Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Les lucioles produisent des ultrasons pour dissuader les chauves-souris prédatrices, selon les chercheurs de l’Université de Tel-Aviv

Selon une étude dirigée par le Prof. Yossi Yovel de l'Ecole de zoologie de l'Université de Tel-Aviv, Directeur de l’Ecole des Neurosciences, les lucioles se protègent de leur prédateur potentiel, la chauve-souris, en produisant des ultrasons puissants qu’elles sont elles-mêmes incapables de capter. Selon les chercheurs, cette découverte ouvre de nouvelles pistes pour la compréhension des relations prédateurs-proies chez les animaux.

Luciole coverL’étude, réalisée en collaboration avec la Faculté de médecine du Technion et l'Académie de Science et Technologie du Vietnam (VAST), a été publiée dans la revue iScience.

Les lucioles sont connues pour émettre des lumières clignotantes qui leur servent de signal d’appel pour leurs partenaires sexuels, mais également de signe d'avertissement pour leurs prédateurs potentiels qui voient dans cette émission lumineuse un signe de toxicité. Or les chauves-souris, considérées comme l’un des prédateurs potentiels les plus courants des lucioles, ont généralement une mauvaise vue, ce qui rend ce léger scintillement inefficace comme moyen de protection. Les chercheurs ont donc cherché à examiner si ce coléoptère lumineux utilisait aussi d’autres mécanismes de défense.

La "bataille musicale" des lucioles et des chauve-souris

L’idée de cette étude est venue par hasard, alors que les chercheurs exploraient les capacités auditives des chauves-souris. « En nous déplaçant dans la forêt tropicale au Vietnam, avec des microphones capables d'enregistrer les ultrasons à hautes fréquences des chauves-souris, nous avons tout à coup détecté des sons inconnus à des fréquences similaires provenant de la direction des lucioles », explique le Prof. Yovel.

« Après un examen approfondi, utilisant notamment des procédés de vidéo à haute vitesse, nous avons réalisé que les sons provenant des lucioles sont produits par le mouvement de leurs ailes, et qu’elles sont elles-mêmes incapable de les entendre. Nous supposons donc qu’elles n’utilisent pas ces sons pour communiquer entre elles », ajoute Ksenia Krivoruchko, la doctorante qui a réalisé l'étude.

Luciole Brandon AlmsSuite à cette découverte accidentelle, l'équipe de chercheurs du laboratoire du Prof. Yovel a examiné trois espèces différentes de lucioles communes au Vietnam (Sclerotia, Curtos et Luciola) et une autre espèce courante en Israël (Lampyroidea). Ils ont découvert que toutes les lucioles produisent ces sons ultrasoniques spécifiques, et qu'elles-mêmes ne peuvent pas les entendre.

Peut-on dire que les lucioles ont développé un mécanisme de défense spécifique uniquement contre les chauves-souris ? Le Prof. Yovel souligne que l'hypothèse n'a pas été prouvée par l'étude, cependant des arguments convaincants viennent l’étayer, par exemple le fait qu’elles n'entendent pas les sons qu’elles émettent alors que les chauves-souris, qui s’orientent essentiellement grâce à l’écholocation, les captent et peuvent localiser les lucioles grâce à eux.

« La découverte même de ces ultrasons chez les lucioles constitue un apport important aux recherches sur les relations prédateurs-proies chez les animaux », ajoute Ksenia Krivoruchko. « L'idée de signaux dissuasifs que l'expéditeur est incapable de capter lui-même est connue dans le monde végétal, mais est assez rare chez les animaux. Notre découverte sur la 'bataille musicale' que se livrent les lucioles et les chauves-souris pourrait peut-être même constituer une ouverture pour de nouvelles recherches dans ce domaine et pour la découverte d'un nouveau mécanisme de défense développé par les animaux contre les prédateurs ».

 

Photos:

1. Crédit: https://www.tau.ac.il/research/firefly-sound-mechanism

2. Crédit: Brandon Alms.

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE

Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Touchés de plein fouet par la crise économique due au Covid19, des milliers d’étudiants ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80