Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Création d’une association des Anciens Etudiants de l’UTA

Une association qui réunira les 160 000 diplômés de l'Université de Tel-Aviv depuis ses débuts a été  créée, visant entre autre à jeter les bases d'un réseau professionnel de soutien pour les anciens étudiants de l’UTA. Elle vient d’organiser une première rencontre entre Uri Levin, ancien diplômé de l'Université et fondateur de l'application de navigation Waze, et 500 anciens étudiants de l’UTA, dans le cadre du programme « Alumni sources d’inspiration ».

bogrim580Depuis sa création dans les années cinquante du 20e siècle, près de 160 000 diplômés, aujourd’hui employés dans tous les domaines de la société et de l'économie israéliennes, sont sorti de l’UTA. Beaucoup d'entre eux occupent à présent des postes clés dans le monde juridique, médical, universitaire, la haute technologie, les communications, l'éducation et la culture.

Récemment, le Président de l’Université, le Prof. Joseph Klafter, en collaboration avec les clubs d'anciens étudiants existant déjà dans certaines facultés, a pris l’initiative de la création d’une organisation qui réunira tous les diplômés de l’UTA depuis ses débuts toutes facultés confondues. Le processus sera supervisé par Sigal Adar, directrice de l'Association des Amis de l'Université, et la nouvelle organisation sera gérée par Sigalit Ben-Hayon, qui a occupé, entre autres, la fonction de PDG du Club Med en Israël.

Le but de la nouvelle association est de favoriser les relations entre l'Université et ses alumni ainsi qu’entre les anciens étudiants eux-mêmes; de tirer parti de la capacité d'influence des anciens diplômés de l'Université dans la société israélienne et de permettre la création d'un réseau professionnel, qui soutienne les anciens étudiants, améliore la réputation de l'Université et la valeur du diplôme. Selon Adar, « il s'agit d'une relation à double sens, car d’une part plus l'institution a de succès, plus le diplôme a de valeur, et de l’autre plus la réputation des anciens est élevée, plus l'institution en profite ».

Une des premières mesures de l’Association a été la mise en place d’un forum professionnel composé de représentants des diverses facultés et écoles, qui commencera par établir une base de données de noms et d'informations sur les diplômés de l'établissement. « L'organisation va travailler dans plusieurs directions » explique Adar : « tout d'abord, nous allons tenter de donner aux étudiants une ‘orientation d'alumni’, c’est-à-dire de produire chez eux une identification avec l'institution et la fierté d'en faire partie. Deuxièmement, nous allons chercher à aider les jeunes qui viennent de terminer leurs études à s'intégrer dans la profession qu'ils ont acquis chez nous. Troisièmement, nous souhaitons institutionnaliser et renforcer les liens avec les anciens étudiants vivant à l'étranger qui sont un important indicateur de la perception internationale de l'Université. Enfin, nous renforcerons les liens avec les anciens susceptibles de représenter un ‘source d’inspiration’, c’est-à-dire qui ont atteint des positions clés dans l'économie israélienne.

Dans cette optique, l’Association a déjà organisé un programme de rencontres dont la première réunion a eu lieu le 31 mai à Bar-Shira, avec pour invité Uri Levin, ancien diplômé de l'Université, fondateur de l'application de navigation Waze, qui a présenté son parcours personnel devant quelque 500 anciens étudiants de l’UTA.

j'aime:

Conseil des Gouverneurs 2015

L’Université de Tel-Aviv va accueillir ses donateurs du monde entier du 14 au 17 mai dans le cadre de la rencontre annuelle du Conseil des Gouverneurs.

gov-board-2015-580 1Le Conseil des Gouverneurs est le principal événement organisé par l'UTA pour ses donateurs du monde entier, qui se réunissent une fois par an pour prendre connaissances des avancées spectaculaires réalisées par l’Université et délibérer de ses plans pour l'avenir.

Les évènements de ce symposium extraordinaire comprennent des remises de prix pour contributions exceptionnelles à la science et la société, des attributions de bourses à des chercheurs, des doctorants et des étudiants exceptionnels, l’inauguration d'instituts et de nouvelles unités d'enseignement, ainsi que de nombreux séminaires et de conférences.

Parmi les événements centraux de ce rassemblement, on peut citer entre autre :

L'attribution des Doctorats honoris causa de l’Université de Tel-Aviv:

award 10 1Le titre de Docteur honoris causa sera décerné cette année à trois chercheurs novateurs, un chef d'orchestre de renommée mondiale, deux philanthropes et une femme d’affaires lors de la cérémonie d’ouverture du Conseil. Le titre de membres d’honneurs de l’Université sera décerné aux créateurs du système de défense anti-aérienne Dôme de Fer ainsi qu’à l’Opéra israélien.

Jeudi 14 mai à 20h00 à l'auditorium Smolarz.

Le Prix d'économie à la mémoire d’Hugo Ramniceanu 2015:

Cette année, le prix sera décerné à Rami Levy, fondateur et PDG de la chaîne de magasins du même nom, pour sa contribution exceptionnelle à la société israélienne, en tant que leader économique et pionnier du changement social, et son succès comme entrepreneur, qui a réussi à faire d’une petite entreprise familiale la troisième chaîne de supermarchés en Israël.

Vendredi 15 mai, 14h15, Auditorium Raya et Joseph Jaglom

Le Prix Dan David:

dandavidDécerné comme chaque année depuis 14 ans dans les trois dimensions du temps - passé, présent et avenir - le prix, fruit de l'initiative de l'homme d'affaires et philanthrope international Dan David, décédé il y a plusieurs années trois prix d'une valeur d'un million de dollars chacun décernés à six lauréats pour contribution exceptionnelles à l'humanité, la science, les sciences humaines, les arts, la fonction publique et le monde des affaires. Cette année il sera remis notamment à Jimmy Wales, co-fondateur de Wikipédia.

Dimanche 17 mai, Auditorium Smolarz

Le Prix Kadar pour l'excellence dans la recherche:

Prix décerné pour la première fois à des chercheurs choisis pour l'excellence de leurs résultats académiques, leur enseignement et l’encadrement des étudiants de second et troisième cycles, la diffusion de leurs publications scientifiques et leur participation active aux conférences internationales.

Dimanche 17 mai, Auditorium Raya et Joseph Jaglom

Pour un programme détaillé (en anglais) :

https://english.tau.ac.il/sites/default/files/media_server/FINAL%20April%20Full%202015%20BOG%20Program.pdf

j'aime:

Anne Hidalgo en visite à l’Université de Tel-Aviv

La maire de Paris, Anne Hildago, en visite en Israël, s’est rendue ce matin 11 mai sur le campus de l’Université de Tel-Aviv, en compagnie des adjoints à la mairie de Paris,  Patrick Klugman et Catherine Vieu–Charier, et d’une délégation d’élus, dont Valérie Montandon, Pierre Aidenbaum, et les présidents des groupes politiques du Conseil de Paris.

HidqlgoklafterheilbronnIls ont été reçus par le Président de l’Université, le Prof. Joseph Klafter et l'adjoint du président chargé des relations publiques, Amos Elad, en présence de l’ambassadeur de France en Israël, Pierre Maisonnave, et du Président des Amis français de l’Université, le Prof. François Heilbronn.

Faire face aux défis du 21e siècle

Le Prof. Klafter a présenté l’UTA aux élus de la ville de Paris, comme l’université à la fois de la plus jeune et la plus grande du pays, bastion de la recherche, située au cœur de la capitale culturelle et économique du pays, la Siliconwadi de l’Etat d’Israël. Ses 9 facultés et son approche interdisciplinaire lui permettent de faire face aux défis du 21e siècle, en particulier d’être une plaque tournante pour l’innovation : « Notre rôle est d’encourager les étudiants qui ont des idées et veulent les développer ». Le Prof. Klafter a présenté StarTau, le Centre d’entreprenariat de l’Université créé à l’initiative des étudiants, qui vient de rassembler hier plus de 3000 participants lors de sa conférence annuelle, en présence de l’ancien président Shimon Péres. Il a également fait référence à l’incubateur de startups de l’Université, et à Ramot, sa société de transfert de technologie, grâce à laquelle l’UTA arrive à la 17e place dans le monde pour le dépôt de brevets. Enfin il a relevé que l’Université de Tel-Aviv se classe à la 9e place dans le monde pour le nombre de ses diplômés devenus entrepreneurs.

Hidqlgo

Le Prof. François Heilbronn, rappelant que cette même délégation s’est rendue en janvier à Auschwitz-Birkenau, a soulevé le caractère symbolique de la visite des élus de Paris en Israël deux semaines après la fête de l’Indépendance de l’Etat, et en particulier à l’Université de Tel-Aviv, « symbole de la renaissance culturelle de ce pays. L’UTA est non seulement un grand centre scientifique, mais elle possède également le plus grand département de culture française et la plus grande Ecole de cinéma d’Israël ». Le Prof. Heilbronn qui enseigne à l’Institut d’études politiques de Paris a relevé que parmi les 200 étudiants israéliens qui étudient en France, 53 le font dans cette institution ; il a par ailleurs annoncé le lancement d’un projet de doubles Masters entre l’UTA et Sciences Po.

Cursus croisée entre l'UTA, l'ESPCI et l'Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris

Après avoir rappelé l’importance d’Israël dans la vie politique française et son souhait, à présent réalisé, d’y organiser la visite d’une vaste délégation du Conseil de Paris, comprenant des délégués de la majorité et de l’opposition, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a insisté sur le lien très fort entre Paris et Tel-Aviv autour du thème de l’innovation : « Paris, comme Tel-Aviv, est un écosystème pour la création de startups. Nous sommes deux villes qui avons compris l’importance de l’innovation, l’esprit de créativité et l’ouverture. Je veux faire le pari de cette jeune génération qui nous montre l’avenir en l’accompagnant à la fois dans ses études et pour la création de startups ». Elle a loué le système d’éducation israélien, plus décloisonné que le français. Enfin, elle a annoncé son désir de promouvoir les liens entre l’UTA et les établissements d’enseignement supérieur dépendant directement de la ville de Paris, essentiellement l’Ecole de Physique-Chimie de Paris (ESPCI), qui a produit de nombreux prix Nobel, possède comme l’UTA un incubateur de startups et pour laquelle est prévu un plan de rénovation, et l’Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris, qui forme des ingénieurs dans toutes les disciplines techniques et dans le domaine de l’urbanisme.

Hidqlgo-etudiantsAprès un échange de cadeaux, la délégation s’est rendue sur la terrasse du Musée de l’histoire du Peuple juif, au centre International de l’UTA, pour y rencontrer des étudiants francophones de l’Université : David Weisbrod (cardiologie et électrophysiologie), Héloïse Mimoun (Ingénierie électrique), Jennyfer Pastor (neurobiologie), David Keczewski (sciences politiques et analyse du discours), Raphael Presberg (ingénierie électrique), Léa Fitoussi (musique), Rachel Bodkier (gestion) Julie Grau (droit), Emmanuel Honnorat (études du Moyen-Orient) et Jordan Uzan (ingénierie).

La maire de Paris s’est déclarée impressionnée par le campus et ravie de sa visite et de l’accueil qui lui a été réservé.

 

Cet article a été repris sur le site du CRIF: http://www.crif.org/fr/actualites/visite-d%E2%80%99anne-hidalgo-sur-le-campus-de-l%E2%80%99universit%C3%A9-de-tel-aviv/55577 sous le titre: "Visite d'anne Hidalgo sur le campus de l'Université de Tel-Aviv", le 12.5.2015.

j'aime:

Un ministre en chef indien en visite à l’Université de Tel-Aviv

Lors d’une visite à l’Université de Tel-Aviv le lundi 27 avril, le Chef de l'État du Maharashtra en Inde, Devendra Gangadharrao Fadnavis, a appelé à la création d’un parc industriel commun israélo-indien, qui permettra de combiner les avantages de la technologie israélienne et de la main-d’œuvre qualifiée disponible dans son pays.

Fadnavis« Israël est un pays avec lequel l'Inde peut développer de nombreux contacts. Il dispose de la technologie et de la matière grise, et l'Inde a une capacité de production et la volonté de coopérer. Cette collaboration peut créer un environnement global fantastique, et une communauté s'efforçant de réaliser des objectifs communs » a-t-il déclaré.

Une étoile montante de la politique indienne

Peuplé de près de plus de 112 millions d’habitants en 2011, le Maharashtra est le deuxième plus grand État de l'Inde. Sa capitale, Bombay, est considérée comme le cœur industriel et financier du pays. L'État contribue à 15% du PIB de l'Inde, et à 30% des exportations indiennes. Selon Fadnavis, « Bombay à l'opportunité de devenir un centre financier mondial, qui servira de base à tous les acteurs majeurs du marché international. Lorsque le Maharashtra progresse - l'Inde progresse ».

Fadnavis, en visite en Israël, est considéré comme une étoile montante de la politique indienne. Lors de sa visite à l'Université de Tel-Aviv, en compagnie des membres de la Chambre de Commerce, d'Industrie et d'Agriculture de l’Inde et de la Confédération des fabricants indiens, il a rencontré le président de l'Université Tel-Aviv, le professeur Joseph Klafter, des chercheurs et des représentants de sociétés israéliennes - ainsi que des étudiants de son pays, qui suivent des cours à l'UTA.

Après avoir salué les activités du nouveau Premier ministre de l'Inde, Modi, en faveur de la promotion de l'économie, il a pris la parole sur la coopération économique entre Israël et le Maharastra, mettant l'accent sur l'agriculture, l'informatique et les communications, et la défense. « Nous sommes ouverts à la coopération dans le domaine des villes intelligentes, de la gestion de l'eau, et de la construction d'un environnement industriel avancé global. C'est le bon moment pour une collaboration israélo-indienne », a-t-il ajouté.

"L'université se tourne vers l'orient"

Selon le professeur Klafter, « l'Université de Tel-Aviv se tourne actuellement vers l’orient - même si traditionnellement, nous avons eu tendance à regarder vers l’occident, vers l'Europe ». Il a salué l’accord de coopération universitaire et d’échange d’étudiants signé à l’occasion de cette visite entre l'Université de Tel-Aviv et l'Université MNIMS de Bombay, considérée comme l'un des principaux établissements universitaires de l'Inde dans les domaines de l'administration des affaires et de l'ingénierie.

L’Ambassadeur d'Inde en Israël, Jaideep Sarkar, a insisté sur l’importance de la collaboration et de l'intégration de l'économie et de l'industrie des deux pays par la compréhension de la culture indienne en général. Il a noté en particulier l'importance de l'activité conjointe dans les services, secteur le plus dynamique à la fois en Israël et en Inde.

Le Consul général d'Israël à Bombay, David Wachovia, a noté le potentiel de relations existant entre les deux pays, dans des domaines tels que l'agriculture, la promotion de projets des villes intelligentes, la santé, la sécurité intérieure et cybernétiques.

Le Directeur de la Société pour le développement du Maharashtra, Bhushan Gagrani, a noté qu'une longue liste de sociétés israéliennes, parmi lesquelles Naan, Amdocs, Taldor, Rad et d'autres étaient déjà présentes à Bombay.

Il existe déjà une zone industrielle au Maharashtra travaillant sur ce principe, avec les entreprises japonaises.

 

Sur la photo: le Chef de l'Etat du Maharstra, Devendra Fadnavis avec le président de l'Université de Tel-Aviv, le professeur Joseph Klafter

Photo: Kobi Kantor

 

http://siliconwadi.fr/17989/la-cooperation-entre-linde-et-israel-saccelere

Cet article a été publié sur http://siliconwadi.fr/ sous le titre: "La coopération entre l'inde et Israël s'accentue", le 4.5.2015.

j'aime:

L’Université de Tel-Aviv au secours des sinistrés du Népal

Le Prof. Kobi Peleg, expert en gestion des catastrophes de l'Université de Tel Aviv coordonne la mission médicale israélienne des secours au Népal.

NepalLe Prof. Kobi Peleg, directeur des programmes du Master International en gestion des catastrophes et des situations d’urgence de l'École de santé publique de la Faculté de médecine de l'Université de Tel-Aviv est parti une nouvelle fois aider des sinistrés, cette fois-ci au Népal.

Le Prof. Peleg coordonne les efforts de la mission médicale de Tsahal au Népal, en collaboration avec une délégation de plus de 200 experts et travailleurs humanitaires, y compris au moins 120 membres du personnel médical de Tsahal et plus de 40 médecins, ont pris l'avion pour Katmandou cette semaine. L'équipe restera au Népal pendant au moins deux semaines.

De l'Arménie aux Philippines en passant par Haïti et le Rwanda

Kobi Peleg n'en n’est pas à sa première mission humanitaire et médicale. Il a en effet  occupé des postes de commandement dans les hôpitaux de campagne israéliens à Haïti en 2010, au Rwanda en 1995 et pendant le séisme de 1988 en Arménie. Plus récemment encore il a été le coordonateur de l’action de la délégation israélienne avec les organismes internationaux tels que l'ONU et l'OMS, et les autorités locales aux Philippines après l'ouragan de 2013.

nepal medical featured-450x300Membre du corps professoral de l'Université de Tel-Aviv, le Prof. Kobi Peleg est également directeur du Centre national pour la Recherche sur les traumatismes et la médecine d'urgence de l'Institut Gertner pour les politiques de santé et l'épidémiologie, du Centre médical Sheba - Tel Hashomer affilié à l'UTA. Il est l'un des co-fondateurs du programme d’études de gestion de l'urgence et des catastrophes de l’Université, et mène des activités de recherche et d'éducation dans les différents domaines du traumatisme. Il a servi comme chef de la branche médicale des forces de défense civile d'Israël pendant la première guerre du Golfe et dirigeant de la branche Opération, Formation et Organisation du corps médical de l'armée israélienne.

j'aime: