Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

Aucun événement

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


L'excellence à l'Université de Tel-Aviv: Faites connaissance avec l'étudiante qui a remporté un prix international de physique et aéronautique à 17 ans.

A l'occasion de la Journée Internationale de la Femme, faites la connaissance de Tova Hanimov, étudiante de quatrième année en Ingénierie à l'Université de Tel-Aviv, qui a remporté la compétition "First step to Nobel Prize in Physics" (Premier pas vers le Prix Nobel en Physique) à l'âge de 17 ans et le "Prix Intel pour les femmes" cette année.

tovahanimovÀ 17 ans, alors qu'elle était élève du lycée Shapira de Netanya, Tova Hanimov, aujourd'hui âgée de 23 ans et étudiante en quatrième année de BA en génie électrique à l'Université de Tel-Aviv, a remporté la première place de la compétition "First step to Nobel Prize in Physics" pour son essai sur "l'effet Magnus dans les avions légers". En février dernier, elle a reçu le "Prix Intel femmes" pour ses réalisations et sa contribution à la communauté, prix qui comprend entre autre une bourse de plusieurs dizaine de milliers de shekels.

Sans parler des innombrables récompenses qu'elle a décroché depuis ses années de lycée, y compris la première place de la compétition en informatique du Collège d'ingénierie Ort Braude, une mention honorable de l'Institut Weizmann, et même le titre d'"Orateur de l'année" en classe de terminale à Netanya.

Tova Hanimov, qui a immigré d'Ouzbékistan en Israël à l'âge de cinq ans, est actuellement attachée d'enseignement à la faculté d'ingénierie de l'Université de Tel-Aviv. En parallèle elle travaille dans une société de HighTech et donne des conférences sur l'entrepreneuriat et l'autonomisation des femmes.

"A Intel, ils ont décidé cette année de choisir des étudiantes exceptionnelles dans toutes les universités. J'ai été sélectionnée pour la Faculté de génie électrique de l'Université de Tel-Aviv. Le choix tenait compte des activités de bénévolat et de la contribution à la communauté", a-t-elle expliqué dans une interview à YnetNetanya. "Ils ont pensé que j'arrivai à faire passer ma perception du monde à des publics de femmes".

Au cours des conférences qu'elle donne dans divers cadres, elle a un mantra: viser haut. "Visez le ciel, maximum vous tomberez entre les étoiles. " dit-elle. "Descendre c'est toujours possible. Si vous visez 100 vous obtiendrez 80, mais si vous visez 80 vous obtiendrez 60".

À une époque où de plus en plus de femmes se tournent vers la haute technologie, elle affirme que la domination masculine dans ce domaine est encore très perceptible: "Dans le Génie électrique il y a beaucoup plus d'hommes que de femmes, parce que davantage d'hommes se dirigent vers les filières considérées comme concrètes, scientifiques et technologiques. L'éducation des hommes et la profession qu'ils choisiront dans leur vie sont encore stéréotypées. En tant que femme, l'entourage vous dit, 'qu'est-ce que tu as besoin de la physique?' Et c'est triste. Etant enfant je m'amusais toujours avec des maquettes d'avions et je fréquentais des ateliers d'électronique. Je ne pensais pas faire quelque chose de spécial, jusqu'à ce que j'arrive au moment du choix d'une section au lycée et que je m'aperçoive que certaines filles ne considéraient pas comme naturel ce qui était évident pour moi ".

"Il est important de s'entourer de personnes positives qui nous soutiennent, encouragent nos rêves, et n'ont pas peur d'être différentes de la norme. Si j'avais voulu aller avec la norme sociale, je n'aurais pas fait la moitié de ce que j'ai fait" dit-elle, ajoutant: " Je crois peu à la chance, mais beaucoup aux actions".

Premier colloque à Paris suite au partenariat entre l'Université de Tel-Aviv et l'Ecole française aux 6 Prix Nobel dont Pierre et Marie Curie et Pierre-Gilles de Gennes

L'Ecole supérieure de Physique et de chimie industrielle de la Ville de Paris (ESPCI) qui a donné au monde 6 Prix Nobel : Pierre et Marie Curie (2 pour elle), Frédéric Joliot-Curie, Georges Charpak, Pierre-Gilles de Gennes  a organisé les 6 et 7 mars dans ses locaux illustres à Paris, un colloque joint avec les départements de Physique et de Chimie de l’Université de Tel-Aviv sur la Physique molle. Selon le Prof. François Heilbronn, Président des Amis français de l'Université de Tel-Aviv, qui soutiennent le projet de partenariat entre les deux institutions, il s'agit d'un "premier pas vers des échanges d’étudiants, de professeurs et de recherches conjointes entre l’université de Tel-Aviv et l’ESPCI".

colloque ESCPI"Anne Hidalgo, après avoir visité l’université de Tel-Aviv en 2015 avait souhaité qu’un partenariat soit signé entre l’ESPCI qui dépend de la Ville de Paris et l’UTA, ce qui fut fait l’année dernière.

Un an plus tard dans une atmosphère très conviviale 10 professeurs de Physique, de Chimie et de Médecine de l’université de Tel-Aviv sont venus à Paris à la rencontre de leurs collègues.

Marie-Christine Lemardeley, Adjointe à la Maire de Paris, chargée de toutes les questions relatives à l'enseignement supérieur, la vie étudiante, la recherche et Présidente du Conseil de l’ESPCI, et le Professeur Jean-François Jouany, Directeur de l’Ecole étaient présents pour saluer les participants. Ils se réjouirent de cette coopération de très haut niveau entre les meilleurs scientifiques français et israéliens dans ces domaines essentiels de la recherche.

"Echanges, passions communes, mais surtout de nouveaux projets pour faire avancer la science entre la France et Israël. Quand les anglais ont la bêtise de boycotter la science israélienne, Paris et l’ESPCI répondent : travaillons ensemble", ajoute le Prof. Heilbronn, qui se réjouit de ce "premier pas vers des échanges d’étudiants, de professeurs et de recherches conjointes entre l’université de Tel-Aviv et l’ESPCI".

Sur la photo (au premier rang de gauche à droite): Elie Raphael (ESPCI), Jean-François Joanny (président de l'ESPCI), Marie-Christine  Lemardeley, Adjointe à la Mairie de Paris, François Heilbronn, président de l'AFAUTA, Monique Barel (AFAUTA), Danielle Schemoul (AFAUTA) – Deuxième rang:  Roey Amir (UTA), Yael Roichman (UTA), Eran Pelrson (UTA), Roy Beck-Barkai (UTA), Yair Shokef (UTA) – 3e rang: Shlomi Reuveni (UTA), Haim Diamant (UTA), Michael Koslov (UTA), Anke Linder (ESPCI), Benoit Roman (ESPCI).

Un Institut d'anthropologie unique en son genre va ouvrir ses portes à l'Université de Tel-Aviv

Le premier institut d'anthropologie d'Israël va s'ouvrir, au Centre Dan David d'Études d'histoire de l'homme de l'Université de Tel-Aviv. Fruit de l'initiative conjointe de l'Université et de l'homme d'affaires américain Vladimir Shmunis, dont il portera le nom, il aura pour but d'approfondir la compréhension de l'évolution de l'homme moderne et de ses origines.

israel hershkowitzLe donateur, Vladimir Shmunis, PDG et fondateur de la société RingCentral, fournisseur international de services d'informatique en nuage pour les entreprises, et son épouse Sana ont fait don d'un million de dollars pour cet impressionnant projet.

Dans le cadre du nouvel institut, des spécialistes d'anthropologie physique travailleront de concert avec des chercheurs de disciplines connexes afin d'approfondir notre compréhension de l'origine de l'homme moderne et de son développement. L'Institut disposera d'un équipement de laboratoire ultra-moderne, offrira des bourses de recherche, et entreprendra des fouilles sur des sites préhistoriques. Il se donnera de plus pour tâche de développer l'intérêt du public pour l'étude de l'évolution humaine et de la préhistoire.

Le Centre Dan David d'Études de l'histoire humaine de l'Université de Tel-Aviv, dont l'Institut d'anthropologie Shmunis fera partie, détient l'une des collections anthropologiques les plus riches du monde, comprenant des reliques rares de 1,5 millions d'années d'évolution humaine au Moyen-Orient.

 "Confucius a dit: Etudiez le passé si vous voulez deviner l'avenir", rappelle le Prof. Israel Hershkovitz du Département d'anatomie et d'anthropologie, qui dirigera le nouvel institut. "Le principal défi de l'Institut d'anthropologie Shmunis sera de comprendre qui nous sommes et d'où nous venons. Ce sera le premier institut israélien consacré exclusivement à l'évolution humaine. En plus de ses équipements de pointe, il réalisera des études en laboratoire et sur le terrain sur la variété des processus biologiques et culturels qui ont façonné la race humaine".

 "J'espère", ajoute le Prof. Hershkovitz, "qu'avec le temps l'Institut Shmunis pourra jouer un rôle central dans la recherche internationale en biologie et anthropologie".

La construction de l'institut sera achevée dans les prochains mois.

Révolution dans les conditions d'admission à l'Université de Tel-Aviv: des cours en ligne pour remplacer les tests psychométriques

L'Université de Tel-Aviv a annoncé une nouvelle filière d'admission qui permettra, pour la première fois en Israël, d'entrer à l'université sans passer de tests psychométriques. But: "élargir l'accès au campus à d'autres couches de la population"

Revolutiontauonline 580Jusqu'à présent les étudiants étaient acceptés à l'université sur la base d'une moyenne pondérée réalisée à partir des notes obtenues au baccalauréat et de celle des tests psychométriques. La nouvelle filière (qui coexistera avec  l'ancienne) leur permettra de suivre un certain nombre de cours en ligne que l'université mettra à leur disposition, sanctionnés par un examen. Une note à l'examen supérieure à 85 fera bénéficier le candidat de 5 points de bonus qui viendront s'ajouter à la moyenne (10 pour deux cours).

Pour les candidats qui auront passé avec succès les examens de trois cours en ligne s'ouvrira une filière d'entrée à l'université sans examen psychométrique. La note prise en compte pour l'admission sera alors basée exclusivement sur une moyenne entre les notes du bac et  celles des trois cours en ligne. Chaque faculté établira sa propre combinaison de cours en ligne disponibles dans ce but.

En plus des points de bonus pour l'admission à l'université les cours en ligne feront bénéficier les candidats de crédits universitaires qui seront à leur disposition pendant la durée de leurs études.

Actuellement, l'université offre neuf cours en ligne de type FLOT (Formation en ligne ouverte à tous, en anglais "MOOC" - Massive Online Open Course, c'est-à-dire des cours en ligne ouverts au public). Les cours disponibles traitent de sujets variés dans le domaine des sciences humaines, sociales, droit, sciences de la vie, ingénierie et sciences exactes.

L'UTA développe actuellement trois autres cours en ligne, et la commission budgétaire de l'enseignement supérieur lancera bientôt un nouvel appel d'offres pour financer des cours supplémentaires.

Selon le recteur de l'Université de Tel-Aviv, le Prof. Yaron Oz : "le succès à des cours universitaires en ligne peut prédire la réussite ultérieure dans les études universitaires, c'est pourquoi l'UTA a choisi d'ajouter aux canaux traditionnels d'admission à l'université l'utilisation des plates-formes numériques".

Le Président de l'Université de Tel-Aviv, le Prof. Joseph Klafter, a relevé que: "L'Université travaille à l'élaboration de nouvelles méthodes d'enseignement appropriées à l'ère numérique". Selon lui: "Le but de la nouvelle filière est d'abord et avant tout de rendre le campus accessible à d'autres populations. Elle s'intègre à l'intérieur d'une tendance mondiale, à laquelle participent toutes les universités d'élite dans le monde qui développent et mettent en œuvre des moyens numériques novateurs aux différentes étapes de sélection, d'admission, d'enseignement et d'apprentissage; ceci pour réaliser une vision sociale et universitaire commune d'accessibilité à l'enseignement supérieur ".

Le Ministre de l'Éducation Naftali Bennett, a déclaré: "Je salue l'initiative de l'Université de Tel-Aviv, qui met en pratique deux des principaux objectifs que nous nous sommes fixés : la réduction des disparités et la promotion de l'accessibilité à un enseignement adapté au 21e siècle. L'apprentissage numérique peut être une formidable opportunité pour intégrer des populations qui se sont jusqu'à présent retrouvées en-dehors de l'université".

Le Prof. Yaffa Zilbershats, présidente de la commission budgétaire de l'enseignement supérieur a déclaré que la promotion de l'apprentissage numérique était un objectif central du nouveau programme pluriannuel du système d'enseignement supérieur en Israël. "La décision de l'Université de Tel-Aviv est une étape importante dans l'utilisation de l'outil de l'apprentissage numérique dans la pénétration de l'enseignement supérieur au sein de toutes les couches de la société israélienne à tous les stades de la vie."

Plus d'informations (en hébreu) sur :

https://go.tau.ac.il/b.a/mooc-acceptance

Contact:

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le vice-président de l'Université de Tel-Aviv décoré au nom du Roi d'Espagne

Le vice-président de l'Université de Tel-Aviv, le Prof. Raanan Rein, a reçu au nom du roi d'Espagne Felipe VI, l'insigne de Commandeur de l'Ordre du Mérite civil du Royaume d'Espagne, des mains de l'Ambassadeur d'Espagne en Israël, Fernando Carderera. La décoration, remise au Prof. Rein lors d'une cérémonie festive qui s'est tenue sur le campus de l'Université en présence de son président, le Prof. Joseph Klafter, lui a été octroyée pour ses longues années de travail en faveur de la promotion des relations académiques et culturelles entre Israël et l'Espagne, à la fois comme chercheur et en tant que vice-président de l'Université de Tel-Aviv.

 raanan rein spain 580«Ce prix est l'expression de la reconnaissance de l’apport du Prof. Rein à la recherche sur l'historiographie de l'Espagne contemporaine, et du fait qu'il a, au fil des ans, formé une nouvelle génération de chercheurs dans ce domaine, ainsi que de sa contribution au renforcement des liens culturels et universitaires entre Israël et l'Espagne », a déclaré l’Ambassadeur.

 

Avant l'établissement des relations diplomatiques officielles

Depuis des années le Prof. Rein œuvre au renforcement des liens académiques entre les deux pays. «Nous avons commencé à organiser des conférences et des événements sur l'Espagne à l'Université de Tel-Aviv avant même l’établissement officiel des relations diplomatiques entre les deux pays en 1986, et ces liens ne se sont jamais interrompus, même pendant les périodes difficiles des Intifadas et des opérations militaires, alors que les universitaires d'autres Etats avaient préféré se mettre à l’écart  d'Israël » remarque le Prof. Rein, qui ajoute: «Je suis moi-même membre de diverses revues d'histoire et de politique espagnoles, ainsi que du conseil d'administration de la première et unique Chaire d'études d'Israël en Espagne, à l'Université Juan Carlos de Madrid ».

«Il est très émouvant, lorsque vous étudiez l'histoire d'un autre pays pendant 30 ans, que votre travail soit reconnu et respecté également par le pays étudié, cela donne un profond sentiment très satisfaction. Ma fierté a redoublé lorsque j’ai vu parmi les participants à la cérémonie certains de mes anciens étudiants. Je suis fier des livres sur l'histoire de l’Espagne que j'ai publiés, mais également de ceux écrits par mes anciens doctorants ».

En plus de son poste de vice-président de l'Université de Tel-Aviv, le Prof. Rein est préposé à la Chaire d'histoire espagnole et latino-américaine au nom dElias Sourasky de l’Université. Il est l'auteur et l'éditeur de plus de trente livres et de dizaines d'articles sur divers sujets liés à l'histoire de l'Espagne et de l'Argentine. Le gouvernement argentin lui a décerné en mai 2009 la médaille de Commandeur de l'Ordre du Libérateur Général San Martin pour sa contribution à l'Argentine et à sa culture.

 

Sur la photo: Le Prof. Raanan Rein, vice-président de l'Université de Tel-Aviv, et l'ambassadeur d'Espagne en Israel, Fernando Carderera.

Articles liés:

Un historien de l'Université de Tel-Aviv explore les Olympiades oubliées de 1936 à Barcelone