Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Une délégation de grandes entreprises françaises participent à la Cyberweek de l'Université de Tel-Aviv

Une délégation de grandes entreprises françaises menée par INNOCHERCHE, le réseau de veille qui conseille les groupes français en matière d'innovation et vient d'ouvrir un bureau en Israël, a participé à la Cyberweek 2016, l'un des évènements les plus importants dans le monde dans le domaine de la cyber sécurité, qui se déroule cette semaine à l'Université de Tel-Aviv.
La Conférence, organisée en coopération entre l'Atelier Yuval Ne'eman pour la Science, la Technologie et la Sécurité de l'Université de Tel-Aviv, le Centre Interdisciplinaire sur la recherche cybernétique (ICRC) de l'Université et le Bureau national pour la Cyber-Sécurité auprès du Premier Ministre israélien, s'est ouverte officiellement le 20 juin à l'auditorium Smolarz de l'Université de Tel-Aviv, en présence du président de l'Université, le Prof. Joseph Klafter, de la ministre israélienne de la Justice, Ayelet Shaked, du directeur du Bureau national pour la Cyber-Sécurité, Dr. Aviatar Matania, du secrétaire adjoint du Département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis Alejandro Mayorkas et du directeur général du Bureau de la Cybersécurité de Chine Zhao Zeliang.

CyberweekHorsePrésidée par le Major Général (Ret.) Prof. Isaac Ben Israël, directeur de l'Atelier Yuval Ne'eman et de l'ICRC, président de l'Agence pour l'espace israélienne et du Conseil national pour la recherche et le développement du Ministère de la Science, la Cyberweek, réunit pour la sixième année consécutive des milliers de spécialistes en cyber-sécurité du monde entier, des cadres de l'industrie cybernétique, de l'armée et des services de sécurité, des universitaires ainsi que des hauts fonctionnaires des industries de la défense en Israël et à l'étranger.

La délégation française comprenait des représentants des sociétés Renault Consulting, Solvay, Hedgerock, CISCO Paris, Awperformances France et Digilian. Elle a été organisée par le tout nouveau bureau en Israël d'INNOCHERCHE, dirigé par Anne Baer, qui a été la première experte en Partenariats Technologiques et Innovation France-Israël auprès du ministère français des Affaires étrangères. Au cours de la semaine, la délégation a participé à des panels spécialisés et visité le campus de l'Université.

La grande vedette de la Cyberweek a été le "Cyber-Cheval", d'une hauteur de plus de six mètres, composé de milliers des pièces d'appareils (téléviseurs, Smartphones, tablettes, écrans d'ordinateurs) rendus inutilisables à cause de virus ou de l'intrusion de logiciels malveillants, œuvre du publiciste et créatif israélien Gideon Amihai. D'un poids de deux tonnes, l'ouvrage, allusion au célèbre Cheval de Troie, a été placé à l'entrée de l'auditorium, symbole de la menace constituée par les  cyberattaques.

Chacun a dans sa poche un cheval de Troie potentiel

Tous les participants à la session d'ouverture ont insisté sur l'ampleur de la menace, la facilité de plus en plus déconcertante avec laquelle il devient possible d'attaquer le cyber-espace et la nécessité du partage de l'information et de la coopération entre entre les secteurs public et le privé d'une part et entre les Etats de l'autre.

«Nous vivons à une époque où la protection des biens cybernétiques se complique de jour en jour», a déclaré le Prof. Isaac Ben-Israël. " En moyenne 250 000 nouveaux programmes informatiques malveillants sont créés chaque jour. Chacun a dans sa poche un Cheval de Troie potentiel".

La Ministre de la Justice, Ayelet Shaked, a déclaré qu'Israël était plus que jamais déterminé à se défendre dans le domaine de la cybersécurité aussi : " La cybersécurité est l'un des problèmes les plus importants auxquels sont confrontés les gouvernements démocratiques. Israël est plus que jamais déterminé à se défendre pour faire face également à ce défi. Il est nécessaire de fixer des limites claires et cohérentes afin d'enrayer ce phénomène. Je suis fière de l'industrie du cyber en Israël, et le ministère de la Justice œuvre pour qu'Israël soit un leader non seulement dans l'industrie du cyber mais aussi dans la législation sur la cyber-sécurité".

Le secrétaire adjoint du Département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis Alejandro Mayorkas a annoncé la signature d'un accord entre Israel et les Etats-Unis dans le domaine de la cyber-sécurité: " Nous devons agir pour le bien public et partager les informations. L'une des leçons que nous avons apprises dans le domaine cybernétique est que travailler ensemble nous rend plus forts et que c'est seulement ainsi que nous pourrons nous protéger les uns les autres. Les Etats ne peuvent pas lutter seuls contre les cyber- menaces et doivent marcher ensemble".

De nombreux autres orateurs ont pris la parole pendant cette session d'ouverture de la conférence, parmi eux Omar Abbosh, directeur de la stratégie d'Accenture, Gil Schwed, co-fondateur et PDG de Check Point Software Technologies, qui fut le créateur du premier logiciel parefeu et Caled Barlow, vice-président d'IBM Security.

 

Sur la photo: Anne Baer, directrice du Bureau israélien d'INNOCHERCHE, et la délégation française, devant le Cyber-Cheval de Troie

j'aime: