Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Le prix d'économie Hugo Ramniceanu 2019 remis à Imad Telhami, PDG et fondateur de Babcom

Le Prix Hugo Ramniceanu pour le meilleur entrepreneur israélien pour l’année 2019 a été remis au PDG et fondateur de la société Babcom Centers, Imad Telhami, le vendredi 17 mai, dans le cadre des évènements du Conseil des Gouverneurs de l’Université de Tel-Aviv. Le Prix lui a été attribué pour son action en faveur de la promotion de la communauté arabe en Israël et de la réduction des écarts sociaux par le biais du secteur des entreprises.

Ramniceanu צילום ישראל הדרי004La cérémonie s’est déroulée en présence du Président du Conseil des Gouverneurs de l’UTA, le Prof. Jacob Frenkel, des enfants du fondateur du Prix, Gérard Ramniceanu et le Dr. Monique Barel, et de trois générations de Présidents de l’Université, le Prof. Itamar Rabinovich, ancien Président, le Prof. Joseph Kafter, Président sortant et le Prof. Ariel Porat, Président élu.

“Le Prix Ramniceanu entre actuellement dans sa quatrième décennie”, a relevé le Prof Frenkel. “A l’époque de sa création, personne ne pensait à relier Israël à l’idée de développement économique. Hugo Ramniceanu a été le premier à déceler le potentiel de l’économie israélienne et l’importance de l’université pour son développement”.

Développer des perspectives de carrière pour les travailleurs arabes en Israël 

Le Prof. Klafter a pour sa part rappelé le statut de l’Université de Tel-Aviv dans le domaine de l’économie : “L’UTA est un leader mondial dans le domaine de l’entreprenariat. Notre Ecole de gestion est la Mecque des étudiants d’économie du monde entier”. Il annonce que le lauréat du Prix, Imad Telhami, a décidé de le doubler et de le consacrer au soutien économique des étudiants arabes de l’Université.

Imad Telhami est un entrepreneur arabe chrétien, fondateur et PDG de Babcom, société de services dans le domaine des télécommunications, qu’il a créé en 2008 dans le parc industriel de Tefen en Galilée, qui s'est engagé à développer des perspectives de carrière pour les travailleurs arabes en Israël et espère employer 5 000 travailleurs d’ici cinq ans.

Ramniceanu צילום ישראל הדרי028Le prix lui a été remis par le Dr. Monique Barel et Gérard Ramniceanu, “En reconnaissance de sa contribution exceptionnelle au développement industriel et économique d'Israël; sa perception visionnaire qui a abouti à la création de Babcom, une entreprise révolutionnaire qui offre des possibilités d’emploi aux groupes minoritaires et aux personnes de la périphérie socio-économique et géographique d’Israël; son action en faveur de la réduction des écarts et du renforcement du tissu social israélien, et en particulier sa détermination à faire participer la communauté arabe au succès de la nation startup israélienne; et son leadership dans la promotion des valeurs de diversité et de participation comme éléments centraux de son modèle d'entreprise”.

“Depuis que je remets ce prix après le décès de nos parents, en 2008 pour mon père Hugo et en 2009 pour ma mère, je m’efforce de trouver des points communs entre le récipiendaire du prix et son fondateur. Imad Telhami vient du nord d’Israël - mon père a aidé à la création du Centre culturel français de Haïfa; il est chrétien - et mon père Hugo fur le premier a faire venir le cardinal Lustiger en Israël; enfin il a créé des emplois pour de jeunes arabes inemployés - et mon père s’est toujours consacré à la création de nouveaux emplois. J’espère que vous tomberez amoureux de cette université et y resterez fidèle. Puisse ce prix vous apporter davantage de bonheur et de succès”.

"Pour la création d'une société entreprenariale mondiale de paix"

“Je suis très reconnaissant à l‘Université de Tel-Aviv et à la famille Ramniceanu pour l’attribution de ce prix, en particulier au vu des précédents lauréats”, a déclaré Imad Telhami. “Je suis heureux et fier de le recevoir au nom des petites entreprises d’entreprenariat social au service de l’intérêt général, et de la communauté arabe à la périphérie de la société israélienne - ce prix représente une reconnaissance de sa contribution. Je considère la société que je construis comme une occasion de créer des ponts et un instrument ayant pour but la création d’une communauté entreprenariale mondiale de paix. Je remercie tous nos clients qui nous ont fait confiance, nos investisseurs et partenaires et bien sûr ma famille”.

Le prix d'économie Hugo Ramniceanu est attribué en reconnaissance de réalisations exceptionnelles dans les domaines de l’économie, de la technologie, de la recherche et du développement en Israël. Le fondateur de ce prix, Hugo Ramniceanu, était un industriel du textile considéré comme l’un des plus importants donateurs de l’État d’Israël.

Parmi les lauréats passés du prix, on peut citer: le fondateur et PDG de Gett, Dave Waiser, les PDG de Castro Etti et Gabi Rotter, le Dr. Yossi Vardi, l'industriel Stef Wertheimer, l'homme d'affaires et industriel regretté Dov Lautman, l'ancien gouverneur de la Banque d'Israël, le professeur Jacob Frenkel, le Président de Check Point Gil Schwed, le Président d’El-Al, le Prof. Israël Borovich, l'ancien PDG de la Bank Leumi Galia Maor, le PDG d’Intel Israël, Maxine Fassberg, les fondateurs de Medinol - Kobi et Yehudit Richter, les fondateurs et développeurs de la société WAZE - Noam Bardin, Uri Levin, Ehud Shabtai et Amir Shinar, le fondateur du complexe Dr. Fischer, le Dr. Eli Fischer, et Rami Lévy.

La Bourse d’économie Hugo et Valérie Ramniceanu a été remise à l'étudiant Alexander Zinchin.

 

Sur la photo du haut: Imad Telhami (à gauche), avec le Prof. Joseph Klafter, Président sortant de l'Université de Tel-Aviv (Crédit: Israel Hadari).

 

j'aime:

Bienvenue au Conseil des Gouverneurs 2019 de l'Université de Tel-Aviv

Le Conseil des Gouverneurs annuel de l'Université de Tel-Aviv se tiendra du 15 au 18 mai 2019, réunissant sur le campus 623 Gouverneurs de 26 pays autour de prestigieux évènements, rencontres et soirées festives, dont un grand Colloque du Collège de France, l'attribution du prix d'économie au meilleur entrepreneur israélien de l'année, la remise des doctorats honorifiques y compris celle de la Médaille du Président à l'Association SpaceIL, et bien sûr, la retransmission de la Finale de l'Eurovision, en direct du Parc des Expositions à Tel-Aviv !

Board 2019 Logo HP slogan blParmi les points forts :

- Un prestigieux Colloque du Collège de France, à l'occasion de la signature de la Convention entre cette institution et l'Université de Tel-Aviv en juin 2018, avec la participation de quatre professeurs en chaire du Collège: les Prof. Antoine Compagnon (Littérature), Alain Fischer (Médecine expérimentale), François Héran (Migrations et sociétés) et Philippe Aghion (Economie des institutions, de l'innovation et de la croissance).

- Cérémonie de remise des doctorats honorifique, entre autre à sept personnalités mondiales dont Janet Yellen, ancienne présidente du Conseil des Gouverneurs de la Réserve Fédérale des Etats-Unis, au Dr. Ngozi Okonjo-Iweala (Nigéria), ancienne directrice de la Banque Mondiale et Silvan Adams, fondateur de l'Institut sportif Adams de l'Université de Tel-Aviv. Au cours de la cérémonie, sera également décerné le titre de membre d'honneur de l'Université, la Médaille Georges Wise ainsi que la Médaille du Président de l'Université, attribuée aux trois fondateurs de l'Association SpaceIL, qui a construit le satellite qui n'a manqué que de peu son atterrissage sur la lune, le 11 avril dernier.

- Remise du Prix Ramniceanu pour le meilleur entrepreneur israélien de l'année à Imad Telhami, arabe chrétien fondateur et PDG de Babcom, centre d'appels du parc industriel de Tefen qui s'est engagé à développer des perspectives de carrière pour les travailleurs arabes en Israël et espère employer 5 000 travailleurs d’ici cinq ans.

- Le Prix d'architecture Michel Gelrubin 2019 sera remis en présence du Président du Jury, l'architecte Jean-Michel Wilmotte.

- Inauguration du Pilier des donateurs français de l'Ecole de dentisterie Maurice Goldschlager.

- Inauguration du Fonds de bourses Regina Brenes en présence de sa fille, le Prof. Ruth Amossy et de son petit-fils Eyal Gever.

- Cérémonie annuelle de remise des bourses de l'Association française.

Ainsi que de nombreuses conférences, symposiums et rencontres.

Et pour la partie récréative:

- Tour guidé de la ville de Ramla, à 21 km à l'est de Tel-Aviv, gracieusement organisée par Woolf Marmot et Claire Shilo.

- Grande soirée festive et concert en plein air de l'Orchestre symphonique Buchman-Mehta de l'Université de Tel-Aviv, sous la direction du Maestro Lahav Shani, futur Directeur de l'Orchestre philarmonique d'Israël, suivie d'une After party pour célébrer ensemble la finale de l'Eurovision retransmise en direct du Parc des Expositions à Tel-Aviv.

j'aime:

Remise du Prix d’architecture Michel Gelrubin 2018 à l’Université de Tel-Aviv

Les Prix d’architecture au nom de Michel Gelrubin ont été remis pour la 5e année par son fils Samuel et sa fille Leslie dans le cadre du Conseil des Gouverneurs de l’Université, en présence d’Amos Elad, Vice-président de l’Université, du Prof. François Heilbronn, Président de l’association française de l’UTA, du Dr. Eran Neuman, Directeur du département d’architecture et de Dominique Perben, ancien Garde des Sceaux. Cette année, il s’agissait de proposer un projet de restauration et de conversion du marché Talpiot de  Haifa, bâtiment classé construit à la fin des années 1930 mais quasi-désaffecté depuis les années 90 du 20e siècle.

Gelrubin 2018 1Le jury était composé de Samuel Gelrubin, du Dr. Eran Neuman, et de l’architecte Philippe Maidenberg et était présidé par le célèbre designer Ora-ïto, lauréat entre autre du Globe de cristal 2007 comme meilleur designer français.

Le but était de réhabiliter l’espace du marché en tenant compte de son caractère historique afin de le restaurer dans son rôle de centre vibrant du quartier Hadar Hacarmel de Haïfa, devenu négligé et à l’abandon. Le troisième Prix a été  remis à Gabriela Jacobs et Shira Fuchs  pour leur projet « We cook » tendant à transformer l’ancien marché en un espace de restauration organique, « du marché à l’assiette ». « Nous n’avons pas connu ce marché, seulement ses représentations », ont expliqué les étudiantes qui pour réaliser leur projet ont fait un énorme travail de documentation et consultation d’archives. Le Prix leur a été remis pour leur créativité et leur ingéniosité.

Gelrubin 2018 2Le deuxième Prix a été attribué par Leslie Gelrubin aux étudiants Lavi Beery et Guy Kerem pour leur projet visant à faire de l’ancien marché un Beth Midrash, centre d’étude de la Torah pour des populations religieuses juives orthodoxes. « Nous avons pensé que cet important bâtiment pouvait présenter une opportunité unique de socialiser un groupe discriminé et pourtant important » ont expliqué les étudiants. Leur design comprend des modules de travail, avec une importance primordiale accordée aux bibliothèques, en adéquation avec le rôle central des livres dans la culture juive. « Nous avons voulu prendre en compte les valeurs spirituelles et religieuses pour les intégrer à l’environnement », ont-ils déclaré.

Gelrubin 2018 3Enfin, le premier Prix a été décerné aux étudiantes Shahar Kessler et Yaelle Sivan pour leur projet intitulé « We cover », de création d’un centre de réhabilitation permanent pour les femmes tombées dans le cercle de la prostitution. Les membres du jury ont relevé le niveau élevé de tous les projets présentés par les étudiants. « Tous étaient adaptés au contexte qu’ils serraient de près », a commenté le président du jury, le designer Ora-ïto. « Nous croyons que l’architecture peut avoir un impact social et changer le monde », a-t-il ajouté.  François Heilbronn lui a remis un certificat de reconnaissance de l’Université de Tel-Aviv, pour son attachement et sa fidélité à l’Etat d’Israël et à son peuple, et sa contribution au jury.

 

Photo 1, de gauche à droite: Eran Neuman, Shahar Kessler, Ora-ïto, Yaelle Sivan, Samuel Gelrubin.

Photo 2: Eran Neuman, Guy Kerem, Lavi Beery, Leslie Gelrubin, Ora-ïto et Samuel Gelrubin.

Photo du bas: Eran Neuman, Gabriela Jacobs, Shira Fuchs et Samuel Gelrubin.

j'aime:

Remise des bourses 2018 de l’Association française de l’Université de Tel-Aviv 2018

Les bourses de l'Association française de l'Université de Tel-Aviv pour 2018 ont été remises comme chaque année lors d'une émouvante cérémonie qui s'est déroulée début mai dans le cadre des évènements du Conseil des Gouverneurs de l'Université, en présence du Prof. François Heilbronn, président de l'Association, et de l'ancien Garde des Sceaux Dominique Perben, membre de son comité d'honneur. Cette année, deux bourses ont été décernées pour la première fois au nom de l'Association francophone locale de l'UTA créée il y a deux ans.

Groupe Bourses"Cette cérémonie où les donateurs rencontrent les étudiants boursiers est toujours un moment très émouvant et important pour l'Association", a déclaré le Prof. Heilbronn. "En accord avec la tradition française, nous souhaitons aider les étudiants, et pas seulement financer des bâtiments. Les étudiants israéliens, dont certains font leurs études en même temps que leur service militaire, d'autres leurs périodes de réserve pendant la durée de leurs études et qui pour la plupart travaillent pour financer celles-ci, n'ont pas la vie facile. Mais si nous vous donnons la main, nous attendons également des résultats. Vous devez être un exemple pour les générations futures, et rendre à vos successeurs ce que vous avez reçu. Cela fait partie de notre mission".

"Je n'ai jamais vu une association aussi dévouée envers nos étudiants"

"Je suis très fière d'appartenir à cette université", a affirmé Annie Lévy, responsable de l'allocation des bourses, qui entame sa dernière année à l'UTA. "J'ai eu beaucoup de satisfaction dans mon travail, et je n'ai jamais vu une association aussi dévouée que la votre envers nos étudiants. Tous les ans il y a davantage de bourses, qui permettent à leurs bénéficiaires de se consacrer essentiellement à leurs études".

Commença alors la cérémonie en elle-même, qui comporta comme chaque année la remise d'un certificat de reconnaissance au donateur et celle de la bourse aux étudiants, lesquels ont rapidement présenté leur parcours. Tous ont remercié les donateurs de leur générosité, insistant sur la nécessité de ces bourses pour la poursuite de leurs études, certains affirmant même qu'ils auraient du les interrompre sinon.

Andre Therese Harari Solomon OritAndré et Thérèse Harari ont remis leurs bourses à deux étudiants d'origine éthiopienne, Orit Mekonen, benjamine d'une famille de 6 enfants, étudiante de première année en psychologie et sciences de l'éducation; et Salomon Daslo, arrivé en Israël avec sa famille au début des années 1990 lors de l'opération dont il porte le nom. D'une famille de 9 frères et sœurs, il est en dernière année de maitrise de politique de l'éducation. "Je crois dans les politiques publiques et je souhaite pouvoir un jour aider d'autres personnes à avoir une meilleure vie", a-t-il déclaré. "Les Israéliens d'origine éthiopienne forment une petite minorité dans le pays, et nous voulons les aider dans le cadre de l'Université. C'est pourquoi nous avons créé un fond de bourses qui permet d'aider 10 étudiants en moyenne par an pendant 5 ans", a expliqué André Harari. François Heilbronn rappelle que le programme ADMAS d'aide aux étudiants d'origine éthiopienne de l'UTA soutien aujourd'hui plus de 200 étudiants :"Nous voulons aider à l'intégration des population de diverses origines en Israël, pour que Salomon puisse un jour devenir ministre de l'éducation comme il le souhaite", a-t-il ajouté en souriant.

"Je travaille la nuit et j'étudie le jousr"

Silvain MoniqueMonique et Sylvain Barel ont décerné une bourse à Esti Klein, étudiante en histoire de l'art, absente lors de la cérémonie. François Heilbonn remet un certificat à Monique Barel, fille du regretté Hugo Ramniceanu, premier président de l'Association des amis français de l'UTA et son époux Sylvain pour leur aide sans relâche à l'Association depuis de nombreuses années.

Frqncois Adi noy ArnonGalLe Prof. Ruth Amossy, professeur émérite de l'Université de Tel-Aviv, ancienne détentrice de la Chaire de Culture française et coordinatrice du groupe de recherche ADARR, remet la bourse au nom d'Ariane Heilbronn à Adi Noy, étudiante en maitrise du programme d'art interdisciplinaire, mère célibataire, et responsable d'une section de théâtre en lycée. "Ariane souhaite aider les femmes courageuses qui élèvent seules leurs enfants à étudient tout en travaillant", a précisé François Heilbronn, qui a lui-même remis une bourse à Arnon Gal, 27 ans, habitant à Holon, servant dans une unité de combat, en 3e année d'informatique et d'études asiatiques.

Odile Cohen Tal BandelOdile Cohen remet la bourse au nom de ses parents Raoul et Jacqueline Madar à Tal Bendal, 29 ans, étudiant en soins infirmiers. "Je travaille la nuit et j'étudie le jour, et je fais de plus du volontariat 3 fois par semaine pour aider des enfants", raconte Tal. "Je veux montrer que la profession d'infirmier n'est pas seulement réservée aux femmes".

Trois générations de donateurs

WoolfGalitYovelQyeletYuliaWoolf Marmot a décerné sa bourse à Ayelet Giladi, étudiante en psychologie. "A 91 ans, Woolf est l'un des piliers de notre association", déclare François Heilbronn. "Ayant lui-même servi dans les forces anglaises pendant la seconde guerre mondiale, il veut encourager la recherche sur les troubles de stress post-traumatique après les guerres". "Woolf soutient notre Département depuis 30 ans", rappelle le Prof. Galit Yovel, directrice de l'Ecole de psychologie. Ayalet travaille avec le Prof. Michèle Slone sur les effets de l'exposition au terrorisme par les média chez les Juifs et les Arabes en Israël. "J'ai grandi dans un kibboutz près de la frontière, ce sujet est donc parlant pour moi", commente-t-elle. Woolf Marmot a déclaré pour sa part que c'est "un énorme plaisir et une extraordinaire satisfaction que d'aider ce Département". Il remet également la bourse de Marc Haddad à Julia Dedikov, doctorante en psychologie clinique du regretté Prof. Avi Sade.

Colette KerberYossi CohenLa bourse de Colette Kerber a été remise à Yoni Cohen, 29 ans, en deuxième année de science politique et d'histoire du peuple juif, qui travaille à l'INSS (Institut pour les études de sécurité nationale) et étudie le BDS. "Je fais deux jobs en plus de mes études et c'est très difficile", commente-t-il. Yoni Cohen a précédemment reçu la bourse offerte par Colette Kerber à un étudiant de science politique au nom de son fils, Fabien Cyril-Boisson, à la mémoire duquel elle a également dédié l'an dernier l'auditorium du Musée Steinhardt d'histoire naturelle de l'Université de Tel-Aviv, qui vient d'ouvrir ses portes au public.

Lyne MaayanLa bourse de Lyne Gelrubin et Gilbert Collins a été offerte à Maayan Bitner, 24 ans, en deuxième année de physiothérapie. "Je travaille également à l'hôpital Tel-Hashomer en pratique clinique, et c'est très difficile. Cette bourse me sera d'une grande aide", a-t-elle affirmé. "Lyne a su partager avec sa famille les valeurs du don et de la transmission et a amené deux générations à l'Association, son père David Birène, et ses enfants", commente le Prof. Heilbronn.

"Merci de m'avoir donné l'opportunité de vous aider"

Genevieve EynatLa journaliste Geneviève Zarka a remis la bourse de Ginette Princ à Einat Arnheim, étudiante en deuxième année d'histoire de l'art. Ginette Princ pour sa part inaugurera le lendemain une salle au Centre de soins de l'Ecole dentaire de l'Université de Tel-Aviv à la mémoire son époux Jean et de son fils Olivier, ce dernier décédé récemment.

Joel BenarrochGal AttiaLa bourse de Joël et Déborah Benarroch a été décernée à Gal Attia, 23 ans, étudiante en histoire de l'art. "L'éducation est un excellent outil de liberté et de promotion pour l'individu. Nous vous souhaitons un avenir formidable et toute la chance possible dans vos réalisations", a déclaré Joel Benarroch, qui finance des bourses d'excellence en histoire de l'art ainsi que des voyages d'étude pour les étudiants dans ce domaine.

stellaethiopiennesLe Prof. Ruth-Stella Amossy a dédié avec une grande émotion la bourse de sa mère Régina Brenes, décédée en septembre dernier, en mémoire de son père Léopold Brenes, à deux étudiantes d'origine éthiopienne, Ytayshe Ambawo, 28 ans, en première année d'études d'assistance sociale, et à Hava Areni, 29 ans, en 2e année.

VidalbenchimolChaharCohenLa bourse Aurélie Tolédano Berry et Vidal Benchimol, nouveau donateur de l'Association a été décernée à Shahar Cohen, en première année de maitrise d'art pluridisciplinaire et deuxième année de maitrise de cinéma. "Je souhaite aider les étudiants handicapés. Mon fils est lui-même un étudiant handicapé qui fait sa maitrise en France. Merci de m'avoir donné l'opportunité de vous aider", a déclaré Vidal Benchimol.

"Merci aux jeunes de nous donner l'image du courage et de l'engagement dans la vie"

GillesCohenYossiGilles Cohen, célèbre acteur français, connu pour son rôle de directeur du Renseignement dans la série Le Bureau des Légendes, a remis la bourse de Dominique Romano à Yossi Baltzan, en première année de philosophie, économie et sciences politiques, qui a auparavant servi comme technicien électronique dans la Marine pendant 3 ans et demi. "C'est un honneur et un plaisir pour nous d'être parmi vous", a déclaré Gilles Cohen. "Nous sommes très heureux de partager ces moments avec vous".

FrancoisDominiqueCorinnePerbenDenisLa seconde bourse de Dominique Romano a été remise à Denis Godayev, étudiant en 2e année de droit, par Dominique Perben, ancien Garde des Sceaux et ancien ministre des transports, qui a beaucoup œuvré pour le développement des liens entre la France et Israël, et entre les universités françaises et israéliennes. "Cela fait partie des choses qui donnent du sens à un engagement, à une action politique, et à l'existence", a déclaré l'ancien Ministre au sujet de la cérémonie. "Merci aux jeunes de nous donner l'image du courage et de l'engagement dans la vie".

Agnes ElliottLa bourse de Maureen Tolub a été remise par Agnès Goldman, déléguée générale de l'Association francophone de l'Université de Tel-Aviv, à Elliot Lellouche, en 2e année d'ingénierie électrique. Il s'agit d'une des deux bourses décernée pour la première fois cette année par la nouvelle association, créée il y a deux ans et destinée à la communauté francophone grandissante installée en Israël. "Je suis arrivé dans le pays il y a 4 ans", raconte Elliot. "J'ai fait l'armée et un oulpan d'hébreu, et j'ai connu ma femme qui a eu le même cheminement que moi. Mes études sont intenses, et je travaille aussi comme enseignant pour préparer aux examens psychométriques. Cette bourse nous a aidé pour notre mariage il y a deux mois. Merci du fond du cœur".

Pour mieux comprendre la biodiversité

AmaiachStavLa bourse de Gilles Taieb a été remise par André Amiach à Stav Livni, 29 ans, habitant en kibboutz, étudiante en première année d'économie. François Heilbronn remercie André Amiach pour son dévouement, sa générosité et sa persévérance, qui ont sauvé de la disparition l'Ecole dentaire de l'UTA, qui dispense aujourd'hui des soins aux populations les plus défavorisées du pays.

 

ClaireJabesDorLa bourse de Claire et Thierry Jabès a été remise par Claire Jabès à Dor Eini, 29 ans, en troisième année de licence de physique et astronomie.

 

ReneHeleneKarsentiYaelleRené et Hélène Karsenti ont attribué leur bourse à Yael Belassan, 25 ans, en première année d'informatique, qui a ému l'assistance en racontant comment la bourse l'a aidé dans une situation où elle s'est retrouvée totalement seule et démunie.

 

Elise Corrin MayaElise Corrin, second donateur de l'Association francophone, a remis sa bourse à Maya Barbur, 22 ans, en deuxième année d'histoire de l'art.

 

LizzieBirene Or LevyLa bourse de Jacques et Lizzie Birène à été remise par Lizzie Birène à Aarar Levi, 21 ans, en première année d'informatique. François Heilbronn rappelle que le département d'informatique de l'UTA compte parmi les meilleurs dans le monde, et qu'il est l'un des plus difficiles d'accès de l'Université.

Tamar Dayan Lisa Fitoussi AssafLa bourse de Lisa Fitoussi et David Ermacora a été remise par Lisa Fitoussi à Asaf Ben David, doctorant en recherche écologique. "Mon travail a pour but d'aider à mieux comprendre la biodiversité et le monde de la vie sauvage", explique Assaf. "Il nécessite une dispersion sur un large territoire et un travail 24h. sur 24, et cette bourse est très importante pour le réaliser correctement". Le Prof. Tamar Dayan, directrice du Musée Steinhardt d'histoire naturelle de l'UTA, remercie les Amis français pour leur aide permanente, et notamment David Ermarcora, qui a fourni au Musée le lion qui manquait a sa collection.

Stemmer presbarArmand Stemmer a offert deux bourses à Yoav Blau, doctorant au Centre de nanotechnologie de l'Université, qui attend son premier bébé dans quelques semaines et Omer Granoviter, qui effectue une maitrise en neurosciences. Enfin, Renaud Presberg a remis une bourse à Lilah Inzelberg, titulaire d'une licence en mathématiques et qui poursuit sa maitrise en nanotechnologie.

j'aime:

Prix Hugo Ramniceanu du meilleur entrepreneur d'Israël au fondateur de Get Taxi

Le Prix d'économie Hugo Ramniceanu 2018 du meilleur entrepreneur d'Israël a été décerné à Dave Waiser, fondateur et PDG de Gett (Get Taxi), application israélienne de réservation de taxis présente dans plus de 100 villes du monde, en reconnaissance de sa contribution à l'innovation et à l'économie numérique israélienne. Le prix lui a été remis début mai dans le cadre des évènements du Conseil des Gouverneurs de l'Université de Tel-Aviv, en présence de Dominique Perben, ancien Garde des Sceaux et ancien ministre des transports, du Prof. François Heilbronn, président de l'Association française de l'UTA, et des Prof. Joseph Klafter, président de l'Université et Jacob Frenkel, président du Conseil des Gouverneurs.

Get1"En présidant le dîner d'honneur de l'Association en juin dernier, le ministre de l'économie Bruno Le Maire avait déclaré: 'Vous avez transformé ce pays de sable en or'", rappelle le Prof. François Heilbronn. "Je suis moi-même venu pour la première en Israël en 1961, et aujourd'hui je suis émerveillé de ce que je vois. Israël a 70 ans, et l'Université de Tel-Aviv 60 ans. Ce pays est devenu la Terre promise, et l'UTA a accompli le rêve d'Herzl: réaliser le lien entre l'éducation, l'innovation et l'amitié. Hugo Ramniceanu, qui a été le premier président de notre Association de 1972 à 2008, rêvait qu'Israël, pays de fermiers, d'intellectuels et de rêveurs, devienne aussi un pays d'entrepreneurs. C'est pourquoi il a créé ce Prix".

"Une histoire fascinante"

"C'est toujours non seulement un honneur mais aussi un plaisir pour moi de me retrouver avec les Amis français de l'Université", a déclaré le Prof. Frenkel. "Nous avons développé un lien spécial au fil des ans. Hugo Ramniceanu n'était pas juste un rêveur mais aussi un homme d'action, qui a créé non seulement un prix, mais un héritage. Quant au lauréat de cette année, il a une histoire fascinante, à l'image de beaucoup de gens ici qui ont, pour une raison ou une autre, du changer, se déplacer, penser en dehors de la boite, exceller pour survivre".

Get2"Le fondateur de Gett et l'Université de Tel-Aviv ont des points communs", a affirmé le Prof. Klafter. " Tout deux sont lauréats de la Fondation Blavatnik comme catalyseurs de l'innovation de rupture, misent sur les meilleurs talents et forgent l'avenir du transport. L'Université de Tel-Aviv a inauguré ce vendredi 4 mai son nouvel Institut pour le transport intelligent. Nous attachons une grande importance au développement de ce domaine, et donc nous nous rencontrerons probablement de nouveau".

Le Prix est ensuite remis à Dave Waiser par Monique Barel, fille du regretté Hugo Ramniceanu, et le Prof. Joseph Klafter, en reconnaissance de sa contribution à l'innovation en matière de haute technologie, sa capacité à transformer Gett en une entreprise mondiale opérant dans plus de 100 villes, les valeurs sociales et environnementales qu'il a adopté en la dirigeant, son implication vitale dans le développement de solutions de transport intelligentes en Israël et son rôle dans la représentation de l'innovation israélienne dans le monde.

"Je suis fier de pouvoir rendre à ce pays ce que j'ai reçu de lui"

"Mon père avait un esprit jeune et créatif", a souligné le Dr. Monique Barel. "Chacun reconnait aujourd'hui son caractère visionnaire lorsqu'il a inauguré le Prix il y a dix-huit ans alors qu'on en était encore au début de l'Internet".

Gett, anciennement connue sous le nom de GetTaxi, est une application de réservation de taxis au moyen d'un Smartphone, basée sur un système de GPS qui permet aux chauffeurs et aux passagers de se mettre directement en contact. Commercialisée en 2010, l'application opère actuellement dans plus de 100 villes à travers les États-Unis, le Royaume-Uni, la Russie et Israël. En mai 2016, le groupe Volkswagen y a investi 300 millions de dollars.

Get3"Lorsque nous avons commencé, nous voulions juste avoir une expérience différente et éviter les interminables files d'attente pour obtenir un taxi. Aujourd'hui l'entreprise réalise un milliard de dollars. Nous n'aurions jamais pu imaginer une chose pareille lorsque nous avons lancé notre première course à Tel-Aviv", raconte Dave Waiser. "L'industrie du transport est devenue la deuxième dans le monde. Elle connait actuellement une transformation fondamentale et nous avons la chance de nous trouver au centre de ce changement. Il y a aujourd'hui un milliard de véhicules sur les routes appartenant à des particuliers, mais la tendance est au passage de la propriété des véhicules à une fourniture de service: au lieu de posséder la voiture, nous l'utiliserons comme un service".

"Je viens d'une famille sioniste", poursuit-il. "J'ai fait mon alya à 16 ans à partir de Moscou sans mes parents. Je suis fier de pouvoir rendre à ce pays ce que j'ai reçu de lui". Pour lui, la mondialisation est nécessaire pour les sociétés israéliennes: "Israël est un petit marché. Les sociétés israéliennes qui font du chemin sont mondiales et sont celles qui réussissent à l'exportation".

La Bourse Hugo et Valérie Ramniceanu

La Bourse Hugo et Valérie Ramniceanu a également été remise à cette occasion à Tatiana Oppenheim, étudiante de licence en économie et histoire de l'art, par Michèle Ramniceanu, belle-soeur de Monique Barel.

La cérémonie s'est terminée par une communication de Rebecca Shliselberg, doctorante à l'Institut de recherche sur les transports de l'Université de Tel-Aviv, sur les aspects sociétaux et environnementaux de la révolution des transports intelligents.

Le Prix d'économie Hugo Ramniceanu est décerné chaque année depuis 29 ans pour récompenser les réalisations israéliennes dans le domaine de l'économie, de la recherche technologique et du développement. Son fondateur, le regretté Hugo Ramniceanu, était un industriel du domaine du textile, fervent sioniste et philanthrope, considéré comme l'un des plus grands donateurs en faveur de l'Etat d'Israël.

Get4Parmi les lauréats de ces dernières années, on trouve le Dr Yossi Vardi, l'industriel Stef Wertheimer, l'homme d'affaires et industriel Dov Lautman, l'ancien gouverneur de la Banque d'Israël, le Prof. Yaakov Frenkel, l'ancien maire de Tel-Aviv, Shlomo Lahat, le PDG de Check point Gil Shwed, le président d'El Al, le Prof. Israel (Izzy) Borowitz, l'ancienne PDG de la Banque Leumi Galia Maor, le PDG d'Intel Israël, Maxine Fassberg, les fondateurs de Medinol, Kobi et Judith Richter, le fondateur et PDG de Keter Plastique, Sami Sagol, l'ancien PDG des industries Teva, Eli Hurwitz (décédé), l'ancien PDG de la Banque Hapoalim Amiram Sivan (décédé), l'ancien PDG d'Ossem et président du conseil d'administration Dan Proper, les fondateurs et développeurs de WAZE, Noam Bardin, Uri Levine, Ehud Shabtai et Amir Shenar, le fondateur du groupe pharmaceutique et cosmétique Dr Fisher, le Dr Eli Fischer et Rami Levy. L'an dernier, le prix a été décerné à Etty et Gabi Rotter, co-PDG de Castro

j'aime:

Page 1 sur 9