Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Une équipe d'étudiants de l'UTA a apporté l'eau potable à un lycée rural de Tanzanie

Tanzanie 1Dans le cadre d’un projet de volontariat de l’association internationale Ingénieurs sans frontières (ISF), qui a pour but d’apporter des solutions d'ingénierie aux pays en difficulté, un groupe d'étudiants de la Faculté d’ingénierie de l’UTA s’est rendu en Tanzanie pour construire un système destiné à fournir de l'eau potable aux 400 élèves du lycée Nkaiti situé dans le village de Minjingu au nord du pays.

Tanzanie 3Eran Roll, étudiant en génie électrique et directeur de la branche de l’ISF à l’Université de Tel-Aviv, raconte que la genèse du projet remonte à 2007, lorsque les participants d’une précédente mission de bénévolat de l’UTA avaient constaté les dégâts causés par l'eau contaminée sur les habitants. En effet, l’eau de boisson était saturée par des niveaux exceptionnellement élevés de fluorure, provoquant des déformations du squelette et de graves problèmes dentaires chez les enfants.

Sept ans plus tard, à l’aide d’une collecte de fonds et d’un don initial de la compagnie Shikun & Binui du groupe Arison une délégation de 5 étudiants de l’UTA est venue aider les habitants à construire un système de récupération et de filtrage des eaux pluviales, qui permettra de stocker suffisamment d’eau propre et salubre pour répondre aux besoins des enfants du lycée, le seul de la région, pendant la saison sèche (environ 9 mois, soit environ 250 000 litres!).

Tanzanie 2« Merci pour ce projet, nous formons maintenant une seule famille » a écrit le directeur de l’école, M. Tango, dans sa lettre de remerciement. Roll est fier des résultats obtenus par la petite délégation : « Nous avons l’impression d’avoir réellement réalisé quelque chose d’important » dit-il. Selon lui, l'équipe prévoit de retourner en Tanzanie pour continuer de développer le système de collecte des eaux pluviales existant et en créer un semblable pour le centre médical du village, pour lequel elle projette également d’installer un système de panneaux solaires.

 

Sur la photo du haut: les membres de la délégation (de gauche à droite): Maayan Raviv, Tomer Avitzur, Eran Roll, Roey Ravitz et Meital Shamia. Dans le fond on peut voir les conteneurs de stockage noirs qui constituent un réservoir de 48.000 litres d'eau de pluie.

j'aime:

Nouveau programme d'entrepreneuriat dans le domaine de la FinTech, couronné par un prix d’un demi-million de dollars

tech pay580330 1Un programme de six semaines, destiné aux startups dans le domaine de la Fintech vient d’être lancé ce mois-ci à l’UTA, en collaboration entre l’Université de Tel-Aviv, Leumi Card et le fond Plus Ventures. Il inclura un accompagnement professionnel, une assistance technique et des subventions. A son terme, l’une des jeunes entreprises bénéficiera d’un investissement de démarrage pouvant atteindre un demi-million de dollars. 

 

Des solutions technologiques novatrice dans le secteur du commerce électronique et des paiements numériques

La FinTech (Finance et Technologie) est la tendance la plus récente de l’industrie de l’innovation, tant sur le plan local qu’international. Les nombreuses startups qui produisent des services financiers en « contournant » le système traditionnel des banques et des sociétés de crédit, sont en train de révolutionner le monde de la finance. En Israël, au cours de l'année écoulée, le secteur a bénéficié d’initiatives novatrices de la part d’organismes financiers qui ont saisis l’opportunité que représente un élargissement vers ces nouvelles sources d'innovation, à l'extérieur de leur organisation.

Dans ce cadre, une initiative, en collaboration entre la société de crédit Leumi Card, le fond d’investissement en capital-risque Plus Ventures et l'Université de Tel-Aviv est lancée ce mois-ci : Tech Pay, un nouveau programme d’entreprenariat dans le secteur du e-commerce (commerce en ligne) et des paiements numériques. Le programme invitera les startups aux premiers stades de leur développement (démarrage et pré-démarrage) à présenter leur candidature afin de prendre part à cette coentreprise, qui combine, pour la première fois en Israël, un fond d’investissement fournissant l’accompagnement, le soutien et le financement, une banque commerciale aidant les entreprises à adapter leur produit aux besoins du marché, et une institution universitaire qui accueillera le programme.

TechPay, qui sera géré par Roy Oron, directeur des investissements chez Plus Ventures, invitera les entrepreneurs à proposer des solutions technologiques novatrices aux défis commerciaux du secteur des banques et de la finance. Des représentants des trois organismes choisiront trois projets parmi l’ensemble des candidats, qui participeront à un programme de six semaines, incluant un accompagnement professionnel par des mentors des organismes partenaires, des ateliers d’enrichissement pour renforcer la construction du projet et son modèle d'affaires, un espace de travail réservé et un soutien financier pour la première phase du projet et l’examen de sa faisabilité.

