Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Arts

L'Université de Tel-Aviv premier Prix au Festival de Locarno

Tempête de sable (Sandstorm), le premier long métrage d'Elite Zexer, ancienne étudiante du Département de Cinéma de l'Université de Tel-Aviv a remporté le premier Prix de la compétition dédiée aux films israéliens dans le cadre du prestigieux Festival International du Film de Locarno, qui se déroule actuellement du 5 au 15 aout 2015.

sandstormLe 68e Festival international du Film de Locarno donne cette année le devant de la scène à la florissante industrie israélienne du cinéma en consacrant un coup de projecteur aux films israéliens en postproduction sous la dénomination "First look", et ce malgré l'appel lancé par l'initiative palestinienne pour le boycott universitaire et culturel d'Israël, et contresigné par près de 200 professionnels du cinéma en Europe et dans le monde.

Tempête de sable a gagné un prix de 60 000 euros et sera parrainé par la société de production allemande Rotor Film.

Il s'agit d'un drame consacré aux luttes des femmes dans la société bédouine. Il se déroule dans un village bédouin et décrit les bouleversements qui se produisent dans la vie d'une femme, Jalilaa, et de ses deux filles lorsque son mari introduit une seconde épouse plus jeune.

"Un récit mature et profondément attentif et

la représentation courageuse des luttes des couches de plusieurs générations de femmes"

Le prestigieux jury, composé du directeur artistique du Karlovy Vary Festival, Karel Och, du directeur de la programmation de Sundance, John Nein, et de la programmatrice du Festival International du Film de Busan, Soue-won Rhee, a salué "Sandstorm" pour son " récit mature et profondément attentif et la représentation courageuse des luttes des couches de plusieurs générations de femmes".

Le prix a été remis aux producteurs du film Haim Mecklberg et Estee Yacov-Mecklberg, directeurs de la compagnie israélienne de production 2-Team ("Fin de Partie"). La seconde place a été attribuée à "Un cœur tranquille" d'Eitan Anner, qui a reçu un prix d'une valeur de 5500 euros de budget publicitaire, don du magazine cinématographique Le Film Français.

Créé en 1972, le département de Cinéma et Télévision de l'UTA est la plus ancienne et la plus grande école de cinéma du pays. Il comprend plus de 120 professeurs, et plus de 1000 étudiants y étudient chaque année. Environ deux cent courts-métrages y sont produits chaque année par les étudiants de B.A. et M.A. Le département participe à la réalisation de programmes télévisés en coopération avec les chaînes commerciales. Ses films sont projetés chaque année dans près de 500 festivals internationaux, et ont obtenus une douzaine de prix d'institutions comme le CILECT, la Cinéfondation du Festival de Cannes et l'Académie américaine de Cinéma. Ses diplômés sont parmi les producteurs et réalisateurs les plus connus en Israël (Eran Riklis, Yaron Shani, Ari Folman, Eitan Fuchs etc.).

Le Département de Cinéma de l'Université de Tel-Aviv fait partie depuis deux ans de la liste des 15 meilleures écoles de cinéma à l'extérieur des Etats-Unis publiée par le Hollywood Reporter. En mars dernier, le producteur américain Steve Tisch (lauréat d'un Oscar pour son film Forest Gump) lui a fait don de dix millions de dollars.

 

http://coolisrael.fr/25339/sandstorm-remporte-le-premier-prix-au-festival-de-locarno

Cet article a été publié sur http://coolisrael.fr/ sous le titre: "Sandstorm remporte le premier prix au festival de Locarno"

L'école de cinéma de l'Université de Tel-Aviv parmi les 15 meilleures dans le monde d'après le Hollywood Reporter

Homeland-saison-03Le Département de Cinéma de l'Université de Tel-Aviv fait partie de la liste des 15 meilleures écoles de cinéma à l'extérieur des Etats-Unis, publiée jeudi par le Hollywood Reporter, l'une des principales publications de l'industrie du cinéma. D'après le célèbre magazine américain, le prochain cinéaste qui partira à la conquête d'Hollywood a toutes les chances de se trouver de ce côté-ci de l'Océan atlantique. Il relève que neuf parmi les quinze lauréats de l'Oscar de la meilleure mise en scène de ces dernières années ne sont pas américains.

Ari FolmanSteve TischC'est la deuxième année que de Département de Cinéma de l'UTA fait partie de la liste publiée par le Hollywood Reporter (Le Département de Cinéma de l'Université de Tel-Aviv parmi les meilleures écoles de cinéma du monde). Parmi les créateurs talentueux qui y sont nés, la revue cite Ari Folman (Valse avec Bashir), Gidi Raf (Prisonniers de guerre) et Hagai Lévy (En thérapie), rappelant également qu'en mars dernier, le producteur américain Steve Tisch (lauréat d'un Oscar pour son film Forest Gump) lui a fait don de dix millions de dollars, destiné à l'enrichissement de ses programmes, à des bourses pour les étudiants, à l'achat de matériel et à l'embellissement de ses locaux, en vue d'améliorer son statut international (Le Département de Cinéma de l’Université de Tel-Aviv devient Ecole de Cinéma).

En tête de la liste du magazine se trouve l'Ecole australienne de cinéma, télévision et radio, où a étudié la réalisatrice Jane Campion (Le piano), l'Académie de cinéma de Beijing, qui compte parmi ses diplômés célèbres Whang Yimou (La cité interdite), La Femis à Paris, où ont étudié Louis Malle et François Ozon, et la London Film School qui a vu débuter la carrière de Mike Leigh et Steven Frears (The Queen).

 

Publié sur le Blog des Amis français de l'Université de Tel-Aviv sur The Times of Israel

Le film d'une étudiante de l'UTA projeté lors des Nuits en Or de l'Académie des Césars

Paris sur l'Eau, un film réalisé par Hadas Ayalon du Département de Cinéma et télévision de l'Université de Tel-Aviv pour l'obtention de son M.A. a été projeté pendant le Panorama des Nuits en Or de l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma, qui présente chaque année les meilleurs courts-métrages primés par les plus grandes Académies de Cinéma du monde entier.

Paris-on-the-Water-1Cette année 32 films de différents pays ont été projetés les 15-16 et 17 juin à la Maison de l'Unesco à Paris ainsi que dans 17 villes de France et huit capitales d'Europe (Madrid, Lisbonne, Athènes, Rome, Genève, Luxembourg, Bruxelles, Stockholm).

Paris sur l'eau est un court-métrage dramatique de fiction, qui raconte l'histoire d'une actrice anciennement célèbre qui rêve de faire son comeback mais voit ses projets de carrière s'envoler à cause d'un problème inattendu qui l'oblige à se confronter à la réalité et à faire des choix.

Le film d'Hadas Ayalon avait reçu l'Oscar du film d'étudiant de l'Académie américaine de Cinéma en 2014 ("Paris sur l'eau" d'Hadas Ayalon a gagné la Médaille d'argent de l'Oscar du meilleur film d'étudiant) et l'Ophir (équivalent de l'oscar ou du césar israélien, décerné par l'Académie israélienne du Film et de la Télévision) du meilleur court-métrage.

Il vient de gagner la première place du Festival Palm Springs International Shortfest, le plus grand festival de courts-métrage des Etats-Unis qui se tient tous les ans à Palm Springs, en Californie, dans la catégorie du meilleur film d'étudiant. L'actrice du film, Myriam Zohar y a également obtenu une mention spéciale pour "performance exceptionnelle"

Voir le compte-rendu sur Première.fr:
http://www.premiere.fr/…/Les-Nuits-en-Or-zoom-sur-le-laurea

Premier prix au 17e Festival du Film étudiant pour l'Université de Tel-Aviv pour le film "Black out" d'Adi Kutner

"Black out", un film d'Adi Kutner du Département de Cinéma et Télévision de l'Université de Tel-Aviv a remporté le premier prix du 17e Festival international du Film d'étudiants qui s'est déroulé à Cinémathèque de Tel-Aviv du 31 mai au 6 juin 2015. C'est la première fois depuis 2010 qu'un film israélien remporte le Grand Prix du Festival, considéré comme le plus grand et le plus important de sa catégorie.

Blackout"Black Out" raconte l'histoire d'une jeune fille qui se réveille le matin chez elle après une fête endiablée et ne peut se rappeler ce qui s'est passé la veille au soir. Dans un désir d'échapper à l'ennui des vacances d'été et à la maison en désordre, elle décide de partir dans le désert du Sinaï avec son compagnon. "Le prix a été décerné au film pour encourager l'esprit de liberté qui s'en dégage" ont expliqué les juges. «Il est sensible, sensuel et émouvant et se caractérise par une utilisation dynamique du moyen d'expression cinématographique. C'est un vrai 'Road movie', qui navigue de l'émotion démesurée au rire franc selon un rythme qui lui est propre, sur une musique magnifique, donnant au spectateur un sentiment de lévitation constant tout du long".

LogofestivaldufilmUn festival international créé par les étudiants de l'Université de Tel-Aviv

Créé en 1986 par des étudiants du Département de Film et Télévision de l’Université de Tel-Aviv pour promouvoir la créativité des étudiants du cinéma, le Festival est actuellement considéré comme le principal dans son domaine, et le plus grand rassemblement d'étudiants en cinéma du monde entier. Il met en compétition quelque 200 films de plus de 70 écoles de cinéma d'une trentaine de pays différents, accueille des cinéastes de renom et comprend ateliers, conférences, séminaires, expositions et de nombreuses fêtes. Il promeut des valeurs d'égalité, de pluralisme et de multiculturalisme.

Le Festival est composé de trois parties: le Forum international présente un panorama des films d'étudiants dans le monde; le concours israélien sert de vitrine aux œuvres de la prochaine génération de cinéastes locaux; et la compétition des courts-métrages indépendants a pour but d'encourager les jeunes créateurs au commencement de leur carrière.

Dans le cadre de la compétition internationale, le Prix de la mise en scène a été décerné à Atsuko Hirayanagi (Japon) pour son film "Oh Lucy!", le prix de la meilleure photographie à Timothy Yang (Hong-Kong) pour "90 Jours", le prix du meilleur montage à Agnieszka Wosińska (Pologne) pour "Segments", le prix du meilleur scénario a été décerné à Jorundur Ragnarsson (Islande) pour «Chum» et le prix du meilleur documentaire est revenu à Mea de Jong "(Pays-Bas) pour son film "Si Mama n'est pas heureuse, personne n'est heureux". En outre, deux mentions honorables ont été accordées à "Enfant à clé", d'Elad Goldman (Israël) et "Les autres" d'Agata Wichrowska(Pologne).

Festivals internationaux du film : le Département de Cinéma de l’Université de Tel-Aviv à l’honneur

Les étudiants du Département de Cinéma et Télévision de l’Université de Tel-Aviv se sont illustrés lors des festivals internationaux du film qui se sont déroulés dans toute l’Europe au cours des mois d’automne.

Prix du meilleur film pour la promotion du dialogue interculturel

deserted 2Le court-métrage Deserted de Yoav Hornung, parabole sur une rencontre dans le désert entre un Bédouin et une soldate israélienne, a obtenu le Prix du meilleur film pour la promotion du dialogue interculturel au 30e Festival international du film documentaire de Munich, ainsi qu’une mention honorable au 14e Festival international du film des écoles de cinéma en Uruguay et le Prix du meilleur film d’étudiant du Festival international du court métrage Sleepwalkers en Estonie.

http://vimeo.com/72723393

 

Prix du meilleur court-métrage de fiction

BokerMatin (Boker) de Yakie Ayalon, a obtenu le prix du meilleur court-métrage de fiction au 11e Festival du film documentaire et du court-métrage d’Eberswalde.

 

Prix du meilleur film lyrique

Le Prix du meilleur film lyrique du 3e Festival de cinéma expérimental MashRome en Italie a été décerné à Maya Meiri pour Cette nuit ce monde (Balayla Hazeh baOlam haze), pour « l’intensité de l’histoire, semblable à un long poème […] qui conduit le public droit vers les profondeurs de sa conscience ».

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=jr6j43QGWvY 

 

Prix du meilleur réalisateur

Hadas Ayalon, lauréate, en juin dernier, de l’oscar du meilleur film d’étudiant ("Paris sur l'eau" d'Hadas Ayalon a gagné la Médaille d'argent de l'Oscar du meilleur film d'étudiant) a remporté le Prix du meilleur réalisateur au Festival international du film de San Marino avec son film Paris sur l’eau, pour « la participation émotionnelle dans le drame vrai d'une actrice à la fin de sa carrière, dépeignant un moment où elle doit définitivement choisir entre sa vie et son art, et le portrait sensible de la complicité chez un couple de personnes âgées, interprété par les extraordinaires Miryam Zohar et Ilan Dar ».

 

Prix du meilleur court-métrage

המקליד

 

Le dactylographe (HaMaklid) de Sergey Vlaslov a obtenu le Prix du meilleur court-métrage du Festival international du Film fantastique La mano à Madrid, et le Prix de la meilleur photographie au Festival du court-métrage de Malta.

 

Prix du meilleur film international 

Enfin, Laisse-moi t’aider de Léon Lifschitz a gagné le Prix du meilleur film international au Festival du film international et du film d’animation « Vision » à Kelmerovo en Russie.

 

Deserted