Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Pleins feux sur:

Le plus grand programme d'été en yiddish du monde à l'Université de Tel-Aviv

Le programme d'été international de Yiddish Naomi Prawer Kadar de l'Université de Tel-Aviv vient de se dérouler du 26 juin au 21 juillet 2016.

Yiddish11 2016 EnglishLe programme, le plus grand de son genre dans le monde, offre des cours intensifs de yiddish sur 5 niveaux, de débutant à avancé. Maintenant dans sa 11e année, il accueille tous les ans plus 100 étudiants de 15 pays différents en moyenne, qui viennent participer à une immersion totale d'une durée d'un mois dans la langue yiddish.

En plus des 80 heures de cours de langue, il comprend également des conférences, des ateliers de conversation et de musique, des soirées sociales et culturelles et des visites à pied de la ville de Tel-Aviv, tout en yiddish.

Le programme intéresse des étudiants et des chercheurs, des éducateurs, mais aussi des traducteurs, des acteurs etc., juifs et non-juifs, tous venant étudier pour des raisons différentes, selon la directrice du programme, le Prof. Hana Wirth-Nesher, qui note l'étonnant intérêt des jeunes pour cette langue. Le yiddish était "une culture urbaine d'avant-garde qui a été marginalisée en raison d'événements historiques" explique-t-elle.

L'un des participants marquants du cours de cette année a été Anthony Mordechai Zvi Russell, chanteur d'opéra afro-américain de 36 ans converti au judaïsme qui a découvert le yiddish dans la bande originale du film des frères Coen A Serious Man (2009), et est tombé amoureux de cette langue.

Vers le site du programme

L'Université de Tel-Aviv dans le Top100 mondial de l'ophtalmologie

Le Prof. Anat Loewenstein, vice-doyen de la Faculté de Médecine de l'Université de Tel-Aviv et directrice du département d'ophtalmologie du Centre médical Sourasky à Tel-Aviv a été sélectionnée dans la liste des 100 personnes les plus influentes du monde de l'ophtalmologie pour 2016, établie par l'Ophtalmologist Magazine, revue de l'Académie américaine d'ophtalmologie.

Anat LoewensteinD'après le magazine, le Prof. Lowenstein, spécialiste des maladies de la rétine et en particulier de leur détection précoce, ancien officier médical au siège de la Marine israélienne, et chercheur principal dans de nombreuses expériences pour le traitement des troubles de la rétine, est une conférencière particulièrement recherchée dans le monde. "Sa contribution et son influence dans le domaine de la médecine et de la chirurgie de la rétine ne saurait être sous-estimées", est-il ajouté.

Le Prof. Lowenstein a débuté ses études de médecine à l'Université hébraïque de Jérusalem. Après une maîtrise en ophtalmologie à  l'Université de Tel Aviv, elle a suivi une spécialisation professionnelle à l'Institut Wilmer de l'hôpital universitaire John Hopkins à Baltimore aux Etats-Unis. Elle enseigne depuis 1993 à la Faculté de Médecine de l'Université de Tel-Aviv, où elle est depuis 2012 titulaire de la chaire d'ophtalmologie.

Elle est également directrice du Département d'ophtalmologie du Centre médical Souratsky de Tel-Aviv depuis 2000, et chef de la commission d'expérimentation clinique du département de l'équipement médical du Ministère israélien de la Santé.

Le Prof. Lowenstein est spécialisée dans les maladies maculaires qui entraînent une perte de la vision centrale et affectent l'acuité visuelle. Ses recherches sont orientées dans trois directions principales: la détection la plus précoce possible des maladies, en particulier dans leur phase active afin de pouvoir les traiter avant qu'elles ne causent des dommages irréparables, l'évaluation de la toxicité rétinienne des nouveaux médicaments proposés, et l'examen de l'efficacité des nouveaux traitements.

Elle a publié à ce jour près de 250 articles dans des revues scientifiques de premier plan dans le monde et est l'auteur de plus de 25 chapitres de livres. Un des ouvrages dont elle est co-auteur, portant sur l'œdème maculaire, a remporté le Prix de la Société médicale britannique. Elle est membre du comité éditorial de nombreuses revues d'ophtalmologie en Europe et aux Etats-Unis, représente Israël dans le cadre de l'Association internationale d'ophtalmologie, et est membre du Comité exécutif de l'Association européenne des spécialistes de la rétine EURETINA.

Ramot : du laboratoire à l’industrie

Grâce à Ramot, la société de transfert de technologie de l'Université de Tel-Aviv, la R&D de l'UTA se transforme en médicaments et en produits d'usage quotidien.

ramot580-330 0Lorsque vous demandez à la caissière du supermarché de faire  passer une bouteille d’eau dentifrice devant un lecteur de code-barres pour vérifier son prix, ou lorsque vous insérez votre mémoire flash dans votre appareil photo numérique, vous utilisez, probablement sans le savoir, l’une des centaines de technologies – lecteurs de code-barres, eau dentifrice antibactériennes ou cartes mémoire – développées dans les laboratoire de l’Université de Tel-Aviv.

Le lien entre la recherche et l'industrie

Ramot, la société de transfert de technologie de l’UTA est chargée de la commercialisation des découvertes scientifiques et technologiques réalisées dans les laboratoires de l'université sous forme de brevets auprès de l'industrie. C'est elle qui amorce, accompagne et supervise l'ensemble du processus légal transformant les inventions et découvertes réalisées par les chercheurs et étudiants de l'Université en produits commercialisés dans le monde entier.

logo RamotLa coopération entre l'Université de Tel-Aviv et l'industrie a jusqu'à présent donné naissance à environ 65 startups et à l'enregistrement de plus de 70 brevets par an. En outre, quelque 300 brevets sont actuellement disponibles en attente de finalisation du processus d'octroi de licence, comme par exemple un nano-médicament inhibant le développement des tumeurs cancéreuses ou des nano-antennes pour la collecte de l'énergie grâce à une  technologie innovante éliminant le besoin d'énergie électrique.

Motorola Bar cod

 

circadin-2mgDéjà sur le marché :

A la fois les entreprises de l'industrie et les sociétés de capital-risque ont choisi Ramot comme interlocuteur exclusif, en raison de sa capacité à agir comme une interface efficace et professionnelle reliant l'innovation scientifique de l'Université de Tel Aviv à l'industrie. Ramot propose à ses partenaires commerciaux des solutions créatives, et encourage les chercheurs de l'Université à élargir leurs horizons et dépasser les limites connues de la science.

Sandisk x4

 

Le traitement du syndrome de l'œil sec de Tubilux Pharma, celui de l'insomnie de Circadin et Neurim Pharmaceuticals Blistex® Inc., la mémoire flash X4 de SanDisk, et autres réalisations commerciales ont prouvé que l'industrie peut grandement bénéficier du réservoir de talent de l'Université de Tel-Aviv, et qu'une recherche rigoureuse associée à une pensée "à l'extérieur de la boîte" peuvent donner naissance à des produits qui répondent aux besoins quotidiens du consommateur.

 

 

Le Prof. Ronit Satchi-Fainaro au 13e rang du classement Forbes 2014 des 50 femmes les plus influentes en Israël

Professeur Ronit Satchi-Fainaro

Spécialiste de la recherche sur le cancer- Faculté de Médecine

Satchi-fainaro portraitLe Prof. Ronit Satchi-Fainaro a obtenu la 13e place du classement des 50 femmes les plus influentes en Israël de Forbes-Israël, l’édition israélienne du célèbre magazine économique américain, pour l’année 2014.

 

De nombreux regards dans le monde sont aujourd’hui fixés sur le travail de recherche conduit depuis 18 ans par le professeur Ronit Satchi-Fainaro dans le domaine du cancer.

Ses recherches menées dans les laboratoires de l'Université de Tel-Aviv sont considérées comme pionnières et novatrices et beaucoup y voient le fer de lance de la recherche médicale pour la lutte contre cette terrible maladie, souvent regardée comme le fléau de notre génération.

Ses études se concentrent sur les « moyens de transport » qui permettent aux cellules cancéreuses de se nourrir et de continuer à se développer. Le Prof. Satchi-Fainaro a déjà été démontré de manière expérimentale qu’elle était capable de perturber les voies d'approvisionnement de la tumeur, empêchant ainsi sa croissance. Plus encore : elle a même réussir à la réduire à une taille dite « endormie » dans le jargon médical.

Autre développement mis au point par le Prof. Satchi-Fainaro et son équipe : une nouvelle nano-plateforme en polymère artificiel, injectée dans le corps du patient, capable de cibler les médicaments directement vers leur destination - sans affecter les autres organes. Ce nouveau support permet un traitement ponctuel, direct et puissant des cellules malades sans nuire aux autres cellules du corps, comme c'est le cas par exemple des traitements chimiothérapiques.

Début 2014, le Prof. Satchi-Fainaro et son équipe ont remporté une bourse d'études d'une valeur de plusieurs millions de shekels de la part de l’Organisation pour la recherche sur le mélanome et de la Saban Family Foundation, pour promouvoir la recherche dans le domaine de la nano-médecine ciblée, en particulier le traitement des métastases cérébrales de mélanome.

Les dispositifs mis au point par le Prof. Satchi-Fainaro sont enregistrés sous forme de brevets par l’intermédiaire de la fondation Ramot de l'Université de Tel Aviv, et l'équipe continue de pousser plus avant ses recherches en laboratoire.

Des spécialistes dans le monde estiment que si ces traitements s’avèrent efficaces et sans danger il s’agira d’une véritable révolution, qui fera progresser l'humanité d’un pas de géant dans la lutte contre la maladie qui au jour d’aujourd’hui fait le plus grand nombre de victimes parmi les humains.

Traduit du magazine Forbes Israël du 25.08.2014

Page 3 sur 3