Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Les agrumes sont arrivés au Moyen-Orient à partir du Sud-Est asiatique, dévoile une étude de l’Université de Tel-Aviv.

Saviez-vous que les agrumes, tellement identifiés avec le paysage israélien, sont parvenus au Moyen-Orient à partir de l'Asie du Sud-Est? Une nouvelle étude du Dr. Dafna Langgut de l'Institut d'archéologie et du Musée d'histoire naturelle Steinhardt de l'Université de Tel-Aviv retrace l'histoire de « l'alyah » en terre sainte du cédrat et de l'orange, alors produits de luxe réservés aux plus riches.

AgrumesSelon l'étude, le premier agrume arrivé dans la région fut le cédrat, originaire du bas de l'Himalaya. Le cédrat possède des caractéristiques qui lui permettent de se conserver longtemps après la cueillette, ce qui a facilité son commerce dans les temps anciens et a permis son expansion progressive sur les bords de la Méditerranée.

On a retrouvé des résidus botaniques de cédrat vieux de 2500 ans dans le jardin d'un souverain assyrien à Ramat Rahel près de Jérusalem. A partir des troisième et deuxième siècles avant notre ère, on en retrouve également dans les jardins des riches propriétaires de Rome et de Pompéi. Le cédrat était apprécié pour ses propriétés curatives et son odeur agréable. Son coût élevé dû à sa rareté en faisait un produit de lux réservé aux plus riches. Des dessins de cédrat ont également été découverts sur la mosaïque de la synagogue de Horvat Maon au nord du Néguev, datés du VIe siècle après JC.

Le citron, produit du métissage de plusieurs types d'agrumes, est arrivé dans le bassin méditerranéen quelque deux cents ans plus tard. Lui aussi était alors considéré comme un produit de luxe. Son utilisation ne s’est généralisée qu'autour du Xe siècle après J.C., comme en témoignent les écrits d'érudits arabes de cette période.

LanggutLe citron vert, l'orange amère et le pamplemousse ont atteint la Méditerranée après la conquête arabe (autour du Xème siècle). D'autres espèces se sont répandues plus tard en Occident, avec le développement du commerce maritime. L'orange douce, elle aussi produit d'un croisement, est arrivée dans la région au XVe siècle.

La culture de la mandarine a probablement débuté en Italie, avant de se propager il y a deux cents ans vers d'autres pays du bassin méditerranéen.

L'étude s’est basée entre autre sur l'analyse de vestiges archéologiques organiques, comme des échantillons de graines, ainsi que sur des textes anciens, écrits souvent  par des botanistes de l'époque. La chercheuse a également analysé des échantillons de pollen d'agrumes diffusé par les insectes qui permet une identification directe et précise des régions productrices d'agrumes.