Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Inauguration de l'exposition franco-israélienne La mer Arc-en-ciel à l'Université de Tel-Aviv

Dans le cadre de la Saison croisée France Israël 2018, l'exposition "La mer-arc-en ciel: une plongée au cœur des récifs coralliens d'Israël et de France", a été inaugurée jeudi 1er novembre au Musée Steinhardt d'Histoire naturelle de l'Université de Tel-Aviv, en présence d'Hélène Le Gal, Ambassadrice de France en Israël, du Prof. Yossi Loya, curateur de l´exposition à l'UTA et de Pascale Joannot, commissaire française de l´exposition. Réalisée en coopération avec le Musée d'Histoire naturelle de Paris à l'occasion de l'année internationale des récifs coralliens, elle présente plusieurs dizaines de fascinantes photographies de récifs des côtes israéliennes et françaises et sera ouverte gratuitement au public jusque fin novembre.

helenealontamarexpo cropped"Nous sommes enthousiasmés d'inaugurer cette exposition réalisée en collaboration avec l'un des plus grands musées d'histoire naturelle du monde, sur l'un écosystèmes les plus beaux et les plus fragiles de la planète", a déclaré le Prof. Tamar Dayan, directrice du Musée Steinhardt.

"Le principal but de cette exposition est d'éveiller la conscience du public sur l'importance de cet écosystème en danger", ajoute Alon Sapan, administrateur du Musée, qui rappelle qu'elle vient d'être présentée à Paris de juillet à septembre.

Un trésor de l'humanité

"Une centaine de pays dans le monde possèdent des récifs coralliens sur plus d'un million de kilomètres carrés", explique Pascale Joannot, directrice adjointe des collections du Musée national d'Histoire naturelle de Paris, et commissaire française de l'exposition." Grâce à ses collectivités d'Outre-Mer, la France a 55 000 kilomètres carrés de récifs et de lagons, qui la placent au 4e rang au monde sur ce plan. Aussi est-elle très active pour la préservation de ce trésor naturel et a même lancé en 1999 l'Initiative française pour les récifs coralliens (IFRECOR). Soyez très attentifs à ces coraux car ils peuvent aider l'humanité sur le plan scientifique et médical, et nous devons les protéger".

expo4D'après le Prof. Yossi Loya de l'Ecole de Zoologie de l'Université de Tel-Aviv, commissaire israélien de l'exposition: "Les coraux connaissent ces dernières années un phénomène de destruction massive dans le monde en raison du changement climatique. Un tiers de la Grande barrière de corail au large de l'Australie est morte au court de ces dix dernières années. Le récif corallien d'Eilat est minuscule par rapport à elle: 1,5 kilomètre de long, soit 10 kilomètres carrés au total. Mais il renferme plus de 140 espèces différentes dont certaines sont endémiques et présente la plus grande biodiversité de coraux au kilomètre carré dans le monde ".

Les photographies remarquables, prises pour la plupart dans la réserve naturelle de Coral Beach à Eilat et au large des côtes de Nouvelle-Calédonie, présentent les principales caractéristiques de ces animaux particuliers comme la fluorescence, ainsi que la faune qui se réfugie dans l'habitat que constituent les récifs. Vous pourrez y voir des poissons-nettoyeurs, ou d'autres qui se font toiletter la gueule par des crevettes, des prédateurs embusqués, des poissons fantômes camouflés, des dauphins d'Eilat, une vache marine de Nouvelle-Calédonie et bien d'autres.

 

L'exposition est située sur l'esplanade du Musée Steinhardt. Elle est gratuite et ouverte au public jusqu'à fin novembre.

expo5