La «mémoire» de la faim est dans vos gènes

mémoire-de la faimSelon une étude réalisée par une équipe de chercheurs de la Faculté des Sciences de la Vie et de l'Ecole des Neurosciences de l'Université de Tel-Aviv, sous la direction du Dr. Oded Rechavi, les effets de la faim se perpétuent sur trois générations, par l'intermédiaire des micro-ARN régulateurs de l'expression des gènes. De plus, la durée de vie de la troisième génération est multipliée par un et demi.

L'étude, réalisée en collaboration avec le Prof. Oliver Hobert et le Dr. Sze Yen Kerk du Centre médical de l'Université Columbia et de l'Institut médical Howard Hughes (Maryland), a été récemment publiée dans la revue Cell. Menée sur des vers de terre (nématodes C. elegans), elle explore le mécanisme génétique par lequel un organisme transmet aux générations suivantes une réaction aux difficultés de l'environnement. Selon le Dr. Rechavi, c'est la première étude qui montre qu'une modification des conditions physiques d'environnement suffit à provoquer des changements héréditaires, et elle présente des implications potentielles pour les humains exposés à la famine ou à d'autres défis physiologiques, tels que l'anorexie mentale […]

Lire la suite sur: http://siliconwadi.fr/15010/la-memoire-dune-famine-se-transmet-sur-plusieurs-generations. Cet article a été publié sur http://siliconwadi.fr/ le 4.08.2014

Chargeur rotatif