Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Le Jihadiscope de l’Université de Tel-Aviv : le nouveau magazine d'Al-Qaïda pour les femmes les invite à servir leurs maris djihadistes

Contrairement à l'État islamique qui appelle les femmes à prendre les armes, le nouveau magazine féminin en ligne d’Al-Qaïda les invite à rester chez elles et à faire de leur maison "un paradis sur terre" pour leur mari combattant. Une analyse de Gilad Shiloah, chercheur au Bureau d'analyse des réseaux Internet du Centre Moshe Dayan pour les études du Moyen-Orient (MDC) de l'Université de Tel-Aviv, publiée dans le dernier numéro du Jihadiscope.

 batuki telegram alqaeda"Que dois-je faire quand je suis en colère contre mon mari?"

"20 façons de faire en sorte que votre mari vous aime plus que lui-même".

"Des secrets magiques pour vous aider à laver la vaisselle."

Ces titres ne sont pas tirés d’une revue féminine des années soixante, mais d’un nouveau magazine en ligne publié par Al-Qaïda, Batuki ("Votre foyer" en arabe), lancé en décembre 2017. Publication de 20 pages produite par la Khair Ummah Foundation, institution de Dawa (prosélytisme de l’islam) et de propagande affiliée à Al-Qaïda, la revue est diffusée par les militants du groupe sur les médias sociaux sous forme de fichiers PDF.

Obéïr aux hommes

L'analyse des quatre premiers numéros déjà parus suggère que, contrairement à l'État islamique (EI), qui a déclaré permis aux femmes de se battre sur le champ de bataille aux côtés des hommes et les a appelé à prendre les armes, al-Qaïda a une conception différente du rôle des femmes dans la société. La femme idéale représentée dans le magazine est l’épouse d’un combattant djihadiste, et sa contribution à l'effort de la lutte est limitée à le servir et à faire de sa maison un "paradis sur terre".

Le contenu du magazine n'est pas vraiment affecté par la vague #MeToo ni par la tendance à l'autonomisation des femmes, bien au contraire : il les engage à rester au foyer et à investir leur temps à plaire à leurs maris, nettoyer, cuisiner, sourire, élever leurs enfants dans une éducation salafiste et obéir aux hommes. La femme musulmane idéale est invitée à ne pas augmenter la pression qui pèse sur son mari jihadiste, qui "voit chaque jour des effusions de sang et des corps en morceaux", comme il est affirmé dans le deuxième numéro du magazine. Les vraies femmes dans "Votre foyer" ne doivent pas paraître le visage découvert bien sûr, et les rares qui le font portent des burqas noires.

"Votre foyer" n’est que le dernier d’une série déjà longue de magazines publiés par des organisations djihadistes, allant du légendaire magazine "Inspire" d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique, à "Dabiq" et "Rumiyah" de l’Etat islamique, y compris plusieurs destinés aux femmes. Ses quatre premiers numéros peuvent suggérer une différence supplémentaire entre Al-Qaïda et l'EI, qui s’est récemment vanté d’utiliser des femmes combattantes pour la première fois, encourageant les autres à prendre une part active à l'effort djihadiste. Selon Gilad Shiloah, la parution du magazine quelques semaines seulement après que l'EI ait invité les femmes à se joindre à la lutte pourrait même être interprétée comme une réaction directe à cette nouvelle politique de manifestation de féminisme jihadiste de l'Etat islamique.

j'aime: