Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

07 Avr 2019
07:00PM -
UNE SOIREE CHEZ DAVID BEN-GOURION

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Journée de la France à l'Université de Tel-Aviv

Dans le cadre de la Saison croisée France-Israël 2018, une journée entièrement consacrée à la France et à la coopération scientifique et universitaire franco-israélienne s'est déroulée le jeudi 1er novembre sur le campus de l'Université de Tel-Aviv. Elle comprenait entre autre la visite d'une importante délégation de dirigeants d'universités françaises; le premier Salon pour l'enseignement supérieur en France, Choose France; l'inauguration d'une exposition sur les récifs coralliens de France et d'Israël; la présentation du futur bâtiment de nanosciences et nanotechnologie de l'UTA construit par le cabinet français d'architectes Michel Rémon et Associés, ainsi que de nombreuses conférences sur les possibilités d'études en France. La Journée s'est déroulée en présence de l'Ambassadrice de France en Israël, Hélène Le Gal.

Choose france1Raanan Rein, Vice-président de l'Université de Tel-Aviv, a souhaité la bienvenue sur le campus à la délégation, comprenant 22 représentants d’universités et d’écoles supérieures leaders en France venus spécialement pour l’occasion, et remercié l'ambassadrice Hélène Le Gal pour son "rôle-clé dans la promotion des relation entre l'Université de Tel-Aviv et les universités françaises". Après avoir présenté l'UTA, première université en Israël, à la 21e place dans le monde pour le nombre de citations de ces articles scientifiques, et à la 8e pour le total de ses anciens étudiants créateurs de startups, il relève l'importance de sa collaboration avec des institutions françaises prestigieuses comme Sciences Po, le Collège de France, l'ESPCI et bien d'autres. "Nous accordons une grande importance à l'internationalisation et au dialogue entre les cultures et espérons que vous arriverez grâce à cette journée à présenter le potentiel des études en France aux étudiants israéliens".

"Un effort commun pour s'ouvrir au monde"

Keren Primor Cohen, Vice-présidente de Ramot, la société de transfert de technologie de l'UTA a ensuite présenté les activités de valorisation de la recherche et de l'innovation de l'université, et les possibilités de collaboration avec les institutions universitaires étrangères. L'UTA réalise 1800 projets de recherche par an. Au centre de l'écosystème économique israélien, elle met l'accent sur la recherche interdisciplinaire favorisant l'innovation et a accueilli 300 chercheurs de retour de l'étranger au cours de ces cinq dernières années. Elle a déposé plus de 2300 brevets dont 30% ont déjà été délivrés et signé l'an dernier 56 accord de commercialisation. Elle gère de nombreux fonds de soutien de la recherche comme le fonds Momentum pour la promotion des technologies de pointe dont le groupe indien Tata est le principal investisseur, et a récemment créé un Fonds d'investissement en capital risque, TAU Ventures, destiné à promouvoir les startups de ses anciens étudiants.

Delegation cropped"Nous partageons avec la France un effort commun pour s'ouvrir au monde", a déclaré Maureen Meyer, directrice de l'Ecole Internationale de l'Université de Tel-Aviv, TAU International, qui a présenté ses programmes en anglais. L'Ecole accueille chaque année 3000 étudiants internationaux, venant des Etats-Unis et d'Europe, mais aussi d'Inde, de Chine et de Singapour. "Nous essayons de développer des programmes dans les domaines qui sont en prise sur la Startup nation et en rapport avec les domaines d'expertise israélien, comme la sécurité alimentaire. Nos programmes d'été accueillent de plus en plus d'étudiants français, et nous développons des programmes de collaboration avec les universités à l'étranger. Enfin la politique actuelle de l'UTA est de multiplier les possibilité de diplômes conjoints avec les universités étrangères, particulièrement en deuxième et troisième cycle".

"L'UTA: principale partenaire universitaire de la France"

"L'UTA a réalisé cette année 270 échanges d'étudiants 'entrant' et 220 'sortant'", a précisé Shira Betesh-Galili, coordinatrice du Bureau des échanges internationaux de l'Université. "Nous avons 250 accords d'échange avec 46 pays différents, et notamment 24 avec la France. 22 étudiants réalisent également un doctorat conjoint avec des universités françaises. Nous souhaitons encore augmenter ces chiffres".

Enfin, le Prof. Nadine Kuperty-Tsur a à son tour présenté l'actuel Programme de Culture française de l'Université, comptant une centaine d'étudiants. Héritier du Département de français créé dans les années 60 démantelé en 2014, il propose à la fois des cours de langue française et des cours de culture française en hébreu, dans le but de "favoriser l'accès des étudiants israéliens à la francophonie. Proposant des programmes de premier, deuxième et troisième cycle, il a vocation de développer et de propager la culture française et francophone en Israël. De plus, je souhaite vraiment que le français serve de plateforme de rapprochement avec les autres centres francophones de la région", conclue-t-elle.

helenealontamarexpo cropped

La délégation a ensuite participé à l'inauguration de l'exposition: "La Mer arc-en-ciel: une plongée au cœur des récifs coralliens de France et d'Israël", réalisée en collaboration entre le Musée Steinhardt d'Histoire naturelle de l'Université de Tel-Aviv et le Musée d'Histoire naturelle de Paris, dans le cadre de Saison croisée France-Israël et de l'Année internationale des récifs coralliens. Une exposition fascinante de photographies sous-marines exceptionnelles, gratuite et ouverte au public jusque fin novembre.

Sciences marines et architecture

L'ambassadrice Hélène Le Gal a ensuite inauguré le salon Choose France, salon pour l’enseignement supérieur en France, qui s’est déroulé pour la première fois en Israël dans la cadre de la Saison croisée. En plus des stands d'information, les étudiants ont pu assister à de nombreuses conférences sur les programmes d'études en France, notamment dans les domaines de l'architecture, l'art culinaire, l'environnement, l'ingénierie, les lettres et sciences sociales etc. "Israël est un pays très important pour nous", a déclaré l'ambassadrice. "Parmi les universités, nous considérons que l'UTA est la plus pertinente, car c'est la plus grande du pays, le principal partenaire de la France, et la plus active dans la coopération entre les deux pays grâce à l'action de l'Association des Amis français".

Michel remon 1La journée a également inclus un atelier sur les sciences marines, sur le thème: "Les algues sont-elles une ressource d'énergie durable pour l'avenir", destiné à tous ceux qui s’intéressent au développement durable, à l’océanographie et aux “marine tech”. L'atelier a mis en avant la collaboration franco-israélienne dans le domaine, ainsi que les opportunités d’études, de recherche et de carrière sur tous les aspects relatifs aux sciences marines. Y participaient notamment le Prof. Laurent Mortier, du Laboratoire d'Océanographie et du climat de l'Université Pierre et Marie Curie, et le Prof. Alexander Golberg de l'Ecole Porter des Sciences de l'Environnement de l'UTA.

Enfin, lors d'un atelier exceptionnel, l'architecte Michel Rémon a présenté son projet de construction du nouveau bâtiment de Nanosciences et nanotechnologies à l'Université de Tel-Aviv, dont les travaux vont débuter en janvier 2019 pour s'achever au cours de l’année 2020. Conçu par le cabinet français Michel Rémon & Associés, le nouveau bâtiment comprendra 12 laboratoires de recherches, des bureaux et des espaces publics sur trois étages, le tout conçu par les méthodes les plus avancées dans le domaine de la construction verte. Le projet de Michel Rémon & Associés a été choisi parmi 128 autres à la fois pour sa compréhension du milieu local, du style de Tel-Aviv et du campus et pour son adaptation aux domaines de la science, la technologie et l'innovation.

Mode croppedLa journée a été clôturée par un brillant défilé des écoles de mode françaises FORMAMOD et ESMOD, et s'est terminé par une fête au Club de l'Université de Tel-Aviv, HaHoug HaTzfoni.

La veille au soir, des accords de coopération avaient été signés à la Résidence de l'Ambassadrice Hélène Le Gal entre l'UTA et les représentants de trois universités françaises : Sciences Po, Rennes et Lyon1. Ces accords financeront des programmes d’échanges d’étudiants et conférenciers en 2019 et 2020 dans le cadre du programme Erasmus, programme d'échange d'étudiants et d'enseignants de l'Union européenne.

L'Université de Tel-Aviv met en place le Forum Afrique- Israël au Nigéria

Une délégation de 20 universitaires, industriels et décideurs politiques israéliens, dirigée par le Président de l'Université de Tel-Aviv, le Prof. Joseph Klafter, s'est rendue au Nigéria dimanche 28 octobre pour mettre en place le Forum Afrique-Israël. Axé sur l'agro-technologie, la sécurité alimentaire et l'innovation, il se réunira sous les auspices de l'ancien président du Nigéria, Olusegun Obasanjo, en coopération avec la Fondation Brenthrust pour le développement de l'Afrique.

africa580Cette initiative fait suite au succès du Forum Inde-Israël, également créé par l'Université de Tel-Aviv depuis maintenant dix ans, et du Forum de l'innovation Chine-Israël.

Le Forum Afrique-Israël se concentrera principalement sur l'agro-technologie, la sécurité alimentaire et l'innovation, domaines dans lesquels Israël peut largement contribuer au développement et à la croissance du continent africain. Aux experts de l'Université de Tel-Aviv et aux d'entrepreneurs israéliens se joindront des hommes d'État et des responsables gouvernementaux du Nigeria, du Sénégal, du Malawi et du Libéria.

Une étape importante dans le développement des relations internationales de l'Université

Le Forum comprendra des sessions et des discussions sur des questions brûlantes telles que la promotion de l'innovation et de l'entrepreneuriat, l'avenir de l'agriculture avancée, l'agriculture numérique et l'établissement d'un "pont" d'innovation agricole entre Israël et l'Afrique.

Parmi les membres de la délégation israélienne se trouvent entre autre le président du Vital Capital Fund, Eitan Stibbe, le Dr. Uri Yermiyahu de l'Institut Volcani, Daniel Pinhasi, ancien ambassadeur d'Israël au Sénégal, Shon Moskowitz de la société Netafim, Shavit Dahan de Rivulis Irrigation, Sandy Eyal de Quantum Power, Avi Luvton et Hilly Hirt de la Direction israélienne de l'innovation et le Prof. Raanan Rein, Vice-Président de l'Université de Tel-Aviv, responsable des relations internationales de l'université.

Klafter3La réunion constitutive du Forum Afrique Israël s’est tenue l’an dernier à l’Université de Tel-Aviv avec le soutien du Vital Capital Fund et de la Fondation Stanley et Marion Bergman, en coopération avec le Département de la recherche agricole de l'Institut Volcani et l’Institut pour l'Afrique de l'American Jewish Committee (AJC).

"L'Université de Tel-Aviv jouit d'une réputation internationale dans les domaines de la recherche, de l'enseignement et des relations avec les entrepreneurs et les hommes d'affaires", a déclaré le Prof. Klafter. "A côté de nos liens traditionnels avec les institutions et les entreprises aux Etats-Unis et en Europe, nous avons également développé d'importantes relations avec l'Inde et la Chine. Le renforcement des liens avec l'Afrique est une étape importante du développement des relations internationales de l'Université, et il contribuera aucun doute également au renforcement du statut d'Israël en Afrique "

L'Université de Tel-Aviv partenaire dans l'établissement d'un centre d'innovation et d'entrepreneuriat au cœur de Chicago

Une première dans l'histoire des universités israéliennes: l’Université de Tel-Aviv est l’un des quatre partenaires fondateurs d’un projet novateur pour la création d’un centre d’innovation et d’entreprenariat au cœur de la ville de Chicago, aux côtés de trois institutions de niveau international: l’Université de l’Illinois, l’Université de Chicago et la Northwestern University. "L'Université de Tel-Aviv est un puissant moteur pour l'éducation et l'entreprenariat, une pierre angulaire de la position d'Israël comme leader mondial de la création de jeunes entreprises qui stimulent le progrès et la croissance économique et nous sommes très heureux qu'elle nous aide à orienter nos efforts ", a déclaré le Prof. Tim Killeen, président de l'Université de l'Illinois.

ChicagoLe projet ambitieux a été accueilli favorablement par le gouverneur de l'Illinois, Bruce Rauner, et le maire de Chicago, Rahm Emanuel. La Chambre des représentants de l'Illinois a alloué 500 millions de dollars à la construction du centre de Chicago ainsi qu'au déploiement d'un réseau de centres d'innovation dans tout l'Illinois. La cérémonie de lancement du centre aura lieu en décembre à Chicago, avec la participation du président de l'Université de Tel-Aviv, le Prof. Joseph Klafter. Le premier bâtiment devrait ouvrir ses portes en 2021.

"L'expression du succès de l'Université"

Le nouveau centre, nommé Discovery Partners Institute (DPI), sera axé sur la recherche et l'enseignement dans les domaines de l'entrepreneuriat et de l'innovation et mettra l'accent sur des thèmes d'actualité à la pointe du progrès scientifique et social, comme la cyber-sécurité, l'intelligence artificielle, les Big Data et la sécurité alimentaire.

L'Université de Tel-Aviv y fera fonctionner des laboratoires, des salles de classe et des bureaux destinés aux étudiants de premier, deuxième et troisième cycles ainsi qu'aux enseignants qui y résideront à des fins d'étude et de recherche. Le thème de l'entreprenariat sera étroitement imbriqué dans les activités du DPI, qui mettra l'accent sur la création d'entreprises nouvelles, la mise en relation des startups avec les fonds de capital de risque et la création de liens entre les nouvelles entreprises et les entreprises plus anciennes opérant sur les mêmes marchés. Un premier groupe d’étudiants de la faculté de gestion Koller de l'UTA a déjà séjourné au centre qui occupe pour le moment un bâtiment existant et dont les activités devraient se développer avec la construction des nouvelles installations.

 chicago2

"Le fait que l'université de Tel-Aviv ait été retenue comme partenaire fondateur sur un pied d'égalité dans cette importante initiative témoigne de son statut et de sa position centrale sur la scène internationale en matière d'entreprenariat et d'innovation", a déclaré le Prof. Klafter. "C'est l'expression du succès de l'Université dans la formation de générations d'entrepreneurs à succès et de ses excellents résultats dans le domaine de la recherche".

"Il s'agit d'un nouveau maillon dans une chaine de mesures qui augmentent la visibilité de l'UTA en Europe, en Amérique du Nord et du Sud et en Asie, en particulier dans les domaines de l'innovation et du développement", a déclaré le Prof. Raanan Rein, Vice-Président de l'Université.

"L'Université de Tel-Aviv est un puissant moteur mondial pour l'éducation, l'entrepreneuriat et la création d'entreprises, une pierre angulaire de la position d'Israël comme leader mondial du développement de jeunes entreprises qui stimulent le progrès et la croissance économique", a déclaré le Prof. Tim Killeen, Président de l'Université de l'Illinois. "C'est la même culture pionnière toujours tournée vers l'avenir que nous travaillons à développer dans l'Illinois, et nous sommes très heureux que l'Université de Tel-Aviv nous aide à orienter nos efforts dans ce domaine".

 

Sur la photo: le Prof. Killeen, Président de l'Université de l'Illinois, annonçant le partenariat académique avec l'Université de Tel-Aviv.

L'Université de Tel-Aviv toujours dans le Top100 des universités les plus innovantes du monde

L'Université de Tel-Aviv figure pour la quatrième année consécutive dans la liste des 100 universités les plus innovantes dans le monde établie par l'Agence Reuters, qui classe les institutions d'enseignement contribuant le plus au progrès de la science, l'invention de nouvelles technologies et le développement de nouveaux marchés et industries. Cette année 14 pays seulement ont pu se glisser dans cette liste. L'Université Hébraïque de Jérusalem figure également dans la liste.

top100 580L'indice Reuters classe les établissements universitaires en fonction du nombre de brevets enregistrés et de leur impact commercial, ainsi que du nombre d'études dans le domaine des sciences exactes. L'indice est basé uniquement sur des données empiriques, contrairement aux classements universitaires tels que ceux de Shanghai, QS ou du Times Higher Education, qui combinent des données empiriques avec des résultats d'évaluations réalisées par la communauté académique.

Pour établir le classement, l'Agence Reuters a retenu les 600 établissements universitaires et organisations gouvernementales dont les chercheurs ont publié le plus grand nombre d'articles dans des revues scientifiques entre 2011 et 2016, et croisé cette liste avec celle des institutions ayant présenté au moins 70 demandes de brevet dans ces mêmes années.

D'après l'index, l'Université de Tel-Aviv a déposé 266 demandes, principalement dans les domaines de l'agriculture et l'alimentation, des équipements médicaux, des produits chimiques, des produits pharmaceutiques et de la biotechnologie. 45,9% des brevets ont été approuvés, et leur score d'impact commercial (effet du brevet enregistré sur l'activité commerciale de recherche et de développement) a été de 29,79.

A la première place du classement se situe l’Université de Stanford aux Etats-Unis, avec 691 dépôts de brevet, dont 41,5% ont été approuvés, avec un score d'impact commercial de 72,51. A la deuxième place parvient l'Institut de technologie du Massachusetts (MIT) suivi de l'Université de Harvard, l'Université de Pennsylvanie, l'Université de Washington, de l'Université du Texas, l'Institut belge KU Leuven, l'Imperial College London, l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill et l'Université Vanderbilt également aux Etats-Unis.

Au total, les États-Unis dominent la liste avec 46 universités, le Japon et l'Allemagne se classant deuxièmes avec 9 universités, puis la Corée du Sud représentée par huit établissements, la Chine, la France et la Grande-Bretagne avec 5, la Suisse avec 3, la Belgique, le Canada, Israël et les Pays-Bas avec 2 universités et Singapour et le Danemark avec une université.

L'Université de Tel-Aviv occupe la 91e place de la liste. L'Université de Jérusalem y figure également. Le Technion, qui s'était classé l'an dernier à la 89e place et en 2016 à la 59e place, n'apparait plus dans la liste cette année.

Un ancien étudiant de l'Université de Tel-Aviv nommé Gouverneur de la Banque d'Israël

Le Prof. Amir Yaron, ancien étudiant en économie de l'Université de Tel-Aviv, a été nommé prochain Gouverneur de la Banque d'Israël, ont annoncé cette semaine le Premier Ministre Benyamin Netanyahou et le Ministre des Finances Moshé Kahlon. Il succèdera au Dr. Karnit Flug qui vient de terminer un mandat de 5 ans, et entrera en fonction le 12 novembre.

Amir YaronAgé de cinquante-quatre ans, le Prof. Yaron a fait sa licence et sa maItrise d'économie à l'Université de Tel-Aviv, et son doctorat à l'Université de Chicago. 

Il est actuellement professeur en Banque et finances à l'Université de Pennsylvanie aux Etats-Unis. 

"Je suis sûr que sous la direction du Prof. Yaron, la Banque continuera de faire face avec succès aux défis financiers et contribuera à la poursuite de la croissance en cette merveilleuse période pour l'économie de l'Etat d'Israël", a déclaré le Premier Ministre.

"Nous avons choisi un Gouverneur qui soit capable d'apporter des solutions à une éventuelle crise financière en 2024, pas un qui règle celle de 2008", a déclaré le Ministre des Finances. " Le Prof. Yaron contribuera à la poursuite de la croissance, et à celle de la baisse du chômage et du progrès de l'économie".

Seule femme à ce jour a avoir été nommée à ce poste, le Dr. Karnit Flug avait elle-même succédé en 2013 au Prof. Stanley Fischer.

Photo: Université de Pennsylvanie