Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Ouverture de l'Institut Alrov d'Etudes sur l'Immobilier

Alfred Akirov et le Prof. Yosef KlafterL'Institut Alrov d'Etudes sur l'Immobilier a été ouvert cet été dans le cadre de la Faculté de Gestion de l'université de Tel-Aviv, grâce à un don de 2,5 millions de dollars de l'homme d'affaires et milliardaire Alfred Akirov. Il est destiné aux étudiants ainsi qu'aux personnes déjà engagées dans la vie économique, qui y bénéficieront d'une formation universitaire et y trouveront les outils nécessaires pour développer des capacités qui les rendront aptes à devenir des entrepreneurs créatifs dans la branche de l'immobilier en Israël. L'Institut sera dirigé par le Prof. Eli Amir de la Faculté de Gestion.

L'institut Alrov proposera un large choix de cours visant à développer les connaissances et les capacités des étudiants dans le domaine de la gestion, de l'enseignement et de la recherche. Il initiera un nouveau dialogue entre le monde de l'immobilier et le celui de l'académie et encouragera la collaboration avec l'industrie et les instituts immobiliers à l'étranger – dans le but de promouvoir l'économie israélienne en général et sa branche immobilière en particulier.

De plus, l'Institut offrira des activités et une formation professionnelles pour les dirigeants et les entrepreneurs du domaine de l'immobilier israéliens et étrangers, afin de leur permettre d'améliorer leurs connaissances sur le terrain de la gestion immobilière. Ces activités comprendront des cours dans le cadre des différents programmes de MBA de la Faculté, un programme de formation de dirigeants spécialisés dans le domaine de l'immobilier, des cours abrégés de développement professionnel etc. Par ailleurs, l'Institut Elrov organisera des colloques et des journées d'études pour diffuser les connaissances dans le domaine de l'immobilier et favoriser la transparence de la branche en Israël.

Le Prof. Asher Tichler, doyen de la faculté de Gestion, a également annoncé que l'Institut allait mettre sur pied un indice trimestriel du logement dans les grandes métropoles du pays. Selon lui, il existe bien des indices du marché du logement en Israël, mais pas un indice de prix fiable du marché immobilier commercial. La mise au point d'un tel indicateur est important pour les prises de décisions individuelles autant que pour l'économie dans son ensemble.

Le président de l'université de Tel-Aviv, le Prof. Yosef Klafter a insisté sur l'importance de la création de cet Institut, qui constituera un pont entre la connaissance universitaire et le monde de l'industrie et de la gestion et contribuera grandement au développement de la branche de l'immobilier en Israël. Il a souligné que la protestation sociale nationale des années 2011-2012 a éclaté en partie à cause de la crise du logement: "Il est clair qu'une branche immobilière productive est vitale pour la croissance économique du pays et pour lui permettre de faire face aux défis sociaux et aux problèmes posés par l'environnement" a-t-il ajouté.

TAU parmi les principales universités productrices de start-up

start-up580 1D'après une étude réalisée par le blogueur américain Max Woolf, à partir de la base de données CrunchBase sur les entreprises de technologie américaines, l'université de Tel-Aviv se trouve au 15e rang des institutions productrices de start-up aux Etats-Unis. Elle est la seule institution non américaine à figurer sur cette liste.

L'étude de Max Woolf avait pour but de déterminer quelles sont les universités qui produisent le plus grand nombre de start-up aux Etats-Unis. A partir de la base de données CrunchBase, il a vérifié l'université d'origine des fondateurs de 2500 start-up américaines ayant réussi à recruter des capitaux auprès de fonds d'investissement en capital à risque. En tête de liste se trouvent l'université de la Silicon Valley, Standford, avec 193 sociétés cotées sur CrunchBase, Harvard (120), le Massachusetts Institute of Technology (99), l’Université de Californie, Berkeley (85), et l’Université de Pennsylvanie (57).  Etonnamment, l'université de Tel-Aviv est apparue sur cette liste, au quinzième rang, à égalité avec l'université Duke de Caroline du nord, avec 21 start-up ayant réussi à recruter des fonds. C'est la seule institution non américaine qui soit apparue sur la liste.

Les anciens élèves de l'université de Tel-Aviv se sont également illustrés selon un des principaux paramètres analysés: les capitaux recrutés lors de la première levée de fonds. "Les créateurs de start-up … ont besoin de beaucoup de capitaux à risque" explique Woolf. "Seuls ceux qui ont des idées véritablement innovantes parviennent à les recruter". Les start-up créées par des diplômés de TAU sont parvenu à lever 5;5 millions de dollars de financement lors du premier "tour de table", ce qui les situe à la 4e place selon ce critère, après Carnegie Mellon University, Princeton et UCLA, et avant Havard, Standford et Yale.

9 des 26 anciens étudiants fondateurs des start-up apparaissant sur cette liste sont diplomés en mathématiques et en sciences de l'informatique, six en business et gestion, quatre ont un diplôme d'ingénieurs, trois en économie, deux en philosophie, un en sciences de la vie et un en histoire et éducation.

Le président de l'université, le Prof. Joseph Klafter c'est dit "content de ces résultats, qui témoignent de l'innovation et de l'esprit d'entreprise qui imprègnent l'université de Tel-Aviv"

Parmi les start-up fondées par des diplomés de l'université de Tel-Aviv cotées sur Crunchbase, on trouve : Waze, Palo Alto Networks, 5min Media et Goodmail Systems.

Tous les membres de la délégation israélienne aux olympiades internationales de mathématiques ont été médaillés

Parmi les six participants de la délégation quatre suivent les cours de la filière d'excellence pour lycéens de l'Ecole de Mathématiques de la Faculté des Sciences exactes de l'université de Tel-Aviv.

santa martha3 1Les Olympiades internationales de mathématiques 2013 se sont déroulées du 21 au 27 juillet dans la ville de Santa Martha en Colombie. Y participaient 528 candidats provenant de 97 pays. Les six concurrents israéliens: Omri Solan, Amotz Oppenheim, Yohav Krauz, Tom Kalvari (étudiants du programme d'excellence de l'Ecole de Mathématiques de l'université), Nitzan Tur et Ofer Grossman ont tous reçus une médaille. Omri Solan a gagné une médaille d'or et obtenu la 5e place sur l'ensemble des participants; Amotz Oppenheim, Tom Calvai et Nitzan Tur ont gagné des médailles d'argent, et Yoav Krauz et Ofer Grossman des médailles de bronze.

Les six élèves pourront s'inscrire d'office en licence à la Faculté d'Ingénierie et à la Faculté des Sciences exactes, dans les Départements de Mathématiques, de Physique et Astronomie, de Géophysique et des Sciences planétaires ainsi qu'à l'Ecole de Chimie.

Les Olympiades internationales de mathématiques sont un championnat international destiné aux élèves en fin d'études secondaires. Elles ont lieu chaque année dans un pays différent. L'épreuve consiste à résoudre sur deux jours, en deux séances de 4 heures et demie, deux séries de trois problèmes entre autres de géométrie, d'algèbre, et d'analyse combinatoire.

La délégation israélienne dans son ensemble a été classée à la 13e place sur les 97 équipes. Son entraîneur, Lev Radzivilovsky est étudiant de maîtrise à l'Ecole de Mathématiques de l'université de Tel-Aviv. L'entraînement de la délégation comprend des rencontres hebdomadaires ainsi que des périodes de stage qui se sont déroulés cette année à l'Institut Weizman.

 

Une jeune chercheuse de l'université de Tel-Aviv a reçu le Prix L'Oréal –Unesco pour les Femmes et la Science

image002Deux jeunes doctorantes ont reçu cette semaine le prestigieux Prix national L'ORÉAL UNESCO pour les Femmes et la Science, attribué chaque année dans près de 50 pays, en partenariat avec les filiales du groupe L'Oréal et les commissions nationales pour l'Unesco. Adit Naor du Département de Microbiologie moléculaire et de Biotechnologie de la Faculté des Sciences de la Vie de l'université de Tel-Aviv se l'est vu attribué pour son travail sur l'évolution des archéobactéries, microorganismes unicellulaires considérés comme les ancêtres de la vie sur terre. La seconde doctorante lauréate est Nathalie Zeitouni, de l'université Ben-Gourion de Beersheba, spécialisée dans l'étude des microbes produisant des cristaux magnétiques.

Les deux jeunes chercheuses ont été sélectionnées par un jury composé de scientifiques de haut niveau, dont le Prof. Ada Yonath, lauréate du Prix Nobel de chimie en 2009. Elles recevront chacune un prix de 50 000 shekels et seront les candidates israéliennes au Prix international Unesco-Loréal de 2014.

La cérémonie s'est déroulée en présence de l'ambassadeur de France Christophe Bigot, du Ministre israélien de la Science, de la Technologie et de l'Espace Yaakov Péri, ainsi que de Nava Ravid, CEO de L'Oréal Israël. 

Depuis 15 ans, la Fondation L'Oréal et l'Unesco récompensent des scientifiques émérites et encouragent de jeunes chercheuses de tous les continents à travers le programme "Pour les Femmes et la Science". Chaque année 5 prix internationaux sont décernés à des chercheuses chevronnées d'exception, et 15 doctorantes ou post-doctorantes en sciences de la vie sélectionnées dans le monde entier se voient attribuer des bourses internationales. Depuis trois années de suite, de jeunes scientifiques israéliennes ont obtenu cette bourse internationale, la dernière étant Osnat Zomer-Penn, alors doctorante au Département de Recherche cellulaire et d'Immunologie de la Faculté des Sciences de la Vie de l'université de Tel-Aviv, et actuellement post-doctorante à l'université de Washington. Le montant de cette bourse s'élèvera cette année à 40 000 dollars, et les deux doctorantes israéliennes ont bon espoir d'être parmi les lauréates.

Un élève de l'équipe israélienne a obtenu la médaille d'or aux Olympiades internationales d'informatique de 2013

Le lycéen Daniel Hadas a reçu la médaille d'or lors de la 25eOlympiade internationale d'Informatique (IOI) de 2013, qui vient de se dérouler à Brisbane, en Australie. Les membres de l'équipe israélienne, sélectionnés et entraînés dans le cadre d'un projet animé par l'université de Tel-Aviv, ont tous été médaillés.

com-olimp 1Les Olympiades Internationales d'Informatique (IOI) sont l'un des plus prestigieux concours d'informatique au monde. D'une durée d'une semaine, elles sont destinées aux jeunes de moins de 20 ans, et se déroulent chaque année dans un pays différent. Chaque pays peut envoyer jusqu'à 4 candidats qui concourent individuellement. Cette année, 78 pays y participaient.

L'Olympiade inclut deux journées de compétition, qui consistent en une épreuve de 5 heures, comprenant trois problèmes de nature algorithmique. Les programmes élaborés par les candidats sont ensuite soumis à une batterie de tests permettant de déterminer le score de chacun.

Cette année, l'équipe israélienne s'est particulièrement illustrée: la médaille d'or a été remportée par Daniel Hadas de Holon, Tom Kalvari de Ramat Hasharon et Ohad Klein de Petach Tikva ont chacun gagné une médaille d'argent et Ron Rivtchin de Benyamina a obtenu une médaille de bronze. En tout la délégation israélienne a atteint la 8e place sur 78 pays participants. Les pays ayant obtenus les trois premières places sont: la Chine, la Russie et la Corée du sud. Les Etats-Unis sont à la quatrième place et l'Iran à la 7e. C'est la cinquième fois depuis 2000 qu'un élève israélien obtient la médaille d'or de l'Olympiade. La délégation israélienne comprenait également ses entraîneurs Oren Becker et Yonathan Mochiov.

Le projet est dirigé en Israël depuis 2000 par l'université de Tel-Aviv en collaboration avec l'université Ouverte, avec le soutien du ministère de l'Education, et sous la direction du Dr David Ginat du Département d'Education de l'université, également membre depuis trois ans de la Commission supérieure de l'Olympiade internationale.

Les candidats sont sélectionnés au cours de compétitions régionales qui se déroulent en automne et auxquelles participent plus de 2000 jeunes. Les quelques 300 lauréats participent ensuite à un concours national qui a lieu en février à l'université de Tel-Aviv. Les candidats sélectionnés participent à des ateliers d'entraînement intensifs de trois mois à l'université de Tel-Aviv et à l'université ouverte. Enfin les quatre meilleurs participants prennent part à l'Olympiade internationale.