Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Un chercheur de l'Université de Tel-Aviv reçoit le Prix du partenariat scientifique de l'OTAN

Le Dr. Eran Tromer, professeur de l'Ecole de Science Informatique de l'Université de Tel-Aviv et directeur du Laboratoire de sécurité de l'information expérimentale de l'université, a reçu le Prix du Partenariat scientifique de l'OTAN, aux côtés d’experts de l'Université Jean Monnet à Saint-Etienne, de l’Université de Bratislava en Slovaquie, et de la Florida Atlantic University aux Etats-Unis. Le Prix récompense le meilleur projet scientifique de ces dix dernières années financé dans le cadre du programme "Science for Peace and Security" de l'OTAN dans le domaine de la cyber-sécurité.

Eran Tromer 2Le prix, attribué aux Prof. Viktor Fischer de l'Université Jean Monnet, Otokar Grosek de l'Université slovaque de Technologie de Bratislava et au Dr. Reiner Steinwandt de la Florida Atlantic University leur a été remis pour leur contribution exceptionnelle à la science et l'excellence de leur coopération dans le cadre du projet "Implantation sécurisée de la cryptographie post-quantique". Les lauréats ont reçu leur prix à l’occasion du 60e anniversaire du programme Science for Peace and Security (SPS), qui soutient la coopération pratique entre les États membres de l'OTAN et les pays partenaires dans le domaine de la recherche scientifique, de l'innovation technologique et de l'échange des connaissances.

Leur projet porte sur la cryptographie post-quantique, branche de la cryptographie visant à garantir la sécurité de l'information face à un attaquant disposant d'un calculateur quantique (utilisant les propriétés physiques de la matière à l'échelle atomique et subatomique), avec un accent particulier sur les paramètres algorithmiques et cryptanalytiques. Les chercheurs partenaires ont cherché à identifier des ensembles de paramètres sécurisés, des vecteurs d'attaque pertinents pour les analyses par canaux cachés et des implantations sécurisées des schémas de cryptographie asymétrique dans un environnement post-quantique.

Protéger l'infrastructure des technologies de l'information

En effet, les solutions cryptographiques fiables pour protéger l’infrastructure des technologies de l’information en évolution demeurent aujourd'hui vitales. Avec le développement de l'informatique quantique de nouvelles solutions cryptographiques sont nécessaires, car des éléments clés de nombreuses solutions existantes ne seront plus sécurisés dès lors que les capacités de l'informatique quantique à grande échelle seront largement disponibles.

L’équipe a obtenu d’importants résultats théoriques et pratiques qui ont suscité un intérêt mondial. Les résultats ont été publiés sous la forme de 46 articles scientifiques professionnels dans les revues scientifiques les plus prestigieuses, telles que Quantum Information Processing, les revues de l'IEEE (Institut des Ingénieurs électriciens et électroniciens) et les revues de l'ACM (Association for Computing Machinery).

Le projet, qui comportait une coopération réelle entre des experts slovaques, israéliens, français et américains a également joué un rôle important dans la préparation de jeunes scientifiques à la recherche en cryptographie post-quantique, qui prend maintenant de l'ampleur dans la communauté scientifique.

Le Prix a été remis le 29 novembre 2018 au siège de l'OTAN à Bruxelles.

Fuites d'information et chaines de bloc

Le Dr. Eran Tromer est professeur à l'Ecole d'informatique de l'Université de Tel-Aviv et chercheur au Département d'informatique de l'Université de Columbia. Ses domaines de recherche sont la sécurité de l'information, la cryptographie et les algorithmes. Il s'intéresse particulièrement aux défectuosités et aux "fuites" qui se créent lors de la rencontre entre les systèmes cryptographiques et le monde réel.

Le Dr. Tromer dirige le Laboratoire de sécurité de l'information expérimentale (LEISec) de l'UTA, où son groupe étudie les fuites d'informations dans les canaux latéraux des ordinateurs par le biais d'émanations physiques (acoustiques, électriques et électromagnétiques, par exemple), de logiciels (par exemple, les conflits de cache entre l'informatique locale et dans l'informatique en nuage) et de réseaux (comme l'identification de vidéos cryptées).

Il a cofondé le laboratoire international SCIPR, dans lequel on construit des systèmes pour assurer la sécurité de l'informatique sur les plates-formes non fiables, défectueuses ou malveillantes. Ses travaux portent également sur les protocoles cryptographiques basés sur les chaînes de blocs et il est l'un des fondateurs de la crypto-monnaie Zcash préservant la confidentialité grâce au protocole Zerocash.