Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Université de Tel-Aviv: Baisse des incidents antisémites violents et montée de l'antisémitisme institutionnel dans le monde en 2015

D'après le rapport sur l'antisémitisme dans le monde du Centre Kantor pour l'étude du judaïsme contemporain de l'Université de Tel-Aviv publié hier matin,  le nombre des incidents antisémites dans le monde a baissé de 40% en 2015, mais on constate par contre une hausse dramatique des manifestations antisémites verbales et de "l'antisémitisme institutionnel". Le rapport, réalisé en collaboration avec le Congrès juif européen, a été rendu public comme chaque année à la veille du jour de l'Holocauste, lors d'une conférence de presse à l'Université.

"Cette année est une année étrange. Les incidents antisémites violents ont diminué dans tous les pays […]. Cependant, ses manifestations orales et visuelles (caricatures, séries télévisées, films) de même que la violence antisémite verbale (vexations, harcèlement, menaces) ont non seulement augmenté mais créent une atmosphère difficile et déplaisante qui va en s'amplifiant, principalement en Europe centrale et occidentale […] Ainsi la baisse de la violence ne compense pas la hausse de toutes les autres formes d'antisémitisme. C'est pourquoi certains Juifs pensent à quitter l'Europe et toute la question de la situation des Juifs reste en suspens" a déclaré le Prof. Dina Porat, directrice du Centre et historienne principale du Yad Vashem.

Une baisse drastique

D'après le rapport, le nombre des incidents antisémites violents dans le monde est passé de 766 en 2014 à 410 en 2015 soit le chiffre le plus bas depuis une décennie. Il faut cependant rappeler que l'année 2014 avait été extrêmement difficile, en particulier en raison de l'opération Bordure protectrice pendant l'été; le nombre d'incidents violents en 2015 est équivalent à celui de 2011, et représente une baisse de 26% seulement par rapport à 2013.

En Allemagne ont été recensés 37 incidents antisémites en 2015 contre 76 en 2014. En Hongrie 8 contre 15; en Belgique seulement 6 contre 30 en 2014, en Suède 2 contre 17. En Australie le nombre d'incidents antisémites a baissé de 30 à 4, en Italie de 23 à 4 et en Afrique du sud de 14 à 4. Par contre au Canada on a enregistré une hausse du nombre des incidents de 20 à 32 et aux Etats-Unis les chiffres sont restés les mêmes, environ 80.

Selon le rapport, la baisse concerne principalement les incidents armés (diminution de 60%) et les incendies (moins 50%). Les cas de violences contre les synagogues ont baissés de 70%, et contre les personnes de 50%. Le plus grands nombres d'incidents répertoriés ont été perpétrés contre des cimetières et des mémoriaux.

RapportKantor2Selon les rédacteurs du rapport, cette tendance s'explique d'abord par l'augmentation massive des mesures de sécurité et de surveillance des institutions juives et non-juives  suite aux attaques de janvier à Paris. Par ailleurs, l'activité de l'extrême-droite, à la fois sur le terrain et sur les réseaux sociaux, s'est focalisée sur la vague d'un million d'immigrants qui, rejoignant les communautés musulmanes déjà présentes en Europe, sont susceptibles de constituer une menace démographique, sociale et culturelle. On a recensé un nombre croissant d'attaques contre des individus musulmans, des centres d'immigrants ont été incendiés et des cimetières et des mosquées profanés.

Enfin, il est possible que les craintes grandissantes en Europe face à la terreur islamique ait généré une plus grande compréhension de la violence que les Juifs et les Israéliens ont endurés pendant ces dernières décennies, et un resserrement des liens entre juifs et chrétiens. Les auteurs rappellent également qu'aucune confrontation militaire, généralement déclencheur de manifestations antisémites, n'a eu lieu en 2015 entre Israël et ses voisins.

Les Juifs de France craignent toujours pour leur avenir

En France, cependant, les chiffres restent élevés. Selon le rapport, les actions et menaces antisémites ont connus une hausse de 84% entre les mois de janvier et mai 2015, suite aux évènements de janvier qui ont provoqué une sorte d'émulation chez les admirateurs des meurtriers. Cette hausse a été suivie d'une baisse significative au cours de l'année, mais il faut souligner que le nombre total d'incidents reste élevé: 400 contre 851 en 2014, et malgré les efforts notables du gouvernement français et des instances juridiques pour combattre l'antisémitisme, ainsi que l'intensification des mesures de sécurité, les Juifs de France craignent toujours pour leur avenir.

Selon le Dr. Moshé Kantor, président du Congrès juif européen, "2015 a été une année difficile pour l'Europe en général et pour la communauté juive en particulier. L'année a débuté dans un bain de sang et de terreur, avec les massacres de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher à Paris en janvier et s'est terminée de même par le massacre de 130 personnes en novembre de nouveau à Paris".

"Nous sommes témoins d'une évolution très inquiétante à l'intérieur d'institutions primordiales comme les partis et les organismes politiques majoritaires, les associations d'étudiants et les campus universitaires, qui créent un environnement d'antisémitisme institutionnel […] les évènements récents au sein du Parti travailliste et de l'Union nationale des étudiants britanniques montrent que les Juifs sont une fois de plus pris pour cible, cette fois-ci par les forces soi-disant progressives, qui pérennisent en fait les vues et politiques les plus anciennes et les plus régressives. […]  de plus en plus d'éléments d'extrême-gauche ont beaucoup en commun avec l'extrême-droite, le fascisme et l'intolérance, principalement à l'égard des Juifs" a-t-il ajouté.

Pour combattre les dangers de cet antisémitisme institutionnel, le Dr. Kantor a proposé notamment l'établissement d'une définition universellement acceptée de l'antisémitisme qui pourra être utilisée par les institutions  chargées de faire respecter la loi : "Nous sommes aujourd'hui dans une situation absurde où l'antisémitisme est défini par les antisémites. Nous ne parviendrons pas à les combattre véritablement et à endiguer  cette nouvelle forme insidieuse d'antisémitisme jusqu'à ce que nous le définissions".

j'aime:

L'Université de Tel-Aviv double médaille d'argent aux Olympiades européennes de mathématiques pour Filles

Shira Ben-Dor et Maya Neve, deux lycéennes de l'équipe créée et entrainée à l'Ecole de Mathématiques de l'Université de Tel-Aviv, sont revenues hier dimanche des Olympiades de mathématiques pour Filles (EGMO) qui se tenaient en Roumanie et où elles ont représenté Israël, avec chacune une médaille d'argent.

OlympiadesmathsfillesRésultat impressionnant pour Israël: Shira Ben-Dor et Maya Nave, membres de l'équipe chargée de représenter Israël dans les compétitions internationales, formée par l'École de mathématiques et l'Unité pour la jeunesse en faveur de la science  de l'Université de Tel-Aviv, ont remporté chacune une médaille d'argent aux Olympiades européennes de mathématiques pour filles qui se sont tenues à Busteni en Roumanie.

C'est la première fois qu'Israël participait à cette prestigieuse compétition, dont la structure et le niveau de difficulté sont similaires à ceux des Olympiades internationales de mathématiques et à laquelle ont pris part 147 participantes de 39 pays différents.

Maya Neve, 15 ans, élève de classe de seconde du lycée Leo Baeck de Haïfa, s'est classée à la 21e place, et Shira Ben-Dor, 17 ans, en première au lycée près de l'Université de Jérusalem, à la 37e.

Le concours EGMO a pour but de créer un espace permettant aux femmes et aux jeunes filles de réaliser leur potentiel et de prouver leur talent en mathématiques sur une scène internationale, et les encourager à poursuivre une carrière dans le domaine. La compétition, qui se déroulait pour la cinquième fois, a pris peu à peu de l'ampleur sur le plan mondial, et gagné le soutien d'organisations internationales scientifiques prestigieuses. C'est la première fois qu'une équipe israélienne y participait.

La formation de l'équipe est assurée par le doctorant Lev Radzivilovski. Dan Carmon, un autre doctorant de l'École des sciences mathématiques de l'Université de Tel-Aviv, ainsi que le Prof. Maria Gorelik de l'Institut Weizmann accompagnaient également les participantes.

L'Université de Tel-Aviv pour la jeunesse, en collaboration avec l'École des sciences mathématiques, organise chaque année des olympiades nationales en Israël, et entreprend la formation des équipes destinées à participer aux compétitions internationales dans ce domaine, afin de répondre à la demande des lycéens qui souhaitent élargir leurs horizons dans cette discipline, et de promouvoir l'étude des mathématiques auprès des jeunes Israéliens.

j'aime:

Le Département d'archéologie de l'Université de Tel-Aviv 1er en Israël et parmi les 100 meilleurs du monde

Le Département d'archéologie de l'Université de Tel-Aviv se place au premier rang en Israël et parmi les 100 meilleurs dans le monde  pour l'année 2016 dans le classement international QS (QS World University ranking), qui classe les universités du monde par domaines d'étude et de recherche.
DepartArcheo1

Le Département d'archéologie de l'Université de Tel-Aviv a été classé à la première place des université israéliennes et dans les 100 premières universités mondiales par le QS World University  Ranking, qui classe tous les ans les universités du monde selon les disciplines.

Le Département d'archéologie et des anciennes cultures du Proche-Orient de l'Université de Tel-Aviv est le plus grand et le plus diversifié dans son domaine en Israël. Ses enseignants sont des experts de renommée mondiale et ses étudiants reçoivent une formation extensive qui les met au niveau des meilleures institutions académiques dans le monde et les prépare à s'intégrer professionnellement à tous les secteurs possible de l'archéologie (Autorité des Antiquités d'Israël, musées, tourisme, enseignement  etc…).

Le Département d'archéologie se consacre à  l'enseignement et à la recherche en archéologie de la Terre d'Israël et des cultures de l'ancien Proche-Orient (Egypte, Mésopotamie et Anatolie) de la préhistoire (début de l'homme préhistorique dans la région, il y a un million et demi d'années) à l'époque classique (romaine et byzantine, jusqu'au septième siècle av. JC).  Trois langues anciennes y sont enseignées : l'ancien égyptien, le hittite et l'akkadien. L'accent des programmes d'étude est mis sur l'emplacement central  de la Terre d'Israël, pont entre l'Afrique et l'Euro-Asie de même qu'entre les anciens empires qui ont dominé la région, et son rôle-clé dans les processus évolutifs et culturels essentiels de l'histoire humaine.

Des découvertes d'importance mondiale

Les professeurs du Département mènent des recherches sur les questions les plus centrales dans leurs domaines d'étude, et comptent parmi les plus grands chercheurs du monde dans leur discipline. Les recherches conduites dans le cadre du Département et de l'Institut d'archéologie de l'Université de Tel-Aviv sont basées à la fois sur des fouilles sur le terrain, des études en laboratoire, l'analyse des vestiges trouvés, et le déchiffrement et l'analyse de textes anciens, dans un esprit scientifique critique. Beaucoup des études du Département portent sur des questions pertinentes également pour la vie des hommes du vingt et unième siècle, et de nombreuses découvertes réalisées par ses équipes bénéficient d'une large exposition dans les médias internationaux. Des volontaires et de jeunes archéologues en provenance d'Israël et du monde entier participent à ses fouilles archéologiques.

 Manot 3Parmi les découvertes capitales des chercheurs du Département au cours de ces dernières années, on peut citer des dizaines de restes de textiles du règne de David trouvés sur le site de Timna dans l'Arava, les traces du premier foyer allumé par l'homme dans la Grotte de Qesem à proximité de Tel-Aviv il y a 400 000 ans, un crâne d'humain moderne âgé de 55 mille ans trouvé dans la grotte de Manot en Galilée occidentale révélant l'époque où l'homme moderne a migré de l'Afrique vers l'Europe (en coopération avec l'Université Ben Gourion et l'Autorité des Antiquités d'Israël), un sceau conique en pierre découvert à Tel Bet Shemesh, probablement le plus ancien témoignage de l'histoire de Samson dans le livre des Juges et un trésor de bijoux vieux de 3000 ans à Tel Megiddo.

j'aime:

Le campus de l'Université de Tel-Aviv parmi les 300 nouveaux édifices classés de la ville

Quatre bâtiments du campus de l'Université de Tel-Aviv font partie des quelques 300 édifices emblématiques d'architecture brutaliste en béton inclus dans le nouveau projet de conservation de la ville de Tel-Aviv.

wolfson1Après la ville blanche, la ville grise. La municipalité de Tel-Aviv, à l'initiative de Jérémie Hoffman, directeur du département de la conservation, vient d'établir une liste de 300 bâtiments classés en béton, construits dans les années 50 à 70 dans le style dit brutaliste, forme architecturale issu du modernisme qui connaissait alors un grand succès dans le monde sous l'influence de l'architecte franco-suisse Le Corbusier.

Les quatre bâtiments du Campus de l'Université de Tel-Aviv, construit en grande partie à cette période, inclus dans cette liste sont le bâtiment Wolfson, qui  abrite la Faculté d'Ingénierie, conçu par le célèbre architecte juif américain célèbre Louis Kahn, la Bibliothèque centrale Sourasky construite par les architectes Shulamit Nadler, Michael Nadler et Samuel Bixon, le bâtiment Gilman de la  Faculté des Lettres (Werner Joseph Witkover et Arik Bauman) et le bâtiment Mexico de la Faculté des arts (Dan Eytan et Yitzhak Yashar). Le bâtiment Wolfson est aux yeux d'Hoffman "la façade brutaliste la mieux construite de Tel Aviv". La Bibliothèque Sourasky et le bâtiment Mexico ont valu à leurs architectes le Prix Rokach d'architecture de la ville de Tel-Aviv.

soraskyTel-Aviv avait été classée en 2004 parmi les sites du patrimoine mondial de l'Unesco pour son style Bauhaus. La ville présente en effet une multiplicité des bâtiments de ce type construits dans les années 30 et 40, qui lui ont valu son titre de Ville blanche. L'architecture brutaliste, qui désigne des formes de constructions dures et imposantes en béton et jouissait d'une grande considération dans le monde dans les années 50-70, jouit aujourd'hui d'une moins grande popularité. Il avait cependant été largement adopté dans les années 50 par le jeune Etat, en raison de ses matières premières facilement disponibles et bon marché et de son image de stabilité et de croissance.

Parmi les autres bâtiments importants de la liste, on trouve notamment le Tribunal de Tel-Aviv rue Weizman, l'hôtel Hilton et le lycée Alliance à Ramat-Aviv.

Gilman

Source XNet, Ynet Architecture

Cet article a été publié sur le Blog des Amis de l'Université de Tel-Aviv sur le Times of Israël

j'aime:

L'Université de Tel-Aviv à l'honneur à l'aéroport Ben-Gourion

Quelques-unes des recherches les plus novatrices menées par les chercheurs de l'Université de Tel-Aviv font partie des 60 découvertes et percées technologiques israéliennes présentées depuis le 7 mars aux visiteurs de l'aéroport Ben-Gourion de Tel-Aviv, dans le cadre de la première exposition du genre organisée par le Ministère israélien de la Science.

ExpoBenGourion1Les découvertes et percées technologiques israéliennes affectent la vie quotidienne de milliards de personnes dans le monde. Depuis le 7 mars 2016, les visiteurs de l'aéroport Ben-Gourion, porte d'entrée d'Israël vers le monde, peuvent découvrir 60 recherches révolutionnaires de chercheurs israéliens, parmi lesquels ceux de l'Université de Tel-Aviv occupent une place d'honneur, dans le cadre de la première exposition du genre organisée par le ministère de la Science.

Voici les représentants de l'Université de Tel-Aviv (UTA):

La cyber-guerre contre le cancer du Prof. Eshel Ben Jacob

Le Prof. Eshel Ben Jacob (décédé) a découvert les principes de la communication, du contrôle et de l'auto-organisation des bactéries, et montré qu'ils fonctionnent également dans les cellules. Le décodage des principes du traitement de l'information et de la "prise de décision" des bactéries l'a mené à des recherches novatrices sur le cancer, vu comme l'interaction d'une communauté de cellules exploitant des stratégies complexes. Le décryptage de ces stratégies l'a conduit à proposer une "cyberguerre" contre le cancer basée sur la désorganisation des mécanismes de contrôle qui régulent la communication entre les cellules nocives.

Les causes de la surdité héréditaire

ExpoBenGourion2Les recherches du Prof. Karen Avraham du Département de Biochimie et Génétique moléculaire ont permis de comprendre comment fonctionne l'audition au niveau moléculaire et génétique. Entre autres, la chercheuses a identifié des gènes clés impliqués dans le système auditif  et compris comment les perturbations de leur séquence et de leur fonctionnement causent la surdité héréditaire. Sa recherche a jeté les bases du développement de futurs traitements de la surdité génétique et des moyens de la prévenir.

Le plus petit GPS du monde pour…des chauves-souris

Le D. Yossi Yovel, du Département de zoologie, a mis au point un minuscule dispositif de repérage sur la base d'un système de positionnement par satellite (GPS) et autres capteurs tels qu'un microphone ultrasonique, qui permet aux chercheurs d'analyser avec une précision inégalée le comportement des groupes de chauves-souris. Les études réalisées grâce à ce dispositif apportent un éclairage nouveau sur la vie de ces mammifères volants, et permettent pour la première fois d'obtenir une image claire de la manière dont elles cherchent leur nourriture, naviguent sur des centaines de kilomètres et interagissent au sein de grands groupes dans leur environnement naturel.

Cartographier la route des oiseaux migrateurs pour éviter les accidents d'avion

Le Prof. Yossi Leshem, de la Faculté des Sciences de la Vie a pour la première fois cartographié avec précision les voies de migration et les temps d'arrivée de plus d'un demi-milliard d'oiseaux migrateurs qui survolent Israël deux fois par an, en utilisant des dispositifs de radar, des motoplaneurs, des véhicules aériens sans pilote et un réseau d'amateurs d'oiseaux. Ses études, qui ont permis la mise en place de routes de vol alternatives, ont conduit à une réduction de 76% des accidents de vol, sauvant des vies et réalisant des économies estimées à plus d'un milliard de dollars.

Le processus de différentiation des espèces en milieu marin

ExpoBenGourion3Les ascidies sont des invertébrés marins qui vivent dans les récifs coralliens et peuvent causer des dommages considérables aux infrastructures maritimes, mais sont aussi une source de nouveaux médicaments. Les études du Dr. Shenkar ont révélé une nouvelle sorte d'ascidie qui montre l'évolution de ces espèces d'un mode de vie individuel à un regroupement en colonies et inversement, découverte qui permet de comprendre les processus de développement et la différenciation des espèces en milieu marin.

Comprendre les mécanismes nanométriques d'organisation des matériaux dans les cellules vivantes

Un groupe de chercheurs dirigé par le Prof. Gazit, titulaire de la chaire de nano-biologie de l'UTA, a découvert le système d'organisation des matériaux dans la cellule vivante en structures nanométriques comme des nanotubes, nano-sphères et autres nano-surfaces possédant des caractéristiques mécaniques, optiques et électriques qui servent à l'accumulation d'énergie et à la production de la bioluminescence. Cette capacité d'organisation, qui joue un rôle dans les maladies neurodégénératives et divers troubles métaboliques est également à l'origine d'une technologie électronique basée sur des matières organiques qui a été commercialisée et est en cours de développement.

Détection du boson de Higgs -  la particule divine

higgs-boson580-330-300x170L'Université de Tel-Aviv a participé, avec l'Institut Weizmann, le Technion et l'Institut de Technologie d'Israël a l'élaboration d'une vaste gamme de détecteurs sophistiqués, développés et construits en Israël, pour identifier les muons, minuscules particules fondamentales générées par une collision énergétique de faisceaux de protons, dans le cadre de la plus grande expérience scientifique du monde, "Atlas", qui suit ces collisions dans l'accélérateur de particules du CERN à Genève. L'identification des muons au moyen du système israélien permet à "Atlas" d'étudier la nature et les caractéristiques des produits de ces collisions. Les détecteurs israéliens ont constitué un élément essentiel dans la détection du boson de Higgs en 2012.

 

Vers le site de l'exposition du ministère de la Science:

http://ex.most.gov.il/en/

 

Photo: Détecteur de muons (crédit: CERN)

Cet article repris par Israel Science Info

j'aime: