Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Deux professeurs de l'Université de Tel-Aviv élus à l'Académie des Sciences

Le Prof. Billie Melman du Département d'histoire de l'Université de Tel-Aviv et le Prof. Gideon Rechavi de l'Ecole de médecine sont parmi les six scientifiques élus cette année à l'Académie israélienne des Sciences et Lettres, organe supérieur de la communauté scientifique en Israël, qui compte à présent 120 membres. Ils ont été reçus à l'Académie lors d'une cérémonie officielle qui s'est déroulée le 27 décembre 2016 à Jérusalem.

BillieMelmanBillie Melman est professeur d'histoire à l'Université de Tel-Aviv et titulaire de la Chaire d'études européennes Henri Glasberg. Selon le communiqué de l'Académie ses recherches, qui se concentrent sur le Royaume-Uni, la France et les zones de contrôle des empires européens modernes "sont en avance sur leur temps et considérées comme pionnières dans le domaine de l'histoire culturelle, du colonialisme et de l'orientalisme du XVIIIe siècle au milieu du XXe, et de l'histoire des genres. Son livre Les femmes d'Orient (Women's Orients – English Women and the Middle-East, 1718-1918 – Sexuality, religion and work) est considéré comme la première critique universitaire du célèbre ouvrage d'Edward Saïd L'Orientalisme – l'Orient créé par l'Occident,  proposant "une alternative plus complexe et analytique" des relations entre l'orient et l'occident, la culture et le colonialisme. Le Prof. Melman a été  pendant cinq ans directrice de l'Ecole d'histoire de l'Université de Tel-Aviv. Elle est membre de la Royal Historical Society britannique et lauréate du prix Landau (2006).

Gideon Rechavi est hématologue et oncologue pour enfants au Centre Médical Sheba de Tel-Aviv, professeur d'hématologie et titulaire de la chaire d'oncologie de l'Université de Tel-Aviv. Il a découvert le rôle des éléments génétiques mobiles, qui constituent une partie importante du génome humain, dans l'activation des gènes cancérigènes. Ses travaux, qui ont identifié l'itinérance de séquences mobile dans le génome des cellules de mammifères, ont ouvert un vaste champ de recherches dans ce domaine.  Il a entre autre découvert, au cours de la dernière décennie, que les modifications des bases de l'ARN jouent un rôle important dans le contrôle des processus d'expression des gènes, et que leurs perturbations sont liées à des maladies telles que le cancer et les processus dégénératifs du cerveau. Le Prof. Rechavi a fondé et dirige le département d'hématologie, d'oncologie, de transplantation de moelle osseuse et de soins palliatifs pour les enfants atteints du cancer à l'hôpital Sheba. Il a publié plus de 450 articles scientifiques, est membre de l'Académie européenne de recherche sur le cancer et a reçu de nombreux prix, dont le prestigieux Prix EMET (2013).

GidonREchaviSelon la Présidente de l'Académie israélienne des sciences, le Prof. Nili Cohen,  elle-même professeur de Droit et ancien recteur de l'Université de Tel-Aviv, l'adhésion de ces nouveaux membres "renforce les rangs de l'Académie des Sciences par des chercheurs du plus haut degré. Ils aideront l'Académie à atteindre les objectifs nationaux et internationaux qu'elle s'est fixés et à développer encore sa vaste activité scientifique en Israël dans les années à venir".

L'Académie israélienne des Sciences et lettres est l'organe supérieur de la communauté scientifique en Israël. Fondée en 1961, elle a pour objectifs de rassembler les meilleurs scientifiques israéliens, d'entretenir et promouvoir l'activité scientifiques du pays et de conseiller le gouvernement pour les activités liées à la recherche et les projets scientifiques d'importance nationale. En compte aujourd'hui cent vingt membres, élus à vie. 

Les quatre autres membres élus cette année sont les Prof. Israël Bartal, Naama Goren-Inbar et Gil Kalai de l'Université hébraïque de Jérusalem ainsi que le Prof. Yaakov Klein de l'Institut Weizman.

j'aime: