Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Une mosaïque de 1500 ans découverte sur un chantier de fouilles de l’Université de Tel-Aviv

Un tapis de mosaïque en couleur vieux de 1500 ans portant une inscription de quatre lignes en grec a été découvert sur un chantier de fouilles, dirigé par le Dr. Alexander Fantalkin du Département d'Archéologie et des Civilisations du Proche-Orient de l'Université de Tel-Aviv, en coopération avec le Prof. Angelika Berlejung de l'Université de Leipzig, au sud de la ville d’Ashdod. Selon les chercheurs, il faisait partie d’un monastère ou d’une église géorgienne, premier monument de cette sorte découvert le long de la côte israélienne.

Mosaiqueashdod4L’ancienne ville d’Ashdod-Yam, située au sud de l’actuelle ville d’Ashdod, était l’une des villes les plus importantes de la côte israélienne à l’époque byzantine. Connue dans les sources de la période sous le nom d’Azotus Paralios, elle couvrait alors une large superficie, et  apparait sur la célèbre carte de Madaba avec des bâtiments publics, y compris des églises et une rue flanquée de colonnades.

Premier emploi du calendrier géorgien

L’impressionnant tapis de mosaïque a été découvert en aout dernier, lors de la troisième saison de fouilles de l'ancienne colline. Selon les chercheurs, il faisait partie d'une église ou d'un monastère géorgien construit sur le lieu. L’inscription commémorative (en grec), dédiée aux constructeurs de l’édifice, mentionne le nom de l’évêque Procope, et l'année de la construction, apparemment selon le calendrier géorgien:

mosaiqueasdod4"[Par la grâce de Dieu (ou de l'Oint)], ce travail a été fait depuis la fondation sous Procope, notre évêque le plus saint et le plus sacré, au mois de Dios de la 3ème indiction, année 292"

Selon le Dr. Leah Di Segni de l'Université hébraïque de Jérusalem qui a déchiffré l'inscription, la date correspondrait à l'année 539 de l’ère chrétienne. Il s’agit de la plus ancienne trace de l’emploi de ce calendrier « de nombreuses années avant qu'il ne soit utilisé en Géorgie même », a-t-elle déclaré.

« Ashdod est à présent le plus important foyer de la communauté juive d'origine géorgienne dans le monde », explique le Dr. Fantalkin. « On avait déjà retrouvé le témoignage de la présence des Géorgiens en Terre d'Israël dès la période byzantine à Jérusalem et dans ses environs. Mais c'est la première fois qu'une église ou un monastère géorgien est découvert sur la côte israélienne ».

Mosaiqueashdod2« Selon des sources historiques, le célèbre prince géorgien et évêque Pierre l'Ibère a vécu à Ashdod-Yam avant sa mort » ajoute-t-il. « Il semblerait que nous avons découvert des preuves réelles de son influence sur la ville byzantine d'Ashdod-Yam. L’édifice public qui vient juste d’être mis à jour, fait partie d'un vaste complexe archéologique situé dans la région sud de l'Ashdod moderne. Nous sommes à présent en train de lever des fonds supplémentaires afin de poursuivre les fouilles archéologiques d'Ashdod-Yam ».

 

Photos : Anat Rasiuk, Israel Antiquities Authority.

 

Mosaiqueashdod3