Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


9 chercheurs du monde entier lauréats du prestigieux Prix Dan David remis à l'Université de Tel-Aviv

Le prestigieux prix Dan David a été remis la semaine dernière à neuf chercheurs et chercheuses exceptionnels du monde entier lors d'une cérémonie festive à l'Université de Tel-Aviv. C'est la 18e année que le prix, d'un montant total de 3 millions de dollars, est décerné dans les trois "dimensions du temps": passé, présent et avenir. Parmi les lauréats: la baronne Mary Warnock (93 ans) et le Prof. Ezekiel Emanuel, frère du maire de Chicago. Désormais considéré comme l'un des plus grands prix internationaux, il a été attribué en présence des Prof. Joseph Klafter, président de l'Université de Tel-Aviv, Itamar Rabinovitch, président de la fondation Dan David et de l'ambassadeur de Grande-Bretagne, David Quarrey.

DAN DAVID WINNERS2018 Le prix prestigieux, au nom de Dan David, homme d'affaires et philanthrope de renommée internationale, décédé depuis plusieurs années, est remis chaque année à des personnes qui ont fait preuve d'une excellence particulière et apporté une contribution exceptionnelle à l'humanité dans le domaine des sciences, des sciences humaines et des arts. La famille du philanthrope était représentée par Gabriela David, son épouse, et son fils Ariel David.

Cette année les prix ont été décernés dans les domaines suivants: dans la dimension du passé: l'histoire de la science; dans la dimension du présent: la bioéthique, et dans celle du futur : la médecine personnalisée.

Lauréats du Prix Dan David pour 2018:

Dimension temporelle du passé : l'histoire de la science

Le Prof. Lorraine Daston, historienne des sciences, directrice de l'Institut Max Planck d'histoire des sciences à Berlin, pour ses recherches historiques sur "la logique", "la preuve", "le fait", "l'observation", "l'objet scientifique", "la loi naturelle", "les données" et "l'objectivité" qui font autorité dans le monde dans le domaine de l'histoire scientifique et intellectuelle de la période moderne.

Le prof. Simon Schaffer, historien et philosophe des sciences de l'Université de Cambridge, pour le changement total qu'il a introduit dans notre compréhension de l'histoire. Ses impressionnants travaux interrogent les rapports entre science, technologie et société, et montrent comment on peut trouver des pratiques relevant de la science empirique et mathématique dans des usages délimités dans le temps et l'espace comme le commerce de troc, les négociations politiques et les activités quotidiennes. .

Le Prof. Evelyn Fox Keller du MIT, physicienne (et féministe, selon sa définition), pour son travail pionnier dans les domaines de la science et du genre, qui a révolutionné notre point de vue sur l'histoire de la science. Ses recherches actuelles portent sur l'histoire et la philosophie de la biologie moderne, du genre et de la science. Le prix lui a été décerné pour sa perspicacité remarquable à discerner la relation entre le féminisme et la science, montrant comment le genre a façonné la réflexion sur la génétique des populations, et sa capacité à imaginer une science libérée du poids du genre. Ses études constituent une étape importante dans la compréhension du rôle et de l'importance historique du langage dans la science, en particulier dans le domaine de la génétique et de la biologie moléculaire.

 

Dimension temporelle du présent : la bioéthique

GloverLe Prof. Jonathan Glover du King's College de Londres, a reçu le prix pour sa contribution originale aux aspects théoriques de la bioéthique, qui a mis à l'ordre du jour scientifique de nombreuses questions, en particulier dans le domaine de l'amélioration humaine (Human Enhancement) et de l'éthique de la fertilité. Ses recherches originales recouvrent des sujets divers, allant de la nature humaine à la guerre et l'Holocauste, en passant par l'éthique de la génétique, la neuro-éthique et les questions psychiatriques.

Le Prof. Ezekiel Emanuel de l'Université de Pennsylvanie a reçu le prix pour sa promotion de la bioéthique, grâce à la précieuse combinaison de ses compétences de médecin, de responsable politique et d'universitaire. Le Prof. Emanuel est un pionnier de la question des traitements de fin de vie et de l'éthique de la recherche. Il a été le premier à montrer que les patients demandant l'euthanasie ne le faisaient pas à cause de la douleur mais en raison de leur détresse émotionnelle, leur état dépressif et leur désespoir. Son travail sur les relations médecin-patient représente un tournant dans le domaine et est largement utilisé dans le monde dans le cadre des programmes d'études et de la formation des étudiants en médecine.

La Baronne Mary Warnock a reçu le prix pour son rôle central dans le développement des aspects éthiques pratiques de la biologie et de la médecine, en particulier pour sa contribution à l'éthique de l'embryologie et de la génétique et leurs implications éthiques et philosophiques pour les technologies de la fertilité et la recherche dans le domaine des handicapés. Marie Warnock a apporté une contribution significative à la promotion de la santé et du bien-être dans la société en brisant les barrières entre le monde universitaire et la pratique éthique.

Dimension temporelle du Futur : la médecine personnalisée

Le prof. Mary-Claire King de l'Université de Washington a reçu le prix pour son leadership dans le domaine de la génétique médicale et son importante contribution à l'étude des bases moléculaires de divers cancers. Son travail révolutionnaire a mené à la découverte des mutations du gène BRCA1 dont la présence implique un risque accru de cancer du sein et de l'ovaire chez les femmes. Cette découverte fondamentale contribue à la compréhension de la tendance au cancer héréditaire précoce et révolutionne l'approche médicale du dépistage du cancer, des interventions individuelles et de l'adaptation du traitement au type spécifique de la maladie.

Dan Dqvid Israel harari Baronne Lorrqine Evelyne Mary Keller King

Le Prof. Bert Vogelstein de l'Ecole de Médecine Johns Hopkins a reçu le prix pour sa contribution fondatrice à la compréhension de la génétique et de la génomique du cancer. Le Prof. Vogelstein a développé et mis en œuvre des méthodologies performantes pour l'analyse simultanée de milliers de gènes et de génomes permettant une caractérisation complète du paysage génomique de divers cancers. Ses recherches ont ouvert la voie au diagnostic précoce de la maladie, sa caractérisation précise et à l'adaptation du traitement individuel aux patients atteints.

Le Prof. Carlo Croce de l'Université de l'Ohio a reçu le prix pour son travail pionnier sur la détection des gènes responsables de divers types de leucémie et de lymphome. Sa vaste connaissance de la cytogénétique et de la biologie moléculaire lui a permis d'identifier le rôle des principaux oncogènes comme catalyseurs du développement, de la progression du cancer et de sa résistance au traitement. Il a également montré le rôle des microARN dans la formation du cancer. Ses nombreuses découvertes permettent un diagnostic précis de la maladie, la personnalisation des traitements et le développement de nouveaux médicaments anticancéreux.

Selon la tradition, les lauréats du prix reverseront 10% de son montant pour le financement de 20 bourses d'études pour de jeunes doctorants et post-doctorants en Israël et à l'étranger.

Parmi les précédents lauréats du Prix Dan David, on compte le violoncelliste Yo Yo Ma (2006), le Maestro Zubin Mehta (2007), les écrivains Amos Oz (2008) et AB Joshua (2017), l'ancien vice-président des États-Unis et lauréat du prix Nobel de la paix Al Gore (2008), l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair (2009), le Prof. Robert Gallo (2009), Margaret Atwood, les frères Ethan et Joel Cohen, cinéastes (2011), le philosophe Leon Wizeltier (2013) et la neuropsychologue Prof. Brenda Milner (2014).

Photos: Israel Hadari

Articles liés:

L\'écrivain AB Yehoshua et 3 astrophysiciens parmi les lauréats du Prix Dan David de l\'Université de Tel-Aviv pour 2017

Université de Tel-Aviv : trois spécialistes de la pauvreté et trois femmes parmi les lauréats du Prix Dan David 2016

Le co-fondateur de Wikipedia parmi les lauréats du Prix Dan David 2015

Prix Dan David à Saul Friedlander