Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


L’Université de Tel-Aviv toujours la plus grande et la plus recherchée d’Israël en 2015-2016

Avec près de 29.000 étudiants inscrits dans l’ensemble des programmes du premier au troisième cycle, 5000 nouveaux étudiants de licence et 50 nouveaux enseignants revenus de l’étranger, l'Université de Tel-Aviv reste cette année encore l'université de recherche la plus grande et la plus demandée d'Israël.

Rentree2015-1Le président de l'Université, le Prof. Joseph Klafter, a relevé que plus de 300 jeunes chercheurs rentrés en Israël après de séjours dans de prestigieuses universités à l’étranger ont été embauchés à l'université ces cinq dernières années, contribuant au progrès de la recherche en Israël et au positionnement élevé de l'Université de Tel-Aviv sur la scène mondiale.

Environ 8300 nouveaux étudiants vont commencer leurs études en premier et deuxième cycles. Parmi les quelque 5.000 nouveaux étudiants de premier cycle, dont 58% sont des femmes. Les programmes d'études les plus recherchés (avec le plus grand nombre d'inscrits) en premier cycle sont: l'informatique avec 2100 inscrits et avec. Puis viennent la médecine, les soins infirmiers, le droit et l'économie. Faculté la plus demandée est celle des Sciences Exactes, avec 4.300 étudiants inscrits, en particulier l’Ecole des Sciences de l’informatique (2 100 inscrits) et l'ingénierie électrique (1.600 étudiants inscrits). Puis vient la Faculté de médecine avec environ 4100 étudiants enregistrés, le programme de soins infirmiers, le Droit et l’Economie.

Enfin, le projet de construction d’un nouveau complexe de résidence universitaire est à présent achevé: 1600 étudiants, chercheurs et visiteurs habitent aujourd’hui les 8 nouveaux bâtiments de 8 à 15 étages de la « Ville des étudiants » qui couvre 35 mille mètres carrés et comprend en outre des espaces verts ainsi qu’un un centre commercial avec boutiques, cafés, restaurants, club d'étudiants etc.

Nouveaux programmes 
BA 

BA en Communication -

une nouvelle combinaison exclusive d'études théoriques et pratiques à un niveau universitaire

La révolution médiatique sans précédent que nous traversons ces dernières années a créé la nécessité d'opérer une révolution parallèle au sein du département de Communication de l'Université. Le nouveau programme combine cours théoriques mis à jour et ateliers pratiques.

Les études théoriques portent sur la nature de la communication humaine, le réseau Internet et la société de réseau, sur la langue et la rhétorique, les relations entre les acteurs du marché, les gouvernements et la communication, l'économie de l'information, les méthodes de recherche, l'éthique journalistique etc.

Les ateliers pratiques sont donnés par les meilleurs professionnels de l'école de journalisme "Koteret" qui sera intégrée à partir de cette année au Département de Communication. Les ateliers comprennent, entre autres, des spécialisations en communication numérique, journalisme d'investigation, articles vidéo, écriture et édition, conseil en communication, relations publiques, marketing, radio, etc.

Programme d'excellence en scénographie, cinéma et télévision (programme intégré de premier et deuxième cycle) 

Un programme nouveau et exclusif d’études de scénographie pour le cinéma et la télévision au plus haut niveau de spécialisation professionnelle, basé sur un large éventail de sujets théoriques enseignés à la Faculté des Arts, un enseignement professionnel approfondi et des activités pratiques dans le cadre de la Faculté et en dehors.

Le programme répond à une nécessité nationale découlant de la demande accrue de professionnels de haut niveau dans ces domaines, et met l’accent sur la créativité individuelle, l’acquisition d’une expertise permettant le développement d'un langage esthétique personnel.

Rentr2e 2015-2Nouveau programme d'études dans le cadre de la formation menant au diplôme d'infirmier/ière

Le programme vise à la formation d'infirmiers/ières accrédités/es d'un niveau universitaire et à préparer les étudiants à s'intégrer dan les différents services de santé (hôpitaux, services sociaux, éducation, etc.) sur la base des vastes connaissances théoriques et pratiques en soins infirmiers et sciences de la santé, sociales et comportementales.

Le programme est conçu pour les étudiants intéressés par une journée d'études courte, pour comme les parents de jeunes enfants, les personnes qui travaillent et les étudiants d'autres départements intéressés par ce programme spécifique.

Réforme des programmes de la Faculté de Droit. 

A partir de cette année sera appliqué un programme de réforme globale du programme d'études de premier cycle de la Faculté de Droit, afin d'équiper la prochaine génération de diplômés des outils et des connaissances nécessaires pour faire face aux nombreux fronts de la réalité juridique dynamique contemporaine. L'objectif est de former les futurs dirigeants de la profession juridique de la société israélienne.

