Deux chercheurs de l'Université de Tel-Aviv remportent le prix universitaire le plus prestigieux du Gouvernement chinois

Le gouvernement chinois a récemment annoncé sa décision d'attribuer le prix académique le plus prestigieux du pays, le Prix Changjiang,à deux chercheurs de la Faculté des sciences de la vie de  l'Université de Tel Aviv:  le Prof. Marcelo Sternberg, Directeur du laboratoire d'écologie végétale de l'École des Sciences Végétales et de Sécurité Alimentaire, et le Prof. Ehud Gazit, Directeur du Centre Blavatnik pour le Développement de médicaments de l'École de Biologie cellulaire moléculaire et biotechnologie. Le Prix Changjiang est la plus haute récompense académique de Chine. La décision de l’attribuer à des chercheurs étrangers est considérée comme très inhabituelle et témoigne de leur excellence exceptionnelle.

sternberg GazitLe Prof. Sternberg a remporté le prix pour son travail de collaboration avec l'Université du Ningxia et sa contribution à la recherche sur le changement climatique et les processus de désertification, un défi important pour la région du nord-ouest de la Chine où se trouve cette université.

« Je suis honoré et très heureux de recevoir ce prix », a-t-il déclaré. «  La région de l'Université de Ningxia est confrontée à des défis majeurs liés au climat, y compris des problèmes de désertification importants, et j'espère sincèrement que mon expertise et mes connaissances dans le domaine de l'écologie du changement climatique contribueront à mettre en place des programmes de recherche et d'enseignement qui renforceront leurs bases de connaissances, car la question du changement climatique mondial est l'un des principaux défis auxquels l'humanité est actuellement confrontée ».

Le Prof. Gazit a remporté le prix pour sa contribution aux recherches en commun avec l'Université Xidian dans le domaine des nanotechnologies. L'étude portait sur l'auto-assemblage de molécules biologiques et de molécules bio-inspirées pour créer des structures nanométriques ordonnées, et en particulier les propriétés piézoélectriques de ces matériaux, c'est-à-dire leur capacité à générer une tension électrique en réponse à une pression mécanique.

L'étude a été réalisée dans le cadre d’un projet financé par l’ERC, dont l’objectif était l’assemblage de peptides les plus courts possibles dotés de propriétés piézoélectriques élevées. Ces propriétés sont d'une grande importance physiologique car les structures du corps, y compris les os et le collagène, protéine la plus courante chez les mammifères, sont piézoélectriques et l'activité biologique de cette propriété physique n'est pas encore entièrement comprise.

« Je suis ravi de l'opportunité de promouvoir cette coopération fructueuse avec des scientifiques en Chine », a déclaré pour sa part le Prof. Gazit. « J'ai visité la Chine à plusieurs reprises. Plusieurs  étudiants chinois, dont certains sont déjà membres du corps professoral de grandes universités en Chine, ont réalisé leur post-doctorat dans mon laboratoire. Il s'agit d'une situation gagnant-gagnant classique. Il n’y a aucun doute que la combinaison de la puissance technologique et industrielle de la Chine avec nos connaissances et notre approche académiques uniques nous permet de faire progresser considérablement la recherche et de réaliser d'importantes découvertes scientifiques ».

 

Sur la photo, de gauche à droite:

Le Prof.  Marcelo Sternberg et le Prof. Ehud Gazit (Crédit: Université de Tel-Aviv)

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE
Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Touchés de plein fouet par la crise économique due au Covid19, des milliers d’étudiants ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80

Tous les articles