Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Université de Tel-Aviv : améliorer le fonctionnement intellectuel des personnes âgées par un traitement en chambre à oxygène

D’après une étude réalisée sous la direction du Prof. Shai Efrati de la Faculté de Médecine et de l’Ecole de Neurosciences de l'Université de Tel-Aviv, le traitement en chambre hyperbare au moyen d'oxygène pure à haute pression peut améliorer considérablement les fonctions cognitives (mémoire, attention, langage…) des personnes en bonne santé, altérées par le processus de vieillissement. L’étude, première expérience clinique réalisée sur des humains dans ce domaine, a été menée en collaboration avec le Dr. Amir Hadani, du Centre Sagol pour la médecine et la recherche hyperbare du Centre médical Shamir (Assaf Harofeh).

hyperbaric oxygen therapy580 3Elle a été publiée le 15.7.2020 dans la revue scientifique Aging.

« Le déclin cognitif et fonctionnel résultant de la progression de l'âge est devenu un problème important dans le monde occidental », explique le Prof. Efrati, également Directeur du Centre Sagol pour la médecine et la recherche hyperbare, et Directeur de la recherche au Centre médical Shamir de l’hôpital Assaf Harofeh. « De vastes efforts de recherche sur l'amélioration des performances cognitives de la population vieillissante ‘normale’ sont menés dans le monde entier. Au cours de notre étude, effectuée pour la première fois dans le monde sur des humains, nous avons pu mettre au point une intervention médicale sûre et efficace susceptible d’apporter une réponse aux conséquences indésirables de la détérioration du fonctionnement découlant du processus normal de vieillissement ».

Un effet régénérateur

Au cours de l’étude, réalisée sur la base d'un protocole spécifique de traitement en chambre hyperbare développé au Centre Sagol au cours de la dernière décennie, 63 personnes en bonne santé âgées de plus de 64 ans ont participé à un essai clinique randomisé contrôlé. 33 d'entre elles ont subi un traitement en chambre hyperbare pendant trois mois, les 30 autres servant de groupe témoin. Le fonctionnement cognitif de tous les participants a été mesuré à l'aide d'une batterie uniforme, complète et informatisée d'évaluations cognitives (mémoire, attention, perception, coordination, raisonnement), avant et après la période d'intervention. L'évaluation du débit sanguin cérébral a été réalisée à l'aide d'une technique d'IRM innovante pour vérifier le débit sanguin dans les petits vaisseaux du cerveau (perfusion).

Shai EfratiLe traitement consiste à introduire le patient à l'intérieur d'une chambre hyperbare où il est exposé à un air dont la pression est le double de celle qui règne dans un environnement normal. Il inhale alors de l'oxygène pur, processus qui augmente la solubilité de l'oxygène dans le sang circulant dans le corps. Au cours du traitement, le patient est soumis à des modifications ponctuelles des concentrations d’oxygène, qui conduisent à la libération de facteurs de croissance et à l’épanouissement des cellules souches favorisant la guérison des tissus.

Selon les chercheurs, les preuves de l'effet régénérateur de la thérapie en chambre hyperbare s'accumulent à l'heure actuelle, la combinaison de niveaux élevés d'oxygène (hyperoxie) et d’une pression élevée (environnement hyperbare) entraînant une amélioration significative de l'oxydation des tissus et stimulant à la fois les gènes sensibles à l'oxygène et ceux sensibles à la pression. En conséquence, le métabolisme tissulaire s'améliore et se rétablit. De plus, ces gènes stimulent une multiplication rapide des cellules souches, réduisent l'inflammation, provoquent la création de nouveaux vaisseaux sanguins et activent les mécanismes de réparation des tissus.

Un effet profond sur la manière dont nous abordons le processus du vieilliseement

« L’obstruction des petits vaisseaux sanguins, semblable à celle qui intervient dans la tuyauterie d'une maison ‘vieillissante’, constitue un élément clé du processus de vieillissement chez les humains », explique le Prof. Efrati. « Nous avons donc émis l'hypothèse que la formation de nouveaux vaisseaux sanguins dans le cerveau au moyen d’un traitement en chambre hyperbare pourrait affecter positivement les performances cérébrales des personnes âgées. Nous avons effectivement constaté que cette thérapie augmente considérablement la circulation sanguine dans le cerveau, en corrélation avec l'amélioration cognitive, ce qui confirme notre hypothèse. On peut supposer qu’un traitement de ce type pourrait également avoir un effet bénéfique sur d'autres organes du corps vieillissant, et nous avons l'intention de tester cela dans de futures études ».

Les principaux domaines dans lesquels l'amélioration est notable sont l'attention, la vitesse de traitement de l'information, les fonctions exécutives et le fonctionnement cognitif dans son ensemble, tous affaiblis dans de nombreux cas au cours du processus normal de détérioration provoqué par le vieillissement. Une corrélation significative a également été observée entre les changements cognitifs et l’amélioration du flux sanguin dans les zones du cerveau responsables de ces processus.

« Au cours d’années de recherche, nous avons développé des protocoles spécifiques de traitement en cellule hyperbare capables de provoquer un renouvellement des vaisseaux sanguins du cerveau (angiogenèse) et de la neuroplasticité cervicale », ajoute le Dr. Amir Hadani. « Dans le passé, nous avons montré le potentiel de cette thérapie pour l'amélioration / le traitement des lésions cérébrales résultant d'un AVC, d'un choc à la tête ou d'une carence prolongée en oxygène, en augmentant le flux sanguin et le métabolisme du cerveau. La présente étude constitue une étape importante et pourrait avoir un effet profond sur la façon dont nous abordons le processus de vieillissement et la capacité de traiter ses symptômes ».

Attention aux charlatans

Les chercheurs précisent cependant qu’il s’agit d’un protocole spécifique qui ne peut être appliqué que dans des centres spéciaux équipés de grandes chambres hyperbares qui permettent des modifications des concentrations d’oxygène nécessaires pour stimuler la création de cellules souches, et la guérison des tissus cérébraux. « Malheureusement, il existe aujourd’hui en Israël et dans le monde beaucoup de charlatans qui utilisent des sacs gonflables, qu’ils qualifient de cellules hyperbares. Ces sacs ne permettent pas le protocole de traitement nécessaire pour la guérison, ne sont pas soumis à des contrôles de qualité, peuvent transmettre des infections entre les patients, et sont dangereux pour tous ceux qui y pénètrent de même que pour l’environnement en raison des dangers d’incendie qu’ils provoquent. Ils sont opérés par des charlatans sans autorisation du Ministère de la santé, et il est très important de s’en méfier ».

Le Prof. Efrati précise que d’autres centres hyperbares travaillant comme filiales du Centre Sagol et en collaboration avec lui s’ouvrent actuellement dans le monde, dans le but d’améliorer les performances cérébrales et physiques des personnes âgées sur la base du protocole de soin développé en Israël. Le plus grand d’entre eux a été ouvert en Floride aux Etats-Unis il y a un mois.

 

Photos:

1. Traitement en chambre à oxygène hyperbare

2. Le Prof. Shai Efrati (Crédit: Université de Tel-Aviv)

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE


Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants

Touchés de plein fouet par la crise économique due au Covid19, des milliers d’étudiants ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.

Pour les aider, contactez-nous : 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 18 07 ou en Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80

 

j'aime: