Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


L’expert en chef américain de la lutte contre le covid-19, Anthony Fauci, lauréat du prestigieux Prix Dan David de l’Université de Tel-Aviv

Le Directeur de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), le Dr. Anthony Fauci, est l’un des sept lauréats du prestigieux prix Dan David 2021, accordé tous les ans pour contribution exceptionnelle à l’humanité dans les trois dimensions du temps, passé, présent et futur. Les lauréats pour 2021 qui se partageront trois prix de trois millions de dollars chacun, ont été annoncés le 16 février par le Prof. Itamar Rabinovitch, Président de la Fondation Dan David et le Prof. Ariel Porat, Président de l’Université de Tel-Aviv et Président du comité du Prix Dan David. Le Prix sera remis lors d’une cérémonie qui se déroulera en ligne pour la deuxième année consécutive, le 9 mai 2021.

Dan David 21 fauci 580x330Le Prix, qui tient son quartier général à l’Université de Tel-Aviv a été fondé en 2020 par le regretté Dan David, homme d’affaires et philantrophe international. Chaque année trois domaines sont sélectionnés sous la rubrique des trois dimensions du temps : passé, présent et futur. Cette année le choix a été influencé par la pandémie du coronavirus. La dimension du passé a été consacrée à l’histoire de la santé et de la médecine, celle du présent à la santé publique et celle du futur à la médecine moléculaire.

Pour la dimension du présent (santé publique), le lauréat est :

Le Dr. Anthony S. Fauci, Directeur de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses (NIAID) des Instituts américains de la santé, où il supervise la recherche sur les maladies infectieuses et le système immunitaire depuis 36 ans. Le Prix lui a été remis pour « sa contribution exceptionnelle à la recherche sur le VIH, pour avoir été l’architecte du plan d’urgence américain pour la lutte contre le SIDA, sauvant des millions de vie dans les pays en développement, pour son leadership à la tête de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses et en particulier pour sa lutte pour la reconnaissance de nouvelles approches comme les vaccins à ARNm actuellement administrés à des millions de personnes dans le monde, et pour avoir courageusement défendu la science face à une opposition mal informée pendant la crise du covid »

« Le Dr. Fauci a non seulement apporté une contributon exceptionnelle à la science dans le passé, mais aussi une contribution pionnière à la santé publique mondiale aujourd’hui », a déclaré le Prof. Elizabeth Miller du Département d’épidémiologie des maladies infectieuses de la London School of Hygiene & Tropical Medicine, Présidente du comité de sélection du Prix pour la dimension du présent. « A la tête d de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses depuis 1984, il a été un leader mondial pour la recherche et le contrôle des maladies infectieuses constituant des défis majeurs pour l’humanité, comme le VIH, l’Ebola, le Zika et à présent le covid-19. Sa contribution inclut non seulement la recherche fondamentale et clinique, mais aussi, ce qui est non moins important, un leadership qu a permis d’assurer que cette rechercher se traduise par un impact sur la santé publique pour les populations à travers le monde ».

Dan David 21 Porat 2L’un des scientifiques les plus connus du monde dans son domaine, le Dr. Fauci a été l’un des principaux architectes du Plan d’urgence du Président George Bush pour la lutte contre le sida (PEPFAR), qui a sauvé des millions de vies dans les pays en développement, en particulier en Afrique.

C’est aujourd’hui le leader le plus influent dans le domaine de la santé publique aux États-Unis et ses efforts pour lutter contre le coronavirus sont largement appréciés dans le monde. Il a notamment été à la tête des efforts de recherche pour le développement de diagnostics, de traitements et de vaccins contre le Covid-19, qui ont conduit à des thérapies efficaces ayant considérablement réduit les taux de mortalité chez les patients hospitalisés.

Avec son équipe, il a notamment été à l’origine de l’adoption des nouvelles approches vaccinales, telles que les vaccins à ARNm, et a poussé à l’accélération de leurs essais cliniques. Plusieurs de ces vaccins ont été approuvés et des millions de personnes dans le monde en bénéficient actuellement.

Le Dr. Fauci est un scientifique, un humaniste, un homme de communication et a été le conseiller de confiance de sept Présidents américains pour les maladies infectieuses. Il a reçu entre autres la Médaille présidentielle de la Liberté, la Médaille nationale de la Science ainsi que 45 diplômes honorifiques.

Dans la dimension du passé (histoire de la santé et de la médecine), les lauréats sont :

Le Prof. Alison Bashford, Australie, historienne à l'Université de Nouvelle-Galles du Sud (UNSW) de Sydney, spécialiste de la dimension mondiale de la médecine et de la santé contemporaines du 18 au 21e siècles, pour « la large portée de ses travaux historiques qui dépassent les frontières nationales, démontrant les liens d’interconnexion de la médecine et de la santé publique dans le monde moderne ». Ses travaux dans les domaines de la quarantaine, des maladies infectieuses et du contrôle médico-légal aux frontières se sont avérés une ressource majeure dans le contexte de la pandémie du coronavirus.

Le Prof. Katharine Park, Etats-Unis, professeur émérite d'histoire des sciences à l'Université de Harvard, spécialiste de l’histoire du corps, de la différence entre les sexes et de la médecine dans l'Europe médiévale et de la Renaissance, pour avoir « revitalisé l’étude de la médecine médiévale et de la Renaissance, et produit une œuvre devenue un classique indispensable pour les historiens travaillant sur le genre et le sexe ».

Le Prof. Keith Wailoo, Etats-Unis, professeur d'histoire et des affaires publiques à l'Université de Princeton et ancien Président de l’Association américaine d’histoire de la médecine, auteur d'un large corpus de recherches historiques axées sur l’ethnicité et la santé publique, l'équité dans la santé, les implications sociales de l'innovation médicale et les politiques de la maladie. Le Prix lui a été accordé « pour ses travaux révolutionnaires sur la race, l’ethnicité et la santé publique, et sa redéfinition de l’histoire sociale de la médecine américaine en positionnant la question de la race au centre ; et pour avoir combiné l’analyse historique et les questions pressantes des politiques de santé publique contemporaines dans des domaines allant de la génomique à la gestion de la douleur ».

Dan David 21 Past

 

Dans la dimension du futur (médecine moléculaire), les lauréats sont :

Le Prof. Zelig Eshhar, Israël, immunologiste de l'Institut Weizmann des Sciences, pionnier du développement des cellules CAR-T pour le traitement du cancer.

D’après le comité du Prix, les études fondamentales du Prof. Eshhar à l'Institut Weizmann au milieu des années 80, ont conduit au développement des premiers récepteurs antigéniques chimériques à base d'anticorps (CAR), molécules permettant aux cellules immunitaires de détecter des protéines présentes à la surface d’autres cellules et de les éliminer.

Le Prof. Eshhar a compris très tôt le potentiel de cette approche pour le traitement du cancer, et s'est concentré sur la démonstration de la réactivité anticancéreuse des cellules CAR-T sur des modèles murins. Ses études précliniques ont permis de définir les spécificités optimales des CAR et les conditions de traitement requises pour une éradication efficace et sûre du cancer.

Il a montré que les CAR peuvent cibler les activités régulatrices des lymphocytes T pour soulager les troubles inflammatoires. La thérapie CAR-T est aujourd’hui approuvée par la FDA permettant à des patients du monde entier d’en bénéficier. Notamment les protocoles de traitement utilisant des cellules CAR-T pour cibler la leucémie lymphoblastique aiguë (LAL) ont été approuvés par la FDA comme la première thérapie basée sur le transfert de gène.

Le Dr. Carl June, Etats-Unis, Directeur du Centre d’immunothérapie cellulaire et de l’Institut de recherche sur l’immunothérapie du cancer de l’Ecole de médecine de l’Université de Pennsylvanie, qui a reçu le Prix pour ses « innovations dans le domaine de l’ingénierie des cellules CAR-T et leur développement pour les patients atteints de leucémie grave et du lymphome des lymphocytes B, ses efforts incessants pour appliquer l’immunothérapie cellulaire par CAR-T sur les enfants malades du cancer, et la fabrication de la nouvelle génération des cellules CAR-T ».

Le Dr. Steven Rosenberg, Chef du service de chirurgie de l'Institut national du cancer de Bethesda, dans le Maryland, professeur à l’Ecole de médecine de l’Université George Washington, et professeur au laboratoire de l’Institut Karolinska de Stockholm en Suède, pionnier de l’application de l’immunothérapie pour les patients atteints d'un cancer avancé. Le Prix lui a été attribué pour « avoir prouvé que la stimulation immunitaire des cellules T in vivo amenait à une régression complète et durable du cancer chez les humains, pour ses découvertes-phares ayant conduit aux premières immunothérapies contre le cancer, ses efforts permanents pour développer l’immunothérapie pour les tumeurs solides, et pour la combinaison de sa vision et de son courage qui ont permis de traduire la science fondamentale en médecine pratique ».

Dan David 21 Future

 

Photos:

1. Le Dr. Anthony Fauci (Crédit: American Friends of Tel-Aviv University)

2. Le Prof. Ariel Porat

3. De gauche à droite: les Prof. Alison Bashford, Katharine Park et Keith Wailoo.

4. Le Prof. Zelig Eshhar, le Dr. Carl June et le Dr. Steven Rosenberg.

(les photos 2, 3 et 4 sont des captures d'écran réalisées pendant la cérémonie virtuelle de l'annonce des lauréats du Prix)

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE

Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Touchés de plein fouet par la crise économique due au Covid19, des milliers d’étudiants ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80