Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Malgré les appels au boycott : une Conférence internationale à l’Université de Tel-Aviv

Malgré les appels au boycott des institutions académiques israéliennes à travers le monde, le 21e congrès international de l'Association des jeunes historiens du droit se tiendra cette année à la Faculté de droit de l’Université de Tel-Aviv. 

BuchmanMalgré les appels au boycott des institutions académiques israéliennes à travers le monde, le 21e congrès international de l'Association des jeunes historiens du droit (AYLH) se déroulera du 1er au 3 mars à la Faculté de droit de l’Université de Tel-Aviv, sous le parrainage de l'Institut Berg pour le droit et l'histoire. C’est la première fois que le congrès de l'association se tient en dehors des limites géographiques de l'Europe. Israël a été choisi lors du congrès de l’an passé de l’Association, qui s’était déroulé à l’Université de Cambridge en Grande-Bretagne, malgré la concurrence du candidat principal, l’Université d’Edimbourg en Ecosse.

 La conférence, qui accueillera 70 jeunes chercheurs du monde entier, comprendra  17 sessions parallèles au cours desquelles seront présentées les nouvelles recherches en histoire des systèmes juridiques dans le monde, aussi bien dans les pays d'Europe occidentale et centrale, que de ceux du Moyen-Orient, d’Asie du Sud-Est (Inde, la Chine et Taïwan), les pays baltes, les pays de l’ancienne Yougoslavie etc.

Un point  de repère historique

L’Association des jeunes historiens du droit englobe des jeunes chercheurs du monde entier, doctorants, post-doctorants et chercheurs débutants, travaillant à l'interface entre l'histoire et le droit aux diverses époques et dans des espaces géographiques différents et variés. Elle tient un rôle prépondérant dans son domaine, et ses conférences annuelles, qui se déroulent chaque fois dans une université ou un institut de recherche différent dans le monde, attirent l'attention sur elle par la qualité de ses travaux et le niveau de ses participants, qui constituent le futur réservoir de spécialistes de ce domaine dans le monde.

Le choix de l'Université de Tel-Aviv comme destination du prochain congrès constitue un point de repère historique dans la pratique de l'Association qui en 20 années d'activités intenses et dynamiques, ne s’est jamais écartée du continent européen, et marque son désir d’élargir son centre d’intérêt à des arènes culturelles, politique et juridique non-européennes.

Selon le doctorant Omer Aloni, membre du comité organisateur de la Conférence, sa tenue à l'Université de Tel-Aviv constitue une réponse exceptionnelle aux inquiétants appels au boycott d’Israël et à son exclusion de la scène universitaire internationale qui gagne du terrain sur les campus occidentaux.

A ses yeux les jeunes chercheurs qui vont participer à la conférence, destinés à occuper dans un avenir proche des postes clés dans de grandes institutions universitaires en Europe et ailleurs, pourront servir d’ambassadeurs de l'expérience universitaire et sociale d’Israël et de ses perspectives. Les liens qui se créeront lors de cette 21e Conférence annuelle en Israël contribueront à renforcer à la fois le statut de l'Université de Tel-Aviv et celle du monde universitaire israélien en général comme centre international et interdisciplinaire de premier rang dans le monde.

j'aime: