Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


La médecine hyperbare peut aider au traitement de l'Alzheimer d'après les chercheurs de l'Université de Tel-Aviv

Une nouvelle étude réalisée par le Prof. Uri Ashery et la doctorante Ronit Shapira, du Département de Neurobiologie de l'Université de Tel-Aviv, et le Prof. Shai Efrati de l'Ecole de Médecine de l'université et du Centre de médecine hyperbare de l'hôpital Assaf Harofeh, a montré que le traitement par oxygène hyperbare amène à une amélioration considérable des symptômes de l'Alzheimer. Selon les chercheurs, l'étude ouvre la voie à un nouveau traitement révolutionnaire de la maladie, qui présente un potentiel d'utilisation clinique sûr et immédiat.

hyperbaric chamber 1Les résultats de l'étude, à laquelle ont également participé les Prof. Beka Solomon du Département de biotechnologie de l'UTA et Dan Frenkel du Département de neurobiologie, ont été publiés dans la revue Neurobiology of Aging.

La maladie d'Alzheimer est la forme la plus courante de la démence au sein de la population âgée. Bien que de nombreux progrès aient été réalisés dans le diagnostic de la maladie au cours des dernières décennies, il n'existe toujours pas de traitement efficace contre elle.

"La maladie d'Alzheimer perturbe un grand nombre de processus, tels que l'apport d'oxygène au cerveau et la formation des protéines, et provoque une inflammation du système neurologique", explique le Prof. Ashery. "Notre étude montre que la thérapie par oxygène en chambre hyperbare régénère simultanément et considérablement plusieurs des processus perturbés par la maladie, amenant ainsi une amélioration comportementale nette. De plus, dans la mesure où le traitement en chambre hyperbare est déjà utilisé aujourd'hui comme thérapie clinique d'une série de pathologies, y compris les troubles neurologiques, il possède un potentiel clinique immédiat ".

Une amélioration significative des capacités cognitives

uri asherySelon lui, de nombreuses études ont montré que les patients atteints d'Alzheimer présentent une réduction du flux sanguin vers le cerveau, indiquant ainsi l'implication de l'hypoxie (insuffisance de la teneur en oxygène) dans la maladie. La thérapie en chambre hyperbare, comprenant une exposition à un air contenant 100% d'oxygène à une pression supérieure à la normale, est utilisée cliniquement pour traiter une variété de maladies et pathologies en vue d'augmenter l'apport d'oxygène aux tissus endommagés et d'accélérer le processus de guérison, y compris l'augmentation du nombre de cellules souches. Des études récentes ont montré que la thérapie en caisson hyperbare peut être efficace chez les patients ayant subi un accident vasculaire cérébral ou un traumatisme crânien, même des années après l'événement.

L'étude actuelle, menée sur des souris de laboratoire, a montré cette thérapie améliorait significativement les symptômes de la maladie d'Alzheimer. Les chercheurs ont constaté une multiplication par 5,6 des teneurs en oxygène dans le cerveau, une réduction de 65% des marqueurs pathologiques caractéristiques de l'Alzheimer comme les dépôts amyloïdes, et une diminution de près de 70% de la protéine Tau. En outre, le traitement a réduit le niveau des facteurs inflammatoires et augmenté celui des facteurs anti-inflammatoires, réduisant ainsi le phénomène d'inflammation du système nerveux. Ces changements se sont traduits par une amélioration significative des capacités cognitives des souris.

Importance de la détection précoce

"D'autres études seront nécessaires pour clarifier comment le traitement en chambre hyperbare affecte la maladie, et évaluer son effet positif sur les différentes populations atteintes", expliquent Ronit Shapira et le Prof. Ashery, "mais nous suggérons que la thérapie par oxygène constitue une nouvelle plate-forme pour le traitement de la maladie d'Alzheimer, présentant un potentiel positif sûr sur le plan clinique".

Shai Efrati"L'étude montre pour la première fois directement sur le tissu cérébral, les différents mécanismes par lesquels la thérapie en chambre hyperbare peut amener à une amélioration des fonctions cérébrales", explique le Prof. Efrati. "Dans le cas des humains, il est probable que le traitement doive être administré dans les premiers stades du déclin cognitif, avant une dégénérescence importante du tissu cérébral. D'où l'importance de la détection précoce de la maladie".

Selon le Prof. Uri Ashery, des protocoles thérapeutiques basés sur cette expérience sont mis au point actuellement, et formeront la base des recherches sur les patients qui commenceront dans un proche avenir.

 

Articles liés:

Fibromyalgie : un traitement innovant mis au point à l\'Université de Tel-Aviv apporte un espoir à des millions de femmes

Guérir les lésions cérébrales grâce au traitement par oxygène à haute pression

Autisme : Osnat Zomer-Penn gagne le prix l’OREAL-UNESCO 2013

Photo: chambre de traitement hyperbare à l'hôpital Assaf Harofe.

 

Cet article a été publié sur siliconwadi.fr sous le titre "Alzheimer: les promesses de la médecine hyperbare israélienne"