus dans la série d'expériences innovantes menées dans le cadre de la mission Rekia dirigée par la Fondation Ramon et l'Agence spatiale israélienne, au cours de laquelle Eytan Stibbe, le deuxième Israélien à voyager dans l'espace, décollera pour une mission à la Station spatiale internationale en février prochain. Stibbe devrait mener des dizaines d'expériences pour des chercheurs de premier plan de plusieurs universités et entreprises commerciales en Israël.

Dans le cadre de la mission "Rekya"

« L'intégration de l’expérience « Coffre-fort » dans le cadre de la mission « Rekya » fournira une occasion rare d'examiner les éléments constitutifs de cette technologie dans l'espace », notent les Prof. Etzion et Amrani, ajoutant qu’en « parallèle à la recherche universitaire, l’expérience sera utilisée pour la promotion d’un programme d’éducation scientifique dans le domaine de l’espace et du rayonnement cosmique ».

« Actuellement, les équipements électroniques envoyés dans l'espace doivent être spécifiquement conçus pour éviter d'éventuels dommages dus au rayonnement cosmique », explique le doctorant Yoav Simhoni. « La protection fournie par « Coffre-fort » permettra l'utilisation de composants commerciaux dans l'espace, ouvrant ainsi la voie à la mise au point de constituants électroniques avancés, et diminuant considérablement le temps de développement des produits spatiaux et leur coût ».

Ont également participé à la réussite du projet : à l'Université de Tel-Aviv : Dolev Bashi, Elad Sagi, Baruch Meirovich et l’ensemble du personnel de l'atelier du campus ; les Dr. Yan Ben Hamo, Igor Zolkin et Meir Ariel ; Orly Bloomberg, Eduard Kart, Lily Almog et l'équipe du Département achat de l’UTA, Jasmine Miller et l'équipe juridique, ainsi des étudiants en génie électrique, logiciel et physique ; le Dr. Alex Segal du Collège d’enseignement universitaire Afeka, l’Industrie Aéronautique d’Israël, la société Nanorachs qui coordonne la coopération avec la NASA, le cabinet d'avocats Ehrlich, Sam Berkovich, le cabinet Herzog Fox Ne'eman, la société Euro Tech, et Tal Achituv.

 

Photos :

  1. De droite à gauche : le Prof. Ofer Amrani, Eytan Stibbe et Yoav Simhoni (Crédit : Université de Tel-Aviv).
  2. Le mini-satellite Tau SAT3 (Crédit : Université de Tel-Aviv)

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE
Créé par l'Université de Tel-Aviv pour soutenir ses étudiants
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80 
 Soutenir l'Université

Tous les articles