Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Le réalisateur du film aux 5 oscars The Artist au Festival du film d'étudiants de l'Université de Tel-Aviv

Le metteur en scène de L'Artiste et OSS 117, Michel Hazanavicius, était en Israël du 9 au 11 juin à l'occasion de la 30e année du Festival International du Film d'étudiants de Tel-Aviv, l'un des trois plus importants du monde dans sa catégorie. Au cours de son séjour, accompli à l'initiative de l'Association des Amis francophones de l'Université de Tel-Aviv et de sa directrice, Agnès Goldman, le réalisateur a assisté à la cérémonie d'ouverture du Festival (à cent mètres de l'endroit où 4 personnes ont trouvé la mort dans un attentat terroriste 24heures plus tôt), répondu aux questions du public après la projection de ses films à la Cinémathèque, donné un master class pour les étudiants et visité le campus de l'Université.

IMG 8845Réalisateur, scénariste et producteur français juif d'origine lituanienne, Michel Hazanavicius est connu du grand public pour la réalisation de deux parodies de film d'espionnage avec Jean Dujardin (OSS 117: Le Caire nid d'espions et OSS 117: Rio ne répond plus), et la mise en scène du film muet en noir et blanc The Artist, qui a remporté l'oscar du meilleur film en 2012.

"Le cinéma muet est mort trop vite"

Au cours du master class, animé par le critique de films Avner Shavit, il a pu dialoguer avec 70 à 80 étudiants israéliens, avides de connaitre ses conceptions du tournage et de recevoir ses conseils professionnels. Le thème choisi: "Du cinéma classique au cinéma moderne", a bien sûr amené les débats sur The Artist : "Le cinéma muet est mort trop vite. Dans les années 20 les films muets avaient atteint un niveau de sophistication élevé, mais la survenue rapide du cinéma parlant a causé sa disparition prématurée. Le tournage de l'Artiste a été pour moi un apprentissage qui a changé mon approche en mettant l'accent sur le visuel, et m'aide pour les films que je tourne à présent" a dit le réalisateur.

IMG 9120Selon Michel Hazanavicius, le travail du scénariste lors de l'écriture du script d'un film muet est très spécifique: " Le langage du muet est différent. Le scénariste possède uniquement des images pour construire la narration". De même, les acteurs doivent faire entièrement confiance au metteur en scène. Le réalisateur affirme également qu'il n'a pas forcément recherché l'exactitude des objets ou du cadre pour reconstruire la période du film :"Pour cela je fais confiance au public, j'ai plutôt cherché à recréer la manière dont les films était tournés".

Il dit encore aimer les comédies: "C'est à mon avis un genre très noble. Je suis très heureux quand les gens rient. Ce n'est pas forcément plus difficile ou plus facile de réussir une comédie plutôt qu'un drame. Cela doit venir naturellement, quand on essaie trop de comprendre comment ça marche, ça ne marche plus". Et s'il avait eu la possibilité d'être quelqu'un d'autre ? Il choisit le réalisateur juif américain de comédies et films noirs Billy Wilder, "parce qu'il aimait les gens avec tout ce qu'ils ont de mal".

"Ne vous jugez pas, tellement de gens vont le faire pour vous"

A la demande des étudiants, il décrit également la manière dont il travaille: "Pour écrire un script, je prends des notes pendant deux mois; j'obtiens alors une série de séquences qui s'organisent entre elles, ensuite l'écriture va très vite"; l'importance des divers éléments : "Tout est important, le script, le montage, le tournage, les acteurs, l'égo des acteurs…Les acteurs sont le premier contact avec le public. Un acteur doit prendre du plaisir et avoir une pleine confiance en lui". Et le chien de L'Artiste ? "Le chien n'est pas un acteur. Il n'a pas lu le script. Les animaux sont comme les enfants. Ils expriment quelque chose sans le savoir".

IMG 9044Père de 4 enfants et marié à Bérénice Bejo, l'actrice principale de L'Artiste, Michel Hazanavicius n'a pas lui-même fréquenté d'école de cinéma. Après avoir étudié les arts plastiques, il a commencé sa carrière à Canal+ en écrivant pour Les Nuls. Son principal conseil aux étudiants : "Ne vous jugez pas, tellement de gens vont le faire pour vous. Soyez patients, un jour vous ferez un bon film".

Le Festival International du Film d'Etudiants de Tel-Aviv, qui se déroule en ce moment et jusqu'au 16 juin, a été fondé en 1986 par des étudiants du Département de cinéma et de télévision de l'Université de Tel Aviv, aujourd'hui Ecole de Cinéma et Télévision Steve Tisch. Il est à présent réalisé en collaboration avec la mairie de Tel-Aviv, et constitue la scène principale de la jeune génération du cinéma en Israël et une vitrine internationale pour les cinéastes débutants dans le monde. Près de 100 films d'étudiants de 50 pays différents participent cette année aux diverses compétitions.

"Cette soirée de création entièrement produite par les étudiants de l'Université de Tel-Aviv à laquelle participent des écoles de cinéma du monde entier est une réponse au boycott" a relevé le Prof. Joseph Klafter, président de l'Université, lors de la soirée d'ouverture du Festival, Place Givon à Tel-Aviv, à cent mètres du marché couvert de Sarona, où 4 personnes ont été assassinées dans un attentat terroriste 24 heures plus tôt.

Les gagnants du concours seront annoncés lors de la cérémonie de clôture de l'événement le 16 juin.

Les autres invités d'honneur du Festival comprenaient le réalisateur américain David Gordon Green (George Washington), le producteur canadien Robert Lantos, le réalisateur autrichien Goetz Spielmann, le réalisateur portugais Joao Pedro Rodriguez, l'autrichienne Monika Willi, monteuse des films de Michael Haneke et l'américaine Claire Atherton, monteuse des films de Chantal Ackerman.

IMG 9071

 

Sur la photo du haut, de gauche à droite: Agnès Goldman, déléguée de l'Association des Amis francophones de l'Université de Tel-Aviv, Michel Hazanavicius, le Prof. Joseph Klafter, président de l'Université de Tel-Aviv et son épouse.

Sur la photo du bas, de gauche à droite: Bertrand Le Delezir, attaché attaché audiovisuel à l'Institut français de Tel-Aviv, Michel Hazanavicius, Ilana Papo, directrice des relations extérieures de l'Université de Tel-Aviv pour les pays francophones.

Crédit: Hanah Corcos.

 

j'aime: