Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Des archéologues de l'Université de Tel-Aviv découvrent une boucle d'oreille vieille de 2200 ans à Jérusalem

Une boucle d'oreille en or datant du 2e ou 3e siècle av. JC (période hellénistique) a été découverte sur le site de fouilles de la "Cité de David" au pied du Mont du temple, dirigé par le Prof. Yuval Gadot de l'Ecole d'Archéologie de l'Université de Tel-Aviv, en collaboration avec le Dr. Yiftah Shalev de l’Autorité des Antiquités d'Israël. L'anneau, représentant la tête d'un animal à cornes, est le premier de ce type trouvé à Jérusalem. Selon les chercheurs, il a été porté par une personne appartenant à la classe privilégiée, et sa découverte ouvre une nouvelle fenêtre sur le caractère de la ville à cette période.

Boucle"Le bijou a été retrouvé à l'intérieur d'un édifice découvert lors des fouilles datant du début de la période hellénistique, époque fascinante dont les caractéristiques à Jérusalem sont mal connues. Depuis plus de cent ans que la ville fait l'objet de fouilles, on a pu découvrir de nombreux tessons datant de cette période, mais pratiquement pas vestiges de bâtiments", explique le Prof. Gadot.

Le bijou, en forme d'anneau, est décoré d'une tête d'animal à cornes, antilope ou cerf. Une perle en or finement ciselée a également été retrouvée à côté. D'après les chercheurs, on ignore si la boucle était portée par un homme ou par une femme, de même que l'identité culturelle et religieuse de cette personne; mais la qualité du bijou et le fait qu'il ait été découvert à proximité du Mont où s'élevait alors le temple de Jérusalem, laissent supposer que son propriétaire appartenait à une classe privilégiée des habitants de la ville.

D'après les Dr Ariel Polokoff et Adi Erlich du Département d’Archéologie de l’Université de Haïfa, qui ont étudié ces bijoux, ils ont été fabriqués selon la technique du filigrane, qui utilise de minces fils de métal pour créer un effet de broderie. Selon eux, ce type de boucles d’oreille est apparu pour la première fois en Grèce au début de la période hellénistique et donc les bijoux doivent remonter à une période allant du 4ème au 2ème siècle avant notre ère.

Selon les chercheurs, des boucles d'oreilles similaires ont déjà été retrouvées dans divers sites à travers la Méditerranée, en particulier en Grèce, mais elles sont rares en Israël. "On n'en a retrouvé que quelques exemples isolés, la plupart dans les régions côtières; mais c'est la première fois qu'on en trouve une à Jérusalem dans des vestiges archéologiques de la période", commente le Prof. Gadot. "Cette découverte ouvre une fenêtre sur la ville de Jérusalem à la période helléniste: il semblerait qu'à l'époque la ville ne se serait pas restreinte à la Cité de David, mais s'étendait légèrement plus vers l'ouest. Par ailleurs, il ressort des fouilles que les habitants de cette zone de la ville appartenaient aux classes aisées, les populations pauvres étant installées sur les terrains laissés libres autour du centre. Enfin, la ville de Jérusalem a toujours été considérée comme très conservatrice, ne laissant pas entrer des objets venant du monde extérieur; la découverte d'une boucle d'oreille de style grec est donc très surprenante, et ouvre un débat sur les influences grecques et la nature de la population de Jérusalem à cette époque".

 

Photo: Clara Amit, Autorité des Antiquités d'Israël.