Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


6 médailles d'or aux Olympiades universitaires de mathématiques pour l'équipe d'Israël entrainée à l'Université de Tel-Aviv

Après le remarquable succès de l'équipe israélienne aux Olympiades de mathématiques pour lycéens (IMO) le mois dernier en Grande-Bretagne, les étudiants entraînés à l'Université de Tel-Aviv, ont à leur tour obtenu la première place aux Olympiades internationales universitaires (IMC) qui se sont tenues en Bulgarie du 28 juillet au 3 aout 2019, avec 6 médailles d'or devant 76 équipes du monde entier.

Olympiades maths univ 2019Les six membres de l'équipe ont remporté chacun une médaille d'or; il s'agit de  Noam Ta Shma (Open University, qui a également obtenu le Grand Premier Prix), Omri Peer (Université de Tel-Aviv), Ohad Maor Sheinfeld (l'Université Bar Ilan), Aviel Boag (Université de Tel-Aviv), Lior Hadassi (Université Bar-Ilan) et Dor Mezer (Institut Weizmann).

L'équipe dans son ensemble est arrivée première au classement final, devant l'Université de Bonn, la Higher School of Economics en Russie, l'Université de Cambridge en Grande-Bretagne et l'Université de Saint-Pétersbourg. L'Ecole Polytechnique en France a obtenu la 41e place.

Les félicitations vont également à leurs entraîneurs, Lev Radzivilovsky et Alexei Kanel, de l’École des sciences mathématiques de l’Université de Tel Aviv, qui s'adonnent à ce rôle avec passion depuis de nombreuses années.

Signalons que l’équipe d'Israël est au sommet du classement mondial de cette compétition depuis plusieurs années. Elle a déjà remporté la première place en 2014 et en 2017, et n'est jamais tombée au dessous de la troisième place depuis 2013.

 

Sur la photo (de droite à gauche): Aviel Boag, Omri Peer, Lior Hadassi, Ohad Nir, Dor Metzer, Noam Ta Shma et Lev Radzivilovsky.

j'aime:

20 diplômées de l'Université de Tel-Aviv parmi les 50 femmes les plus influentes d'Israël

Près de la moitié de la liste des 50 femmes les plus influentes d'Israël publiée par le magazine FORBES pour 2019 sont diplômées de l'Université de Tel-Aviv, qui se place loin devant les autres universités israéliennes. Parmi elles, le Prof. Yael Hanein, directrice du centre de Nanosciences de l'Université, et la Présidente de la Cour suprême Esther Hayut, première de la liste.

Yael HaneinPas moins de 20 diplômées de l'Université de Tel-Aviv dans tous les domaines d'activité figurent sur la liste des 50 femmes les plus influentes du pays du magazine Forbes pour 2019.

Parmi elles, le Prof. Yael Hanin, directrice du Centre de nanosciences et nanotechnologies et professeure de l'Ecole de génie électrique de la Faculté d'ingénierie, qui a mis au point une rétine artificielle capable de remplacer l'action des photorécepteurs naturels de l'œil détruits par la maladie dégénérative de la rétine liée à l'âge (DMLA), basée sur des dispositifs électroniques à l’échelle nanométrique intégrés à un polymère biocompatible, permettant de générer le champ électrique nécessaire à la stimulation de la rétine. Le Prof. Hanein est de plus à l’origine de deux startups fondées sur des technologies qu'elle a développée dans son laboratoire à l'UTA, notamment un patch électronique autocollant qui permet de suivre l'action des muscles et du cerveau pendant les activités quotidiennes de l'utilisateur.

En tête de liste, la Présidente de la Cour suprême d'Israël, Esther Hayut, première diplômée de la Faculté de Droit de l'Université de Tel-Aviv nommée juge à la Cour Suprême en 2003, élue Présidente de la Cour en 2017.

Citons encore: Ayelet Shaked, ancienne ministre de la Justice, à la tête de la coalition des partis de droite pour les élctions à la prochaine Knesset, diplômée de la Faculté d'ingénierie, le Dr. Ilana Dayan (14e place), journaliste et rédactrice en chef de l'émission télévisée de la deuxième chaîne israélienne 'Ouvda', diplômée de la Faculté de droit, et Ofra Strauss (2e place), présidente du Groupe Strauss, géant israélien de l'agroalimentaire, également diplômée de la Faculté de droit.

Et aussi:

Rakefet Russak-Aminoach (3e place), Directrice Générale de la Banque Leumi, diplômée de la Faculté de droit, de la Faculté d'économie, de la Faculté des sciences sociales et de la Faculté de gestion.

Lilach Asher Topilsky (10e place), PDG de la Banque Discount, diplômée de la Faculté des sciences économiques, de la Faculté des sciences sociales et de la Faculté de gestion.

Keren Marciano (15e place), rédactrice économique de la télévision israélienne, diplômée de la Faculté de droit

Ayala Hasson (16e place), l'une des principales journalistes de la télévision israélienne, diplômée du Département de communication de la Faculté des sciences sociales

Adi Soffer-Tani, PDG de Facebook Israël, diplômée de la Faculté de droit et de la Faculté de gestion

• Le Dr. Talia Golan, oncologue et chercheuse au Centre médical Sheba, Tel Hashomer, diplômée de la Faculté de médecine

Alona Bar-On, présidente et copropriétaire du quotidien financier israélien Globes, diplômée de la Faculté d'économie, de la Faculté des sciences sociales et de la Faculté de gestion.

Lucy Ayoub, journaliste et animatrice de radio, qui a terminé sa troisième année du Programme d’études de philosophie, économie et sciences politiques de la Faculté des sciences humaines.

Et d'autres encore…

 

Sur la photo: le Prof. Yael Hanein.

j'aime:

L'Université de Tel-Aviv, première en Droit en Israël

97% des étudiants de la Faculté de droit de l'Université de Tel-Aviv qui se sont présentés aux examens du Barreau en juin dernier ont été reçus, par rapport à un taux global de réussite de 54% pour l'ensemble des établissements d'enseignement supérieur du pays, ce qui place l'UTA au premier rang en Israël.

Droit2 582 étudiants israéliens ont réussi cette année les examens du Barreau. Parmi eux, 1 966 passaient l'examen pour la première fois, ce qui représente un pourcentage de réussite de 67%. Par contre, sur les 1194 qui se présentaient pour la deuxième fois, seuls 17% ont réussi. Le taux de réussite pour les étudiants se présentant pour la 3e fois n'est lui que de 11%.

Le taux global de réussite de 54% est considéré comme élevé par rapport aux années précédentes: il était de 36% l'an dernier. L'Université de Tel-Aviv arrive en tête des résultats: sur les 137 étudiants présentés par l'Université, seuls 4 ont échoué. Parmi les étudiants qui se présentaient pour la première fois, le taux de réussite monte à 98%.

En deuxième position vient l'Université hébraïque de Jérusalem, puis l'Université Bar-Ilan et le Centre interdisciplinaire d'Herzlia (83% de réussite).

Il est à noter que le taux de réussite aux examens du Barreau des étudiants des collèges universitaires qui présentent traditionnellement le plus grand nombre de candidats, est de l'ordre de 40%.

j'aime:

6 médailles aux Olympiades internationales de mathématiques pour l'équipe israélienne entraînée à l'Université de Tel-Aviv

Après la physique, les mathématiques. Les six membres de la délégation israélienne aux 60e Olympiades internationales de mathématiques IMO 2019 qui se sont déroulées la semaine dernière dans la ville de Bath en Angleterre ont tous remporté des médailles: une d'or, trois d'argent et deux de bronze. L’équipe de mathématiques d’Israël a été formée à l'Ecole des sciences mathématiques de l’Université de Tel-Aviv sous la supervision du Prof. Eilon Solan, par Lev Radzivilovsky, entraîneur de l’équipe, et Dan Carmon.

Olympiadesmaths2019621 jeunes garçons et filles de 112 pays du monde ont participé cette année aux Olympiades internationales de mathématiques. L’équipe israélienne a réalisé un palmarès impressionnant : Ido Karshon du moshav Nataf a obtenu une médaille d'or, Shvo Regavim de Kfar Saba, Roee Sinai de Kfar Oranim et Lior Hadassi de Hod Hasharon chacun une médaille d'argent, Shahar Friedman (16 ans) de Rehovot et Itay Yehuda de Ganei Tikva tous deux une médaille de bronze.

Le Prof. Ariel Porat, Président de l'Université de Tel-Aviv, a congratulé les étudiants pour leur réussite impressionnante, ainsi que leurs entraîneurs de l'Université pour la Jeunesse et de l'Ecole de mathématiques de l'Université de Tel-Aviv: "Nous sommes fiers des étudiants et de leurs professeurs", a-t-il déclaré.

Les équipes représentant Israël aux diverses Olympiades internationales scientifiques sont formées sous la direction du ministère de l'Éducation et du Centre pour les scientifiques du futur de la Fondation Maïmonide. L’équipe de mathématiques est entrainée à l’École des sciences mathématiques de l’Université de Tel-Aviv et à l'Université pour la jeunesse, sous la direction du Prof. Eilon Solan, directeur du programme, par Lev Radzylovsky et Dan Carmon.

"Ce nouveau succès de notre équipe de mathématiques est une grande fierté pour notre système éducatif et pour l’État d’Israël", a déclaré le ministre de l’Éducation, le rabbin Rafi Peretz. "Les mathématiques sont le moteur de la science et du progrès technologique. Ce succès maintient Israël à la pointe du développement et assure son avantage qualitatif dans l'avenir. Je félicite les étudiants lauréats et les équipes qui les accompagnent".

Israël participe aux Olympiades internationales de mathématiques depuis 1979 et a remporté au fil des ans 13 médailles d’or, 52 médailles d’argent, 96 médailles de bronze et 23 mentions honorables.

 

Sur la photo (de droite à gauche en partant du haut): Shvu Regavim, Ido Karshon, Roee Sinaï, Itay Yehuda, Lior Hadassi et Shahar Friedman (Crédit: Future Scientists Center)

j'aime:

La voiture de course Formule 1 de l'Université de Tel-Aviv en route pour l'Italie

La voiture de course de Formule 1 conçue et réalisée par une équipe d'étudiants de la Faculté d'ingénierie de l'Université de Tel-Aviv dans le cadre de leur projet de fin d'étude de licence est en route pour la compétition internationale de design automobile Formula SAE-ATA 2019 qui se tiendra en Italie du 24 au 28 juillet. La voiture de l'UTA sera la seule représentante israélienne sur 46 Facultés d'ingénierie dans le monde à concourir pour le trophée.

Voiture de course1Quinze étudiants, étudiantes et instructeurs de la Faculté d'Ingénierie de l'UTA sont en route pour l'Italie avec dans la soute de l'avion le prototype de voiture de course qu'ils ont construit eux-mêmes pendant une année entière, dans le cadre de leur projet de fin d'études de premier cycle. Le projet, le seul qui implique à la fois un processus de conception et de fabrication, est le fruit d'une collaboration entre tous les départements d'ingénierie de la Faculté (génie électrique, génie des matériaux et bien sûr ingénierie mécanique), supervisée par l'École d'ingénierie mécanique, sous la direction du responsable académique de l'ensemble des projets de l'Ecole, le Prof. Yoram Reich.

Concevoir et fabriquer un véhicule du chassis au moteur

"Notre objectif était de concevoir et de fabriquer un véhicule à la manière d'une entreprise d'ingénierie, avec tout ce que cela implique", explique Nadav Gvaram, étudiant de quatrième année qui participe au projet. "L'ensemble est divisé en sous-thèmes en fonction de l'organisation du véhicule : conception du châssis, montage des roues, cockpit, système de direction etc., conformément au règlement du concours d'environ 120 pages qui spécifient les exigences et la nature de la compétition, et que nous connaissons à présent par cœur", ajoute-t-il avec un sourire.

"Je suis enthousiasmé à l'idée de ce voyage", a déclaré Dima Medvednik, étudiant de licence en ingénierie mécanique, à la tête de l'équipe, qui participe au projet pour la cinquième fois. "Deux années de travail intensif vont trouver leur aboutissement pendant ces deux semaines de compétition".

Voiture de course2Ce projet unique donne aux étudiants une expérience pratique de la planification et de l'assemblage d'un produit. Avec un budget réduit, financé principalement par des sponsors tels que Xenom et HP, les étudiants ont commandé les pièces détachées et construit eux-mêmes l’ensemble du véhicule, du châssis au moteur. "C'est une situation gagnant-gagnant, tant pour nos étudiants que pour l'industrie", explique Baruch Meirovich, directeur du projet. "La plupart des étudiants arrivent chez nous sans connaissances empiriques et ce travail leur fournit des outils pratiques pour la vie réelle. Ici ils se salissent les mains, ce qui leur permet d'arriver ensuite sur le marché du travail industriel avec plus d'expérience".

Le sentiment de représenter Israël

L'UTA est l'une des trois universités israéliennes avec le Technion et l'Université Ben Gourion du Néguev à participer régulièrement à ce type de compétition internationale annuelle. Cependant cette année, le prototype de l'UTA sera le seul représentant israélien en Italie, et sera en compétition avec 46 véhicules provenant d'universités de différents pays, dont l'Inde, l'Egypte, l'Espagne, l'Ukraine et la Thaïlande. "Les conditions d'admission au concours sont très strictes, et au-delà de la fierté de représenter l'Ecole, nous avons le sentiment de représenter l'État d'Israël", conclut Meirovich.

Formula SAE est un concours de design pour étudiants auquel participent les départements d'ingénierie des universités dans le monde entier, organisé par la société SAE International (anciennement connue sous le nom de Society of Automotive Engineers, SAE). Il est arrivé en Europe au début des années 2000, sur le modèle américain démarré en 1981. L’Italie a connu la première édition de la course en 2005, organisée par l’association ATA (Associazione Tecnica dell’Autoveicolo). La compétition s’est tout d'abord déroulée sur le circuit FIAT Auto à Balocco, puis sur le circuit Ferrari Fiorano de Maranello, et enfin sur le circuit Riccardo Paletti de Varano de Melegari, qui est actuellement le lieu de la manifestation.

Voiture de course3Pendant la compétition, les équipes doivent faire face à plusieurs défis divisés en deux catégories. Tout d'abord les évaluations statiques: présentation du design d'ensemble de la voiture, présentation du business plan devant des sponsors potentiels. analyse du rapport de coût y compris les quantités de matériaux et de composants utilisés etc. Les équipes sont jugées par des experts de niveau international divisés en panels pour chaque catégorie.

Puis les voitures se retrouvent sur la piste. "La compétition comprend alors une épreuve d'accélération, qui examine la capacité du véhicule à accélérer sur une trajectoire rectiligne. Puis il est testé sur un circuit en huit. La course atteint son apogée le dernier jour, avec l'épreuve d'auto-cross qui teste les capacités dynamiques globales du véhicule, puis la course d'endurance (22 km avec changement de pilote).

Et bien sûr, au-delà de l'expérience et du plaisir de la participation à cette expérience exceptionnelle, la voiture qui obtient le score global le plus élevé gagne la coupe et la reconnaissance internationale !

j'aime: