Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

25 Jui 2017
08:00AM - 05:00PM
CYBERWEEK 2017 A L'UNIVERSITE DE TEL-AVIV
25 Jui 2017
08:00AM - 05:00PM
CYBERWEEK 2017 A L'UNIVERSITE DE TEL-AVIV

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Rénovation du Centre israélien de documentation des Arts scéniques

C'est un passionnant voyage au cœur de l'histoire du théâtre israélien que propose le Centre israélien de documentation des Arts scéniques, dans les sous-sols de la Bibliothèque centrale Souratsky à l'Université de Tel-Aviv.

archivestheatraleshaoelPlus de 6000 fichiers sur des représentations, 1500 documents sonores et filmés, photos, archives privées de personnalités célèbres du théâtre israélien, comme Hannah Robina, se sont accumulés dans les dossiers des Archives, créées en 1970 à l'initiative de Shimon Lev-Ari, professeur du département de théâtre de l'UTA, qui a collecté les documents pas à pas auprès des acteurs et des metteurs en scène.

En mai dernier, au cours du Conseil des Gouverneurs de l'Université, la délégation des Amis français a effectué une visite de ces Archives, conduite par le Prof. Nurit Yaari, ancien chef du Département d'art théâtral de l'UTA avec la participation du Dr. Shelly Zer-Zion, administratrice du Centre de Documentation.

Le Dr. Shelly Zer-Zion a présenté les trésors des archives, dont les affiches de la première représentation en hébreu du Dibbouk, traduit de la pièce du dramaturge yiddish Shalom Ansky, à Moscou en 1922, par les acteurs de la troupe naissante Habima; des lettres originales de Marc Chagall, sollicité pour les décors du Dibbouk, des lettres de Martin Buber, découvertes il y a deux ans; un programme original de la production  du Dibbouk en 1920 à Varsovie; une collection de documents du théâtre juif de Varsovie (Yiddish Meluha Theater) d'Ida Kaminski, et une du théâtre en yiddish de Lituanie qui fonctionna entre 1926 et 1992, sous autorité soviétique.

Un siècle d'histoire

Le Prof. Nurit Yaari a brossé un rapide tableau de l'histoire du théâtre israélien.

Le théâtre Habima, actuel théâtre national israélien, a été fondé en 1917 à Moscou par Hanna Robina, lorsqu'un groupe d'étudiants de Constantin Stanislavsky, directeur du théâtre artistique de Moscou ont décidé pour la première fois, avec l'aide de celui-ci, de jouer en hébreu, avec un profond accent russe, des textes traduits du yiddish. Il fut créé par Nahum Tsemah, Menahem Gnessin, et Hannah Robina, la première grande dame du théâtre en hébreu. En raison de la réussite de sa production phare, le Dibbouk, il entreprit dès 1926 une tournée internationale qui l'amena de Moscou à Berlin et Paris (septembre 1926), ainsi qu'aux Etats-Unis. La troupe, qui ne jouait qu'en hébreu, connut partout un grand succès. Elle s'établit à Tel-Aviv en 1931.

archivestheatralestableEn 1925 l'un des acteurs, Moshé Halevy, quitte Habima pour créer le théâtre Haoel (La tente), théâtre populaire au répertoire juif, israélien et biblique alors qu'Habima avait un répertoire plus classique et universel.

En 1944 de jeunes acteurs créé un théâtre concurrent, le Caméri. Il existait donc trois grands théâtres en hébreu à la veille de création de l'Etat d'Israël. Il y en a aujourd'hui sept. L'actuel théâtre national Habima a été construit en 1946, et rénové en 2012.

Le projet de restauration et de digitalisation des archives est sponsorisé par l'Association des Amis français de l'Université