Au centre de la réforme se trouve une série de nouveaux cours dont certains seront enseignés selon de nouvelles méthodes afin de renforcer les connaissances et les compétences juridiques des étudiants, notamment dans le domaine de la législation et la réglementation, des cours de procédure intersectoriels, politique, économie et société, compétences d'écriture. La Faculté propose également des cours « rénovés » en théorie juridique et droit israélien.

Récemment ont même été mis au point des cadres spécifiques exclusifs d'apprentissage des négociations, certains en coopération avec des écoles de grandes écoles de droit à l'étranger. Cette réforme particulière laisse une place à l'apprentissage expérientiel au sein de divers cadres et à la confrontation avec des questions pratiques qui ne sont pas limitées à un domaine juridique unique et isolé, mais traversent les limites acceptées selon la doctrine juridique traditionnelle. Autre innovation : tous les cours (à l'exclusion des séminaires et des études cliniques) seront semestriel, permettant une plus grande flexibilité pour les étudiants.

Master 

Master en Administration des affaires, spécialisé dans la gestion des mégadonnées et l’informatique décisionnelle.

Dans le monde en ligne d'aujourd'hui, les entreprises, les marchés et les consommateurs produisent des milliards de gigaoctets d'information par jour. Le domaine de l'intelligence d'affaires (Business Data Analytics) est l'utilisation de la science des données pour les transformer ces mégadonnées en ensembles d'informations clairs et utiles permettant la prise de décisions d'affaires. Parmi les nombreux exemples d'utilisation de l'intelligence d'affaires on peut citer: la prévision du comportement des consommateurs, l'adaptation personnalisée à grande échelle des publicités et propositions commerciales, le trading algorithmique boursier, l’identification des anomalies dans les rapports financiers, l'analyse et la détection précoce des avis des clients, des tendances, et des activités concurrentes à partir des médias sociaux, l'identification précoce de l'abandon de clientèle ou de poste, etc.

Rentree2015-3Le programme est conçu pour fournir aux étudiants une base professionnelle dans ce domaine. À cette fin, il combine l'étude des méthodes et des outils des sciences de l'information et de l'extraction de données, un travail avec des méthodes avancées de traitement de données et des études de gestion de contenu.

Master en Administration des affaires, spécialisé dans la gestion de l'immobilier

Programme d'expertise en gestion immobilière mettant l'accent sur une combinaison d'outils théoriques et pratiques nécessaires pour permettre l'intégration des diplômés dans les divers parcours professionnels comme, les investissements physiques et financiers dans l'immobilier, les entreprises de promotion et de développement immobilier, la gestion immobilière et le conseil immobilier.

Master en Administration des affaires, spécialisation en gestion internationale

La tendance accrue à la mondialisation au cours des dernières décennies, aux côté des changements économiques, monétaires, démographiques, politiques et géopolitiques qui caractérisent le monde moderne, ont conduit à une augmentation significative de l'ampleur des activités des entreprises globales, du nombre des acteurs mondiaux, ainsi qu’à un changement fondamental de la structure des marchés et de la concurrence mondiale, et la nécessité du développement des capacité de gestion et de leadership qui correspondent au niveau de complexité et d’incertitude auxquels doivent se confronter les multinationales.

Le programme mettra l'accent sur les aspects commerciaux (International Business) et de gestion (gestion internationale) des opérations mondiales, et préparera les apprenants à une compréhension interdisciplinaire des activités globales au niveau systémique, organisationnel et du leadership.

j'aime:

L’Université de Tel-Aviv 1ère en Israël et 131e dans le monde selon le classement de Taiwan 2015

Selon le classement de Taiwan pour l’année 2015 publié cette semaine, l'Université de Tel-Aviv se trouve à la 131e place dans le monde et la première en Israël, avant l'Université hébraïque (classée 168e), l'Institut Weizmann (classé 192e), le Technion (280e) et l'Université Ben-Gourion du Néguev (420e).

tau580Le classement, à l'instar de celui de Shanghai, est établi sur la base du nombre d'articles publiés, des citations, de l'indice H de quantification de la productivité scientifique, et du taux d'articles parmi les plus cités. Dans le classement de Shanghai sans mention du nombre de prix Nobel, publié en aout, l'Université de Tel-Aviv occupait également la première place parmi les universités israéliennes, dans le groupe classé de 101 à 150.

Dans le classement par secteur, l'Université de Tel-Aviv est également première en Israël dans le domaine des sciences de la vie (106e place mondiale), en médecine clinique (113e rang mondial) et en sciences sociales (166e). Elle se classe à la deuxième place en Israël dans le domaine des Sciences appliquées (185e rang mondial) et de l'Ingénierie (212e).