Le programme se terminera par une journée de rencontre (Pitch Day), au cours de laquelle le projet gagnant sera sélectionné. Les lauréats bénéficieront d’un investissement financier pouvant aller jusqu'à 500 000 dollars, du fond Plus Ventures et auront droit à la mise en place d’une phase-pilote de leur start-up dans le cadre de la société Leumi Card.

j'aime:

Tisseurs du rêve - Des tailleurs juifs aux grands couturiers

Du tailleur du village au "héro culturel": la contribution des créateurs juifs au monde de la mode. Tel est le thème de l'exposition du Beit Hatfutsot, le Musée du Peuple juif à l'Université de Tel-Aviv, qui présente des robes, bijoux et accessoires de 20 créateurs de mode juifs, dont certains ont été conçus spécialement pour l'occasion: Ralph Lauren, Donna Karan, Alber Elbaz, Sonia Rykiel,  Michael Kors,  Marc Jacobs, Arnold Scassi, Diane von Fürstenberg, Victoria Secret, threeASFOUR, Nicole Farhi, Ilana Goor, Sarah Moon, Yigal Azrouël, Kobi Halperin, Avshalom Gur, Natalie Capell, Avi Tenzer, Inbar Spector

DESIGNERS1140L'exposition présente les plus grandes réussites du monde de la mode, et la trajectoire suivie par les petits tailleurs juifs traditionnels, immigrés à New York au début du XXe siècle, des ateliers de misère aux  premières grandes entreprises vestimentaires comme les jeans Levi Strauss, pour finir par les empires mondiaux de la mode internationale, du prêt-à-porter de grande diffusion à la haute-couture raffinée qui reflètent nos rêves collectifs.

 

"Je ne conçois pas des vêtements, je conçois des rêves" - Ralph Laurent

 

«Cette exposition m'a fourni une occasion sans précédent de pénétrer  le monde de la mode et de mieux comprendre son impact sur notre vie et nos perceptions» explique le Dr. Orit Shaham Gover, conservateur en chef du Beit Hatfutsot. «C'est un processus qui soulève de nombreuses questions: qu'est-ce que ces vêtements disent de nous en tant que société? L'habit fait-il vraiment le moine ? Et dans quelle mesure peut-on détecter les origines juives de ces créateurs dans leurs œuvres? Les réponses sont dans les yeux des spectateurs».

 

Tisseurs du reve 2Shelly Verthime, commissaire de l'exposition, cite Ralph Lauren: «Je ne conçois pas des vêtements, je conçois des rêves» et Alber Elbaz: «Je créé avec mon cœur, transformant le fantasme, le rêve, en réalité». «Tisseurs du rêve» est une exposition sur les créateurs et les producteurs de mode, qui brodent des histoires et tissent des rêves. L'exposition est centrée sur la beauté de leurs créations, présentées comme suspendues dans les airs. Pour rester dans cet esprit d'irréel, la galerie a été conçue comme un espace surréaliste dans lequel des jeux de reflets et de miroirs créent l'illusion du flottement dans un espace entre le rêve et la réalité.

Logo Beit Hatfutsot

 

Beit Hatfutsot du 18 novembre 2014 au 17 mai 2015.

 

 

 

 

http://coolisrael.fr/21621/tisseurs-de-reve-des-tailleurs-juifs-aux-grands-couturiers

Cet article a été publié sur http://coolisrael.fr/ le 14.1.2005

j'aime:

Inauguration de six nouvelles cliniques dentaires

Six nouvelles salles de soins et traitements parrainées par la Fraternité dentaire internationale Alpha Omega et les Amis français de l'Université de Tel-Aviv ont été inaugurées le 31 décembre 2014 à l’Ecole Goldschleger de dentisterie de la Faculté de médecine de l’Université.

Ouvertures cabinets dentairesL’évènement, qui a pris place à l’occasion de la convention mondiale d'Alpha Omega, s’est déroulé sous les auspices du Professeur Joseph Klafter, président de l'Université, du Dr. Ben Williamowsky, et des Amis français de l’Université de Tel-Aviv, en la présence du Prof. Ervin Weiss, directeur de l'école dentaire et du Dr. André Amiach, membre du conseil des Gouverneurs de l’Université et du comité d’Honneur des Amis français de l’UTA. Participaient également à la cérémonie le Dr. Avi Wurman, président de la Fraternité dentaire internationale Alpha Omega, le Dr. Marc Rothman, président de la Fondation Alpha Omega, le Dr. Charles Levy, président du chapitre Alpha Omega Marseille Provence,  le Dr. Marie Hélène Azoulay, présidente du chapitre Alpha Omega Lyon et le Dr. Serge Zagury, président du chapitre Alpha Omega Paris.

Amiach-KlafterUne formation professionnelle de haut niveau

Amos Elad, Vice-président pour le développement des ressources de l’UTA, a pris la parole au nom de l’Université ; le Prof. Erwin a remercié l’Association Alpha Oméga, fondatrice de l’Ecole de médecine dentaire, pour son action incessante en sa faveur. Après avoir rappelé les jours sombres de l’Ecole, qui a failli être fermée l’an dernier en raison de difficultés financières, le Dr. André Amiach a exprimé sa profonde reconnaissance envers les donateurs qui l’ont suivi dans ce défi et ont permis de la reconstruite pierre par pierre. Rappelant que 450 000 personnes en Israël sont en attente de soins dentaires, il a relevé l’importance d’une formation professionnelle de haut niveau dans ce domaine, et formulé l’espoir de la création d’une synergie nouvelle entre les deux grandes écoles de dentisterie du pays, celle de Tel-Aviv et celle de Hadassa à Jérusalem. Il a également annoncé l’inauguration de 2 nouvelles salles lors du prochain conseil des gouverneurs de l’UTA en mai.

Ont ensuite pris la parole le président de l’Association des Amis américains et le président de l’Association des amis anglais de l’Université de Tel-Aviv.

La Fraternité internationale Alpha Omega Dental est la plus ancienne organisation internationale médicale juive internationale. Créée à Baltimore en 1907, elle a pour objectif d'améliorer la profession dentaire et la vie des professionnels des soins dentaires à travers le monde par la promotion et le soutien des idéaux de la santé mondiale orale, l'éducation et les liens de fraternité ; elle prône l'excellence en dentisterie, les valeurs judaïques et apporte son soutien aux universités en Israël.

j'aime:

Une étude de deux professeurs de l’Université de Tel-Aviv parmi les 100 articles scientifiques les plus cités de tous les temps

math 5L'article des Prof. Yoav Benjamini et Joseph Hochberg, qui présente une méthode statistique pour tester des hypothèses multiples est arrivé à la 59e place du classement des 100 articles scientifiques les plus cités de tous les temps, récemment établi par l'importante revue scientifique Nature. C'est le seul article de la liste qui ait été écrit par des universitaires israéliens.

La pierre angulaire de l'analyse statistique

L’article révolutionnaire des deux scientifiques présentait la méthode dite du "Taux de fausses découverte" (FDR - False Discovery Rate ), méthode statistique permettant de contrôler l'incidence du nombre de fausses découvertes dans les études scientifiques à hypothèses multiples. Le critère développé assure un compromis adéquat entre le maintien de l'efficacité de la recherche et la protection contre les découvertes statistiques erronées. Cette idée révolutionnaire a permis de se confronter scientifiquement aux recherches qui examinent simultanément un grand nombre d'hypothèses. Elle est devenu la pierre angulaire de l'analyse statistique et a engendré un grand nombre de recherches ultérieures, qui ont élargi et développé son application.

 250px-YoavBenjamini«À l'époque, notre article a été repoussé à plusieurs reprises, trois journaux l'ont refusé, et il nous a fallu cinq ans pour réussir à le publier » raconte le Prof. Benjamini. D'après lui,  l'article et la méthode qu’il développe ont pris une importance accrue des années après sa publication, avec le développement des branches de la science qui examinent une myriade de variables simultanément, comme la génétique, les neurosciences et de l'astrophysique. « Je me suis battu pendant cinq ans parce que je croyais que notre idée était importante » dit-il, ajoutant : « il est encourageant de voir que parmi les cent articles les plus cités, cinq portent sur les statistiques".

Plus de 16 000 citations en deux décennies

L'article, l'un des plus récents de la liste (il a été publié en 1995), a déjà fait l'objet de plus de 16 000 citations dans des revues scientifiques. A titre de comparaison, l'article ayant obtenu la première place, avec plus de 300 000 citations, qui décrit une méthode pour déterminer la quantité de protéines dans une solution, a été écrit en 1951.

Le Prof. Benjamini enseigne au Département de statistique de l'École des sciences mathématiques de l'UTA et a été lauréat du Prix d'Israël en économie et statistiques en 2011. Le Prof. Hochberg, décédé il y a un an et demi, enseignait dans le même département et était président de l'Association israélienne de statistiques.

j'aime: