Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


MEFIEZ-VOUS DES APPARENCES !

Selon une étude menée par le Dr. Roy Zuckerman de la Faculté de gestion de l'Université de Tel-Aviv, les gestionnaires de fonds alternatifs qui « paraissent fiables » sur les photos attirent plus d’investisseurs que leurs homologues qui « inspirent moins confiance », mais leurs clients voient des rendements plus faibles de leurs investissements.

hEDGELa recherche, menée en collaboration avec le Dr. Ankur Pareek de l'Université Rutgers aux Etats-Unis, a été publiée dans la revue Social Science Research Network.

« Il n’existe aucune preuve que la fiabilité perçue annonce des compétences de gestion réelles » déclare le Dr. Zuckerman. « Au contraire, nous avons constaté que les gestionnaires réputés « dignes de confiance » avaient tendance à faire moins d'argent pour les investisseurs et plus pour eux-mêmes en s’appuyant sur leur apparence et leur présentation. Il s’avère que les gestionnaires « non fiables »  facturent des frais inférieurs et générèrent plus de revenu pour les investisseurs et moins pour eux-mêmes ».

Selon le Dr Zuckerman, l’apparence personnelle joue un rôle prépondérant dans l'établissement de la fiabilité perçue d'un gestionnaire de fonds. Le faciès est un élément important dans la détermination de la fiabilité des individus, et les réunions en face-à-face avec les gestionnaires de fonds alternatifs représentent un critère important dans les  décisions d'investissement des institutions ou des individus.

Pour les besoins de l’étude, les chercheurs ont utilisé des dizaines de photographies de gestionnaires de fonds alternatifs en accès libre trouvés sur Google. Les photos ont été classées selon les caractéristiques personnelles, comme l'âge et la séduction, par un groupe de 25 à 30 sujets dans une plate-forme de sondage en ligne. Dans le cadre de l'enquête, les répondants étaient également invités à évaluer la fiabilité des gestionnaires sur une échelle de 1 à 10 sur la base sur leurs photos uniquement.

« En utilisant cette mesure de fiabilité, nous avons tenté de répondre à deux questions: la fiabilité perçue d’un gestionnaire a-t-elle un effet sur le comportement des investisseurs, et cet effet est-il rationnel, c’est-à-dire, étayé par les résultats » explique le Dr. Zuckerman.

L'étude a révélé que les gestionnaires caractérisés comme «moins dignes de confiance » par l'enquête avaient en fait de bien meilleurs résultats que leurs collègues réputés « honnêtes» grâce à leur apparence. « Lorsque que la gestion commence à avoir de mauvais résultats, les gens sont moins susceptibles de retirer leurs investissements si leurs gestionnaires semblent dignes de confiance » affirme le Dr Zuckerman. « Mais cela ne devrait tout simplement pas être le cas. Tous les éléments prouvent que l'apparence ne doit pas entrer en ligne de compte dans les décisions des investisseurs. Malheureusement, dans cette étude, nous avons constaté que c’est le cas ».

Selon le Dr. Zuckerman, les investisseurs devraient éviter l’erreur simple qui consiste à « se fier à l’apparence » physique de leur gestionnaire. «Les investisseurs en fonds alternatifs sont généralement considérés comme hautement sophistiqués, qu’il s’agisse de grandes institutions ou d’individus privés, et même eux font cette erreur simple de se baser sur l’apparence de leurs gestionnaires de fonds d’investissement » a déclaré le Dr. Zuckerman. « Mon conseil serait d'ignorer la physionomie de la personne lors de la recherche d’opportunités d'investissement. Ignorez votre intuition. Concentrez-vous uniquement sur les chiffres, regardez les rapports comptables. L'idée est de se concentrer sur les données pures, et d'ignorer les données subjectives »

Dr. Zuckerman étudie actuellement les délits d’initiés récidivistes.