Slide background
Slide background
Slide background

nov1

A LA UNE

Les dernières nouvelles de l'Université de Tel-Aviv


video

VIDEOS

vid1

semel uni2

SOUTENIR L’UNIVERSITÉ

Soutenez la recherche et les étudiants


Journée de la France à l'Université de Tel-Aviv

Dans le cadre de la Saison croisée France-Israël 2018, une journée entièrement consacrée à la France et à la coopération scientifique et universitaire franco-israélienne s'est déroulée le jeudi 1er novembre sur le campus de l'Université de Tel-Aviv. Elle comprenait entre autre la visite d'une importante délégation de dirigeants d'universités françaises; le premier Salon pour l'enseignement supérieur en France, Choose France; l'inauguration d'une exposition sur les récifs coralliens de France et d'Israël; la présentation du futur bâtiment de nanosciences et nanotechnologie de l'UTA construit par le cabinet français d'architectes Michel Rémon et Associés, ainsi que de nombreuses conférences sur les possibilités d'études en France. La Journée s'est déroulée en présence de l'Ambassadrice de France en Israël, Hélène Le Gal.

Choose france1Raanan Rein, Vice-président de l'Université de Tel-Aviv, a souhaité la bienvenue sur le campus à la délégation, comprenant 22 représentants d’universités et d’écoles supérieures leaders en France venus spécialement pour l’occasion, et remercié l'ambassadrice Hélène Le Gal pour son "rôle-clé dans la promotion des relation entre l'Université de Tel-Aviv et les universités françaises". Après avoir présenté l'UTA, première université en Israël, à la 21e place dans le monde pour le nombre de citations de ces articles scientifiques, et à la 8e pour le total de ses anciens étudiants créateurs de startups, il relève l'importance de sa collaboration avec des institutions françaises prestigieuses comme Sciences Po, le Collège de France, l'ESPCI et bien d'autres. "Nous accordons une grande importance à l'internationalisation et au dialogue entre les cultures et espérons que vous arriverez grâce à cette journée à présenter le potentiel des études en France aux étudiants israéliens".

"Un effort commun pour s'ouvrir au monde"

Keren Primor Cohen, Vice-présidente de Ramot, la société de transfert de technologie de l'UTA a ensuite présenté les activités de valorisation de la recherche et de l'innovation de l'université, et les possibilités de collaboration avec les institutions universitaires étrangères. L'UTA réalise 1800 projets de recherche par an. Au centre de l'écosystème économique israélien, elle met l'accent sur la recherche interdisciplinaire favorisant l'innovation et a accueilli 300 chercheurs de retour de l'étranger au cours de ces cinq dernières années. Elle a déposé plus de 2300 brevets dont 30% ont déjà été délivrés et signé l'an dernier 56 accord de commercialisation. Elle gère de nombreux fonds de soutien de la recherche comme le fonds Momentum pour la promotion des technologies de pointe dont le groupe indien Tata est le principal investisseur, et a récemment créé un Fonds d'investissement en capital risque, TAU Ventures, destiné à promouvoir les startups de ses anciens étudiants.

Delegation cropped"Nous partageons avec la France un effort commun pour s'ouvrir au monde", a déclaré Maureen Meyer, directrice de l'Ecole Internationale de l'Université de Tel-Aviv, TAU International, qui a présenté ses programmes en anglais. L'Ecole accueille chaque année 3000 étudiants internationaux, venant des Etats-Unis et d'Europe, mais aussi d'Inde, de Chine et de Singapour. "Nous essayons de développer des programmes dans les domaines qui sont en prise sur la Startup nation et en rapport avec les domaines d'expertise israélien, comme la sécurité alimentaire. Nos programmes d'été accueillent de plus en plus d'étudiants français, et nous développons des programmes de collaboration avec les universités à l'étranger. Enfin la politique actuelle de l'UTA est de multiplier les possibilité de diplômes conjoints avec les universités étrangères, particulièrement en deuxième et troisième cycle".

"L'UTA: principale partenaire universitaire de la France"

"L'UTA a réalisé cette année 270 échanges d'étudiants 'entrant' et 220 'sortant'", a précisé Shira Betesh-Galili, coordinatrice du Bureau des échanges internationaux de l'Université. "Nous avons 250 accords d'échange avec 46 pays différents, et notamment 24 avec la France. 22 étudiants réalisent également un doctorat conjoint avec des universités françaises. Nous souhaitons encore augmenter ces chiffres".

Enfin, le Prof. Nadine Kuperty-Tsur a à son tour présenté l'actuel Programme de Culture française de l'Université, comptant une centaine d'étudiants. Héritier du Département de français créé dans les années 60 démantelé en 2014, il propose à la fois des cours de langue française et des cours de culture française en hébreu, dans le but de "favoriser l'accès des étudiants israéliens à la francophonie. Proposant des programmes de premier, deuxième et troisième cycle, il a vocation de développer et de propager la culture française et francophone en Israël. De plus, je souhaite vraiment que le français serve de plateforme de rapprochement avec les autres centres francophones de la région", conclue-t-elle.

helenealontamarexpo cropped

La délégation a ensuite participé à l'inauguration de l'exposition: "La Mer arc-en-ciel: une plongée au cœur des récifs coralliens de France et d'Israël", réalisée en collaboration entre le Musée Steinhardt d'Histoire naturelle de l'Université de Tel-Aviv et le Musée d'Histoire naturelle de Paris, dans le cadre de Saison croisée France-Israël et de l'Année internationale des récifs coralliens. Une exposition fascinante de photographies sous-marines exceptionnelles, gratuite et ouverte au public jusque fin novembre.

Sciences marines et architecture

L'ambassadrice Hélène Le Gal a ensuite inauguré le salon Choose France, salon pour l’enseignement supérieur en France, qui s’est déroulé pour la première fois en Israël dans la cadre de la Saison croisée. En plus des stands d'information, les étudiants ont pu assister à de nombreuses conférences sur les programmes d'études en France, notamment dans les domaines de l'architecture, l'art culinaire, l'environnement, l'ingénierie, les lettres et sciences sociales etc. "Israël est un pays très important pour nous", a déclaré l'ambassadrice. "Parmi les universités, nous considérons que l'UTA est la plus pertinente, car c'est la plus grande du pays, le principal partenaire de la France, et la plus active dans la coopération entre les deux pays grâce à l'action de l'Association des Amis français".

Michel remon 1La journée a également inclus un atelier sur les sciences marines, sur le thème: "Les algues sont-elles une ressource d'énergie durable pour l'avenir", destiné à tous ceux qui s’intéressent au développement durable, à l’océanographie et aux “marine tech”. L'atelier a mis en avant la collaboration franco-israélienne dans le domaine, ainsi que les opportunités d’études, de recherche et de carrière sur tous les aspects relatifs aux sciences marines. Y participaient notamment le Prof. Laurent Mortier, du Laboratoire d'Océanographie et du climat de l'Université Pierre et Marie Curie, et le Prof. Alexander Golberg de l'Ecole Porter des Sciences de l'Environnement de l'UTA.

Enfin, lors d'un atelier exceptionnel, l'architecte Michel Rémon a présenté son projet de construction du nouveau bâtiment de Nanosciences et nanotechnologies à l'Université de Tel-Aviv, dont les travaux vont débuter en janvier 2019 pour s'achever au cours de l’année 2020. Conçu par le cabinet français Michel Rémon & Associés, le nouveau bâtiment comprendra 12 laboratoires de recherches, des bureaux et des espaces publics sur trois étages, le tout conçu par les méthodes les plus avancées dans le domaine de la construction verte. Le projet de Michel Rémon & Associés a été choisi parmi 128 autres à la fois pour sa compréhension du milieu local, du style de Tel-Aviv et du campus et pour son adaptation aux domaines de la science, la technologie et l'innovation.

Mode croppedLa journée a été clôturée par un brillant défilé des écoles de mode françaises FORMAMOD et ESMOD, et s'est terminé par une fête au Club de l'Université de Tel-Aviv, HaHoug HaTzfoni.

La veille au soir, des accords de coopération avaient été signés à la Résidence de l'Ambassadrice Hélène Le Gal entre l'UTA et les représentants de trois universités françaises : Sciences Po, Rennes et Lyon1. Ces accords financeront des programmes d’échanges d’étudiants et conférenciers en 2019 et 2020 dans le cadre du programme Erasmus, programme d'échange d'étudiants et d'enseignants de l'Union européenne.