Dans le classement par département, l'Université de Tel-Aviv est à la première place Israël pour la pharmacologie (133e rang mondial) et la deuxième en informatique (60e place mondiale), en mathématiques (101e rang du classement global), en physique (121e) et en ingénierie électrique (150e).

j'aime:

Une équipe d'anciens étudiants de l'Université de Tel-Aviv à la tête de la compétition Google X Prize pour poser un robot sur la lune

SpaceIL, une startup basée à l'Université de Tel-Aviv, est la première des 16 équipes engagées dans la compétition Lunar X Prize sponsorisée par Google pour envoyer un robot sur la lune, à avoir signé un contrat avec un lanceur spatial, et dont les spécifications techniques et financières ont été approuvées par les organisateurs du concours.

SpaceilLa startup, co-fondée en 2010 par Yariv Bash, diplômé de l'Ecole de Génie électrique de l'UTA, rejoint par la suite par le Dr. Eran Privman, ingénieur diplômé de l'Ecole d'informatique, pour mettre au point le premier robot israélien à atterrir sur la lune dans le cadre de la compétition internationale ouverte uniquement aux organismes privés, n'emploie pas moins de 35 anciens diplômés de l'Université de Tel-Aviv, ainsi que 260 bénévoles.

Elle a révélé le design de son engin spatial la semaine dernière, lors d'une conférence de presse tenue dans la maison du Président de l'Etat d'Israël, Réuven Rivlin.

Les 30 millions de dollars du Google Lunar X Prize seront attribués à l'équipe qui réussira à poser un engin automatique à la surface de la lune. Le vaisseau devra ensuite explorer la surface de l'astre sur une distance de plus de 500 mètres, et renvoyer vers la terre des images et des vidéos haute définition. Les concurrents ont jusqu'à fin 2016 pour annoncer un contrat de lancement et doivent remplir leur mission avant le 31 décembre 2017.

Faire d'Israël le 4e pays du monde à atteindre ce jalon historique

Seize équipes en provenance des Etats-Unis, du Brésil, d'Inde, du Japon, d'Allemagne, de Hongrie, de Malaisie, d'Italie du Canada et du Chili sont en compétition pour le prix.

Lors de la conférence de presse en présence du président de l'Etat et de Bob Weiss, président du Google Lunar XPrize, Eran Privman, PDG de SpaceIL a annoncé le contrat signé entre la startup et le lanceur Falcon 9 de la société SpaceX, assurant son «Ticket pour la lune». «Nous sommes fiers de confirmer officiellement la réception et la vérification du contrat de lancement de SpaceIL, la première et unique équipe du Google Lunar XPrize à avoir atteint ce résultat à ce jour. L'ampleur de cette réalisation ne peut être surestimée, car elle représente un engagement sans précédent et monumental pour une organisation à financement privé ... La nouvelle course à l'espace est lancée! » a déclaré Bob Weiss.

sPACEil1ERanPrivmanYarivBashPour la construction du robot, SpaceIL a utilisé la nanotechnologie, développant un vaisseau spatial relativement petit, peu coûteux et ne pesant pas plus de 130 kilos, dont les deux tiers de combustible.

Le projet a été financé en partie par le milliardaire Sheldon Adelson qui a déboursé 16,4 millions de dollars, et d'autres donateurs privés, dont Morris Kahn, l'un des investisseurs d'Amdocs et la philanthrope Lynn Schusterman.

«Notre objectif est de faire d'Israël le quatrième pays du monde, après les États-Unis, la Russie et la Chine, à atteindre ce jalon historique » avait déclaré Yariv Bash. Au-delà de la réalisation d'un rêve, SpaceIL veut aussi créer un «effet Apollo» en Israël et dans le monde, stimuler l'intérêt pour la science, la technologie et les mathématiques L'équipe a annoncé qu'en cas de victoire, elle utiliserait le prix dans le domaine de l'éducation, pour encourager les jeunes à s'impliquer davantage dans les initiatives scientifiques, et investir dans l'industrie de l'espace en Israël.

« C'est non seulement un excellent moyen de contribuer à une image positive d'Israël dans le monde, mais aussi de briser le « plafond de verre » dans le domaine de la science et de l'éducation. Si même nous arrivons à favoriser l'esprit d'aventure et d'initiative chez seulement deux ou trois pour cent des enfants, nous aurons accompli beaucoup plus qu'un voyage sur la lune » avait déclaré Yariv Bash.

Selon ses initiateurs, l'objectif du Google Lunar XPrize est de stimuler l'esprit d'innovation et l'initiative privée, jusque-là réservé aux agences étatiques. C'est pourquoi le concours exige des équipes d'assurer au moins 90% de leur financement par des sources privées.

