Création d’un centre de recherche sur le changement climatique à l’Université de Tel-Aviv

L'Université de Tel-Aviv va lancer un centre de recherche multidisciplinaire sur le changement climatique, dans le but de trouver des solutions pratiques à la crise mondiale dans ce domaine. Premier du genre en Israël, le nouveau centre fonctionnera dans le cadre de l’Ecole des sciences environnementales de l’Université, et couvrira le sujet sous tous ses angles en utilisant les connaissances, ressources et compétences de toutes les Facultés du campus (ingénierie, médecine, sciences exactes, sciences de la vie, sciences de la terre, droit, sciences sociales, sciences humaines et arts).

colin price flash floods dead seaIl collaborera avec des acteurs de l'industrie, du milieu universitaire et du gouvernement, en Israël et dans le monde, pour promouvoir le développement de solutions technologiques, sensibiliser le public, faire avancer la législation et la réglementation etc.

En outre, le nouveau centre soutiendra le développement de projets nouveaux et existants, accordera des bourses aux étudiants, financera des mentorats et des formations avancées, et lancera un accélérateur, en collaboration avec des représentants de l'industrie. Le centre publiera en outre chaque année des documents de synthèse et organisera des conférences internationales.

"Il est temps d'apporter des solutions"

 « L'Université de Tel-Aviv participe à l’effort de l'humanité toute entière pour faire face au risque de réchauffement global et de changement climatique », a déclaré le Prof. Ariel Porat, Président de l'Université de Tel-Aviv. « Un tel défi nécessite une approche sous de nombreux angles : technologique, social, moral, économique, sociologique, juridique et plus encore. La grande variété des disciplines traitées à l'UTA permet une telle vision d’ensemble. Ce nouveau centre multidisciplinaire rejoindra la liste des nombreux autres centres multidisciplinaires que nous avons créés au cours des deux dernières années à l'université, entre autres le Centre d’études sur l'intelligence artificielle et la science des données, le Centre de lutte contre les épidémies et le Centre de recherche pour la science et les technologies quantiques ».

Porter Shai Epstein photo580 330 1Le centre sera dirigé par le Prof. Colin Price, Directeur du Département des études environnementales de l'Université de Tel-Aviv. « La recherche fondamentale est nécessaire et importante », a déclaré celui-ci, « mais puisque nous savons déjà que le problème du réchauffement climatique existe et que nous en connaissons les causes, il est temps d’y apporter des solutions, en prenant en compte tous ses aspects et en utilisant les ressources de toutes les disciplines. Les solutions technologiques viendront du domaine de l'ingénierie et des sciences exactes, mais d’autres concernent la réglementation, les politiques publiques et même la psychologie. Après tout, il n’est pas nécessaire d’utiliser des technologies ultra-modernes pour mobiliser le soutien du public, et sans un tel soutien, les solutions technologiques ne seront jamais mises en œuvre. Le Centre de recherche sur le changement climatique sera une collaboration inter-campus, avec des partenaires du domaine de la haute technologie, de l'industrie, du gouvernement et des organisations civiles ».

Investir dans la recherche aujourd'hui pour éviter les lendemains sombres

Selon le professeur Price, l'objectif principal du Centre de recherche sera avant tout d'aborder la source du problème, c'est-à-dire les gaz à effet de serre que les humains émettent dans l'atmosphère, et d'atteindre l'objectif de zéro émission d'ici 2050, tel qu'il a été défini par l'ONU. « Nous disposons en tout de trente ans pour trouver des solutions et atteindre un équilibre mondial, et il y a encore beaucoup de problèmes à résoudre », ajoute-t-il. « Prenez l’exemple de l'énergie solaire. Il est moins cher de produire de l'électricité à partir d'un panneau solaire sur un toit que d'une centrale électrique utilisant du carburant, du charbon ou même du gaz naturel. Mais l'énergie solaire doit être transportée jusqu'aux habitations. Il faut donc des infrastructures pour transporter l'énergie vers les centres de population. De plus, il faut stocker l'électricité produite, pendant la nuit également, dans des piles. Nous devons donc investir dans la recherche de solutions pratiques aujourd'hui, afin d'éviter les lendemains sombres ».

 

Photos:

1. Le Prof. Colin Price (Crédit: Université de Tel-Aviv)

2.  Le bâtiment Porter des Etudes environnementales de l'Université de Tel-Aviv (Crédit: Shai Epstein)

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE
Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Touchés de plein fouet par la crise économique due au Covid19, des milliers d’étudiants ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80

Tous les articles