Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


L'"Indice de paix " est un projet conjoint de l'Université de Tel-Aviv et de l'Institut israélien de Démocratie qui publie des sondages mensuels sur les tendances dominantes de l'opinion publiqueisraélienne au sujet du conflit israélo-arabe / palestinien. Il a été lancé en juin 1994 par le Centre Tami Steinmetz pour la recherche sur la paix de l'Université de Tel-Aviv, et fonctionne sous la direction des Prof. Ephraïm Yaar (UTA) et Tamar Hermann (IID).

Les données de l'index sont recueillies chaque mois par une enquête téléphonique basée sur un échantillon représentatif de la population adulte (âgée de 18 ans et plus), y compris les citoyens arabes d'Israël, les membres des kibboutz et des villages agricoles et les résidents des implantations juives au-delà de la Ligne verte. L'échantillon est d'environ 600 personnes, hommes et femmes, avec une marge d'erreur de 4,5%.

 

 

L'Indice de Paix est un projet dirigé conjointement par le Prof. Ephraïm Yaar de l'Université de Tel-Aviv et le Prof. Tamar Hermann de l'Institut israélien pour la démocratie et de l'Université ouverte. Il a pour but un suivi systématique des tendances dominantes de l'opinion publique israélienne sur le conflit israélo-arabe/palestinien et son impact sur la société israélienne. Le projet a été lancé en juin 1994 par le Centre Tami Steinmetz pour la recherche sur la paix de l'Université de Tel-Aviv, et doit son nom à l'atmosphère optimiste qui régnait après la signature des Accords d'Oslo en septembre 1993.

Les données de l'indice sont recueillies chaque mois par sondage téléphonique sur la base d'un échantillon représentatif de l'ensemble de la population israélienne adulte (18 ans et plus), y compris les citoyens arabes d'Israël, les membres des kibboutz et les résidents des implantations juives au-delà de la Ligne verte. L'échantillon est d'environ 600 personnes, hommes et femmes et la marge d'erreur de 4,5%.