Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


L'Université de Tel-Aviv amène l'innovation israélienne vers les pays en voie de développement

Lancement du "Pears Challenge" pour former les start-ups israéliennes à aider les pays en voie de développement

pears580 0Comment les start-ups israéliennes peuvent-elles contribuer au développement et à l'émergence d'économies comme celles d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine? Le "Pear Challenge" tente d'apporter une réponse à cette question.

Le "Pears Challenge", compétition annuelle ayant pour but de favoriser l'apport de nouvelles technologies aux pays en voie de développement dans les domaines de la  santé, des énergies alternatives, de l’agriculture, de l’eau, de l’éducation et des technologies de l’information et de la communication, a été lancé en fin de semaine dernière dans le cadre du Programme Pears pour l'Innovation et le Développement international de l'Ecole d'Administration et de Politique publique de l'Université de Tel-Aviv.

Les dix équipes candidates recevront une formation et un support d'une période de trois mois en "incubateur" pour développer leurs idées et se mettre en contact avec les modèles économiques de ces pays. L’équipe gagnante aura l'opportunité de pour tester son produit dans un pays en voie de développement.

Faire d'Israël un réservoir de technologies innovantes pour les pays en voie de développement

Selon le Dr Aliza Belman Inbal, directrice du programme: «la demande pour les nouvelles technologies est en croissance rapide dans les pays en développement, et présente des opportunités grandissantes pour les entrepreneurs israéliens. Le programme leur offre de plus la possibilité d'oeuvrer véritablement au développement international et au bien des habitants de ces pays dans le besoin. »

Elle espère que la  compétition incitera les jeunes entrepreneurs israéliens à se tourner vers les marchés de pays en voie de développement, plutôt que de chercher à conquérir systématiquement les marchés américains et occidentaux. " L’Afrique, l’Asie et l’Amérique Latine présentent un potentiel énorme dont les entrepreneurs israéliens ne sont pas forcément conscients" explique-t-elle. "C'est pourquoi nous souhaitons leur présenter l’éventail des possibilités qu'ils offrent. Notre but est de faire d'Israël un réservoir de technologies innovantes pour résoudre les défis auxquels doivent faire face ces pays"

La compétition annuelle, ouverte aux chercheurs, entrepreneurs, ONG et entreprises israéliennes jusqu'à 100 employés,  a été lancée sur le Google Campus de l'Université, en présence d'experts qui ont débattu des besoins des pays en développement et des défis auxquels ils doivent faire face, devant un public de candidats potentiels.

La date d'échéance pour poser sa candidature au programme est le 31 mars 2104. 

 

j'aime: