actualite

Actualité

Un chercheur de l'École de physique de l'Université de Tel-Aviv remporte une prestigieuse bourse de l'Union européenne

Le Conseil européen de la recherche (ERC) a annoncé jeudi dernier les lauréats des bourses « Consolidator », qui soutiennent chaque année les projets scientifiques novateurs de chercheurs en milieu de carrière, pour 2023.  Le Prof. Moshe Ben Shalom de l'École de physique et astronomie de l'Université de Tel-Aviv a remporté la prestigieuse subvention, avec 14 autres chercheurs israéliens, qui leur permettra d'atteindre leurs objectifs, de promouvoir des collaborations fructueuses et de mettre sur pied des équipes de recherche innovantes.

Moshe Ben shalomChaque chercheur recevra une bourse allant de €1.5 à €2 millions d'euros pour financer son projet.

Le Prof. Ben Shalom propose de développer des méthodes pour contrôler le déplacement relatif (glissement) entre des feuilles d'atomes disposées selon une structure cyclique (couches de cristaux). Chacun de ces changements crée un nouvel arrangement artificiel de cristaux possédant des propriétés différentes, de sorte que le contrôle d'un glissement efficace et rapide entre les couches d'atomes devrait révéler des mécanismes fondamentaux dans la dynamique des atomes et des électrons, tels que la friction et la polarisation, et permettre le développement d'une multitude de nouvelles technologies.

Il existe dans la nature de nombreuses structures cristallines stratifiées disposées en couches denses caractérisées par une liaison forte entre les atomes (liaisons covalentes ou ioniques), la distance entre les feuilles étant plus grande (environ le double) et la liaison entre les couches beaucoup plus faible (liaison de van der Waals). Il y a environ trois ans, le Prof. Moshe Ben Shalom et l'équipe de son laboratoire ont découvert qu'il était possible d'assembler deux feuilles de structures cristallines de telle sorte que seulement la moitié de leurs atomes soient positionnés exactement les uns sur les autres et l'autre non, ce qui produit une charge électronique qui passe entre les couches, et une polarisation électrique.

« La disposition naturelle de tels matériaux contenant deux types d'atomes est justement lorsque tous les atomes (un de chaque sorte) sont placés exactement les uns au-dessus des autres (ce qui est possible si on fait pivoter l'une des couches de 180 degrés), mais cela ne permet pas la polarisation électrique. Lorsqu'il y a plus de deux couches, l'équipe a découvert que de nouveaux cristaux possédant des polarisations différentes se forment de manière aléatoire en fonction des glissements entre les couches ».

« Dans le cadre de notre nouvelle recherche, nous avons l'intention de provoquer le glissement des couches de toutes les manières possibles en contrôlant, par exemple, les champs électriques externes. Ce contrôle de la disposition des électrons dans les nanocristaux constitue la base de la technologie du XXe siècle. Notre nouvelle étude propose également un contrôle efficace de la disposition des atomes eux-mêmes, ce qui représentait jusqu'à présent un grand défi, et ce qui permettra un échange fascinant entre une multitude de nouvelles propriétés », explique le Prof. Moshe Ben Shalom.

 

 Photo:

Le Prof. Moshe Ben shalom (Crédit: Université de Tel-Aviv)

 

FONDS D'URGENCE
Tsahal a rappelé 6 000 étudiants et étudiantes de l'Université de Tel-Aviv
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 72 51

Tous les articles

Chargeur rotatif