Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Arts

Une étudiante de l’Ecole de cinéma de l’Université de Tel-Aviv reçoit une Mention honorable au Festival mondial du film documentaire d’Amsterdam

Backwards, court-métrage de Dana Gelman, étudiante à l'École de cinéma et de télévision Steve Tisch de l'Université de Tel-Aviv, a remporté une Mention honorable dans le cadre du Prix spécial du jury du Festival international du film d’Amsterdam (IDFA), qui s’est déroulé du 14 au 25 novembre, de même que la somme de 2500 €. L’IDFA est considéré comme le plus important festival international dans le domaine du film documentaire.

dana idfa 580Le court-métrage de Dana Gelman (16 minutes) a été projeté en première mondiale dans le cadre de la compétition étudiante du Festival le 24 novembre, parmi 12 autres films d’autres pays.

"Backwards" a pour thème la crise des réfugiés en Israël et décrit une nuit au cours de laquelle des centaines d'immigrants attendent devant le Bureau de l'enregistrement de la population et de l'immigration dans le faible espoir de parvenir à en franchir les portes et d'obtenir le statut de réfugié.

D’autres étudiants et diplômés de l’Ecole de cinéma de l’UTA ont également participé au prestigieux festival. Ramy A. Katz y a projeté en première mondiale son documentaire en long métrage "Cause of Death", filmé par Rami Katzav et Itai Raziel. A de même participé à la compétition officielle du festival l’émouvant film documentaire de Tomer Heymann, "Jonathan Agassi Saved my Life", filmé par Adi Reiss et monté par Alex Khosid.

Le Festival IDFA du film documentaire est considéré comme l’un des plus prestigieux et des plus importants dans son domaine et compte parmi les plus grandes plateformes internationales de diffusion des films documentaires.

Le court-métrage d'une étudiante de l'Ecole de Cinéma de l'Université de Tel-Aviv admis au Festival mondial du film documentaire d'Amsterdam

Backwards, court-métrage de Dana Gelman, étudiante de maîtrise de l'Ecole de Cinéma et Télévision Steve Tisch de l'Université de Tel-Aviv, a été inclus dans la sélection officielle du Festival du Film d'Amsterdam (IDFA), le plus grand festival international de films documentaires, qui se déroulera du 14 au 25 novembre. Il sera projeté en première mondiale dans la catégorie des documentaires d'étudiants et sera en compétition avec 12 autres films.

backwards 580Le Festival du film documentaire d'Amsterdam IDFA est considéré comme le plus prestigieux dans son domaine et comme l'une des principales plateformes d'exposition pour les films documentaires. Créé en 1988, il a pour but de promouvoir la création de documentaires et de les présenter au plus large public possible. Y participent des créateurs et des personnalités de l'industrie du cinéma et de la télévision du monde entier.                                    

Backwards (16 minutes), a pour thème la crise des réfugiés en Israël et décrit une nuit au cours de laquelle des centaines d'immigrés attendent devant le Bureau de l'enregistrement de la population et de l'immigration, malgré leur chance infime de pouvoir franchir ses portes et d'obtenir le statut de réfugié.

"Déclaration d'indépendance: 70 ans après"

C'est le troisième court métrage de Dana Gelman, après Wonderful Here (2014), son projet de fin d'études de premier cycle à l'Académie Bezalel, et James Leaves The Cassette (2017), réalisé à l'Université de Tel-Aviv. Elle prépare actuellement son film de fin d'études pour l'obtention de son diplôme de maîtrise, et travaille également pour la société de distribution Shoval Films.

Backwards a été produit par Gaudeamus Productions, la société de production de l'Ecole de Cinéma Steve Tisch de l'Université de Tel-Aviv, dans le cadre d'un projet intitulé "Déclaration d'indépendance: 70 ans après", série de courts métrages documentaires sociaux réalisée en collaboration avec la Channel 8 de Hot et financée par la Fondation Yehoshua Rabinovich pour les arts.

"Déclaration d'indépendance: 70 ans après" est la neuvième série réalisée dans le cadre du projet phare de documentaires sociaux de l'Ecole de Cinéma et Télévision Steve Tisch. Elle se compose de 8 films dirigés par des étudiants de premier et deuxième cycles de l'Ecole, dans l'optique de réaliser un travail documentaire de haute qualité, honnête et personnel. La série couvre un éventail de sujets inspirés des valeurs de la Déclaration d'Indépendance de l'Etat d'Israël, et exprime les valeurs fondamentales de l'identité sociale israélienne. Les films présentent des histoires de personnes touchant à des questions sociales qui mettent en jeu des valeurs gravées dans la Déclaration d'indépendance, concernant notamment les relations entre la religion et l'État, l'intégration des immigrants, l'égalité des droits et les droits civils en Israël.

La série est produite par Hila Shitrit et Efrat Cohen pour Gaudeamus Productions, sous la direction d'Amir Tauzinger et d'Hila Shitrit. Le projet a été lancé pour la première fois en Israël lors du Festival du Film étudiant de Tel-Aviv en juin 2018 et sur Channel 8 début juillet.

Décors miniatures et futurs grands talents: les étudiants en scénographie de l'Université de Tel-Aviv présentent leur projet de fin d'études

Les étudiants du programme d'excellence multidisciplinaire de scénographie, cinéma et télévision de la Faculté des Arts de l'Université de Tel-Aviv ont présenté la semaine dernière de spectaculaires maquettes miniatures de scènes de théâtre qui leur servent de projet de fin d'études. Une plongée dans le monde d'Alice au pays des merveilles, dans le cadre d'un programme de Licence et Master unique en son genre en Israël qui forme les futurs concepteurs de l'espace scénique du théâtre, du cinéma et de la télévision.

stage design 2018 2Construire des univers nés dans l'imagination, transformer des rêves en réalité sur une scène de théâtre ou un écran de cinéma ou de télévision, apprendre comment faire entrer le spectateur dans des mondes merveilleux et riches en utilisant parfois seulement des moyens simples, tel est le but du programme d'excellence pluridisciplinaire de scénographie pour le théâtre, le cinéma et la télévision de l'Université de Tel-Aviv.

Des enseignants de renommée mondiale

Dans le cadre de leur projet de fin d'étude, les étudiants ont exposé des maquettes de scène, réalisées avec une précision exceptionnelle dans les détails. Les étudiants de deuxième année ont présenté des décors pour Le Misanthrope de Molière. Ils ont du choisir entre trois périodes : Louis XIII, Louis XIV ou Louis XV, et mettre l'accent sur le réalisme et l'authenticité des détails, ce qui a nécessité de leur part des recherches approfondies. Les étudiants de troisième année ont réalisé des décors pour la pièce de Bertoldt Brecht, La bonne âme du Se-Tchouan.

 stage design 2018 1

"Le programme est l'endroit idéal à la fois pour étudier la conception scénique, et pour obtenir un diplôme de deuxième cycle", commente Tal Amir, une étudiante de troisième année. Tal, qui a fait une licence au Département de théâtre il y a dix ans, et travaillé ensuite comme décoratrice d'intérieur, a décidé de revenir vers le monde du théâtre avec l'ouverture du programme. "Les enseignants, Ido Dolev, Bambi Friedman et le Prof. Miriam Guretzki, sont de renommée mondiale dans le domaine et étudier avec eux est une véritable expérience. En outre, le cursus comprend de nombreuses touches pluridisciplinaires, cinéma, théâtre, art, fondamentaux du design, architecture et design de costumes". Dans l'avenir, Tal espère travailler comme comme scénographe de théâtre. "Le théâtre est mon domaine de prédilection, mais le monde du cinéma m'attire également. Ici on peut tout essayer", dit-elle. Son rêve? "Concevoir les décors de la pièce La Dame de la Mer de Henrik Ibsen".

stage design 2018 4

"Nous offrons une formation professionnelle au plus haut niveau international et de plus nous décernons deux diplômes (licence et master) en quatre ans au lieu de cinq", explique le Prof. Miriam Guretzki, responsable du programme. "Nos diplômés ne sont pas seulement d'excellents professionnels, ils ont également de solides bases théoriques, sont capables de maitriser un environnement de travail technologique sophistiqué et sont formés à promouvoir l'originalité et l'innovation. Ils conçoivent les décors, les costumes et l’éclairage des pièces du Département de théâtre, qui possède l’une des plus grandes scènes d’Israël, et ceux des films de l'Ecole de cinéma, qui participent à des festivals internationaux et remportent des prix".

En savoir plus sur le programme 

L'Université de Tel-Aviv à l'honneur au Festival international du Film de Jérusalem

Trois films de diplômés et étudiants de l'Ecole de Cinéma Steve Tisch de l'Université de Tel-Aviv ont été primés au 35e Festival international du Film de Jérusalem, qui s'est déroulé du 26 juillet au 5 aout 2018 : "The Dive" ("Le plongeon") de Yona Rozenkier, qui a remporté quatre prix dont celui du meilleur long métrage israélien, "Karaoke" de Moshe Rosenthal et "Lettre d'Amour" d'Atara Frish.

Jerusalem screening the Dive 580"The Dive", premier long métrage de Yona Rosenkier, a remporté le Prix Robert Nissim Haggiag du meilleur long métrage israélien, le prix Anat Pirchi du meilleur premier film, le prix Haggiag du meilleur acteur, divisé entre les trois frères Yoel, Micha et Yona Rozenkier, et le Prix Aaron Emanuel de la meilleure photographie, attribué à Oded Ashkenazi, également diplômé de l'Ecole de cinéma de l'UTA.

"The Dive" (90 minutes) raconte l'histoire de trois frères réunit dans le kibboutz de leur enfance dans le nord d'Israël pour enterrer leur père pendant la guerre du Liban, le plus jeune montrant des signes d'anxiété à la veille de sa mobilisation sur le front.

Il a remporté le prix de la Fondation Steve Tisch pour la production d'un premier long métrage en 2017, et a été produit par Gaudeamus, la société de production de l'Ecole de cinéma de l'Université. Il a de plus bénéficié du soutien de la Fondation Rabinovich pour les Arts, du Ministère de la Culture et des sports et du Conseil de la loterie nationale d'Israël pour la Culture et les Arts. Le film a participé aux Ateliers "Produire au Sud" du Festival des 3 Continents et au Pitchpont du Festival du Film de Jérusalem. Il a également pris part cette année au WIP Lab du Festival de Seattle et est actuellement projeté en première internationale au prestigieux Festival du film de Locarno qui se déroule du 1er au 11 août.

"Karaoke" de Moshe Rosenthal, également diplômé de l'Ecole de Cinéma de l'UTA, produit par Efrat Cohen pour Gaudeamus productions, a remporté le Prix Wouter Barendrecht- Lia van Leer de la 13e compétition PitchPoint, d'un montant de 4000 euros. La compétition Pitchpoint à pour but de promouvoir les films israéliens en cours de développement. Elle permet aux créateurs et aux producteurs de présenter leurs projets et de rencontrer des acteurs clés de l'industrie cinématographique mondiale, afin de promouvoir et d'encourager les coproductions et la coopération internationale.

" Karaoke" a été le deuxième lauréat du Prix de la Fondation Steve Tisch en 2018, et a dans ce cadre bénéficié d'une subvention de 100 000 dollars pour sa production. Le film raconte l'histoire d'un couple marié dans la cinquantaine, vivant dans une banlieue résidentielle de Holon, et dont l'univers est bouleversé lorsqu'un célibataire jouisseur, bisexuel et amateur de karaoké vient emménager dans l'immeuble somnolent dans lequel ils habitent.

Enfin, Atara Frish, étudiante de l'Ecole, a obtenu une mention honorable pour son court métrage " Lettre d'amour", qui vient de remporter la même mention au dernier Festival du Film de Tribeca à Manhattan, a été projeté au Festival de Palm Springs et est en compétition pour les Ophir de l'Académie israélienne de cinéma pour 2018 dans la catégorie des courts métrages.

 

Sur la photo du haut: l'équipe de production et les acteurs du film "The Dive" de Yona Rosenkier au Festival de Jérusalem.

TheDive Poster

Le Directeur du Département d'Histoire de l'Art de l'Université de Tel-Aviv nommé Chevalier des Arts et Lettres en France

Le Dr. Sefy Hendler, directeur du Département d'Histoire de l'Art de l'Université de Tel-Aviv vient d'être nommé Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres, une des plus hautes décorations dans ces domaines, décernée par le Ministère français de la Culture. Le Dr. Hendler rejoint ainsi la liste prestigieuse des Israéliens ayant reçu cette récompense par le passé: Amos Oz, David Grossman, Ohad Naharin, Haim Gouri et Zeruya Shalev.

SefyLa cérémonie de remise du titre se déroulera à l'Ambassade de France en Israël plus tard cette année.

Le titre lui a été remis pour "son engagement au service de la culture française". "Je pense que dans notre pays nourri de culture américaine, il y a place pour d'autres voix", a-t-il déclaré dans une interview au journal HaAretz. "La voix française, selon laquelle j'ai été éduqué pendant de longues années, est parmi les plus importantes, notamment parce qu'elle est différente, et je souhaite que mes étudiants, ainsi que les autres personnes qui viennent à l'Université, soit exposés à cet aspect de la culture".

Le Dr. Hendler est né et a grandi à Tel-Aviv. Il a commencé sa carrière comme journaliste. Entre 1999 et 2007 il a travaillé comme correspondant de presse à Paris, d'abord pour le journal Maariv, puis pour Yediot Haharonot. Par la suite il a été le rédacteur du supplément politique de HaAretz, jusqu'en 2012.

Le D. Sefy Hendler a fait ses études de premier et deuxième cycle en histoire de l'art à l'Université de Tel-Aviv, et son doctorat à la Sorbonne à Paris. En 2016 il a été nommé Directeur du Département d'histoire de l'art de l'Université de Tel-Aviv. Il est spécialiste de la Renaissance et du baroque italiens.

Institué en 1957, l'ordre honorifique des Arts et des Lettres est délivré chaque année pour récompenser "les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu'elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde ". Il comprend trois grades: chevalier, officier et commandeur. Les nouveaux membres sont reçus chevalier et peuvent progresser suivant leur contribution et leur engagement.

Parmi les personnalités à qui ont été décerné le titre, on peut citer le poète et dramaturge britannique T. S. Eliot, Bob Dylan, David Bowie, l'écrivain américain Paul Auster et l'actrice Sharon Stone.

Page 1 sur 9