Sur la photo: Dr. Eran Privman (à gauche) et Yariv Bash.

 

Cet article a été publié sur http://siliconwadi.fr/ sous le titre: Israël part premier dans la course à la lune de Google

j'aime:

L'Université de Tel-Aviv et le CNRS intensifient leur collaboration scientifique

Une délégation de haut niveau du CNRS a visité dimanche 11 octobre 2015 le campus de l'Université de Tel-Aviv, dans le but de développer la collaboration existante entre les deux institutions.

DelegationCNRS10-15

Elle était composée du Dr. Jean-Yves Marzin, directeur de l'Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes (INSIS), du Dr. Bart Van Tiggelen, directeur scientifique adjoint de l'Institut de physique, du Prof Joseph Zyss Laboratoire de Photonique Quantique et Moléculaire (LPQM) et de Chamira Lessigny, adjointe au directeur des relations internationales pour l'Afrique l'Inde et le Moyen-Orient. La délégation était accompagnée par Sébastien Linden, attaché scientifique auprès de l'ambassade de France en Israël.

Les visiteurs ont été reçus par le Prof. Joseph Klafter, président de l'Université de Tel-Aviv, le Prof. Yaron Oz, recteur et le Prof. Ady Arie, Directeur de l'Ecole d'ingénierie électrique. La rencontre cordiale et fructueuse qui avait pour but de développer le processus de coopération entre les deux institutions a abouti à la décision d'étendre le programme existant déjà en nano photonique.

Des valeurs communes et complémentaires

Les représentants des deux institutions ont mis l'accent sur leurs valeurs communes et complémentaires et la nécessité de favoriser la mobilité des jeunes chercheurs. Sur ce point, l'attaché scientifique de l'ambassade de France, Sébastien Linden, a précisé que l'ambassade propose des possibilités de financement pour les doctorants.

La délégation a ensuite procédé à une passionnante visite des laboratoires du Centre de Nanosciences et Nanotechnologies de l'UTA, premier centre israélien dans ce domaine, sous la conduite de Yuval Kupitz, directeur de la collaboration internationale du Centre. A vocation multidisciplinaire, le centre comprend 6 laboratoires et fournit des services à plus de 100 chercheurs et une trentaine de sociétés. Il est à l'origine de 200 brevets depuis 2007, dont la mémoire-flash commercialisée par Sandisk et la batterie Storedot permettant de rechargée un téléphone portable en 60 secondes seulement. Il participe en outre au programme FTA pour le développement de nano-systèmes de délivrance de médicaments, et au plan XIN de collaboration entre l'UTA et l'Université Tsinghua de Beijing.

DelegationCNRSLes représentants du CNRS se sont par la suite rendus à la Faculté d'Ingénierie, où ils ont pu assister à une démonstration de propagation des ondes de surfaces dans le réservoir d'eau de l'Ecole d'Ingénierie électrique et d'électronique physique, sous la direction du Prof. Ady Arie

La visite s'est terminée par un tour du nouveau bâtiment de l'Ecole Porter des Etudes d'environnement, l'édifice le plus écologique d'Israël, parmi les 14 seuls bâtiments au monde à avoir obtenu le standard Platinium de la norme américaine "Leed" de certification de haute qualité environnementale pour la construction.

 

Sur la photo du haut, de droite à gauche : le Prof. Joseph Zyss (CNRS), le Prof. Ady Arie (UTA), le Prof. Joseph Klafter, président de l'Université, le Dr. Jean-Yves Marzin (CNRS), le Dr. Bart Van Tiggelen (CNRS), Chamira Lessigny (CNRS, Sébastien Linden, attaché scientifique de l'ambassade de France.

 

Cet article a été publié sur le Blog de Amis de l'Université de Tel-Aviv sur le Times of Israel


j'aime:

L'Université de Tel-Aviv participe au deuil des familles d'Eitam et Naama Henkin

Eitam-HenkinLa Faculté des Lettres et l'Ecole d'Etudes du judaïsme de l'Université de Tel-Aviv participent au deuil des familles d'Eitam et Naama Henkin victimes d'un attentat en Samarie pendant les fêtes de Souccot.

Eitam Henkin, 30 ans, était doctorant à l'Ecole d'Etudes du judaïsme du Département d'Histoire du Peuple juif de l'Université de Tel-Aviv.

Le chef du Département, le Prof. David Assaf, le décrit comme un "doctorant brillant au plein sens du terme qui aurait eu un grand avenir comme historien".

Le couple, tué au cours d'une fusillade sur son véhicule, laisse derrière lui 4 enfants, Matan, 9 ans, Nitzan, 7 ans, Eliezer, 4 ans et Itamar, 9 mois, qui étaient avec eux au moment de l'attentat et n'ont pas été blessés.

j'aime: