Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


events

EVENEMENTS

video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Les Professeurs de l’Université de Tel-Aviv au cœur de la coopération scientifique Israël- France

A l’occasion du 70e anniversaire de l’Etat d’Israël et dans le cadre de la Saison croisée France-Israël 2018, une prestigieuse conférence scientifique a eu lieu le 26 novembre à l’Académie israélienne des Sciences, sous la direction du Prof. Nili Cohen,  ancienne rectrice de l’Université de Tel-Aviv et actuelle présidente de l’Académie. La journée, organisée en collaboration avec l’Académie française des Sciences, s’est déroulée en présence de plusieurs prix Nobel israéliens et français et du Président de l’Etat d’Israël, Reuven Rivlin. Le Prof. Israël Finkelstein du Département d’Archéologie de l'Université de Tel-Aviv, y a présenté un projet conjoint de l'UTA et du Collège de France sur le chantier de fouilles de Kiryath-Yearim.

SienceWithoutBorders 1Cette journée exceptionnelle était intitulée « Sciences sans frontières ».

« Les relations entre les Juifs et la France sont parmi les plus anciennes », a déclaré le Président Rivlin. « Quand ils évoquent la France, la plupart des gens pensent à la tour Eiffel ; mais quand les Juifs pensent à la France, ils songent au Rabbin Rachi, le grand exégète biblique du Moyen-âge. Rachi a dit qu’une frontière était une limite ou une fin. La science, comme la sagesse, est infinie, et ne peut être limitée par aucune frontière politique. L’idée selon laquelle la science peut apporter un meilleur avenir à l’homme est inscrite dans notre ADN. 70 ans après sa naissance, l’Etat d’Israël est devenu une puissance internationale grâce à ses scientifiques ».

"Il n'y a de place pour aucun boycott dans ce monde"

« Je suis heureuse de célébrer avec vous la coopération scientifique entre la France et Israël », a déclaré le Prof. Nili Cohen, professeur émérite de la Faculté de Droit de l’UTA, ancienne rectrice de l’Université et lauréate du prix d’Israël 2017 dans le domaine des études juridiques. « Nous partageons avec la France les valeurs de liberté, de solidarité et de tolérance. Le langage de la science transcende les différences culturelles et religieuses. La science constitue un pont entre les pays pour la progression de toute l’humanité. Nous avons besoin d’une science sans frontières. Il n’y a de place pour aucun boycott dans ce monde ».

ScienceWithoutBorders 2Le Prof. Catherine Bréchignac, Secrétaire perpétuelle de l’Académie française des Sciences et coorganisatrice de la journée, a ajouté qu’Israël et la France sont des pays qui font avancer la connaissance par la qualité de leurs recherches. « La science est une aventure humaine universelle. Mais la frontière entre la connaissance et l’ignorance est encore une gageure. De plus, aujourd’hui, des domaines comme la génétique et l’intelligence artificielle posent des défis éthiques auxquels nous devons nous confronter ».

« Je suis honorée de participer à cette conférence qui constitue une brillante conclusion des 120 évènements qui se sont déroulés dans le cadre de la saison croisée en l’honneur du 70e anniversaire de l’Etat d’Israël pour célébrer l’excellence, la créativité et l’innovation », a déclaré l’ambassadrice de France Hélène Le Gal. « Je vous invite tous à contribuer activement à cette coopération scientifique qui font de nos deux pays des partenaires privilégiés ».

Coopération avec le collège de France

FinkelsteinIDLe Prof. Israël Finkelstein, responsable de la chaire d'archéologie des périodes du bronze et du fer en Israël de l'Université de Tel-Aviv, a présenté le projet de fouilles qu’il codirige avec les  Prof. Christophe Nicolle et Thomas Römer du Collège de France depuis aout 2017 sur le site biblique de Kiriyat-Yéarim, à 12 km à l’ouest de Jérusalem, dans le but d’enrichir les connaissances sur le statut, l’étendue et l’organisation des territoires des royaumes de Juda et d'Israël à l’âge du fer (1200 à 1000 av. J.-C., période des Juges et du début de la royauté). La ville biblique de Kiryat Yearim est le dernier endroit où l'Arche d'alliance a été entreposée pendant une période de vingt ans avant d'être conduite à Jérusalem par le roi David (Premier Livre de Samuel 7:1; I Chron 13, 5-8). Elle fut également probablement le lieu d’un temple de Ba‘al, comme le suggère son nom antérieur, Kiriath-Baal (Jos. 15,60 ; 18,14). Les fouilles, qui utilisent les techniques scientifiques les plus avancées, comme la luminescence optiquement stimulée, permettront de répondre à de nombreuses questions concernant le narratif de l’Arche d’alliance et les relations entre les royaumes de Juda et d’Israël à cette période. La prochaine saison de fouilles aura lieu en été 2019.

Ont entre autres participé à cette journée fascinante les Prof. Avram Hershko (Technion), Prix Nobel de chimie en 2004, Ada Yonath (Institut Weizman), lauréate du Prix Nobel de chimie en 2009, Israël Aumann (Université hébraïque), prix Nobel d’économie en 2005, et Claude Cohen-Tannoudji (Collège de France et ENS), Prix Nobel de physique en 1997,  ainsi que plusieurs dizaines de jeunes des lycées des arts et sciences de l’ensemble du pays.