Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Archéologie

Sous les roquettes: des étudiants du monde entier participent à un chantier de fouilles à Tel Azéka

azekah 1Malgré la situation actuelle, des étudiants du monde entier travaillent depuis déjà une semaine sur le chantier archéologique de Tel Azeka, l'un des sites historiques importants du pays, situé aux alentours de Beit Shemesh (à une trentaine de km à l'ouest de Jérusalem), sous la direction du Prof. Oded Lipschitz de l'Institut d'Archéologie de l'Université de Tel-Aviv.

Azeka 2Le projet est fruit de la collaboration entre l'Institut d'Archéologie de l'Université de Tel-Aviv et la Faculté de Théologie de l'Université Heidelberg en Allemagne [...]

Lire la suite sur: http://coolisrael.fr/19761/archeologie-des-etudiants-allemands-fouillent-malgre-les-roquettes. Cet article a été publié sur http://coolisrael.fr/ sous le titre: "Archéologie: des étudiants allemands foullent malgré les roquette" le 28/07/2014.

Azeka 3

Le Prof. Israël Finkelstein élu correspondant de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres

I. Finkelstein 1Le Prof. Israël Finkelstein du Département d'Archéologie et des Cultures de l'Orient antique de l'Université de Tel-Aviv a été élu le 23 mai correspondant étranger de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres.

Fondée en 1663 à l'initiative de Colbert, l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres fait partie des cinq Académies regroupées dans l'Institut de France. Elle comprend 55 académiciens, 40 associés étrangers, et 100 correspondants: 50 étrangers et 50 Français.

Le Prof. Finkelstein avait reçu en mars dernier le Prix Delalande-Guérineau décerné par l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres pour son livre Le royaume biblique oublié. Il est le seul membre israélien de l'Académie.

Les plus anciens masques du monde expertisés à l'UTA

Des recherches conjointes menées par l'Université de Tel-Aviv et l'Université Hébraïque de Jérusalem ont permis de présenter au public une collection unique de 12 masques en calcaire datés de 9000 ans en provenance du Désert et des collines de Judée.

Mask-Nahal-Hemar-IMJ-768x543Le Prof. Yuval Goren, spécialiste d'archéologie comparative à l'Université de Tel-Aviv a collaboré pendant plus de dix ans avec le Dr. Debby Hershman, curatrice du Musée d'Israël pour les cultures préhistoriques afin d'analyser les origines et la signification de douze masques de la période néolithique, découverts dans le Désert et les collines de Judée. Ils seront présentés au Musée d'Israël à l'occasion des fêtes de Pourim, associées à la mascarade et aux déguisements, dans le cadre de l'exposition: "Face à face: les plus anciens masques du monde". Oeuvres des premiers agriculteurs, ils représentent les plus anciens portraits de l'homme parvenus jusqu'à nous.

Lourds de deux à trois kilos chacun, ces masques représentent des visages ovales, percés de grandes cavités oculaires et de bouches aux dents apparentes, qui les font ressembler à des crânes. […]

Lire la suite sur http://coolisrael.fr/17319/les-plus-anciens-masques-du-monde-exposes-pour-pourim-au-musee-disrael

Cet article a été publié sur http://coolisrael.fr/ le 12/03/2014 sous le titre: "Les plus anciens masques du monde exposés au Musée d'Israël"

Le prestigieux Prix Delalande-Guérineau a été décerné au Prof. Israël Finkelstein

Le prestigieux Prix Delalande-Guérineau a été décerné au Prof. Israel Finkelstein pour son livre Le royaume biblique oublié.

finkelstein580-330 1Le prestigieux Prix Delalande-Guérineau a été décerné par l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres au Prof. Israel Finkelstein du Département d'Archéologie et des Cultures de l'Orient antique de l'Université de Tel-Aviv pour son livre Le royaume biblique oublié[1].

Le Prix est décerné tous les deux ans depuis la fin du 19e siècle à la personne qui "aura composé le meilleur ouvrage jugé par l'Académie". Depuis les années soixante, il est accordé aux publications les plus importantes dans le domaine de l'orientalisme.

L'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres fait partie des cinq Académies regroupées dans l'Institut de France (les quatre autres sont l'Académie française, l'Académie des Sciences, l'Académie des Beaux-Arts et l'Académie des sciences morales et politiques)



[1]Israel Finkelstein, Le royaume biblique oublié, Paris, Ed. Odile Jacob (Coll. Travaux du collège de France), 2013.

Archéologie: les traces du premier foyer allumé par l'homme découvertes à proximité de Tel-Aviv

 

QESEM-FIREUne équipe de chercheurs de l'Université de Tel-Aviv et de l'Institut Weizman a retrouvés les restes du plus ancien feu de camp humain, remontant à 300 000 ans, au centre d'une grotte préhistorique, sur le chantier de fouilles de Qesem, à 12 km à l'est de Tel-Aviv. Les vestiges archéologiques qui l'entourent, outils en silex et fragments d'os brûlés d'animaux, représentent le plus ancien témoignage de cuisson de la viande par les premiers hommes.

 

Les résultats de l'étude, publiés cette semaine dans la revue  Journal of Archeological Science, constitue un jalon essentiel de la connaissance de l'histoire humaine, et témoignent du niveau de développement cognitif élevé de l'homo sapiens à ses débuts.

 

On estime que l'homme a découvert le feu il y a  plus d'un million d'années, mais on ne savait pas encore précisément quand il a commencé à le maîtriser et à l'utiliser quotidiennement pour ses besoins domestiques. Une équipe de chercheurs de l'université de Tel-Aviv vient de découvrir les plus anciennes traces connues de l'utilisation permanente du feu, pendant une période prolongée, il y a 300 000 ans, dans une grotte située à proximité de la ville de Rosh HaAyin, au centre d'Israël.

 

Lire la suite sur: http://coolisrael.fr/16355/archeologie-on-faisait-des-barbecues-vers-tel-aviv-il-y-a-300-000-ans

 

Cet article a été publié sur http://coolisrael.fr/ le 6/02/2014 sous le titre: "Archéologie: on faisait des barbecues vers Tel-Aviv il y a 300 000 ans"