Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Les 100 ans du théâtre national israélien Habima à l'Université de Tel-Aviv

Des centaines d'affiches et documents conservés au Centre israélien de Documentation des Arts scéniques sont exposés depuis le 8 novembre au Centre de l'héritage juif Cymbalista de l'Université de Tel-Aviv, à l'occasion du 100e anniversaire du théâtre national d'Israël, Habima. L'exposition, intitulée "Premier Bal", comprend entre autre des films de pièces jouées dans les premières décennies du théâtre, ainsi que d'autres documents rares et étonnants découverts récemment dans les archives théâtrales.

Hana RobinadybbukMoscou1922"Premier bal fut le nom du premier spectacle du théâtre Habima, joué à Moscou en octobre 1918, un an après la création de la troupe, sous la direction du metteur en scène russe Evgeny Vakhtangov. La pièce était composée de quatre sketches traduits du yiddish et joués en hébreu ", explique le Dr. Olga Levitan, directrice du Centre israélien de Documentation des Arts scéniques, situé au sous-sol de la Bibliothèque Sourasky de l'Université de Tel-Aviv, récemment restauré grâce au soutien des Amis français de l'université, et en particulier de Bernard Murat. Selon elle, le nom du spectacle était bien sûr symbolique pour le petit groupe de pionniers, créateur de la troupe, qui lancèrent l'idée d'un théâtre artistique en hébreu : d'une part il rappelait le livre de la Genèse, de l'autre la réalité de la première pièce qui a marqué le démarrage de l'activité du théâtre.

L'exposition est consacrée aux débuts du théâtre Habima, à ses errances en Diaspora et à ses premières pièces jouées à Moscou (1918-1922), à Tel-Aviv (1928-1929) et à Berlin (1930). En outre, sont présentés des documents sur la pièce Cette Terre (HaAdama Hazot, 1942), importante pour les débuts de la dramaturgie israélienne en hébreu. "L'aspect 'recherche des origines' est le fil conducteur de l'exposition et se rapporte également à la cristallisation du credo artistique d'Habima et au miracle de l'acceptation de la troupe par la communauté internationale", ajoute le Dr. Levitan. "L'exposition nous permet de remonter aux racines historiques et artistiques de Habimah qui dès les premières années de son activité, a dévoilé aux peuples du monde et même aux spectateurs juifs le pouvoir exceptionnel de la culture juive mise en scène et les énergies émotionnelles et vitales de la langue hébraïque".

Parmi les objets de l'exposition figurent des affiches du théâtre Habima dans les années vingt et trente en différentes langues, des photographies originales de spectacles, prises à Moscou, à Tel Aviv et en Allemagne, dont une extraordinaire collection de photographies des sœurs Hess, célèbres photographes expressionnistes allemandes; des illustrations de presse des journaux de la Diaspora représentant les acteurs d'Habima dans divers rôles, ainsi que des lettres de l'acteur, metteur et scène et auteur russo-américain légendaire Michael Tchekhov à la direction du théâtre; un télégramme adressé par Habima à Goebbels, ministre de la propagande hitlérienne; un certificat honorifique spécial reçu par la troupe à Paris en 1937, des croquis originaux d'Emmanuel Luftglass pour la pièce Cette terre, et bien d'autres documents.

 

archivestheatralestable

 

Jusque fin décembre, au Centre de l'héritage juif Cymbalista de l'Université de Tel-Aviv.

 

Photos:

Hannah Rovina dans le Dibbouk à Moscou en 1922 (en haut).

Les Amis français de l'Université de Tel-Aviv pendant la restauration des Archives théâtrales.

 

Article lié: Le théâtre national Habima membre d\'honneur de l\'Université de Tel-Aviv