Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Un roman écrit par un professeur de l’Université de Tel-Aviv traduit en arabe et vendu dans les librairies au Maroc

Succès impressionnant pour le Prof. Gabriel Ben Simhon, de l'École de cinéma et de télévision Steve Tisch de l'Université de Tel-Aviv, dont le roman La fille à la chemise bleue a été traduit en arabe marocain. C'est le premier un roman israélien traduit en arabe au Maroc.

the girl in the blue shirt coverLe roman, publié par Yedioth Books en 2013, raconte l'histoire d'amour entre un garçon immigré du Maroc et une Sabra (Israèlienne née en Israël) amoureuse d’un survivant de l'Holocauste, dans le contexte des premières années de l'État d'Israël et de la grande aliyah du Maroc. Le livre a été sélectionné pour traduction par le Prof. Mohammed Elmedlaoui de l'Université Mohammed V de Rabat, qui suit et étudie les travaux de Ben Simhon en littérature et au théâtre depuis de nombreuses années, et a été traduit par son étudiant le Dr. Ayashi Eladraoui.

« J'ai grandi dans la ville de Séfrou au Maroc et immigré en Israël à l'âge de 10 ans », raconte le Prof. Ben Simhon. « Au cours de ma carrière universitaire, j'ai beaucoup étudié la culture marocaine et ai toujours gardé une place spéciale dans mon cœur pour la richesse et la diversité qui la caractérisent. En tant que Juif marocain, j’ai le sentiment d’avoir réalisé un rêve ; le fait que mes œuvres soient lues dans ma ville natale est pour moi une grande fierté. Ma pièce de théâtre Un roi marocain produite par le théâtre national Habima à Tel-Aviv, lauréate du Prix Lieber pour le théâtre juif classique de l’Université de Tel-Aviv, doit sortir également prochainement au Théâtre national Mohammed V de Rabat et j'espère qu'à la suite des accords de paix, d'autres écrivains israéliens verront bientôt leurs romans traduits en marocain ».

« Nous sommes témoins ces derniers temps de l'intérêt croissant porté dans le monde arabe pour Israël et sa culture, en particulier pour les Juifs des pays arabes », a déclaré le Prof. Eyal Zisser, recteur adjoint de l'Université de Tel-Aviv et spécialiste des affaires du Moyen-Orient. « Nous l'avons vu en Égypte et dans d'autres pays du Moyen-Orient. L’émigration vers Israël à partir des pays arabes de communautés juives qui y vivaient depuis plus de mille ans a causé de graves dommages économiques dans ces pays. Il n'est donc pas surprenant que nous voyions émerger, dans le contexte des accords de normalisation des relations diplomatiques, l’expression de la nostalgie d’un passé dans lequel Juifs et Musulmans vivaient ensemble. À cet égard, la traduction du livre du Prof. Ben Simhon en arabe marocain constitue une étape supplémentaire dans le processus de rapprochement des cœurs ».

 

Photo: la couverture du livre en arabe.

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE

Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Touchés de plein fouet par la crise économique due au Covid19, des milliers d’étudiants ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80

Les champions israéliens de cyclisme effectuent des tests à l'Institut des sports Sylvan Adams de l'Université de Tel-Aviv

Guy Sagiv et Omer Shapira, champions israéliens de cyclisme sur route, ont effectué des tests de performance et d’efforts la semaine dernière à l'Institut des sports Sylvan Adams de l'Université de Tel-Aviv, en préparation du Tour de France et des Jeux olympiques de Tokyo.

omer shapira 580Tous deux ont effectué un bilan anthropométrique, des tests de fonction pulmonaire, une évaluation fonctionnelle du mouvement, une analyse de l'activité musculaire et des tests physiologiques, surveillant les variations de divers indicateurs tels que les valeurs de lactate, les seuils respiratoires, le métabolisme des graisses corporelles et la consommation d'oxygène.

Omer Shapira et Guy Sagiv font tous deux partie de l’équipe cycliste Israel Start-Up Nation. Omer Shapira est considérée par beaucoup comme l'une des principaux candidats pour représenter Israël aux Jeux Olympiques de Tokyo 2021, et Guy Sagiv aspire à participer au Tour de France.

L’Institut des Sports Sylvan Adams de l'Université de Tel-Aviv mène des recherches et effectue des tests sur les athlètes de haut niveau et les athlètes olympiques et paralympiques, dans le but d'améliorer leurs performances, augmentant ainsi les chances de succès israéliennes aux Jeux olympiques et paralympiques.

guy sagiv 580

 

Photos :

  1. Omer Shapira
  2. Guy Sagiv

(Crédit: Institut Sylvan Adams pour les sports, Université de Tel-Aviv)

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE

Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Touchés de plein fouet par la crise économique due au Covid19, des milliers d’étudiants ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80

"L'université est ma maison et vous aidez à la construire" : Cérémonie de remise des bourses des Amis de l'Université de Tel-Aviv

La cérémonie de remise des bourses de l’Association française de l’Université de Tel-Aviv s’est tenue cette année par zoom. Dirigée par le Prof. François Heilbronn, Président de l’Association française de l’UTA, elle s’est déroulée en présence du Vice-Président de l’Université, Amos Elad, des donateurs, des étudiants lauréats et des professeurs de l’université, le 13 décembre dernier. La cérémonie était cette année particulièrement riche et émouvante, les étudiants ayant fait part des difficultés particulières auxquelles ils ont dû faire face en raison de la crise du covid-19.

Bourses 2020 7 cropped« Malgré les circonstances, nous avons tenu à maintenir cette cérémonie, même virtuellement, car il est très important pour nous, donateurs, de vous remettre personnellement ces bourses, de vous écouter et de vous connaitre », a déclaré le Prof. Heilbronn aux étudiants. « Nous savons que c’est une année terrible pour vous, que beaucoup d’entre vous ont perdu leur emploi, que vous travaillez dur, que les études par zoom sont ennuyeuses autant pour les étudiants que pour les enseignants ». S’adressant aux donateurs, il leur ajoute que : « 25 000 étudiants de l’Université de Tel-Aviv qui travaillaient à temps partiel dans les restaurants, à l’aéroport ou comme agents de sécurité pour financer leurs études ont perdu leur emploi à la suite de la crise économique due au covid-19. Aussi, en plus des bourses que vous avez déjà procurées cette année, nous vous demandons un don spécial à l’occasion de Hanoucca, la Fête des Lumières ».

La force de l'Association

Amos Elad remercie les donateurs en son nom personnel, au nom de l’Université et au nom des étudiants : « L’Association des Amis français de l’Université n’est pas seulement remarquable pour le travail qu’elle investit 24 heures sur 24 en faveur d’Israël, de l’Université et de ses étudiants, mais pour aussi pour la passion et l’amour qu’elle y consacre. Le nombre de professeurs des différentes Facultés représentées ce soir dans le cadre de cette cérémonie, montre la force de cette Association et la diversité des domaines dans lesquels elle soutient l’Université. Voilà 50 ans que nos amis français aident l’éducation, les enfants, les étudiants et Israël ».

Bourses 2020 11La cérémonie a débuté par l’attribution des bourses du Département d’architecture. Le Prof. Heilbronn remercie les donateurs pour leur soutien « constant, fidèle et important pour le très important Prix d’architecture Michel Gelrubin initié par Samuel et Olivia Gelrubin et Leslie et Harry Benitah». 

Le Prof. Eran Neuman, Doyen de la Faculté des Arts, a à son tour remercié les donateurs pour leur soutien à l’Ecole d’Architecture et à la Faculté, rappelant que grâce à leur générosité, l’Ecole a eu la chance de pouvoir, avant le début de la pandémie, emmener un groupe d’étudiants à Los Angeles et à Hollywood pour visiter des bâtiments comme le Disney Concert Hall, de l’architecte Franck Gehry et autres : « Cela permet d’enrichir l’expérience des étudiants, c’est la meilleure manière d’étudier l’architecture et j’espère que nous pourrons le refaire dans l’avenir ».

La cérémonie s’est poursuivie par l’attribution de la bourse en sciences politiques au nom de Fabian Cyril Boisson, remise par Colette Kerber. « Chacun a un potentiel, mais tout le monde n’a pas les moyens de l’accomplir. Cette bourse m’a permis de me concentrer sur mon but », a déclaré Mor, 25 ans, étudiante en deuxième année en sciences politiques, lauréate de la bourse. « Ma mère était mère célibataire, et m’a élevée seule avec mon frère. Je pensais que personne ne croyait en moi, et que le système m’avait abandonné, parce que j’étais un peu différente et que j’avais besoin de plus d’attention. J’ai décidé de prouver à tout le monde qu’il se trompait sur moi. Depuis, mon but a été de montrer qu’il est possible de changer la donne et que vous pouvez toujours être la meilleure version de vous-même. Merci à la Fondation Boisson de mettre l’éducation au-dessus de tout ».

Les étudiants particulièrement touchés par la crise

Le Prof. Stella Amossy présente les bourses du Doyen des étudiants : « Ces bourses sont très importantes car elles sont destinées aux étudiants défavorisés et il est clair que sans elles ils n’auraient pu ni entreprendre ni poursuivre leurs études ».

Bourses 2020 6 croppedLe Prof. Tova Most, Doyenne des étudiants, a remercié les donateurs : « Merci à chacun d’entre vous pour votre soutien à nos étudiants, particulièrement pendant cette période. Les étudiants israéliens commencent leurs études plus tard que la plupart des étudiants dans le monde, après leur service militaire. Ils sont indépendants et travaillent pour couvrir leurs frais d’étude et de subsistance. Ils ont donc été particulièrement touchés par la crise du covid19. Beaucoup de nos étudiants ont des enfants à charge. Presque tous ont donc besoin en ce moment d’un soutien financier et vos contributions les aident à faire face ».

Maya, 26 ans, vivant depuis trois ans en résidence universitaire, travaillait avant la pandémie dans la boutique HaMetayel, qui vend des équipements pour le camping et le tourisme. A l’armée, elle s’occupait de services sociaux pour les soldats. « Merci pour ces bourses qui nous maintiennent sur pied », dit-elle.

Ifat, étudiante en 4e année d’ingénierie et de gestion, travaille comme analyste de produit dans une startup à côté de ses études « C’est une situation parfois impossible. La bourse m’a fait l’effet d’une profonde respiration après une longue course. Je vous remercie du fond du cœur pour votre don qui ne va pas de soi et vous souhaite d’être toujours du côté de ceux qui donnent ».  

Hommage à Wollf Marmot

Le Prof. Heibronn remercie ensuite les donateurs des bourses de l’Ecole de Musique, ajoutant : « des remerciements très particuliers pour Catherine Visan, animatrice de toute notre coopération musicale entre la France et l’Université de Tel-Aviv, notamment avec l’Orchestre de chambre de Paris ».

Deux étudiants de l’Ecole Buchman de musique ont apporté leur témoignage. Ori, étudiant de quatrième année, qui a joué du violoncelle il y a deux ans avec l’Orchestre de Chambre de Paris en compagnie de trois autres étudiants de l’Ecole : « Nous nous en rappellerons pendant toute notre vie. C’était une expérience incroyable ». Faisant référence à la période actuelle, il ajoute : « D’habitude je joue dans des orchestres ou avec des groupes en Israël, mais cette année il était impossible de trouver un travail quelconque, et les bourses permettent aux étudiants qui travaillent très dur de continuer de vivre et d’étudier jusqu’à ce que le monde redevienne normal et qu’ils puissent enfin de nouveau jouer en face d’un public ».

Bourses 2020 10Le Prof. Heilbronn remercie ensuite les donateurs des bourses de l’Ecole d’archéologie, saluant la collaboration continue du Prof. Israël Finkelstein. Passant ensuite aux bourses du Département de psychologie, il salue la présence des trois filles du regretté Woolf Marmot, Francine, Claire et Anne. « Woolf fut le plus grand et le plus généreux donateur qui soit, mais aussi pour nous tous un modèle, un ami, un père, un grand-père, un complice. Il a soutenu le Département de psychologie pendant plus de vingt-cinq ans. Il a disparu en janvier dernier, une semaine après ses cent ans. Il nous manque énormément ».

« Je remercie profondément nos amis français pour leur soutien continu à notre Ecole », dit le Prof. Galit Yovel, Directrice de l’Ecole de Psychologie. « C’est la première cérémonie que nous tenons sans notre ami Woolf Marmot. Woolf aimait les gens et les gens l’aimaient. C’était une personne aimable au cœur chaleureux. Tous ceux qui l’ont connu étaient émerveillés de sa personnalité joyeuse, sa curiosité enfantine, son esprit perspicace et sa capacité à établir des relations authentiques et chargées de sens. Il était actif et plein d’énergie et a passé jusqu’aux dernières semaines de sa vie à voyager, parler et établir des interactions avec les gens. Nous avons eu beaucoup de chance qu’une personne si merveilleuse ait choisi notre Ecole de psychologie il y a vingt-cinq ans et soit resté notre ami proche et notre ambassadeur loyal toutes ses années. Grâce à lui et aux amis français de l’UTA, nous avons pu obtenir un étage supplémentaire pour l’Ecole, que nous avons appelé « l’étage français ». Tous ceux qui ont connu Woolf et ont la chance de faire partie de ses amis continueront toujours à se souvenir de lui et à honorer sa mémoire ».    

"Vous rendez notre pays moins stressant"

« L’Université est ma maison et vous aidez à la construire », a déclaré Itay, 35 ans, doctorant au laboratoire de neuro-immunologie du Prof. Shamgar Ben- Eliyahu, marié et père d’un enfant de deux ans. «Ma recherche porte sur les interventions potentielles de traitements immunothérapiques et anti-stress avant et après l’ablation d’une tumeur cancéreuse. Nous espérons que notre traitement réduira de manière significative le risque de développer des métastases. Nous menons actuellement trois essais cliniques dans trois domaines du cancer. Nous travaillons de longues heures. L’aide que vous me procurez est importante à plusieurs égards : elle me permet de consacrer plus de temps à mon travail, mais aussi de passer du temps avec ma famille. De plus, vous rendez notre pays moins stressant : nous nous permettez de nous développer, d’apprendre, de traiter des patients, d’enseigner aux étudiants, de faire le bien et d’essayer d’être meilleur ».

Bourse 2020 5 croppedAyelet, 32 ans, mariée et mère d’un enfant d’un an, doctorante du Prof. Michèle Slone, étudie les effets psychologiques de l’exposition au terrorisme par les médias chez les adultes et les jeunes. « Je suis née dans un kibboutz près de la frontière libanaise. Les roquettes et les alarmes ont fait partie intégrante de mon enfance, mais aussi la coexistence pacifique avec les Arabes israéliens de Galilée. Le fait que je sois née dans un tel environnement a une grande influence sur mes recherches. J’apprécie vraiment votre aide ».

La cérémonie s'est poursuivie par la remise des bourses de l’Ecole dentaire. Le Prof. François Heilbronn remercie particulièrement André et Michèle Amiach : « André-Yves Amiach est le cœur et l’âme de cette Ecole, en France comme en Israël. Sans lui, l’Ecole dentaire de l’UTA aurait disparu, il y a dix ans, lorsque l’administration de l’université voulait la fermer. Il s’est alors battu, et a trouvé l’argent pour la maintenir en vie ».

"Les amis français sont pour nous comme une famille. Vous nous manquez comme nous vous manquons"

Le Prof. Shlomo Matalon, Doyen de l’Ecole dentaire remercie les Amis français au nom du personnel de l’Ecole et des étudiants pour leurs années de soutien et leur contribution à la promotion de la médecine dentaire en Israël. « Grâce à vous, l’Ecole peut continuer son activité académique et traiter la population en détresse dans ses cliniques ».  

Le Prof. Stella Amossy remercie ensuite les donateurs des bourses du Département d’histoire de l’art. « Les amis français sont pour nous comme une famille. Vous nous manquez comme nous vous manquons » a déclaré le Dr. Sefy Hendler, qui explique que chaque année, un groupe d’étudiants visite la France, « pour y découvrir ses trésors et y étudier in situ grâce au programme d’excellence financé par l’Association française ».

Bourses 2020 9Mika étudiante de maitrise au Département d’histoire de l’art s’intéresse aux relations entre l’art, la politique et la vie quotidienne. « Le programme d’excellence m’a permis d’approfondir mes connaissances en histoire de l’art. Ça a été une expérience formidable à l’époque, et dans la situation d’aujourd’hui, cela ressemble encore plus à un rêve ».

Le Prof. Ruth Amossy rend ensuite hommage à Gina Heilbronn, mère du Prof. François Heilbronn, décédée l’an dernier : « Gina Heilbronn était une grande dame, une femme généreuse, qui s’est mobilisée pour de très nombreuses causes. Elle était très fière que son fils soit le Président des Amis français de l’Université de Tel-Aviv ». Elle remercie également François et Ariane Heilbronn pour le programme d’échanges d’étudiants entre l’Université de Tel-Aviv et Sciences Po. « Une véritable réussite, qui permet à des étudiants de deuxième et troisième cycles de l’UTA de passer un à deux semestres à Sciences Po, d’où ils reviennent enthousiastes et enrichis de tout ce qu’ils y ont appris ».

"Votre don fait vraiment la différence"

Le Prof. Heilbronn remercie ensuite les donateurs de la Faculté de Droit « La meilleure Faculté de droit en Israël ». « Comme toutes les autres Facultés nous avons dû soutenir nos étudiants qui ont été durement frappés par cette crise », explique Dorit Koskas, Adjointe du Doyen chargée du développement des relations internationales et des relations avec les Alumni de la Faculté. « De plus, nos cliniques juridiques, qui fournissent des services aux populations défavorisées, ont été débordées de dossiers venant de personnes âgées très isolées, de rescapés de la shoah, mais aussi dans le domaine du droit du travail. Tout cela n’aurait pas été possible sans votre soutien ».

Le Prof. Heilbronn remercie ensuite les donateurs du Programme ADMAS d’aide aux étudiants d’origine éthiopienne, financé par l’Association des amis français depuis plus de 15 ans.

Dambolo a fait son alya à l’âge de 14 ans. « J’ai terminé l’an dernier ma maitrise en Travail social et ai commencé à travailler, mais j’ai tenu à venir vous remercier de votre aide qui m’a servi de modèle, car aujourd’hui dans mon travail, je rencontre beaucoup de gens qui ont besoin d’aide. J’ai à présent davantage de tranquillité financière, et j’ai le désir d’aider les autres, parce que j’ai rencontré des gens comme vous ».

Bourse 2020 1 croppedGalila, 22 ans, originaire d’Ethiopie, a également fait son alyah en Israël à l’âge de 14 ans, et poursuit actuellement des études d’infirmière. « Quand je suis arrivée à l’université, mes parents ne pouvaient pas me soutenir financièrement. La bourse m’a permis de réussir mes études, et j’espère que dans l’avenir je pourrais rendre à la société ce que j’ai reçu par mon travail à l’hôpital. Je voudrais que vous sachiez que votre don fait véritablement la différence ».

Le Prof. Heilbronn remet ensuite la Bourse Regina et Leopold Brenes, attribuée à des étudiants soldats ou réservistes, et remercie le Prof. Stella Amossy, leur fille. « J’ai eu la chance de connaitre Régina qui était une femme merveilleuse et très forte », commente-t-il. La bourse a été attribuée cette année à deux étudiants.

Les bourses francophones

La cérémonie s’est terminée par la remise des bourses francophones attribuées par l’Association des Amis francophones de l’Université de Tel-Aviv, dirigée par Agnès Goldman. François Heilbronn remercie la Banque Discount, sponsor de l’association, ainsi que les donateurs : « Grâce à vous, plus d’une vingtaine d’étudiants ont réussi cette année à poursuivre leurs études. Ces bourses ont été attribuées à des étudiants aux profils divers, soldats réservistes, étudiants en sciences informatiques, économie, dentisterie, et ingénierie bio médicale ».

Ifat 50 ans, mère célibataire de deux enfants de 10 et 12 ans, étudiante du programme multidisciplinaire en art et administration, décoratrice d’intérieur, remercie « tous ceux qui m’ont été à poursuivre mes études, à devenir une meilleure mère et une meilleure personne ».

Le Prof. Heilbronn remercie également Danielle Schemoul, Déléguée générale de l’Association française de l’Université, le Prof. Stella Amossy, Agnès Goldman, Déléguée générale de l’Association des Amis francophones de l’UTA en Israël, et Ilana Papo, chargée des Relations publiques de l’Université avec les pays francophones, pour la réalisation de cet évènement.

« Comme vous avez pu l’entendre nous changeons réellement des vies, pour les étudiants et les professeurs de l’Université de Tel-Aviv, les Départements et la recherche mais aussi pour l’avenir d’Israël, et c’est le but de notre association », a conclu le Prof. François Heilbronn, en espérant que la cérémonie de l’an prochain aura lieu comme il est d’usage lors du Conseil des gouverneurs de l’Université de Tel-Aviv et sur son campus.

 

Bourses 2020 4 cropped

 

Photos: captures d'écran pendant la cérémonie.

 

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE

Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Touchés de plein fouet par la crise économique due au Covid19, des milliers d’étudiants ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80

 

 

 

Les bonnes nouvelles de l'Université de Tel-Aviv en 2020

Campus vide, enseignement à distance, masques et distanciation sociale: tout le monde est d'accord, l'année 2020 n'a pas été particulièrement joviale, et nous attendons avec impatience qu'elle devienne un lointain souvenir. Mais avant de jeter le calendrier en boule à la poubelle, rappelons-nous un instant les bons moments que nous avons quand même vécus pendant cette année atypique à l'Université de Tel-Aviv, malgré le corona, et parfois même grâce à lui.

2020 wave 580Les géants du cinéma américain en visite dans notre salon

La plateforme zoom est parvenue cette année à raccourcir les procédures, réduire les distances et réaliser nos rêves les plus fous. C'est ainsi trois cinéastes légendaires, Michael Douglas, Robert De Niro et Martin Scorsese sont venus converser avec les étudiants de l'Ecole de Film et Télévision Steve Tisch de l'Université de Tel-Aviv, au cours d'entretiens en ligne mémorables qui resteront gravés dans nos mémoires.

La jeunesse éternelle ?

Lors d'un essai clinique premier au monde dans son genre, des chercheurs de l'Université de Tel-Aviv et de l'hôpital Shamir (Assaf Harofeh), ont montré que le traitement par oxygène en chambre hyperbare de personnes âgées en bonne santé pouvait peut arrêter le vieillissement des cellules sanguines et même les rajeunir.

Shalom, Salam

Le ciel a été fermé pendant presque toute l'année, mais dans le domaine des relations internationales, de nouvelles ententes nous ont ouvert l'horizon. À la suite des accords établissant les relations diplomatiques entre Israël et les États du Golfe, le Centre Moshe Dayan pour les études sur le Moyen-Orient et l'Afrique de l'UTA a signé un protocole d'accord avec TRENDS, un centre de recherche et de conseil des Émirats arabes unis, dirigé par le Dr. Muhammad Abdullah al-Ali, pour promouvoir la recherche universitaire et analytique et la coopération dans des domaines d'intérêt communs, tels que la géopolitique, l'économie et les relations interculturelles au Moyen-Orient. Les deux institutions ont l'intention de mener des activités de recherche conjointes originales et approfondies au bénéfice de la société dans les deux pays.

Miri Shefer MossensohnEn parallèle, le Centre Zvi Yavetz pour l'innovation dans l'apprentissage de la Faculté des Lettres a remporté un succès considérable avec un cours en ligne sur l'histoire de l'islam qui a battu tous les records d'audience dans le monde arabe . Lancé depuis deux ans seulement le cours a rapidement acquis une grande popularité parmi les jeunes qui s'intéressent à l'histoire du monde islamique dans le monde entier. À ce jour, environ 20 000 étudiants de 155 pays s'y sont inscrits. Un intérêt record a été enregistré parmi les résidents des pays musulmans, dont certains n'ont pas de relations diplomatiques avec Israël.

Le premier nano-satellite de l'Université de Tel-Aviv

L'équipe satellite de l'Université de Tel-Aviv a consacré les premiers mois de l'année 2020 aux tests finaux du satellite TAU SAT1, le premier satellite universitaire israélien conçu et réalisé sur le campus au cours des deux dernières années. Ce n'est pas tous les jours qu'on emballe un satellite dans une valise pour le conduire à l'aéroport. TAU-SAT1 a été envoyé cet été à l'Agence spatiale nationale du Japon pour subir les derniers tests avant son lancement dans l’espace. Du Japon, il sera envoyé aux États-Unis, où il est destiné à « embarquer » sur un vaisseau spatial d'approvisionnement de la NASA et de la compagnie Northrop Grumman, qui sera lancé vers la Station spatiale internationale de la NASA au premier trimestre 2021. Souhaitons-lui un succès vertigineux !

Adi MishnayotEt toujours le cinéma

Adi Mishnayot, étudiante à l’Ecole Steve Tisch de cinéma et télévision de l’Université de Tel-Aviv a remporté le Grand Prix du court métrage du Festival du cinéma méditerranéen Cinemed de Montpellier pour son film Tmunat Nitzachon (« Image de victoire », adapté en français sous le titre « Ca nous fait une belle jambe »). C’est le quatrième prix remporté par ce film.

Champions en maths !

Fierté israélienne également aux Olympiades internationales de mathématiques pour étudiants : l'équipe israélienne entrainée à l'UTA a remporté la première place du concours , battant des équipes de Russie, d'Espagne, des États-Unis, des Pays-Bas et du Royaume-Uni. Le prestigieux concours, qui s'est déroulé cette année en ligne, a réuni 546 étudiants de 96 universités du monde entier, pendant cinq jours, au terme desquels l'équipe israélienne a obtenu le score individuel et le score de groupe le plus élevé (234 points). Elle comprenait six étudiants, dont cinq de l'Université de Tel-Aviv.

Percée mondiale pour l’avenir du traitement du cancer

Le Prof. Dan Peer, Vice-Président pour la R&D et Directeur du laboratoire de nano-médecine et du Centre de recherche sur la Biologie du cancer de l'UTA, a prouvé que la technique dite des « ciseaux moléculaires » capable de couper les molécules d’ADN avec précision (système CRISPR), s’avère également très efficace pour le traitement des cancers métastatiques . Testée en laboratoire, la méthode a réussi à éliminer des cellules cancéreuses et à prolonger considérablement l'espérance deDan Peer vie en cas de cancer du cerveau et de l'ovaire, sans effets secondaires ni risque de résurgence après le traitement.

Après une année comme celle-ci, au bout de laquelle chaque enfant d'âge préscolaire sait déjà ce que sont les virus, les vaccins, les mutations génétiques et peut-être même le rôle d'un d'ARN messager, il y a des chances qu'Israël voit augmenter le nombre de ses futurs chercheurs, et c'est peut-être la plus grande lueur d'espoir à la fin de cette année !

 

FONDS DE SOUTIEN D’URGENCE

Créé par l'Université de Tel-Aviv pour ses étudiants
Touchés de plein fouet par la crise économique due au Covid19, des milliers d’étudiants ont perdu leur emploi et ne peuvent plus subvenir à leurs besoins.
Pour les aider, contactez-nous : 
En France: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 01 40 70 18 07 
En Israël : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Tél. : 03 640 67 80

Important : Les articles publiés par l’Association française de l’Université de Tel-Aviv portent sur des recherches en cours. Sauf indication contraire, le chemin est encore long jusqu’au passage à l’industrie qui permettra de mettre les traitements à la portée du grand public.

Vous pouvez soutenir la recherche à l’Université de Tel-Aviv en vous adressant à nos bureaux à Paris : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  ou à Tel-Aviv : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voeux de François Heilbronn, Président de l'Association française de l'Université de Tel-Aviv, pour l'année 2021

Chères amies, chers amis de l’université de Tel-Aviv,

 

Francoisprofil2Au moment où cette année 2020 si difficile, si éprouvante pour beaucoup d’entre nous s’achève, je souhaite vous adresser mes vœux les plus amicaux d’espérance et de solidarité pour l’année à venir.

Nous avons tous connu, en cette année 2020 et à des degrés divers, la maladie, le deuil, la déstabilisation économique, le délitement des liens familiaux et sociaux, l’éloignement comme le rétrécissement du monde. Mais comme dans toute épreuve et le peuple juif en a connu au fil des siècles de bien pires, il y la force des liens, la solidarité, le courage de tous et l’Espérance.

Vous avez su par votre fidélité à l’Israël de l’excellence que représente votre université de Tel-Aviv, démontrer que quelles que-soient les épreuves, la construction d’un monde meilleur par l’éducation, la recherche et le progrès scientifique restent essentiel à vos yeux.

Vous pouvez être fier de votre université qui a continué à enseigner à toutes et tous, est venue en aide grâce à vous aux plus fragiles, a bâti des nouvelles compétences pour lutter contre ce virus dévastateur et s’illustre de plus en plus comme une des meilleures universités au monde.

Une preuve parmi d’autres : une nouvelle étude de l’Université Stanford a identifié les 2% des principaux chercheurs du monde dans les différentes disciplines. 333 professeurs de l'Université de Tel-Aviv figurent parmi ces 2%, en termes de nombre d’articles, de citations et d’impact. 155 d’entre eux figurent dans le premier centile (1%) et 74 dans le demi-pour cent supérieur (0,55%). Enfin, 14 chercheurs de votre Université figurent sur la liste des 50 meilleurs chercheurs au monde dans leur domaine.

Nous pouvons ainsi par notre solidarité, notre amitié, notre générosité, tendre à la réparation du monde, le « tikkoun olam », cher à notre espérance.

Au nom de tout le Comité directeur des amis de l’université de Tel-Aviv permettez-moi de souhaiter pour vous et tous vos proches une année 2021 où la liberté, la vie, les échanges dans tous les domaines reprendront leurs droits et formulez ce vœu cher à nos cœurs et qui nous a paru si incertain en 2020 : « l’année prochaine à l’université de Tel-Aviv ».

 

Avec ma toute fidèle amitié.

François Heilbronn

 

Page 1 sur 74