Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Un film de l'Ecole de Cinéma de l'Université de Tel-Aviv sélectionné au Festival de Cannes

Le court-métrage "Ben Mamshich"("Héritage") de Yuval Aharoni, diplômé de l'Ecole de Film et Télévision Steve Tisch de l'Université de Tel-Aviv a été sélectionné pour le 70e Festival de Cannes et sera projeté en première mondiale lors de la prestigieuse compétition Cinéfondation, dédiée à la future génération de cinéastes, le vendredi 26 mai. C'est le 17e film d'étudiant de l'Ecole sélectionné pour cette compétition, le plus grand nombre de nominations jamais obtenu par une université.

MereetfilsLa Cinéfondation a été créée en 1998 sous l'égide du Festival de Cannes pour la recherche de nouveaux talents. Chaque année, elle sélectionne de quinze à vingt courts et moyens métrages présentés par des écoles de cinéma de tous les pays. Ben Mamshich, court-métrage d'une durée de 25 minutes a été choisi avec 15 autres films parmi les 2600 qui ont été présentés. Mis à part le grand honneur de participer à la prestigieuse compétition, le gagnant est également assuré de la programmation d'office d'un futur long métrage dans le programme officiel du festival.

Ben Mamshich raconte l'histoire de Noam, un jeune homosexuel déclaré, qui pendant la shiva[1] de son père découvre que celui-ci menait un roman secret avec un homme marié. Noam suit l'amant, Uri père d'un jeune enfant, prend contact avec lui et le rencontre lui sans lui dire qui il est, ni que Shlomo, son père, est décédé. A présent, le secret du père devient le sien. Le film a été produit par Shlomi Elkabetz et Eilon Shani avec la participation des acteurs Avi Mazliah, Dvir Benedek et Chelli Goldenberg.

Né en 1981, Yuval Aharoni a déjà été nominé pour le Prix Ophir pour le casting du film Get de Ronit et Shlomi Elkabetz, et a rédigé le scénario du film israélo-français Je danserai si je veux de Maysaloun Hamoud.

Parmi les diplômés de l'Ecole de cinéma Steve Tisch dont les films ont été précédemment sélectionnés dans le cadre de la Cinéfondation on trouve les metteurs en scène Dover Kosashvili en 1997, Haim Tabakman en 2009, « la maison du poète »), Maya Dreyfus ( « visite aux malades »), Eti Tsicko et Yuval Shani.

Voir la bande annonce:


[1] Période de deuil observé pendant 7 jours suivant le décès d'un proche.