Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Un laboratoire pour les tests de corona mis sur pied en quelques jours sur le campus de l’Université de Tel-Aviv

Les efforts conjugués de chercheurs des Facultés des sciences de la vie et de Médecine, et des services d'ingénierie de l'Université de Tel-Aviv ont abouti en quelques jours à la mise sur pied d’un laboratoire hautement qualifié et sécurisé pour l’analyse des tests de corona sur le campus de l’université.

Labo coverUn visiteur qui se promènerait ces jours-ci sur le campus de l'UTA pourrait par méprise penser que tout est calme et tranquille. Les étudiants suivent leurs cours en ligne de chez eux, et le personnel administratif a été réduit au minimum d’urgence. Mais ce silence est trompeur, car une intense activité se déroule ces derniers jours derrière les murs de l’université.

Il y a deux semaines, une équipe conjointe de chercheurs de la Faculté de médecine et de la Faculté des sciences de la vie ainsi que de facultés parallèles d'autres universités du pays, a entrepris de mobiliser toutes les ressources et le capital humains de l'académie pour les mettre à la disposition du système de santé.

Les étudiants volontaires sur le terrain

Le Prof. Carmit Levy de la Faculté de médecine a coordonné un appel à volontaires pour renforcer les équipes des laboratoires de diagnostic qui ont dû faire face d'un seul coup à une énorme surcharge de travail dans tout le pays. Des centaines d'étudiants chercheurs de toutes les grandes universités d’Israël ont répondu et se sont portés volontaires. Environ 170 d'entre eux ont déjà été intégrés dans divers laboratoires, après une formation adaptée. « Les étudiants ont abandonné toutes leurs activités de recherches, leur travail, leur famille, pour consacrer leur temps bénévolement à renforcer le personnel des différents laboratoires », commente le Prof. Eran Bacharach, de la Faculté des sciences de la vie. « Les laboratoires de l'Université de Tel-Aviv ainsi que d'autres universités du pays, ont prêté du matériel très coûteux aux laboratoires des hôpitaux et des caisses de maladie, pour accélérer le processus des tests, sans même attendre les contrats ou les engagements de recevoir d'autres équipements si les leurs n’étaient plus utilisables à la fin de la crise. Nous comprenons tous qu’il s’agit d’une crise au niveau national, et nous avons d’abord pensé comment aider et apporter notre contribution, en mettant de côté toutes autres considérations ».

Etudiants CoronaAujourd'hui, le pool de volontaires coordonné par le Prof. Levy est déjà présent dans 12 laboratoires, dont ceux des hôpitaux Ichilov, Assaf Harofe, Rambam, Soroka ainsi que dans les laboratoires des centres médicaux (Koupat Holim). Après la fermeture du laboratoire central de l'hôpital Sheba, son équipe ayant dû être confinée suite à une exposition au virus, l'Université de Tel-Aviv a décidé de monter d'un cran. « Nous avons réalisé à quel point la question des tests est critique et nous avons essayé de comprendre de quelle manière l'université pourrait aider dans ce domaine également », explique le Prof. Ariel Munitz de la Faculté de médecine. « C’est ainsi que nous avons eu l'idée de créer un laboratoire de tests corona à l'université elle-même ».

Jusqu'à 2 000 tests par jour

« Ce ne fut pas une décision facile. Nous n’étions pas certains d’obtenir l’approbation du ministère de la Santé, et nous ne savions pas exactement quel était le protocole exigé pour une telle entreprise. Mais nous savions que nous avions toutes les capacités scientifiques et logistiques pour le faire à l'université. Par conséquent, nous avons décidé de nous mettre au travail ».

Labo plan« Le jeudi 19 mars, nous avons rencontré l'équipe de logistique et d'ingénierie de l'Université pour vérifier avec elle si notre vision était réalisable. Ofer Lugassi, Vice-président de l’UTA chargé de l'ingénierie et de la maintenance s'est immédiatement mobilisé en faveur du projet. Ensemble, nous avons planifié le futur laboratoire, en mettant l’accent sur les questions de sécurité. Tout d'abord, la sécurité de l’environnement, par exemple, un accès direct au laboratoire de l'extérieur a été prévu pour les échantillons, de manière à ce qu’ils ne passent pas par les couloirs du bâtiment. Une grande attention a été également accordée à la sécurité des équipes de travail du laboratoire, pour qui nous avons également conçu des postes de travail et des équipements adaptés, ainsi que des aires de repos. Nous sommes partis de zéro, d'un ancien laboratoire qui n'avait que des murs. L'objectif que nous nous sommes fixés était de créer en trois jours un laboratoire capable de traiter jusqu'à 2 000 tests par jour. Transformer un laboratoire de recherche en laboratoire de diagnostic est quelque chose que nous n'avions jamais fait auparavant, mais cela ne nous a pas arrêtés », explique le Prof. Munitz.

"Un travail extraordinaire de tous les partenaires du projet"

« Habituellement, la création d'un laboratoire prend de 4 à 6 mois", explique Ofer Lugassi. « Pour le faire en quelques jours, il a fallu un effort extraordinaire de tous les partenaires du projet, qui ont travaillé 24 heures sur 24, ainsi que la capacité d’adopter des idées innovantes et créatives sur le terrain. Les plans ont été établis au cours du week-end par l'architecte Daniel Zarchi qui nous les a envoyés pour observations. Nous avons travaillé de cette manière interactive pendant tout le week-end, et le dimanche matin, le projet architectural était prêt ».

Labo 1« Dimanche après-midi, nous avons présenté ce plan à la direction de l'université, et demandé un budget pour l'établissement du laboratoire. Le dilemme présenté à la direction n'était pas simple : investir près d’un million de shekels dans un laboratoire qui n'avait pas encore obtenu l’approbation ni même l’accord du ministère de la Santé. Compte tenu de l'état d'urgence nationale, la direction a décidé, après avoir vérifié le niveau de sécurité requis, d'approuver le budget nécessaire à la création du laboratoire ».

« Les services d'ingénierie de l'université ont fait un travail incroyable. Nous avons consulté des architectes qui conçoivent des hôpitaux et réfléchi à l'ensemble du processus, de l’arrivée des échantillons au laboratoire à la façon de travailler et de déplacer des équipes. Le ministère de la Santé a vu nos plans et s'est enthousiasmé ».

A la poursuite de l'inconnu

« Le lundi 23 mars à sept heures du matin, nous avons commencé à évacuer les équipements de l’ancien laboratoire, et en même temps à démolir les murs et à entreprendre une ‘course à la construction’, qui s'est terminée vendredi matin ». « Sans la mobilisation totale de toute l'équipe nous n’aurions jamais pu y arriver », ajoute Ofer Lugassi, pour illustrer la nature inhabituelle du projet. « Nous avons tout évalué et résolu en cours de travail, depuis la construction d'un nouveau plafond, après l'effondrement de l’ancien, chose que nous n’avions pas prévu, jusqu'à la mise en place d’un système de filtration d'air complexe, qui en temps normal, aurait pris environ un mois, et qui a été réalisée du jour au lendemain. Le système mis en place avait été conçu pour un autre projet, mais la société Electra, qui s’est également mobilisée pour aider à la construction du laboratoire, y a apporté les modifications nécessaires dans son usine de Beersheba, où ses équipes ont travaillé pendant 48 heures consécutives, pour que l'unité de filtration puisse être installée dans le nouveau laboratoire ».

Labo 3Après trois jours de travail intense, le laboratoire était prêt pour le contrôle du Ministère de la Santé qui a eu lieu le vendredi matin. L'approbation du Ministère a été obtenue dimanche. A présent, l'équipe Corona continue les préparatifs en vue du traitement des tests eux-mêmes, après quoi le Ministère donnera le feu vert pour les commencer. Pour nous, le processus de création du ‘Corona Lab’ de l'université prouve que ‘A la poursuite de l’inconnu’ n’est pas qu’un simple slogan.

 

 

 

 

 La création du laboratoire étape par étape

Mercredi 18 mars - Une équipe conjointe de chercheurs et chercheuses en médecine et sciences de la vie décide de créer un laboratoire de tests corona à l’université.

Jeudi 19 mars – Contact avec Ofer Lugassi et la division Ingénierie et décision commune d’établir ce laboratoire en une semaine.

Vendredi et samedi 20-21.3 – Etablissements des plans d’architecture.

Dimanche 22 mars, 7 h - Présentation des plans architecturaux approuvés par l’équipe.

Dimanche 22 mars, 10h00 - Présentation du projet à la direction de l'Université et approbation du budget.

Lundi 23.3 - Démolition, achat d'une unité de filtration d'air, construction du système de plomberie.

Mardi 24 mars, 7 h 00 - Déploiement su système électrique et d’éclairage.

Mardi 24 mars, 13h00 – Ecroulement de l’ancien plafond et construction d'un nouveau.

Mercredi 25.3 - Installation du système de climatisation et de filtration d’air.

Jeudi 26.3 - Mise en place des infrastructures de communication, des portes électriques, plâtrage et peinture

Vendredi 27 mars, 12h00 – Contrôle du ministère de la Santé

Dimanche 29 mars, 10 h 00 – Approbation du laboratoire.

 

Photos :

  1. A droite : le Prof. Ariel Munitz, à gauche : le Prof. Eran Bacharach (Crédit : Université de Tel-Aviv)
  2. Etudiants bénévoles à l'hôpital Sheba (Crédit: Hôpital Sheba)
  3. Les plans du laboratoire, établis en un week-end (Crédit : Université de Tel-Aviv)