Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Le théâtre national Habima membre d'honneur de l'Université de Tel-Aviv

Le Théâtre national Habima qui a fêté son centenaire cette année a reçu le titre de membre honorifique de l'Université de Tel Aviv lors de la cérémonie d'attribution des Doctorats honoris causa 2017 qui s'est tenue dans le cadre du Conseil des Gouverneurs de l'Université. Parmi les personnalités et les chercheurs lauréats du titre de Docteur honorifique: l'ancien Premier ministre australien, Tony Abbott, le Dr Mario Draghi, président de la Banque Centrale Européenne et le célèbre homme d'affaires indien, Ratan N. Tata.

HabimaLa cérémonie s'est déroulée dans l'Auditorium Smolarz en présence du président du conseil d'administration de l'Université, le Prof. Jacob Fraenkel, de son président, le Prof. Joseph Klafter et de son recteur le Prof. Yaron Oz, et a été entrecoupée d'intermèdes musicaux interprétés par les acteurs d'Habima.

 

Docteurs honoris causa de l'Université de Tel-Aviv pour l'année 2017

Le député Tony Abbott, ancien premier ministre d'Australie

Tony Abbott a occupé le poste de premier ministre d'Australie de 2013 à 2015, et de leader de l'opposition de 2009 à 2013. Membre du parlement australien depuis 1994, tour à tour Ministre de la santé et de l'emploi, il s'est consacré à combler l'écart socioéconomiques de la population autochtone de l'Australie. Avocat de formation, il est également sauveteur et pompier bénévole et est l'organisateur d'une importante course cycliste annuelle qui a pour but de lèver des fonds pour des organismes de bienfaisance. Il est titulaire d'un diplôme en économie et en droit de l'Université de Sydney et d'une maîtrise en de science politique et philosophie de l'Université d'Oxford.

Le titre lui a été décerné en reconnaissance de son leadership exemplaire pour la promotion de la liberté, de la démocratie et des droits de l'homme, son respect envers la communauté juive australienne, son rôle courageux dans la lutte contre l'antisémitisme et autres extrémismes, son soutien inébranlable et direct à l'État d'Israël et ses efforts pour renforcer les liens entre Israël et l'Australie. 

Le Dr. Mario Draghi, président de la Banque Centrale euroépenne

Le Dr. Mario Draghi est le président de la Banque centrale européenne depuis 2011 et ancien gouverneur de la Banque d'Italie. Né à Rome, il est titulaire d'un son doctorat en économie du MIT. Il a été professeur à l'Université de Florence et à l'Université de Harvard. Directeur exécutif de la Banque mondiale de 1984 à 1990, puis Directeur général du Trésor italien pendant une décennie, il est administrateur de l'Institute for Advanced Study de l'Université de Princeton et de l'Institut Brookings à Washington D.C., et membre du Groupe des Trente (G30). Il a été classé comme la 8ème "personne la plus puissante du monde" par Forbes (2014) et le "deuxième plus grand leader du monde" par le magazine Fortune en 2015.

Le titre lui a été décerné en reconnaissance de ses réalisations extraordinaires comme l'un des économistes les plus importants du monde, son traitement magistral de la crise économique et financière européenne avec courage, audace et vision, et son étroite amitié avec l'Etat d'Israël.

Me Meir Linzen, Israël

Me Meir Linzen est directeur associé du cabinet Herzog, Fox & Ne'eman, le plus grand cabinet d'avocats d'Israël. Il est expert en planification fiscale, en particulier des fusions et acquisitions internationales et possède une vaste expérience dans le conseil aux banques et aux multinationales concernant leurs investissements en Israël. Il consacre une grande partie de son temps et ses efforts à l'Université de Tel Aviv, notamment dans le cadre du Conseil exécutif de la Faculté de droit, et dans divers centres de recherche juridique. Il détient un LLB de la Faculté de droit Buchmann, qu'il a complété cum laude en 1980.

Le tire lui a été décerné en reconnaissance de ses réalisations dans le monde juridique, fiscal et du commerce électronique israélien et international, et ses relations de longue date avec la faculté de droit Buchman de l'Université de Tel-Aviv, auquel son cabinet d'avocats fait régulièrement don de bourses pour les étudiants.

Honoriscausa2017

Le Prof. Eve Marder, Université Brandeis aux États-Unis

Le Prof. Eve Marder est professeur en Neurosciences à l'Université Brandeis. Elle est surtout connue pour son travail pionnier sur les petits réseaux de neurones chez les crustacés, qui a révolutionné notre compréhension des principes fondamentaux du fonctionnement du circuit neuronal. Ses recherches ont en particulier révélé comment les néo-modulateurs contrôlent le comportement pendant l'apprentissage et le développement tout en restant stables dans le temps. Membre de l'Académie nationale des sciences des États-Unis et ancien président de la Society for Neuroscience, le Prof. Marder fait partie du groupe de travail des NIH pour l'initiative internationale BRAIN. Elle est rédactrice en chef adjointe de la revue scientifique eLife et a publié plus de 120 articles scientifiques depuis 2000.

Le titre lui a été décerné en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle aux neurosciences et en particulier à la compréhension des réseaux neuronaux, son dévouement en tant que professeur et mentor pour les nouvelles générations de jeunes chercheurs, son rôle influent dans le renforcement du rôle des femmes dans les sciences et ses liens de collaboration avec la communauté scientifique israélienne en général, et avec l'Université de Tel-Aviv et son Ecole de Neurosciences en particulier.

Pouran Nazarian, Etats-Unis

Née en Iran à Téhéran, Pouran Nazarian a rejoint l'Organisation iranienne des femmes juives à l'âge de 24 ans. Elle a siégé au conseil d'administration et a aidé à mettre en œuvre des programmes éducatifs au sein de la communauté. Dans les années 1970, ella a participé au Comité pour l'amendement de la Loi sur l'héritage des femmes juives iraniennes et à sa campagne pour les droits des femmes. Avec l'avènement de la Révolution islamique en 1978, elle a déménagé avec sa famille à Los Angeles, où elle a adhéré l'Organisation des Femmes sionistes Hadassah dont elle a été co-présidente. Pouran et son mari, Izak Parviz Nazarian, ont lancé plusieurs projets importants à l'Université de Tel-Aviv, y compris le bâtiment Pouran et Izak Parviz Nazarian. Elle est actuellement membre actif des Amis américains du Centre pour la participation des citoyens  en Israël.

Le titre lui a été décerné en reconnaissance de son rôle de leadership éminent et inspirant dans la vie de la communauté juive de Los Angeles, son travail inlassable pour promouvoir le bien-être et les droits des femmes, sa défense de l'enseignement supérieur en Israël, en particulier à l'Université de Tell-Aviv où elle a établi avec son époux une Chaire d'études iraniennes modernes, et son engagement passionné envers l'Etat d'Israël s'étendant sur des décennies, y compris la promotion de la société civile et la participation des citoyens. 

Mario QuiProf. Qiu Yong, président de l'Université Tsinghua en Chine

Le Prof. Qiu Yong est président de l'Université de Tsinghua, en Chine, où il a obtenu son doctorat en chimie. Ses recherches sur les diodes électroluminescentes organiques a servi de base scientifique à Visionox, une société chinoise de haute technologie comptant 2 500 employés et ayant présenté plus de 1 700 brevets. Avec le Prof. Joseph Klafter, président de l'UTA et le Dr. Ronnie Chan, il copréside le Forum d'innovation Chine-Israël, qui se consacre à la promotion de la collaboration académique, industrielle et gouvernementale entre les deux pays dans les domaines de la technologie et de l'innovation. Il a reçu le Prix d'invention technologique conféré par le Président de la Chine, et est membre élu de l'Académie chinoise des sciences.

Le titre lui a été conféré en tant que l'un des chimistes, éducateurs et inventeurs les plus célèbres de Chine, pour son engagement à cultiver des liens sino-israéliens aux niveaux académique, gouvernemental et industriel et son amitié chaleureuse envers Israël en général et l'université de Tel Aviv en particulier. 

Prof. Günter Stemberger, Autriche

Le Prof. Günter Stemberger est professeur émérite d'études juives et l'une des personnalités les plus éminentes du monde dans ce domaine. Il est affilié à l'Université de Vienne où, il a en autre dirigé l'Institut d'Etudes juives. Ses recherches portent sur la période romaine et byzantine, et sur la littérature talmudique. Il a rédigé plus de dix ouvrages et des centaines d'articles scientifiques qui couvrent pratiquement toute la gamme de l'histoire et de la culture juives de la période post-biblique jusqu'au Moyen-Age, et reçu de nombreuses distinctions, dont les titres de docteur honorifique des universités de Göttingen et de Potsdam, et le Great Silver Award of Merit de la République d'Autriche en 2010. Il est membre de l'Académie autrichienne des sciences et de l'Association européenne des études juives.

Le titre lui a été décerné en reconnaissance de sa position comme l'un des érudits les plus estimés, les plus influents et les plus prolifiques du monde dans le domaine des études juives, ses ouvrages qui sont devenus des lectures de base pour les étudiants dans le monde et ont été traduits dans des douzaines de langues et sa coopération fructueuse avec des chercheurs israéliens, y compris ceux de l'université de Tel-Aviv.

Raya Strauss Ben-Dror, Israël

Née à Nahariya, au nord d'Israël, Raya Strauss a été co-propriétaire et membre du conseil d'administration du Groupe Strauss, l'un des principaux conglomérats d'Israël, de 1975 à 2005. Elle est actuellement co-présidente de Strauss Investments Ltd. Elle a été membre fondateur de Committed to Give, la première initiative visant à encourager la philanthropie privée en Israël, a siégé au conseil des gouverneurs de l'Agence juive et à titre de présidente mondiale du programme Partnership2Gether, a créé "Treasures de la Galilée", entreprise philanthropique visant à stimuler le tourisme et à générer des emplois en Galilée occidentale. Raya Strauss a reçu de nombreux prix pour son activité publique et a été invitée à allumer une torche lors de la 62e fête de l'indépendance de l'Etat d'Israël.

Le titre lui a été décerné en reconnaissance de son impact exceptionnel sur le développement du pays comme femme d'affaires et philanthrope, ses efforts pour réformer le secteur philanthropique israélien et son amitié chaleureuse envers l'université de Tel Aviv, y compris l'établissement récent du centre Raya Strauss pour la recherche sur les entreprises familiales.

Ratan Tata, Inde

Ratan N. Tata est un homme d'affaires et un personnage public indien renommé. Il a travaillé au Groupe Tata depuis plus de 50 ans, et en été président de 1991 jusqu'à 2012. Sous sa direction, le groupe est devenu une société mondiale d'une valeur de plus de 100 milliards de dollars. Il a été classé parmi les personnes les plus puissantes du magazine Forbes en 2011 et a reçu en 2008 le deuxième prix le plus élevé de l'Inde, le Padma Vibhushan.

Le titre lui a été attribué en tant que l'un des chefs d'entreprise et des philanthropes les plus influents de l'Inde, ses réalisations dans la consolidation des liens académiques, commerciaux et stratégiques entre l'Inde et une gamme de pays, y compris Israël, sa précieuse amitié envers l'université de Tel Aviv et son soutien au Fond d'investissement Momentum de Ramot.

Membres honorifiques de l'Université de Tel-Aviv pour l'année 2017

HonoriscausaHabima

Théâtre national d'Habima

Etabli à Moscou en 1917, le théâtre Habima a été le premier théâtre en hébreu professionnel au monde. Fondé à une époque où l'étude de la langue hébraïque était interdite, la mission du théâtre était de relancer la langue et la culture hébraïques comme moyen d'exprimer l'esprit du Peuple juif. Après avoir fonctionné à ses débuts sous les auspices du Theatre de Moscou, Habimah réalise en 1926 une tournée internationale à la suite de laquelle, deux ans plus tard, certains de ses membres le déménage dans la Palestine mandataire. Après plusieurs productions réussies à Tel Aviv, la troupe acquiert la réputation de théâtre national juif et, en 1945, elle s'installe dans son foyer permanent, qui a été entièrement rénové en 2012. Aujourd'hui, Habima comprend une troupe de plus de 80 acteurs et 120 professionnels des arts scéniques qui se consacrent à des dizaines de productions par année et participent aux meilleurs festivals du monde entier. Cette année il a fêté son centenaire.

Le titre de membre honoraire de l'Université de Tel-Aviv lui a été décerné en reconnaissance de son rôle d'icône culturelle israélienne, sa contribution essentielle à la revitalisation de la culture et de la langue hébraïques en général et à l'enrichissement de la scène culturelle de Tel-Aviv, la première ville hébraïque, en particulier, son riche répertoire de productions mises en valeur par le jeu exceptionnel de ses acteurs, ainsi que pour ses liens de coopération de longue date avec l'université de Tel Aviv au profit des arts du spectacle en Israël.

Shira Shofty, Israël

Éducatrice depuis plus de 40 ans, Shira Shofty est la directrice sortante de l'unité Dov Lautman pour les jeunes surdoués de l'Université de Tel-Aviv. L'unité, créée à la fin des années 1960, s'est consacrée à l'excellence et à l'élargissement de l'accessibilité à l'enseignement supérieur des jeunes talentueux, en mettant l'accent sur la périphérie sociale et géographique du pays. Sous la direction de Shira Shofty, il est devenu le plus grand centre d'excellence de son genre en Israël. Ces dernières années, Shira a concentré une grande partie de ses efforts à aider les Israéliens d'origine éthiopienne à s'intégrer dans la société israélienne. Elle a également travaillé avec les ONG dédiées à la promotion du statut de la femme, des valeurs démocratiques et de la paix en Israël..

Le titre lui a été attribué en reconnaissance de sa contribution florissante à la société israélienne pendant quatre décennies en tant qu'éducatrice inspirante et visionnaire, sa profonde conviction dans le rôle de l'éducation pour élargir les opportunités et combler les écarts sociaux et ses trente ans de services dédiés à l'université de Tel Aviv

Enfin, la médaille George S. Wise de l'Université de Tel-Aviv a été décernée au diplomate américain, Stuart E. Eizenstat.

Stuart Eizenstat est diplomate et avocat international, actuellement conseiller spécial auprès du secrétaire d'État aux questions relatives à l'Holocauste et négociateur en chef pour la Conférence des réclamations juives du gouvernement allemand. Il a été Conseiller principal en matière de politique intérieure de la Maison Blanche auprès du président Jimmy Carter, ambassadeur des États-Unis auprès de l'Union européenne et secrétaire adjoint américain du Trésor. En tant que Secrétaire d'État pour les questions sur l'Holocauste du Président Clinton, il a négocié avec succès des accords majeurs avec des pays européens sur la restitution de biens, le pillage des œuvres d'art et les comptes bancaires des survivants de l'Holocauste. Il a reçu la Légion d'honneur du gouvernement français et la médaille d'honneur du Conseil tchèque des victimes du nazisme. Il est titulaire un doctorat en droit de Harvard Law School.

Le titre lui a été attribué en reconnaissance de sa carrière illustre sous plusieurs administrations américaines, ses efforts infatigables pour garantir la justice pour les victimes de l'Holocauste, son engagement à perpétuer la mémoire et les leçons de l'Holocauste chez les jeunes, ses réalisations pour le renforcement des liens entre les États-Unis et Israël et son amitié profonde et durable envers l'État d'Israël.

"Les valeurs et le jugement sont au cœur de tous nos engagements. Mais ils doivent être soutenus par une recherche continue, une connaissance croissante et un examen sans compromis des faits. C'est pourquoi nous devons être reconnaissants à tous les lieux de la connaissance, et aujourd'hui à l'Université de Tel-Aviv. Je vous remercie encore une fois, non seulement pour l'honneur que vous nous attribuez, mais aussi pour votre contribution continue à notre bien commun", a déclaré le Dr. Mario Draghi dans son discours de remerciement au nom de tous les lauréats.

 

Sur les photos, de gauche à droite (Crédit: Israel Hadari):

1. Moshe Kaftan, directeur artistique d'Habima, l'actrice Lia Koenig, lauréate du Prix d'Israël, Odelia Friedman, directrice exécutive d'Habima et le professeur Joseph Klafter, président de l'Université de Tel-Aviv.Photo: Israel Hadari.

2. Tony Abbott, Ratan Tata, Pouran Nazarian, Raya Strauss, Stuart E. Eizenstat, le Prof. Qiu Yong, le Prof. Günter Stemberger et le Prof. Yaron Oz, recteur de l'UTA.

3. Le Prof. Mario Draghi et le Prof. Qiu Yong pendant la cérémonie.

4. Avi Kushnir et la troupe d'Habima dans un extrait de la comédie musicale Les Misérables.

 

Articles liés: 

Les créateurs du Dôme de Fer membres d’honneur de l'Université de Tel-Aviv

Le Premier Ministre canadien, Stephen Harper, a reçu le titre de Docteur Honoris Causa de l'Université de Tel-Aviv

Rénovation des archives théâtrales israéliennes à l'Université de Tel-Aviv

Les archives théâtrales israéliennes, le plus grand fonds d'archives théâtrales en Israël, ont été inaugurées à la bibliothèque Sourasky de l'Université de Tel-Aviv lors du conseil des Gouverneurs de l'Université, en présence de Zana et Bernard Murat, de Jean-Claude Trichet, président d'honneur des Amis français de l'UTA, du Prof. Zvika Serper, Doyen de la Faculté des Arts, de Muli Shapira, directeur de la culture de la station de  radio Galei Tsahal, et des acteurs français Evelyne Bouix et Gilles Cohen.

ArchivesNurit"C'est un grand jour pour nous", a déclaré le Prof. Nurit Yaari, ancienne directrice du Département de théâtre de l'Université, qui a été très impliquée dans la rénovation du Centre. Après avoir brossé un rapide historique du  théâtre israélien " central dans la formation de la culture nationale, mais aussi arène de débats et de dissensions", elle a rappelé les conditions dans lesquelles s'est déroulée la transformation du Centre. "La rénovation du centre de documentation s'est déroulée comme dans un conte de fée" a-t-elle raconté, se remémorant les dizaines de cartons empilés dans les sous-sols il y a encore deux ans, "lorsque les Amis français de l'UTA sont venu le visiter, et que Danielle Schemoul a proposé que le metteur en scène Bernard Murat vienne donner un Masterclass au Département de théâtre. Ce fut le début d'une merveilleuse amitié, et nous vous remercions du fond du cœur".

Le centre de documentation des arts scéniques a été créé en 1970 à l'initiative de Shimon Lev-Ari, professeur du Département de théâtre de l'université de Tel-Aviv, qui a collecté pas à pas auprès des acteurs et des metteurs en scène plus de 6000 fichiers et 1500 documents sonores et filmés, photos, et archives privées de personnalités célèbres du théâtre israélien.

Archivesplaque"Shimon Lev Ari était un acteur fabuleux" a rappelé le journaliste Muli Shapira, "mais de plus il avait un rêve : pérenniser l'idée du théâtre hébraïque, et même établir un véritable musée du théâtre israélien. Le théâtre est le seul art qui ne puisse réellement être conservé tel quel car c'est l'histoire d'une courte rencontre entre le public, la scène et les artistes. C'est pourquoi il est important de le préserver. Vous ne vous imaginez pas l'importance de ce que vous faites pour la préservation du théâtre israélien qui n'a pas de mémoire".

"Je suis très ému", a déclaré le metteur en scène Bernard Murat, grâce à la générosité duquel la rénovation du Centre israélien de documentation des arts de la scène a été rendue possible. "Nous avons assisté récemment à Paris, avec mon épouse Zana, à la rénovation des archives de la Grande Bibliothèque, et je suis impressionné de constater que le travail de classification réalisé ici correspond à la même méthode que celle employée à la Bibliothèque nationale à Paris.

La cérémonie, qui s'est déroulée dans une atmosphère d'émotion tangible a été clôturée par deux performances scéniques d'étudiants du Département de théâtre.

Archivesgroupe

Inauguration de l'auditorium du Musée israélien d'histoire naturelle à l'Université de Tel-Aviv en mémoire de Fabian-Cyril Boisson

L'auditorium Fabian-Cyril Boisson du musée Steinhardt d'histoire naturelle de l'université de Tel-Aviv, centre national d'Israël de biodiversité, qui sera prochainement ouvert au public, a été dédié par Colette Kerber à la mémoire de son fils bien-aimé, lors d'une émouvante cérémonie d'inauguration durant le Conseil des Gouverneurs de l'Université. L'auditorium sera le foyer principal des rencontres scientifiques et publiques qui se dérouleront au Centre.

Fabian Cyril Boisson Auditorium 2580x330 Yael Zur 9737Il a été offert au Musée par la regrettée Nathalie Kerber, sœur de Colette et tante de Fabian-Cyril Boisson.

"C'est la première cérémonie inauguratrice qui a lieu dans cet impressionnant  Musée" a relevé le Prof. Joseph Klafter, président de l'Université de Tel-Aviv, qui a remercié les Amis français de l'Université, en particulier Colette Kerber et sa sœur Nathalie pour leur générosité. "Ce bel auditorium  accueillera des conférences scientifiques et des évènements publics et soutiendra le Musée dans sa mission d'éduquer les nouvelles générations de jeunes Israéliens sur la nature et l'environnement. Colette et sa famille sont des sionistes engagés. Nous sommes très honorés de ce don et apprécions votre générosité".

"Le jeune Fabian-Cyril, décédé il y a dix ans, avait poursuivi des études de géopolitique" a rappelé le Prof. François Heilbronn, président des Amis français de l'UTA. "Son rêve était de venir étudier en Israël. Nous sommes heureux  que son souvenir soit perpétué par cet auditorium qui représente la science et l'avenir".

"Un petit garçon curieux qui aimait les plantes..."

Le musée Steinhardt servira de Centre national de l'État d'Israël pour les études sur la biodiversité. Il abritera plus de 5 millions de spécimens d'animaux et de plantes représentant le patrimoine naturel de la région. "Il aura trois missions" a déclaré la directrice du Musée, le Prof. Tamar Dayan: "présenter un panorama de la biodiversité dans la région, servir de foyer d'études à plus de 500 chercheurs qui l'utiliseront comme centre de recherche, mais aussi éveiller les jeunes esprits à la beauté et à la complexité de la nature, enrichir leur imagination et développer leur curiosité scientifique".

Colette Kerber, femme de lettres connue sur la scène littéraire parisienne et propriétaire de la librairie Les Cahiers de Colette, a ému aux larmes toute l'assistance lorsqu'elle a partagé sa joie et sa souffrance du fait que le nom de son fils soit présent dans ce magnifique auditorium: " C'était un petit garçon curieux qui aimait les plantes, les animaux et la nature. Lorsque nous avons visité l'Université de Tel-Aviv, ma sœur décédée, Nathalie, et moi-même, nous avons décidé que c'était le bon endroit pour commémorer sa mémoire".

La cérémonie d'inauguration a été animée par la conférence du Dr. Noa Shenkar, spécialiste de taxonomie du musée Steinhardt, qui a présenté ses recherches sur les ascidies, petites créatures marines qui vivent dans les récifs coralliens.

C'est le second auditorium consacré à la mémoire de Fabian-Cyril Boisson. Le premier a été inauguré en 2009 sur le campus de l'Université dans le bâtiment des Professions de la santé.

 

Sur la photo, de gauche à droite: le Vice-président de l'UTA pour le développement des ressources Amos Elad, le président des Amis français de l'UTA, le Prof. Francois Heilbronn, Colette Kerber, le Président de l'UTA, le Prof.Joseph Klafter, après la pose de la mezouza à l'entrée de l'auditorium. Crédit: Yael Zur

Le Prix de l'Université de Tel-Aviv pour le meilleur entrepreneur d'Israël remis aux PDG du géant de la mode Castro

Le Prix Hugo Ramniceanu 2017 du meilleur entrepreneur d'Israël a été décerné à Etty et Gaby Rotter, co-PDG de Castro, la plus grande chaine vestimentaire du pays, en reconnaissance de leur l'impact profond sur le développement de l'économie et de l'industrie en Israël. Le Prix leur été remis par Monique Barel, fille du regretté industriel philanthrope, en présence de Jean-Claude Trichet,  ancien Président de la Banque centrale européenne et ancien Gouverneur de la Banque de France, président d'honneur des Amis français de l'Université de Tel-Aviv, et du Prof. Joseph Klafter, président de l'Université.

RamniceanuLe Prof. François Heilbronn, président des Amis français de l'Université, a rendu hommage à Hugo Ramniceanu, premier président de l'Association, dont la visée d'excellence de l'entreprenariat en Israël a abouti à la création du prix. "Hugo était un Juif exemplaire, généreux, orienté vers la famille et l'entreprenariat. Ce prix est emblématique de sa personnalité" a ajouté Jean-claude Trichet.

Le Prix Ramniceanu 2017 a été décerné à Etty et Gaby Rotter en reconnaissance de leur impact profond sur le développement de l'économie et de l'industrie en Israël, des qualités de leadership dont ils ont fait preuve en dirigeant depuis près de 40 ans la société Castro, qu'ils ont transformé d'une petite boutique en un réseau commercial employant 5500 personnes avec des succursales dans tout le pays et des ventes de 450 millions de dollars par an, et pour leur soutien continu de l'enrichissement scientifique par le financement de bourses pour les jeunes chercheurs de l'Université de Tel-Aviv.

Entre tradition et innovation

"Nous avons réalisé combien l'UTA pouvait s'identifier avec la famille Rotter", a déclaré le Prof. Joseph Klafter: "équilibre entre tradition et innovation, et développement de la conscience sociale. L'Université a la chance de bénéficier du soutien de la famille Rotter depuis sa création".

Etty Rotter, fille d'Aaron Castro, fondateur de la compagnie, elle-même détentrice d'un MBA de l'Université de Tel-Aviv, qui dirige aujourd'hui les studios Castro Models avec son mari, s'est avouée très émue par ce prix: "La valeur de l'excellence a toujours été prééminente pour mes parents, fondateurs de Castro. De mon père, j'ai appris que nos devoirs sont nos privilèges". Elle raconte que dans années 80, la petite boutique de mode ouverte par ses parents sur l'avenue Allenby dans les années 50 s'est trouvée confrontée à des difficultés, et son mari Gaby Rotter a été engagé pour aider son père à la fermer. "Au lieu de cela, nous avons choisi le risque". En 1985, ils ouvrent une autre boutique sur la rue Dizengof, et peu à peu d'autres succursales dans tout le pays. "La mode est une manière de vivre, l'excellence est notre devise et l'optimisme est la règle du jeu".

Ramniceanu bourses"Vous êtes l'exemple parfait de ce que mon père désirait" a déclaré Monique Barel en leur remettant le prix: "Vous travaillez en couple et dans le domaine du textile comme lui, vous avez commencé modestement et êtes aujourd'hui côtés en bourse. Que ce Prix vous apporte chance et bonheur".

Etty et Gaby Rotter ont fait don du Prix, en le doublant, au bénéfice des bourses d'étudiants de l'Université.

La bourse Hugo et Valérie Ramniceanu, remise à la même occasion, a été attribuée à un étudiant de première année en économie, Maksim Frishberg.

 

Articles liés:

Le Prix Hugo Ramniceanu aux fondateurs de Waze

Rami Lévy lauréat du Prix d’économie Ramniceanu pour le meilleur entrepreneur d’Israël

Le Prix Ramniceanu 2016 du meilleur entrepreneur d'Israël remis au Dr. Fischer

Remise du Prix d'architecture Michel Gelrubin 2017 à l'Université de Tel-Aviv

Le Prix Michel Gelrubin a été remis comme chaque année par son fils Samuel, président du groupe Terrot, aux étudiants les plus talentueux du Département d'Architecture de l'Université de Tel-Aviv, dans le cadre du Conseil des gouverneurs de l'Université, en présence du Prof. François Heilbronn, président des Amis français de l'Université et du Dr. Eran Neuman, directeur du Département d'architecture. Cette année, le Prix était consacré au concept "Live & Work" qui permet de combiner lieu de vie et espace de travail dans un même projet architectural. Les lauréats sont les étudiants Asaf Jan et Noy Ilan pour leur projet "Mi".

Ilan ZanFrançois Heilbronn a tout d'abord remercié la famille Gelrubin-Benitah-Birène, trois générations de donateurs fidèles de l'Université de Tel-Aviv, et présenté le jury, composé de Samuel Gelrubin, des architectes français Philippe Maidenberg et Daniel Bismut, qui ont travaillé avec les étudiants, du Dr. Eran Neuman et du célèbre architecte Jean Nouvel.

Le Dr. Neuman a également remercié la famille, relevant qu'au-delà de la compétition annuelle, qui motive les étudiants et leur fait donner le meilleur d'eux-mêmes, la donation permet de même au Département l'acquisition de matériel sophistiqué, comme des machines de découpe au laser. Cette année encore, les étudiants ont également pu réaliser deux voyages d'étude de deux semaines chacun, l'un à Berlin, l'autre à Tokyo, source incommensurable d'inspiration et de connaissances qui les aideront dans la réalisation de leurs projets architecturaux.

Encourager la créativité des étudiants

Dans le cadre de la compétition, les étudiants ont travaillé cette année sur le concept du live-work avec pour objectif de créer un intérieur modulable de 70 m2 maximum permettant d’allier les notions d’espace de travail et de lieu à vivre, en examinant la relation entre espace privé et public, intérieur et extérieur.

Philippe Dqniel"Le Prix a pour objectif d’encourager la créativité des étudiants au travers de sujets innovants. Après une boutique de mode, la conception d’un loft et le design d’un hôtel parisien les années précédentes, nous avons souhaité cette année les faire travailler sur le concept de live-work, devenu récemment un thème de réflexion très important suite au développement exponentiel de nouveaux modes de vie liés à une plus grande flexibilité du travail et aux nouveaux outils numériques ", explique Samuel Gelrubin.

Sur les huit projets en compétition, le projet " Mi " des étudiants Asaf Jan et Noy Ilan, réalisé sous la direction du Prof. Phillip Friedman, a été choisi à l’unanimité par le jury. Les étudiants ont imaginé un appartement/boutique d’artisan tapissier d’un genre nouveau, faisant à la fois office de lieu de vie, d’atelier et de showroom.

Samuel Gelrubin aux étudiants: "Mon père aurait été fier de chacun d'entre vous"

Le projet a été pensé au cœur du quartier Kiryat Hamelacha, au sud de Tel-Aviv. Composé de quatre rangées de bâtiments identiques en béton brut construits dans les années 60, le quartier est aujourd’hui en pleine mutation, et de nombreux artistes sont venus y installer leurs ateliers et leurs galeries.

" Mi " (" Minimalism and Inflatables ") repose sur deux éléments : d’une part un espace ultra minimaliste en marbre noir et blanc et, d’autre part, des meubles gonflables colorés rendant l’espace complètement modulable et adaptable à l’activité. L’" appartement " est divisé en trois parties : une entrée, le " foyer ", composée d’une salle d’eau-cuisine et de toilettes - faisant la transition entre l’extérieur et l’intérieur, une grande pièce à vivre, et un espace de travail. L’entrée et la pièce principale sont séparées par un mur de rangement " intelligent " contenant un système de pompe à air où sont stockés tous les meubles dégonflés. Les meubles sont gonflés et ensuite placés sur le grand socle central en marbre conçu comme un " autel ", faisant également office de table grâce à sa surélévation. Selon la destination des meubles gonflés, la pièce se mue tour à tour en espace de repos, de repas, ou d’exposition des créations.

" C'est la quatrième année consécutive que ce prix est remis, et à chaque fois je suis impressionné par toutes vos idées"  a déclaré Samuel Gerulbin qui a remis le prix aux étudiants. "Mon père aurait été fier de chacun d'entre vous", a-t-il ajouté.

Kadosh wolfLe troisième prix a été remis à Rotem Kadosh, Daniel Wolf pour leur projet "Photographer's Studio and Residence", sous la direction de l'architecte Esti Carmon.

Le deuxième prix ex-aequo est revenu aux étudiants Shir Weintaub et Itzhak Shor, et Shy-Lee Tal et Maya Mazuz.  

Page 1 sur 6