Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Archéologie: les traces du premier foyer allumé par l'homme découvertes à proximité de Tel-Aviv

 

QESEM-FIREUne équipe de chercheurs de l'Université de Tel-Aviv et de l'Institut Weizman a retrouvés les restes du plus ancien feu de camp humain, remontant à 300 000 ans, au centre d'une grotte préhistorique, sur le chantier de fouilles de Qesem, à 12 km à l'est de Tel-Aviv. Les vestiges archéologiques qui l'entourent, outils en silex et fragments d'os brûlés d'animaux, représentent le plus ancien témoignage de cuisson de la viande par les premiers hommes.

 

Les résultats de l'étude, publiés cette semaine dans la revue  Journal of Archeological Science, constitue un jalon essentiel de la connaissance de l'histoire humaine, et témoignent du niveau de développement cognitif élevé de l'homo sapiens à ses débuts.

 

On estime que l'homme a découvert le feu il y a  plus d'un million d'années, mais on ne savait pas encore précisément quand il a commencé à le maîtriser et à l'utiliser quotidiennement pour ses besoins domestiques. Une équipe de chercheurs de l'université de Tel-Aviv vient de découvrir les plus anciennes traces connues de l'utilisation permanente du feu, pendant une période prolongée, il y a 300 000 ans, dans une grotte située à proximité de la ville de Rosh HaAyin, au centre d'Israël.

 

Lire la suite sur: http://coolisrael.fr/16355/archeologie-on-faisait-des-barbecues-vers-tel-aviv-il-y-a-300-000-ans

 

Cet article a été publié sur http://coolisrael.fr/ le 6/02/2014 sous le titre: "Archéologie: on faisait des barbecues vers Tel-Aviv il y a 300 000 ans"